Imprimer

Prix Acfas Urgel-Archambault

Alexandre Blais

UdeS - Université de Sherbrooke

Alexandre Blais - Prix Acfas - 2014

Toujours plus vite, toujours plus fort, toujours plus surréaliste. Les capacités de calcul des ordinateurs sont à la veille d’être multipliées exponentiellement. Impensable, non? Pourtant, le lauréat fait partie de cette petite poignée de scientifiques dans le monde qui développe de tels dispositifs. En dix ans seulement, il est devenu l’un des leaders mondiaux de l’informatique quantique. Ce domaine futuriste a progressé de manière fulgurante grâce aux travaux de ce physicien maintenant sénior, et pourtant encore si jeune. De quoi en rendre jaloux plus d’un!

L’information quantique constitue un domaine de recherche nouveau qui promet des ordinateurs à la puissance multipliée. Pour réaliser les tâches impossibles à leurs homologues classiques, ils exploiteront les effets fondamentalement quantiques : superposition d’états, interférence et intrication. La mise au point d’un tel système représente cependant un défi de taille. Des dizaines d’approches ont été mises de l’avant au cours des quinze dernières années et parmi celles-ci, seule une poignée est maintenant considérée comme réaliste.

Parmi ces approches, une architecture complètement originale a été développée par le professeur Blais et ses collègues de l’Université de Yale en 2003. Cette architecture, connue sous le nom d’électrodynamique quantique en circuit, est maintenant considérée comme l’une des plus prometteuses. Basée sur l’interaction de la lumière et de la matière, soit l’interaction entre un seul photon et un seul atome, elle est étudiée par plusieurs dizaines de groupes à travers le monde.

Dès son embauche à l’Université de Sherbrooke en 2006, Alexandre Blais est nommé membre du programme Matériaux Quantiques et du programme Information Quantique de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA). Il devient peu après membre du programme de Nanoélectronique. Une nomination aux programmes de l’ICRA passe par une évaluation rigoureuse, c’est un honneur difficile à obtenir, alors trois nominations…

Devenu un des meilleurs experts en informatique quantique, Alexandre Blais a aidé à définir les expériences de plusieurs groupes expérimentaux d’importance du domaine. Au cours des six dernières années, il a en effet publié avec des groupes de Californie, de France, de Suisse, du Japon, etc. Grâce à ces collaborations, ses travaux théoriques sont rapidement testés en laboratoire. Pour cette raison, déjà en 2010, il était reconnu par Science Watch de Thompson Reuter comme l’un des vingt auteurs ayant le plus grand impact dans le domaine de l’information quantique.

En raison de ses qualités de pédagogue, il est régulièrement invité à enseigner lors d’écoles d’été. Aussi, grâce à l’Équipe de recherche sur la physique de l’information quantique (ÉPIQ) qu’il a cocréée, les membres de son laboratoire profitent d’un environnement de formation stimulant. De plus, tant les étudiants de premier cycle que les stagiaires postdoctoraux contribuent à ses projets de recherche de pointe et leurs conclusions théoriques mènent souvent à des expériences rapportées dans les revues les plus prestigieuses. Au cours des dernières années, leurs travaux ont directement conduit à au moins cinq publications expérimentales dans Nature, une dans Science et plusieurs dans Physical Review Letters.