Imprimer

538 - Soutenir les élèves en difficulté au secondaire : rôles et fonctions des enseignants-ressources

À l’échelle internationale, l’adoption de différentes politiques inclusives pressent les milieux scolaires à adapter ou à transformer les méthodes d’enseignement et d’apprentissage pour tenir compte des besoins de tous les élèves dans leur diversité (UNESCO, 2015). Ainsi, au secondaire, les enseignants-ressources assument un rôle de suivi scolaire et d’aide auprès d’élèves à risque ou d’élèves ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage, particulièrement ceux ayant des difficultés relatives au comportement (FSE, 2013, Annexe IV). Les enseignants-ressources sont appelés à intervenir selon trois axes, soit auprès de l’élève, des enseignants et des autres personnels de l’école. Bien que des balises légales encadrent cette fonction (FSE, 2013), il appert qu’elle trouve encore difficilement ses repères dans le milieu scolaire (Granger et Dubé, 2014; Porter et Aucoin, 2012). En effet, nos travaux montrent que de nombreux enseignants-ressources éprouvent peu de satisfaction lorsqu’on leur attribue des rôles de suivi des élèves (absentéisme, vérification de l’emploi du temps, appel aux parents). De même, plusieurs rapportent les difficultés rencontrées dans la mise en place de pratiques collaboratives nécessaires à l’encadrement et au suivi des élèves ciblés (Granger et Dubé, 2014). Ainsi, dans le but de mieux comprendre les défis inhérents aux rôles et aux fonctions des enseignants-ressources, nous souhaitons ouvrir la discussion autour a) des balises pour guider et structurer l’organisation des services à l’élève dans une perspective inclusive; b) des modalités d’enseignement et d’apprentissage favorables au développement des compétences des élèves à besoins spécifiques au secondaire; et c) des dispositifs de formation continue qui favorisent le développement des pratiques inclusives au secondaire. L’objectif ultime est de favoriser la réussite du plus grand nombre d’élèves. 

Lire la suite »
Colloque
Section 500 - Éducation
Responsables
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Université Laval
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Session 1
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 46
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 10
La formation des enseignants-ressources au Canada
Philippe Tremblay (Université Laval), Nancy Granger (UQTR/ CS des Grandes Seigneuries)

Bien qu'au Canada l’inclusion scolaire constitue désormais la voie privilégiée de scolarisation des élèves à besoins spécifiques, ce virage a suscité son lot de transformation au sein des services à l'élève (Tardif et Levasseur, 2010). L'objectif étant d'apporter un soutien aux élèves à besoins spécifiques pour qu'ils puissent se développer dans un cadre valorisant la prise en compte de la diversité (UNESCO, 1995) et fournir un support supplémentaire à leurs enseignants qui doivent conjuguer avec ces nouvelles injonctions. La profession enseignante a dû s'adapter et  s'ouvrir à des modalités de prise en charge collaboratives conjuguant les expertises de divers enseignants spécialisés à celle des enseignants réguliers. Dans cet article, nous dressons un portrait de la fonction d'enseignant ressource. Pour ce faire, nous avons réalisé une recherche documentaire dans les documents ministériels, législatif et éducatifs disponibles sur le web. Les résultats obtenus nous permettent de constater la grande diversité qui réside au sein de cette fonction au Canada et nous appelle à questionner le peu de cohésion trouvé au sein des provinces et des territoires.

Résumé
09 h 35
La fonction d’enseignant-ressource au Québec
Nancy Granger (UQTR- Université du Québec à Trois-Rivières), Philippe Tremblay (Université Laval)

La fonction d'enseignant-ressource a maintenant dix ans. Afin de mieux connaître quels sont  les rôles et les fonctions attribués aux enseignants-ressources, nous avons envoyé un questionnaire dans 362 écoles secondaires du Québec (secteurs francophone et anglophone). Notre présentation offrira un regard préliminaire sur la mise en oeuvre de cette fonction, la composition de la tâche, les possibilités de formation et les modalités de soutien aux élèves. Nous mettrons en lumière les conditions qui favorisent le déploiement optimal de cette ressource, les défis à relever et les pistes de solutions relevées. Nous conclurons en proposant quelques jalons pour la formation des enseignants qui souhaitent soutenir les élèves à besoins spécifiques au secondaire.

Résumé
10 h 00
La formation continue des enseignants-ressources à l’école secondaire et leur sentiment d’efficacité personnelle
France Dubé (UQAM - Université du Québec à Montréal), Nancy Granger (CSDGS et UQTR), France Dufour (UQAM)

Cette recherche-action-formation visait l’accompagnement d'enseignants-ressources qui interviennent auprès des élèves en difficulté d’apprentissage. Elle a été réalisée dans trois écoles secondaires d'une même commission scolaire. Les 29 enseignants-ressources ont participé à des rencontres collaboratives portant sur les caractéristiques et les besoins des élèves ayant des besoins spéciaux, de même que sur les stratégies d'apprentissage efficaces en lecture et en écriture, et ce, dans les différentes disciplines. Un questionnaire a été administré afin d’évaluer le sentiment d’efficacité personnelle des enseignants et des entrevues semi-dirigées ont également été conduites afin de mieux cerner la perception de leur rôle et leur sentiment d’efficacité à intervenir auprès des élèves et à accompagner les enseignants titulaires. Dans cette communication, les facilitateurs et les obstacles seront présentés et des pistes de solutions seront proposées afin d'améliorer ce type d'accompagnement.
 

Résumé
10 h 25
Pause
10 h 40
Implantation d’un service d’enseignement-ressource au secondaire : le cas de l’école polyvalente Lavigne
Geneviève Cool (UQO - Université du Québec en Outaouais)

L’indice de défavorisation de l’école secondaire polyvalente Lavigne – de la commission scolaire de la Rivière-du-Nord – est de 9. Les réalités du milieu amènent le personnel de l’école à se renouveler en adaptant ses pratiques pour offrir le meilleur service possible aux élèves. Durant l’année scolaire 2012-2013, la direction en place a décidé de participer à un projet d’enseignement ressource. Depuis, le dossier a changé de mains trois fois. Néanmoins, le projet s’est poursuivi, se modifiant annuellement selon les besoins des enseignants, les contraintes du milieu et les limites inhérentes à l’arrivée de nouveaux gestionnaires dans ce dossier. Malgré les changements annuels apportés au projet initial, certaines constantes ont perduré. Le service d’enseignement-ressource est dispensé par des enseignants de l’école de diverses disciplines (français, math, science, histoire) dans les salles de classe. Il s’agit d’un service direct à l’élève bien que certaines complicités entre enseignants s’établissent régulièrement permettant de nombreux apports autant aux enseignants qui reçoivent le service dans leur classe qu’à ceux qui le dispensent. La formule ayant changé annuellement, le constat fait par les membres de l’équipe en novembre dernier est qu’il est justement difficile d’évaluer les résultats réels des mesures mises en place. Le projet se poursuit grâce aux impressions positives des participants, mais le désir d’instaurer plus de rigueur au projet est une priorité.

Résumé
11 h 05
Repenser le service d’enseignant-ressource pour en améliorer l’efficacité
Nathalie Lévesque (Commission scolaire du Fer), Karine Morissette (Cs du FER)

Plusieurs moyens sont mis en place à l’école Jean-du-Nord/Manikoutai de Sept-Îles pour encourager la réussite et la persévérance scolaires des élèves. Malgré cela, la diplomation et le décrochage scolaire demeurent préoccupants pour les membres du personnel de cette école de milieu défavorisé (IMSE 10).  Devant ce constat, les membres de la direction se sont questionnés par rapport aux services offerts à l’élève : quelle est la vision d’ensemble relative à l’organisation de ces services? Les rôles des différentes ressources (tuteurs, enseignants-ressources, enseignants des mesures probantes, TTS) sont-ils clairement définis et joués de la même façon par tous?  Ces services sont-ils cohérents et efficaces? Y a-t-il quelque chose qui pourrait être fait différemment afin d’améliorer la situation tout en tenant compte des ressources disponibles?  Pour répondre à ces questionnements, l’école a entrepris une démarche d’accompagnement avec Nancy Granger et Philippe Tremblay à l’automne 2016.  La présentation fera donc état des actions qui ont été mises en place dans l’école depuis ce moment, des résultats obtenus jusqu’à maintenant (ouverture et participation de l’équipe-école) ainsi que des défis que l’école aura à surmonter pour parvenir à un changement de pratique qui perdurera dans le temps.

Résumé
11 h 30
Comment déployer nos ressources? L’exemple du Centre éducatif l’Abri (CELA)
Philippe Maloney (Commission scolaire du Fer)

Lors des suivis et de l’évaluation de leur plan de réussite, les membres du comité SIAA (projet éducatif) du Centre éducatif l’Abri de Port-Cartier en sont venus à se questionner sur le rôle des tuteurs et des enseignants-ressources.  À la suite d’une recension des écrits sur les rôles possibles de l’enseignant-ressource (accompagnement individualisé, mentorat), la direction a retenu l’approche développée par Granger et Dubé (2014) afin d’améliorer le soutien à l’élève, de mettre davantage de moyens en soutien à l’enseignant et de créer une structure organisationnelle basée sur l’approche RAI pour optimiser les ressources.  Bien qu’ils n’en soient qu’à leur première année d’implantation, des progrès importants ont été faits : formation d’enseignants sur l’enseignement efficace, mise en place d’une CAP sur le rôle d’accompagnateur de l’enseignant-ressource, dépistage précoce et co-observation en classe. En plus d’aborder ces sujets, la présentation illustrera comment cette école de milieu défavorisé (IMSE 10) a réussi à mobiliser son équipe pour qu’elle croit à l’influence qu’elle peut avoir sur la réussite des élèves et qu’elle s’engage activement dans les démarches proposées.

Résumé
Dîner
12 h 00 à 13 h 30
Dîner
Dîner
Après-midi
13 h 30 à 16 h 30
Communications orales
Session 2
Batiment : (BR) BRONFMAN
Local : (BR) 46
13 h 30
Comment déployer la fonction d’enseignant-ressource de manière optimale?
Edouard Hebert-Lacoste (Écoles secondaires )

Cette communication portera un regard critique sur les rôles et les tâches attribuées à l'enseignant-ressource dans mon milieu scolaire (école Antoine-Brossard) où le soutien apporté concerne deux grandes sphères : l'aide de nature académique et le soutien au passage primaire-secondaire. Mon allocution visera à décrire comment s'organise ces services concrètement dans l'école. Que rapportent ces services ? Quels sont les difficultés et les problèmes observés ? Et, surtout, quelles sont les pistes de solutions, tant au niveau de l'organisation scolaire que de l'implantation de modèles d'intervention (RAI) afin de bonifier les services aux élèves. 

Résumé
13 h 55
La journée colloque pour les enseignants-ressources à la commission scolaire des Affluents, ou l’art d’écouter les besoins
Isabelle Lemire (Commission scolaire des affluents)

Le Cadre de référence des enseignants-ressources de la commission scolaire des Affluents indique la responsabilité de la commission scolaire d’offrir de la formation et du soutien professionnel aux enseignants-ressources (ER). Dans le but de mettre l’accent sur le rôle pédagogique des ER et de connaitre leurs besoins, plus particulièrement, en ce qui a trait aux approches probantes en pédagogie, le Service des ressources éducatives a invité certains d’entre eux à une table de discussion autour de laquelle des enseignants-ressources, conseillère pédagogique et directrice adjointe du service ont échangé sur le sujet. Il en est ressorti qu’avant de cibler des formations, les ER voulaient d’abord connaitre les pratiques vécues sur le plan pédagogique dans les écoles secondaires, et ce, pour toutes les années du secondaire. L’idée d’une journée-colloque est née.

Cette journée d’ateliers animés par des ER avait  deux grandes cibles : 1) le partage provenant de pratiques pédagogiques utilisées, qui se sont montrées efficaces auprès des élèves et qui se sont avérées un bon soutien auprès des collègues enseignants ; 2) la création d’un réseautage pour les ER de la commission scolaire afin de trouver écho à des questionnements et d’échanger sur des problèmes similaires. Cet événement a répondu aux attentes de la centaine d’enseignants-ressources qui ont participé aux différents ateliers et des retombées positives liées à cette journée-colloque émergent.

 

Résumé
14 h 00
L’enseignement-ressource dans toutes les disciplines au secondaire
Lynda Côté (Commission scolaire des affluents), Sophie Mouffe (École Armand Corbeil)

Cette communication vise à présenter le choix d'une enseignante-ressource de l'école Armand Corbeil de soutenir les élèves à besoins spécifiques dans toutes les disciplines en recourant aux stratégies de lecture. 

Résumé
14 h 25
L’enseignant-ressource dans le contexte de l’inclusion scolaire : réflexion et pistes d’action autour d’un rôle en transformation
Mireille Leblanc (Université de Moncton)

Le Nouveau-Brunswick (N.-B.) est reconnu comme un chef de file de la mise en œuvre de l’inclusion scolaire tant sur le plan national qu’international. Parmi les ressources humaines consacrées à la consolidation de l’inclusion scolaire au N.-B., l’enseignant-ressource (ER) joue un rôle crucial tant à l’école primaire que secondaire. Pour renforcer l’inclusion scolaire et favoriser un changement en profondeur des pratiques éducatives, le rôle de l’ER est appelé à se transformer afin qu’il soutienne l’enseignant de la classe ordinaire, travaille en étroite collaboration avec cet enseignant et exerce un leadeurship pédagogique. L’on retrouve encore aujourd’hui une certaine ambiguïté quant au rôle vécu de l’ER qui diffère souvent d’une école ou d’un district scolaire à l’autre (Leblanc, 2014 ; Porter et AuCoin, 2012). À la lumière du rôle prescrit et de la problématique qui en découle quels moyens sont mis en place pour permettre à l’ER de vraiment jouer ce rôle crucial dans une visée inclusive ? Comment relever les défis auxquels est confronté l’ER? La présente communication propose des pistes de réflexion et d’action à l’égard de ces questions qui sont intégrées à la synthèse des travaux de la journée. 

Résumé
15 h 10
Plénière