Imprimer

Prix Acfas Urgel-Archambault

James D. Wuest

UdeM - Université de Montréal

James D. Wuest - Prix Acfas - 2008
Lauréat du Prix Marie-Victorin 2013, le Prix du Québec en sciences naturelles et en génie

Ce chercheur, fait rare, a fondé son propre domaine de recherche : la tectonique moléculaire. Cette méthode originale permet de bâtir des structures ordonnées à partir de molécules très singulières : les tectons. Ses découvertes ont eu un impact significatif, notamment en science des matériaux et en nanotechnologie, ouvrant ainsi un vaste champ de possibilités aux applications industrielles.

Les propriétés des matériaux moléculaires sont déterminées par l'identité des composantes moléculaires et par leur organisation tridimensionnelle. Il est donc primordial de pouvoir contrôler l'agencement moléculaire. À cet effet, James Wuest a proposé, dans les années 1980, d’utiliser la tectonique moléculaire, une méthode alors inédite qui fonctionne à la manière d’un jeu de construction à l’échelle du nanomètre où l’on peut créer de multiples architectures moléculaires par un processus d’auto-assemblage spontané. Les briques de base sont les tectons, des molécules capables de s’associer solidement de façon déterminée et prévisible.

Développée au début pour la construction d’architectures moléculaires très ordonnées, tels des cristaux, la tectonique moléculaire a par la suite montré son utilité pour la création de nouveaux matériaux moins bien structurés, tels des gels, des cristaux liquides et des films organisés en deux dimensions. Il est même possible de s'inspirer du concept de la tectonique moléculaire pour empêcher la cristallisation et favoriser ainsi la formation de matériaux moléculaires amorphes. La synthèse, la caractérisation et la mise en application de ces nouveaux matériaux moléculaires exigent une approche hautement interdisciplinaire, axée sur la tectonique moléculaire. Cette approche offre une opportunité exceptionnelle pour la fabrication d'une nouvelle génération de cellules solaires et d'autres dispositifs à couche mince dont la performance sera déterminée par une organisation judicieuse des composantes moléculaires.

Titulaire depuis 2001 de la chaire de recherche du Canada en matériaux moléculaires, James Wuest est un chercheur mondialement reconnu. Ses diverses collaborations industrielles sont à l’origine d’une dizaine de brevets.