Imprimer

404 - Les reconfigurations de l’échange marchand : tour d’horizon, enjeux et perspectives

Le mardi 8 mai 2018

De manière croissante, la consommation contemporaine s’effectue moins dans le cadre de la relation commerciale monétisée classique entre un acheteur et un marchand, et davantage au sein de configurations consommatoires nouvelles ou réinventées, dont la portée dépasse les cloisonnements historiques des frontières, des classes sociales, ou des cultures : marché de l’occasion, systèmes de troc, systèmes d’échanges locaux, économies de plateformes, consommation fondée sur l’accès libre ou gratuit. Si la consommation peut être définie comme une satisfaction des besoins, celle-ci se réalise également par le canal de la réparation, de la production (ex. : agriculture urbaine, potagers collectifs), ou encore de la réutilisation. Ces configurations ont pour effet de fragmenter les normes de la consommation et de bouleverser le cadre de la relation de consommation, avec des conséquences importantes notamment pour la raison d’être et l’activité des organisations, ainsi que pour l’emploi.

Paradoxalement, alors que les rapports d’échange (et donc, de création de valeur) dépassent le cadre de la consommation classique, les dispositifs de suivi de l’activité économique, ainsi que la majeure partie des travaux scientifiques et managériaux sur l’échange et la consommation, continuent à prendre l’entreprise, garante de la consommation traditionnelle, comme unité d’analyse. Pour comprendre les relations de consommation contemporaines, il apparaît donc nécessaire de déplacer l’objet d’analyse du plan de l’entreprise à celui du système de circulation de ressources ou de la chaîne de valeur, afin de prendre en compte la nature des relations entre les entreprises et les autres acteurs de l’économie, dont les organisations et associations, les autorités publiques et, surtout, les individus. En outre, c’est de plus en plus sur ce plan individuel que se développent les innovations en matière d’échange et de consommation.   

Lire la suite »
Remerciements

Les organisateurs remercient l'ACFAS ainsi que le département des sciences économiques et administratives de l'uqac (DSEA), et tout particulièrement, le comité à la recherche pour leur soutien précieux dans la réalisation de cet événement.

Colloque
Section 400 - Sciences sociales
Responsables
UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Julien Bousquet
UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 10 h 45
Communications orales
Les reconfigurations de l’échange marchand : l’impact des nouvelles technologies
Batiment : UQAC
Local : P1-5110
09 h 00
Multiples vies des produits: Une taxonomie des modèles d'affaires
Sébastien Leblanc-Proulx (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Myriam Ertz (Université du Québec à Chicoutimi), Emine Sarigollu (Université McGill)

Les nouvelles technologies permettent aux entreprises de nouvelles stratégies d’affaires. Il est dorénavant plus facile de mettre en place des systèmes d’accès collectifs, de redistribution, de réparation et de maintenance de ressources. Ces systèmes encouragent non seulement l’échange de biens et de services, mais également l’extension de la durée de vie des produits.Toutefois, encore faut-il savoir comment s’y prendre, car la recette de l’un n’est pas nécessairement la solution pour l’autre. Selon le secteur industriel, la structure interne, la source des revenues et les activités de l’entreprise, les reconfigurations possibles afin d’inclure l’échange ou l’extension de la durée de vie des produits sont multiples. Une recension dans la littérature scientifique de 150 entreprises liées à l’allongement de la durée de vie des produits a permis d’élaborer une taxonomie de leurs modèles d’affaires. Les observations qui en suivent permettent de souligner les tendances et opportunités pour les entrepreneurs et chercheurs s’intéressant à l’échange, la durabilité et la longévité des produits.

Résumé
09 h 30
Période de questions
09 h 45
Quels sont les apports des communautés de patients en ligne pour les patients?
Anne-Francoise PONTEVIA (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Loick MENVIELLE (EDHEC-Business School )

Les communautés de patients en ligne (CPEL) se sont fortement développées depuis une dizaine d’années, en raison notamment de la diffusion du Web 2.0 et du fait qu'elles présentent plusieurs avantages pour les patients.Elles leur permettent d’interagir de manière anonyme, d’échanger avec des personnes atteintes de pathologies similaires en tout temps et sans contraintes géographiques, et de fournir du support social aux patients. Au cours de ces deux dernières années, plus de 2000 communautés dédiées à la santé se sont créées sur Twitter. Les CPEL présentent aux patients des informations médicales de manière accessible. Elles permettent aux patients de mieux comprendre leur pathologie et d’échanger sur les traitements ou protocoles proposés par leurs médecins. Des recherches montrent ainsi que la fréquentation des CPEL contribue à un ‘empouvoirement’ accru des patients, et que ceci a pour effet d’améliorer la relation entre le patient et le médecin dans le monde réel (Audrain-Pontevia et Menvielle, 2017). Les bénéfices utilitaires (l’information apportée) et hédoniques (le support social) apportés par les CPEL contribuent par ailleurs à ce que le patient s’implique plus lors des visites médicales, ce qui a pour effet une meilleure adhésion au traitement proposé. Pour ces raisons, les CPEL, qui se sont développées grâce aux nouvelles technologies digitales, constituent un outil extrêmement prometteur tant pour les patients que pour les professionnels de santé.

Résumé
10 h 15
Période de questions
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Les reconfigurations de l’échange : comparaisons intersectorielles et internationales
Batiment : UQAC
Local : P1-5110
11 h 00
Les pratiques alimentaires : évolution ou révolution ?
Francine Rodier (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Au Canada et dans de nombreux pays dans le monde, les pratiques alimentaires se sont métamorphosées au cours des dernières années. Comment expliquer ces phénomènes complexes ? Est-ce l’évolution des pratiques alimentaires ou une révolution liée à une trop grande efficacité de la mise en marché qui justifient ces changements ? Alors que certains fournisseurs font appel à la praticité, à la santé ou à d’autres cordes sensibles pour promouvoir leurs produits, d’autres individus visent désormais la consommation responsable et le zéro déchet. Pendant ce temps, certaines formes d'échange émergent, d’autres s’essoufflent et sont peut-être en voie de disparition. Cette présentation vise à examiner ces phénomènes.

Résumé
11 h 30
Période de questions
Dîner
12 h 00 à 14 h 00
Dîner
Dîner
Batiment : UQAC
Local : Dîner libre
Après-midi
14 h 00 à 15 h 00
Communications orales
Les reconfigurations de l’échange : fiscalité, régulation et rôle de l’État
Batiment : UQAC
Local : P1-5110
13 h 30
L’économie de plateformes collaboratives : simple reconfiguration de l’échange marchand ou transformation profonde de nos sociétés?
Fabien DURIF (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Si l’économie de plateformes collaboratives crée des possibilités nouvelles aussi bien pour les citoyens
que pour les entrepreneurs, elle pose également certaines problématiques pour les opérateurs en place et
les pratiques existantes. L’effet disruptif des nouveaux modèles d’affaires collaboratifs sur nos modes de
production et de consommation ainsi que sur les relations entre les autorités publiques et les citoyens
s’avère majeur. Face à ces reconfigurations majeures de l’échange marchand, quels sont les véritables
enjeux auxquels doivent répondre nos sociétés? À l’aide d’une étude menée auprès de plateformes
collaboratives au Québec (cinq entrevues et enquête auprès de 69 plateformes) et d’un panel de 1005
personnes représentatives de la population du Québec, cette communication propose un cadre de réflexion
sur les enjeux de l’économie collaborative au niveau : de l’impact environnemental et sociétal; de l’accès
au marché; du statut de l’utilisateur; de la protection du consommateur; de la responsabilité des
plateformes; de la transformation des formes du travail; et de la fiscalité.

Résumé
14 h 00
Période de questions
15 h 00 à 16 h 00
Communications orales
Développements théoriques liés aux reconfigurations de l’échange et de la consommation
Batiment : UQAC
Local : P1-5110
14 h 30
Un échange créateur de valeur(s)? Les valeurs d'un échange conçu comme processus
Patrick Gabriel (Université de Bretagne Occidentale)

En sciences de gestion, la création de valeur représente un concept fondamental pour comprendre le processus d’échange économique (Vargo, Agglio et Akaka, 2008). Pourtant, en dépit de l’importance déclarée du concept de valeur, de l’ancienneté et du nombre de travaux, même récents, sur la valeur créée, le concept connait plusieurs limites : un manque de consensus se dégage dans la littérature sur ce que la valeur représente pour l’entreprise comme pour le consommateur (Lepak et al., 2007 ; Gummerus, 2013). Kuzgun et Asugman (2015) observent même une inflation de définitions et de conceptions de la valeur perçue et créée, au point d’une certaine confusion sur ce qu’est la valeur ; ce qui peut expliquer des divergences de vue sur la manière dont la valeur est créée au cours de l’échange (Gummerus, 2013 ; Grönroos, 2006). Ce manque de cohérence concernant la représentation de la valeur créée révèle parallèlement une évolution de la représentation de l’échange économique autant qu’une difficulté à le représenter, aussi bien dans les formes d’interaction sous-jacentes que dans les rôles des différents acteurs de l’échange.

Résumé
15 h 00
Période de questions
15 h 30
Pause
15 h 45
Evolution de la dichotomie Sacré vs Profane : Une analyse historique du pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle
Julien Bousquet (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Véronique Cova (Université d'Aix-Marseille, CERGAM Gradutae School of Management), Çylvie Claveau (Université du Québec à Chicoutimi)

Dans un monde de croyances en plein bouleversement, les pèlerinages religieux sont en explosion. Celui de Saint-Jacques-de-Compostelle renaît dans un engouement général. Cette recherche interroge la dichotomie sacré / profane de ce pèlerinage selon l’approche historique. Cette recherche montre qu’à chacune des trois périodes analysées (Moyen-Age, Renaissance et Postmodernité), correspond une combinaison spécifique entre sacré et profane : la séparation, l’enchâssement et l’hybridation. Cette catégorisation nourrit notre compréhension des pèlerinages en tant que phénomènes sociétaux et marchands. Elle donne aussi des clés de développement et d’opérationnalisation d’un point de vue marketing.

Résumé
16 h 15
Période de questions
16 h 00 à 17 h 00
Communications orales
Discussion — Les reconfigurations de l’échange : vers une remise en cause du modèle néolibéral?
Batiment : UQAC
Local : P1-5110
16 h 45
L’apport des grands auteurs en sciences humaines et sociales pour comprendre les reconfigurations de l’échange marchand
Eric REMY (Université de Rouen, IAE)

L’échange marchand serait en constante évolution et vivrait même une période de profonde refondation dans une société de consommation désormais liquide, postmoderne, hypermoderne, etc. Afin de mieux percevoir la réalité, la nature et les enjeux de ces changements, la présente communication propose des regards croisés sur la consommation à partir des travaux de plusieurs grands auteurs français en sciences humaines et sociales (notamment Durkheim, Mauss, Bourdieu, Boltanski...). Avec ce voyage théorique, montrant au passage la richesse de la pensée francophone, nous cherchons des éléments de réponse à deux questions : de quoi nous parle la consommation, de quoi la consommation est-elle le cœur ?. Nous proposons d’aborder ces questions à partir de l’identification de trois chemins et ensembles théoriques : des faits sociaux et des structures ; des acteurs et des sujets ; de la matérialité et des objets.

Résumé
17 h 15
Discussion
17 h 45
Synthèse