Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

438 - Saisir l’itinérance au prisme des ruptures sociales : comprendre les processus de marginalisation et d’exclusion qui entravent les parcours de vie

Section 400 - Sciences sociales

  • Lundi 9 mai 2022
  • Mardi 10 mai 2022

Responsables

L’itinérance est un phénomène complexe qui est caractérisé par des facteurs interpersonnels, systémiques et structurels. Saisir la complexité des trajectoires exige une conception de l’itinérance qui prend en considération la pluralité des intersections et des oppressions vécues. Autant les milieux de la recherche que de la pratique au Québec reconnaissent que l’itinérance ne peut se réduire uniquement à une conception centrée sur l’absence d’un toit. D’ailleurs, la notion de « rupture sociale » est identifiée au sein des différentes politiques sociales du Québec pour définir et appréhender le phénomène de désaffiliation sociale dans lequel s’inscrit l’itinérance (Gouvernement du Québec, 2014). Or, qu’est-ce que cette notion de rupture sociale nous apprend sur les processus de discrimination, de stigmatisation, de marginalisation et d’exclusion qui pèsent sur le parcours des personnes en situation d’itinérance? Dans les dernières années, plusieurs recherches ont documenté les différents visages de l’itinérance, mais les processus sociaux qui relient et produisent ces réalités demeurent souvent implicites sans être analysés de front. Dans une volonté de renverser cette tendance ce colloque propose d’appréhender le phénomène de l’itinérance au prisme de la notion de ruptures sociales par un partage de réflexions issues des travaux de recherche, des pratiques d’intervention et des enjeux méthodologiques. Pour ce faire, nous rassemblerons des contributions autour de trois axes: 1) les savoirs scientifiques sur les notions de ruptures, les processus de marginalisation et d’exclusion dans les parcours de vie des personnes en situation d’itinérance; 2) les pratiques d’intervention novatrices qui renforcent la solidarité, l’inclusion et la citoyenneté pour prévenir et intervenir sur l’itinérance; 3) les méthodologies participatives qui aspirent à émerger des connaissances et des initiatives pour combler les ruptures en cause dans ces situations d’exclusion.