Imprimer

Développement des compétences professionnelles : Initiatives des universités québécoises

La grande majorité des établissements propose à leurs étudiants de multiples initiatives dédiées au développement des compétences transversales. On peut y distinguer trois grandes visées : les compétences associées au « métier d’étudiant », les compétences liées à la recherche et les compétences relatives à l’insertion professionnelle.

recension
Le document présentant les initiatives est disponible en format PDF dans la colonne de droite.

Document présentant les initiatives en format PDF. Il a été mis à jour en juin 2017.

À l’image de ce que l’on peut constater dans les autres provinces canadiennes ou aux États-Unis, les universités québécoises souhaitent que leurs étudiants se sentent adéquatement préparés pour la société dans laquelle ils évolueront.

Le récent référentiel1 proposé par l’Association des doyennes et des doyens des études supérieures au Québec (ADESAQ) montre bien, qu’outre l’acquisition de compétences essentielles dans le cadre d’un programme donné, des compétences complémentaires doivent être développées pour s’intégrer aux divers milieux de travail.

L’Université du Québec a réalisé un relevé des initiatives universitaires québécoises visant le développement de compétences professionnelles chez les étudiants de cycles supérieurs, et il nous fait très plaisir de le partager dans le cadre du présent dossier. À l’examen, il permet de constater que la grande majorité des établissements propose à leurs étudiants de multiples initiatives dédiées au développement de telles compétences. On peut y distinguer trois grandes visées : les compétences associées au « métier d’étudiant », les compétences liées à la recherche et les compétences relatives à l’insertion professionnelle. Dans les trois cas, il s’agit de soutenir l’étudiant dans son développement professionnel.

Les universités comme Polytechnique Montréal, l’Université de Montréal, l’Université McGill, l’Université Concordia ou l’Université de Sherbrooke offrent des programmes ou des séries d’ateliers depuis plusieurs années. Plus récemment, l’Université Laval et l’Université du Québec se sont aussi investies dans l’élaboration de tels programmes. Par ailleurs, de nombreuses autres initiatives existent telles l’École d’été sur les techniques de survie scientifique initiée par l’INRS, les formations aux compétences professionnelles de l’École de technologie supérieure (ÉTS) ou la semaine d’immersion entrepreneuriale Savoir Affaires organisée par l’Université du Québec. On peut souligner également cette initiative intéressante expérimentée par l’Université McGill : le Individual Development Plan (IDP), qui vise l’instauration d'une démarche structurée de planification académique et professionnelle réalisée par les étudiants aux cycles supérieurs.

Auteur(e)

Céline Poncelin de Raucourt
Université du Québec

Céline Poncelin de Raucourt est directrice des études et de la recherche au sein de l’équipe réseau de l’Université du Québec. À ce titre, elle dirige une équipe qui appuie les 10 établissements du réseau de l'Université du Québec dans le développement et l'évaluation de leurs activités d'enseignement et de recherche. Une partie importante du mandat de Mme Poncelin de Raucourt réside dans l’animation d’un lieu de convergence et de synergie permettant de mettre à la disposition des décanats des études et des décanats de la recherche des moyens, des ressources et des expertises développés par chacun ou collectivement, dans le respect des objectifs spécifiques de chaque établissement.