Imprimer

Prix Acfas Jacques-Rousseau

Isabelle Peretz

UdeM - Université de Montréal

Isabelle Peretz - Prix Acfas - 2009
Pourquoi notre espèce est-elle la seule qui soit sensible à André Mathieu? Y a-t-il des liens entre nos capacités à comprendre la langue maternelle et la musique? Ces mélodies s’inscrivent-elles sur une portée neurobiologique? Longtemps, la musique a été considérée comme un art exclu du domaine des sciences. Plus maintenant. En combinant psychologie, neurosciences et musicologie, la lauréate a révélé les fondements biologiques de notre plaisir musical.

Musicienne amatrice, Isabelle Peretz étudie d’abord en psychologie à l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) puis elle poursuit en neurologie et psychologie musicale. Lorsqu’elle présente en 1988 ses idées novatrices aux membres de l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique (Ircam), la plupart d’entre eux les considèrent comme pure hérésie. Plusieurs années plus tard, de nombreux sceptiques sont enfin convaincus : la musique et le langage sont en effet traités par des modules différents du cerveau.
La majeure partie des recherches d’Isabelle Peretz sont fondées sur des études détaillées de cas cliniques d’amusie, un trouble de l’expression ou de la compréhension de la musique. Par exemple, chanter faux sans s’en apercevoir pour être causé par une lésion cérébrale congénitale ou acquise. Ses travaux mènent à des découvertes cruciales, entre autres sur les fondements neurogénétiques de ces dysfonctionnements.

Isabelle Peretz s’intéresse également aux réponses émotionnelles quasi universelles que génèrent certaines formes musicales.

Afin de diffuser ses connaissances et de continuer à innover, elle crée en 2005, en collaboration avec Robert Zatorre de l’Institut Neurologique de Montréal et des collègues des Universités McGill et Concordia, un laboratoire de recherche de renommée mondiale, le BRAMS (International Laboratory of Brain, Music and Sound Research). Il regroupe les meilleurs chercheurs québécois dans ces domaines et attire les plus éminents scientifiques au monde. Un projet scientifique ambitieux à la hauteur de l’ensemble de sa carrière, si active et fructueuse.