Imprimer

Prix Acfas Denise-Barbeau

Mohamed Benhaddadi

Cégep du Vieux-Montréal

Mohamed  Benhaddadi - Prix Acfas - 2015

Le lauréat se dévoue à l’avancement et à la transmission des connaissances dans le domaine de l’énergie électrique en général et des moteurs et variateurs électroniques de vitesse, en particulier. Ses travaux de recherche se situent dans l’efficacité énergétique des entraînements électriques, mais le lauréat leur donne une autre dimension, en les inscrivant dans une réflexion plus globale sur le développement durable. Empruntant aux sciences naturelles, à l’ingénierie et aux sciences sociales, les travaux du chercheur saisissent avec perspicacité la complexité des enjeux techniques et sociétaux de l’énergie.

On pourrait retracer la polyvalence exceptionnelle du lauréat, ainsi que son engagement de citoyen du monde à son parcours de globe-trotter, maîtrisant parfaitement cinq langues. Né de parents algériens berbères, Mohamed Benhaddadi a fait ses études supérieures en Ukraine, où il finit premier de sa promotion à l’Université de Luhansk, avant d’obtenir un doctorat à l’Institut polytechnique de Kiev. Puis, on le retrouve en Algérie comme professeur à l’École militaire Polytechnique de Bordj El Kiffan pendant deux ans, puis à l’Université des Sciences et de la technologie de Bab-Ezzouar à Alger, de 1989 à 1997. Le lauréat fait un court séjour en Belgique comme professeur invité à l’Université de Liège, avant de rejoindre l’École Polytechnique Montréal comme chargé de cours d’abord, puis comme professeur associé, de 1997 à 2013.

En 2001, Mohamed Benhaddadi pose ses valises au Cégep du Vieux-Montréal, où ses collègues louent son intégrité, sa créativité, sa hardiesse et sa générosité. Chaque année, le professeur associe deux à quatre étudiants à ses travaux de recherche et les fait participer à différents concours où ils ont été plusieurs fois primés. Mohamed Benhaddadi est assurément pour le Cégep du Vieux Montréal une immense source de fierté : ses travaux novateurs, les sujets d’actualité abordés et les efforts du lauréat pour pousser ses étudiants à l’excellence, font rayonner son établissement au Québec et bien au-delà de la Belle Province.

Mohamed Benhaddadi est également chercheur associé au Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRROD). Financé par deux Fonds de recherche du Québec, le CIRODD est un regroupement stratégique de 80 chercheurs de 11 universités et 3 cégeps qui œuvrent à l’émergence d’une économie verte. Les travaux du lauréat portant sur l’efficacité énergétique ont assurément enrichi les contributions du CIRODD à la Commission sur les enjeux énergétiques au Québec en 2013 et au sein du groupe Dialogues pour un Canada Vert, en 2015.

En 2004, le lauréat a rédigé un mémoire pour la Régie de l’énergie du Québec sur la sécurité et l’approvisionnement énergétique des Québécois. En 2005, il a présenté un mémoire à la Commission parlementaire sur les enjeux énergétiques du Québec, et il est intervenu à l’Assemblée Nationale du Québec. Son ouvrage Dilemmes énergétique, paru en 2008 aux Presses de l’Université du Québec, a connu un grand succès, y compris en France, en Belgique et en Suisse, et une réédition est prévue. Aussi, le lauréat a été sollicité pour écrire le chapitre sur les moteurs à très haute efficacité énergétique dans l’ouvrage collectif Electric Machines and drives. Paru en 2011, ce livre est à l’échelle mondiale l’un plus téléchargé en ingénierie.

Mohamed Benhaddadi a beau être l’auteur de plus d’une centaine de communications et publications de calibre international, il lui tient tout autant à cœur de sensibiliser le grand public à des sujets comme le dilemme énergie-environnement et l’efficacité énergétique. Pour ce faire, il écrit souvent des articles pour des journaux et des revues, dont Le Devoir, La Presse, El Watan et La maîtrise de l’énergie. Au plaisir, très prochain, de lire ses deux futurs livres, en cours de finalisation