Imprimer

Finaliste

Maxime Boivin

UQAR - Université du Québec à Rimouski

Maxime Boivin - MT180 - 2015


Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu'est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
La question qui tue… Toujours aux études? Et tu travailles sur quoi? La vulgarisation est nécessaire pour capter l'attention. Je me donne comme défi de transmettre ma passion pour la recherche, ce qui exige un effort de vulgarisation. Petit fait cocasse, j'ai une petite fille depuis décembre 2014 et pour l'aider à s'endormir, ma copine m'a suggéré de lui parler de mon projet de doctorat et c'est le sommeil automatique… Je tente de ne pas le prendre personnellement…

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d'enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi?
Une série de coïncidences (heureusement) dans la vie qui m'a mené jusqu'à Rimouski pour ma maîtrise et mon doctorat. Ma passion pour la recherche s'est développée à la fin de mon bac en géographie lorsque je travaillais pour Michelle Garneau à l'UQAM. Merci Michelle! Mes professeurs du primaire et du secondaire seraient certainement surpris de me voir au doctorat, personne n'aurait pu prévoir ça quand j'étais plus jeune.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d'étudiant-chercheur? Quelle est l'expérience la plus enrichissante que vous avez vécue?
Je tente de trouver un équilibre entre la vie de famille et les multiples projets liés à la recherche. Des charges de cours, aux campagnes de terrain, à la rédaction et aux conférences, ça roule à fond! J'aime ce rythme de vie et je suis fait pour ça. Mes expériences les plus enrichissantes sont liées à la rencontre de personnes passionnées par la recherche et aux amitiés qui se sont développées au fil des années.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
J'arrive en fin de thèse et j'ai toujours voulu participer à ce concours original. La vulgarisation scientifique est un outil puissant afin de partager notre passion pour la recherche à la population en général. Ce concours me donne la chance de participer à une compétition scientifique de vulgarisation et je trouve ça génial!

En participant à ce concours, en quoi êtes-vous sorti des sentiers battus?
Pas facile de présenter 5 ans de recherche en 180 secondes puisque j'ai l'habitude de m'emporter et de parler beaucoup… Cette fois-ci, je tente de contrôler mon flot de paroles afin de bien communiquer ma passion et d'offrir au public une présentation aussi fluide qu'une rivière. C'est un super défi à relever.