Imprimer

Prix Acfas Léo-Pariseau

Michael Kramer

Université McGill

Michael Kramer - Prix Acfas - 2008
Le lauréat est reconnu comme un des meilleurs chercheurs en santé infantile à l’échelle internationale, et ce, tout particulièrement pour sa contribution à l’épidémiologie périnatale. Il a dirigé, par exemple, un vaste programme d’études démontrant les bénéfices de l’allaitement pour l’enfant, études qui ont littéralement modifié les politiques et les pratiques périnatales.

PROBIT (Promotion of Breastfeeding Intervention Trial), mis en place par le Dr Kramer et ses collègues canadiens et biélorusses, est une étude complexe et exhaustive sur l’allaitement. Il s’agit du plus grand essai randomisé jamais réalisé dans le domaine de l’allaitement maternel, et ce, auprès d’un échantillon de 17 000 mères et bébés. L’objectif de cette étude était d’examiner l’effet de l’allaitement exclusif et prolongé sur la santé de l’enfant à plusieurs niveaux dont la croissance, l’obésité, les infections gastro-intestinales et respiratoires, les allergies, l’eczéma et le développement cognitif et comportemental. Ses résultats concluants ont permis, entre autres, de convaincre l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de modifier ses politiques et recommandations.

Le Dr Michael Kramer s’est aussi intéressé aux problèmes des nouveau-nés de faible poids. Il a mené une grande étude à ce sujet en collaboration avec l’OMS. Alors qu’auparavant les problèmes de croissance in utero et la prématurité étaient étudiés conjointement, le Dr Kramer a démontré que leur origine épidémiologique était clairement distincte. Plus de 20 ans après la publication de ses résultats, cette étude est encore abondamment citée comme une référence dans son domaine. Depuis, il a continué de s’investir dans des recherches scientifiques sur la santé de la population en périnatalité, surtout en ce qui concerne les causes, les tendances temporelles et les disparités socio-économiques des problématiques importantes telles la prématurité, la croissance fœtale, la mortinaissance, la mortalité infantile et les césariennes.

Le Dr Michael Kramer n’a pas seulement participé à faire avancer la connaissance, il a aussi fait évoluer les méthodes de recherche empiriques dans son milieu. En repérant les biais méthodologiques des autres études, il a contribué à leur amélioration. Il a d’ailleurs mis en place un institut d’été sur les méthodes épidémiologiques reproductives, en partenariat avec le National Institute of Child Health and Human Development.