Imprimer

Finaliste

Josiane Parent

UQAR - Université du Québec à Rimouski

L'atelier de négociation graphique comme dispositif orthodidactique visant le développement des représentations et de l'analyse morphosyntaxique

Josiane Parent

Titre de la thèse non vulgarisé : L'atelier de négociation graphique comme dispositif orthodidactique visant le développement des représentations et de l'analyse morphosyntaxique.

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
Oui, j’ai déjà tenté de vulgariser ma thèse à ma famille. J'ai un avantage certain, puisque mon sujet de recherche concerne l’orthographe grammaticale. Puisque tout le monde a déjà été à l’école, mon sujet n’est pas trop déconnecté de leur réalité! Le défi, toutefois, c’est de trouver des termes simples pour les termes complexes sans dénaturer le projet de recherche. Les termes complexes ne trouvent pas toujours leur équivalent dans des termes plus simples!

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?  
Le choix de continuer mes études en recherche s’est imposé logiquement à moi. Je n’avais jamais envisagé, avant, de faire de la recherche. Or, lorsque j’ai terminé ma maîtrise, il était évident que je voulais continuer la recherche! J’ai suivi mon cœur et j’en suis arrivée là, tout simplement. Ma curiosité intellectuelle et ma passion indéniable pour l’éducation me guident à travers les méandres de la recherche.  

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiante chercheuse? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheuse?
Ma vie d’étudiante chercheuse est remplie de surprises, de rencontres et d’occasions incroyables. C’est tout, sauf ennuyant! Pour moi, les moments où j’ai pu collaborer avec d’autres chercheurs à propos de différents projets de recherche constituent des expériences très enrichissantes . Les échanges d’idées et les discussions autour de différents projets de recherche sont pour moi de précieux vecteurs qui m’alimentent et m’animent.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
J’ai décidé de participer à ce concours pour vivre une expérience hors du commun et pour me dépasser. J’avais aussi envie d’améliorer mes habiletés pour la vulgarisation scientifique. Selon moi, tout chercheur doit être habile pour transmettre les connaissances qui émergent de sa recherche à la communauté. Ainsi, ce concours représentait pour moi une occasion en or de parfaire ces habiletés de vulgarisation.

En participant à ce concours, en quoi avez-vous atteint de nouveaux sommets?
Ma participation à ce concours constitue un réel dépassement de soi, une occasion de faire connaître ma passion à d’autres personnes. Pour moi, c’est l’atteinte de nouveaux sommets, puisque c’est la première fois que je participe à un concours de vulgarisation scientifique. C’est une expérience enrichissante qui me permettra d’ajouter une nouvelle corde à mon arc d’étudiante chercheuse.