Imprimer

Prix Acfas Marcel-Vincent

Suzanne Rivard

HEC Montréal

Suzanne Rivard - Prix Acfas - 2009

[Depuis 2013, le prix Acfas Marcel-Vincent des sciences sociales porte le nom de Thérère Guouin-Décarie]

Si une entreprise est sous tension en matière de gestion de ses technologies de l’information et qu’elle peine à gérer la complexité de ce domaine, un seul conseil : consulter les travaux de la lauréate ou encore lui soumettre un mandat. Qu’il soit s’agisse de gestion de risque de projets de développement de systèmes d’information ou d’impartition de l’exploitation des technologies de l’information, d’alignement stratégique des technologies de l’information ou de gestion de la résistance des utilisateurs aux nouvelles technologies, vous êtes toujours à la bonne place. En effet, la chercheuse possède une vaste maîtrise de nombreux aspects de la gestion des technologies de l’information; technologies qui sont désormais névralgiques à toute organisation.

Son expertise est largement reconnue ici comme à l’international. On la considère parmi les experts les plus compétents, motivés et productifs du domaine. La plupart de ses recherches ont été innovantes dans la méthode et avant-gardistes dans les résultats. Son originalité et sa force ne viennent pas seulement de sa capacité à gérer de nouveaux contextes ou phénomènes comme dans ses travaux sur les systèmes d’entreprises, l’impartition ou la gestion du risque, mais aussi de son habileté à se nourrir des recherches effectuées dans les champs apparentés.

Publiée en 1983, la thèse de doctorat de Suzanne Rivard portait sur l’« informatique utilisateur ». Ce domaine, qui depuis a pris une importance majeure, traite de l’usager « technophile » qui développe ses propres solutions informatiques.

Dans les années suivantes, la chercheure concentre ses travaux sur l’évaluation et la gestion du risque, à travers des approches quantitatives autant que qualitatives. Lorsqu’une entreprise est soumise à un risque, il faut le mesurer. Suzanne Rivard a contribué à l’élaboration et à la validation d’outils pour mesurer cette exposition au risque. Puis elle a, en collaboration avec des collègues, appliqué le concept à divers domaines, de la gestion de projets d’implantation de technologies de l’information à la délocalisation de l’exploitation des technologies de l’information en passant par la protection des renseignements personnels.

Aussi, Suzanne Rivard a développé avec Henri Barki et Jean Talbot, un outil de description de contenu : un schème de mots clés devenu une référence dans le domaine. Ce cadre conceptuel, qui comporte plus de 2000 mots-clés répartis sous, décrit la structure du champ de recherche que sont les technologies de l’information et en définit les frontières. Plusieurs chercheurs ayant fait des analyses de contenu et de tendances de la recherche en systèmes d’information l’utilisent depuis le début des années 1990.

En 1985, Suzanne Rivard cofonde le Groupe de recherche en systèmes d’information (GReSI) des HEC Montréal qu’elle dirige jusqu’en 1999. Depuis 2002, elle est titulaire d’une chaire de recherche en gestion stratégique des technologies de l’information à HEC Montréal.

La justesse de ses interventions ainsi que ses efforts pour aider et encourager ses collègues sont très appréciés. Combinant rigueur et pertinence, la chercheure possède une expertise unique en matière de gestion des technologies de l’information dans l’univers de la francophonie.