Imprimer

441 - La démographie de demain : innovations, intersections et collaborations

Du mercredi 14 au jeudi 15 mai 2014

La recherche démographique et la pratique de la démographie sont en constante évolution. Chaque décennie, nous intégrons dans nos travaux de nouvelles théories, méthodes et sources de données, inspirés soit par nos collègues du Québec et d’ailleurs, soit par d’autres disciplines, ou encore par les innovations provenant des secteurs public et privé. Le sujet de notre colloque sera donc « La démographie de demain : innovations, intersections et collaborations ». Ce thème s’inscrit dans la thématique générale du Congrès de l’Acfas pour 2014, « La recherche : zones de convergence et de créativité ». Nous accueillerons les communications qui incluent un ou plusieurs des éléments suivants : 

La collecte :
1) Les innovations en matière de collecte des données ou de construction des bases de données, incluant les nouvelles approches liées à l’utilisation d’Internet dans la collecte ainsi que les nouvelles méthodes de jumelage de données, etc.;
2) Les nouveaux défis posés par le recensement au 21e siècle, notamment par l’enquête nationale auprès des ménages de 2011;
3) Les adaptations des sources de données administratives aux fins d’analyses démographiques;
4) L’utilisation des « big data » (données de masse);
5) L’avenir des enquêtes longitudinales dans un contexte de coupures budgétaires.

Les méthodes d’analyse :
1) L’utilisation des systèmes d’informations géographiques (SIG);
2) Les nouveaux modes de visualisation graphique des données;
3) Les nouveaux développements en démographie mathématique;
4) Les initiatives combinant les recherches quantitatives et qualitatives;
5) Les comparaisons des différentes approches de microsimulation en sciences sociales.

Les collaborations :
1) Les nouvelles collaborations interinstitutionnelles, internationales ou intersectorielles.

Les présentations portant sur les populations autres que québécoise ou canadienne sont les bienvenues.

Lire la suite »
Colloque
Section 400 - Sciences sociales
Responsables
UdeM - Université de Montréal
Université Concordia
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 11 h 00
Communications orales
L'importance renouvelée des données administratives
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 10
L'utilisation des sources de données administratives pour mesurer la fécondité des immigrantes internationales au Québec : approches, indicateurs et résultats
María constanza Street (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Benoît Laplante (INRS - Institut national de la recherche scientifique)

L'indicateur souvent utilisé pour mesurer la fécondité des immigrantes et pour comparer son niveau à celui des femmes natives est l'indice synthétique de fécondité calculé à partir des données du recensement. Cependant, des recherches ont montré que cet indice tend à surestimer les écarts entre les immigrantes et les natives, car il attribue un niveau de fécondité qui reste marqué par l'âge au moment de l'arrivée. Pour contourner ce problème il est nécessaire d'avoir recours à des approches longitudinales qui considèrent la partie de la vie féconde qui précède la migration.Nous allons montrer que lorsqu'elles sont mises à la disposition des chercheurs, on peut utiliser les données de registres administratifs pour estimer le nombre d'enfants eus avant et après l'admission et la descendance à divers âges chez des cohortes récentes d'immigration. Au Québec, le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC) compile des informations sur les personnes qui ont été admises à titre de résidents permanents à chaque année. Un autre organisme public, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ), fournit des renseignements sur les personnes assurées et sur les services médicaux dont elles bénéficient, y compris ceux liés à la grossesse et l'accouchement. L'existence d'un identifiant commun permet de jumeler les informations des deux banques tout en respectant la confidentialité des données.

Résumé
09 h 30
Démographie et insertion professionnelle : une étude sur le personnel enseignant des commissions scolaires du Québec
Esther LÉTOURNEAU (MELS - Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec)

Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) produit depuis plusieurs années des statistiques et des prévisions concernant les enseignants des commissions scolaires du Québec. Les données proviennent essentiellement d'une banque de données administratives portant sur le personnel des commissions scolaires (PERCOS) qui couvre les années 1989-1990 à 2011-2012. Au plan transversal, il est possible d'analyser l'évolution de l'effectif enseignant selon diverses variables dont l'âge, le sexe, l'ancienneté, le statut d'employé, le secteur et le champ d'enseignement, la région et le statut linguistique de la commission scolaire. Ces données sont déjà disponibles sur le site Web du MELS dans Les statistiques de l'Éducation. Par le biais d'une étude de cohortes, il est également possible de décrire des trajectoires qui mènent à l'insertion professionnelle des enseignants dans le réseau des commissions scolaires du Québec. L'exploitation d'une banque de données administratives portant sur la qualification des enseignants (QE), que détient également le MELS, peut apporter une contribution significative à la compréhension du phénomène.

Résumé
09 h 50
L'impact des politiques québécoises de congés parentaux de 2000 et 2006 sur la santé des mères : une analyse à partir des données de la Régie de l'assurance maladie du Québec
Vanessa ROBITAILLE (UQAM - Université du Québec à Montréal), Catherine HAECK (UQAM - Université du Québec à Montréal)

L'objectif de la recherche est d'analyser si le changement du programme fédéral de congé parental de 2001 (25 à 50 semaines) et l'introduction du régime québécois de congé parental en janvier 2006 (en remplacement du régime fédéral), ont eu des effets sur la « santé » et le « bien-être » des mères. La seule façon de connaître de genre d'effets est de suivre les trajectoires d'actes médicaux (nombre, type, fréquence) posés (ou non) en faveur des mères. La méthodologie statistique est d'estimer des modèles de ‘discontinuité' : les mères ayant un enfant peu avant et un peu après les changements de politique sont très similaires en termes socioéconomiques. La différence est la durée des congés parentaux (mère/père) et le fait que la réforme québécoise de 2006 a élargi l'accès et augmenté les prestations par rapport au régime fédéral qui se fondait sur les paramètres de l'assurance-emploi. La plupart des études qui ont analysé l'allongement du congé parental maternel se sont intéressé surtout aux effets bénéfiques pour la santé et de développement des enfants. La santé physique et mentale de la mère est importante en soi et pour ses effets externes potentiels sur les enfants et les membres de la famille. L'analyse repose sur les dossiers des services médicaux (RAMQ) des mères sur un horizon de 6 ans centré sur l'année 2001 et 2006, avant et après l'accouchement.

Résumé
10 h 10
Période de questions
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communications orales
L'utilisation des données de l'ENM 2011 : jusqu'où peut-on aller?
Présidence/Animation : Evelyne Lapierre-adamcyk (UdeM - Université de Montréal)
11 h 00
Enquête nationale auprès des ménages : que révèlent les premières analyses de données pour le Québec?
Sylvie Rheault (ISQ - Institut de la statistique du Québec), Robert Courtemanche (ISQ - Institut de la statistique du Québec)

En tant que coordonnateur statistique, l'Institut de la statistique du Québec (Institut) a rapidement été interpellé par les divers ministères et organismes québécois dès l'annonce de l'abolition du caractère obligatoire du questionnaire long du recensement. En effet, la mission d'élaboration et d'évaluation des politiques et programmes s'appuyait pour plusieurs d'entre eux sur les données provenant du recensement. Avec la diffusion des données de l'Enquête nationale des ménages, l'Institut examine maintenant, avec ces mêmes organisations, quelles sont les conséquences de la décision prise par le gouvernement fédéral sur la fiabilité, la comparabilité et l'inaccessibilité à certaines données. En plus de la présentation des premiers constats découlant de ces consultations, cette communication fera le point sur l'avis produit par l'Institut à l'intention des utilisateurs de données du Québec. Outre la mise en lumière des limites décrites dans les divers documents de Statistique Canada, cet avis comprend des recommandations précises quant aux analyses à effectuer avant toute diffusion.



Résumé
11 h 20
Mise à jour de l'indice canadien de défavorisation : défis méthodologiques entourant l'utilisation des données de l'ENM
Denis Hamel (INSPQ - Institut national de santé publique du Québec), Philippe GAMACHE (INSPQ - Institut national de santé publique du Québec), Mathieu Philibert (INSPQ - Institut national de santé publique du Québec)

L'indice de défavorisation a été créé au tournant des années 2000 pour pallier le manque d'information à caractère socio-démographique dans les bases de données administratives de la santé. Puisque cet indice est produit pour chaque aire de diffusion ou secteur de dénombrement, la plus petite unité géographique de diffusion du recensement canadien, il est plutôt perçu comme un proxi écologique de la défavorisation.Il a été utilisé à plusieurs sauces pour l'allocation des ressources en santé et comme mesure d'inégalités sociales de santé (ISS). Plusieurs versions ont été produites à travers le temps (de 1991 à 2006) et l'espace (canadiennes, régionales, provinciales et locales), ce qui permet entre autres de suivre l'évolution des ISS sur plusieurs indicateurs de santé. Cette présentation abordera les défis méthodologiques qui se posent à la création de la version 2011 de l'indice  étant donné que la moitié des indicateurs proviennent de l'Enquête nationale des ménages (ENM). Par conséquent, la qualité des estimations peut être très variable à l'échelle des aires de diffusion. Nous présenterons les pistes de solution envisagées pour minimiser ces  problèmes méthodologiques.  Finalement, avec de tels changements importants apportés au recensement, le moment est bien choisi de revoir de fond en comble l'indice de défavorisation et d'en proposer une mouture améliorée en incorporant des informations provenant d'autres sources de données. 

Résumé
11 h 40
Un indice du niveau de précision des données tirées de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et un exemple de données alternatives 
Dominique SÉVIGNY (Comité de gestion de la taxe scolaire de l'île de Montréal)

Présentation d'un exemple mettant en lumière le niveau d'imprécision que peut avoir cette enquête à participation volontaire et proposition d'une source alternative de données pour le revenu des familles avec enfants de moins de 18 ans.

Résumé
12 h 00
Période de questions
12 h 30
Dîner
Après-midi
14 h 00 à 15 h 30
Communications orales
Nouveaux développements dans l'intégration de sources variées
Présidence/Animation : Laurence Charton (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
14 h 00
Analyse des caractéristiques généalogiques des participants au projet CARTa
Marc Tremblay (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)

Normal 0 21 false false false FR-CA X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-ansi-language:FR-CA; mso-fareast-language:EN-US;} Le projet CARTaGENE (www.cartagene.qc.ca) est le fruit d'une collaboration entre plusieurs chercheurs et intervenants du milieu de la recherche en santé. L'objectif principal de ce projet est la création d'une importante banque de données sur la population québécoise, couvrant divers aspects liés à la santé physique et mentale. CARTaGENE fait partie du consortium P3G (Public Population Project in Genomics and Society), un organisme international qui vise à offrir à la communauté scientifique un accès aux informations les plus à jour dans tous les secteurs de la génomique des populations (http://p3g.org).La première phase du projet CARTaGENE a consisté en une vaste enquête effectuée entre juillet 2009 et octobre 2010 auprès de 20000 Québécois âgés entre 40 et 69 ans. Les participants ont été recrutés, en collaboration avec la Régie de l'assurance maladie du Québec, dans quatre régions: Montréal (n=15232), Québec (n=3048), Sherbrooke (n=925) et Saguenay (n=799). En plus des échantillons biologiques conservés à la Biobanque de Génome Québec (www.genomequebec.com), des données sur plus de 400 variables sociodémographiques et de santé ont été collectées. Les participants à l'enquête pouvaient aussi transmettre des informations au Projet BALSAC (http://balsac.uqac.ca) pour la reconstruction de leur arbre généalogique. Les généalogies ascendantes d'environ 5400 participants ont ainsi été reconstruites en vue d'établir un portrait démogénétique des quatre populations enquêtées.

Résumé
14 h 20
Utilisation de données administratives et de données d'enquêtes pour l'analyse des politiques sociales en matière de santé
Jacques Légaré (UdeM - Université de Montréal), Michael Boissonneault (UdeM - Université de Montréal), Pierre-Carl MICHAUD (UQAM - Université du Québec à Montréal), Aurélie Côté-Sergent (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Yann DÉCARIE (INRS - UCS - Institut national de la recherche scientifique - Urbanisation Culture Société)

La question des politiques sociales en matière des coûts des soins de santé gagne en intérêt dans le contexte du vieillissement de la population. On sait que les personnes en moins bonne santé, bien que vivant moins longtemps, sont associées à des coûts de santé plus élevés. Dans cette optique, notre équipe de recherche s'intéresse aux facteurs associés à des coûts publics des soins de santé plus élevés au niveau individuel, chez les Québécois vivant en ménage privé âgés de 65 ans et plus, présentant au moins un type d'incapacité.

Par contre, les données nécessaires, pour répondre à ce type de question, sont rares et difficiles à obtenir. Pour ce faire, deux sources de données ont été appariées : les données de l'Enquête sur les limitations d'activités (EQLA) de 1998 et celles du Fichier d'inscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de l'Assurance maladie du Québec (RAMQ), pour la même année.

Cette communication a comme premier objectif d'exposer les nombreuses étapes qui se doivent d'être accomplies pour avoir accès à ce type de données et d'en expliciter les contraintes. Le second objectif sera de présenter la base de données et certains des résultats obtenus.  Le troisième objectif sera d'exposer les limites de cette base de données et aussi de proposer des pistes de réflexion pour que l'obtention de données administratives et de données d'enquêtes appariées soit moins laborieuse.

Résumé
14 h 40
Le jumelage des données d'état civil et de recensement pour le développement de l'Infrastructure intégrée des microdonnées historiques de la population québécoise (IMPQ)
Hélène Vézina (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Marc St-Hilaire (Université Laval), Claude BELLAVANCE (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Nous avons complété récemment la construction d'un logiciel permettant le jumelage des données d'état civil et de recensement sur la population québécoise. Les procédures qui le sous-tendent sont calquées sur la méthode classique développée au Projet BALSAC dans le sens où les informations nominatives sont au cœur du procédé. Plusieurs ajustements ont cependant été apportés pour prendre en compte les différences de structure entre les deux types de données.Le logiciel est composé de trois modules : le premier permet d'opérer des jumelages d'un recensement vers BALSAC, le second procède à l'inverse du premier et le troisième permet le jumelage des corpus censitaires entre eux.Ces trois types de jumelage sont au cœur du programme de développement de l'Infrastructure intégrée des microdonnées historiques de la population du Québec (IMPQ). Un des principaux objectifs de ce programme est d'associer et d'intégrer en un ensemble de bases de données relationnelles les deux ressources documentaires que sont l'état civil et les recensements. Les travaux de jumelage sont en cours pour quatre régions du Québec. Grâce à cette nouvelle ressource,il sera possible de réaliser des études novatrices de population à l'échelle individuelle dans la longue durée s'appuyant sur des données d'une qualité exceptionnelle, sur une méthodologie de jumelage éprouvée et sur des effectifs d'une taille inégalée,enrichissant la recherche dans le domaine des sciences sociales et biologiques.

Résumé
15 h 00
Période de questions
15 h 15
Pause
15 h 30 à 17 h 30
Panel
Assemblée générale de l'Association des démographes du Québec
19 h 00 à 21 h 00
Cocktail
Cocktail et souper de l'ADQ
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Potentiel de la microsimulation pour les projections démographiques
Présidence/Animation : Patrick Sabourin (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
09 h 00
La microsimulation à Statistique Canada
Chantal HICKS (Statistique Canada)

Statistique Canada crée des modèles de microsimulation depuis plus de 25 ans –la Base de données et modèle de simulation de politiques sociales (BD/MSPS) a été diffusée pour la première fois en 1988.  Durant ce quart de siècle, les avancements technologiques et la disponibilité de nouvelles sources de microdonnées longitudinales ont accéléré l'évolution de la microsimulation.  Cette présentation décrira le travail fait dans ce domaine par Statistique Canada dans un contexte international.  En plus du modèle démographique Demosim, Statistique Canada crée des modèles de la santé de la population (Pohem et CRM) ainsi que des modèles socio-économiques (BD/MPSS et LifePaths).  Ces modèles seront décrits ainsi que leurs  applications réelles et potentielles.

Résumé
09 h 20
Projections des Canadiens âgés vivant en institutions à l'aide du modèle de microsimulation « LifePaths » : quelques scénarios
Jacques Légaré (UdeM - Université de Montréal), Yann Décarie (INRS - UCS - Institut national de la recherche scientifique - Urbanisation Culture Société)

Pour une majorité de pays, le vieillissement de la population est inéluctable au 21ième siècle. Ce vieillissement démographique aura des conséquences socio-économiques importantes sur la pérennité des programmes de santé et des régimes de retraite. Du point de vue populationel, il laisse aussi présager un plus grand nombre de personnes en situation de perte d'autonomie ce qui fera grandement augmenter la demande de soins et de services de santé formels et donc, des personnes désirant vivre en institution. Par contre, le nombre lits disponibles dans les différents types d'institutions n'est pas uniquement fonction des caractéristiques de la population, mais surtout des décisions politiques qui sont soumises à un grand nombre de contraintes sociales et économiques.

Dans ce contexte, il apparaît important de se préparer pour affronter cette situation future. Pour se faire, le modèle de microsimulation LifePaths est utilisé pour projeter la population canadienne de 65 ans et plus, vivant en institution jusqu'en 2051, soit l'année où les derniers baby-boomers atteindront l'âge de 85 ans. Selon, le scenario de base du modèle, cette population devrait presque quadrupler de 2011 à 2051. Sous l'hypothèse, plus que probable, qu'un aussi grand nombre de lits s'ajoutent en 40 ans, les auteurs proposent différents scénarios de sélection basés sur les caractéristiques démographiques des personnes vivant en institution telles : la présence d'enfants survivants ou l'âge du conjoint.    

Résumé
09 h 40
Projections des changements démographiques au Québec et effets sur l'évolution des revenus et des finances publiques, et sur l'utilisation des services de santé
Steeve MARCHAND (Université Laval)

Le modèle de micro-simulation du programme de recherche SIMUL vise à prévoir l'évolution démographique du Québec et ses conséquences sur diverses sources de revenus et sur les finances publiques. Le modèle permet d'analyser les effets des changements démographiques (i.e., vieillissement de la population, augmentation du niveau d'éducation et chocs exogènes à l'immigration) sur les revenus de travail, de pension de retraite, de Sécurité de la Vieillesse (SV), de Supplément de Revenu Garanti (SRG), de la Régie des Rente du Québec (RRQ), de l'impôt sur le revenu, etc. Les résultats suggèrent que la croissance dans le niveau d'éducation des Québécois aura un effet positif important sur leurs revenus de travail et de pension et contribuera à augmenter légèrement l'âge moyen de la retraite. Les effets d'éducation et d'immigration devraient donc atténuer l'effet du vieillissement de la population sur les finances publiques. Le modèle prédit aussi que l'admissibilité au SRG et le taux de faible revenu diminueront à cause de la croissance des revenus de marché. L'évolution de l'état de santé des individus (maladies chroniques, obésité, tabagisme, etc.) est également modélisée, ce qui permet de prévoir une augmentation importante dans l'utilisation de certains services de santé.

Résumé
10 h 00
Période de questions
10 h 30
Pause
10 h 50
SiDéLo : un modèle de projection de population à l'échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels
Guillaume Marois (UdeM - Université de Montréal), Alain BÉLANGER (INRS - Institut national de la recherche scientifique)

Une difficulté commune des projections démographiques pour les petites unités géographiques est la prise en considération de facteurs écologiques et contextuels qui peuvent influencer la croissance de la population. Ce problème est particulièrement important pour les événements ayant une forte composante géographique, tels que la migration interne et la localisation résidentielle. Cette présentation décrit le modèle de projection démographique par microsimulation SiDéLo (pour Simulations démographiques Locales) qui tient compte del'évolution future desconditions localespour déterminerla mobilitéet la destination des migrants. Dans un premier temps, les migrants internes sont identifiés aléatoirement en fonction de leurs caractéristiques individuelles. Ensuite, une valeur utilitaire propre à chaque municipalité est calculée en fonction des caractéristiques suivantes : (1) la présence d'une autoroute, (2) la distance avec le centre-ville, (3) la taille de la population, (4) le nombre de nouveaux logements et (5) la proportion de francophones. Des migrants externes sont aussi ajoutés à chaque année projetée et leur lieu de résidence est alloué. Les résultats du modèle sont validés et calibrés par une pre-simulation portant sur la période 2006-2011.

Résumé
11 h 10
Variations de la fécondité selon diverses caractéristiques au recensement
Jean-Dominique MORENCY (Statistique Canada), Éric CARON MALENFANT (Statistique Canada)

Au Canada, il existe peu d'études permettant de connaître la fécondité de divers groupes de population, par exemple des différents groupes de minorités visibles, des populations scolarisées ou moins scolarisées, ou encore des immigrants. Encore moins d'études permettent de connaître de quelle façon la fécondité a évolué au fil du temps au sein de ces diverses populations.

Dans le cadre de cette présentation, nous proposons de combler cette lacune en présentant les niveaux de fécondité pour certaines caractéristiques de la population en utilisant les données provenant des cinq derniers recensements canadiens, et qui couvrent donc une période de 20 ans (1991-2011). Cette étude de la fécondité s'inscrit dans le cadre du projet de projections par microsimulation de Statistique Canada, projections réalisées à l'aide du modèle Demosim et qui tiennent compte des comportements différentiels de fécondité entre divers groupes. Par ailleurs, de façon plus générale, une meilleure compréhension des différentiels de fécondité d'un groupe à l'autre permettra de mieux comprendre leur contribution à la croissance démographique du Canada et de ses régions, ainsi que leur influence sur la structure par âge.

Résumé
11 h 30
Période de questions
12 h 00
Dîner
Après-midi
13 h 30 à 15 h 00
Communications orales
Enquêtes et recensements : tirer profit de nouvelles technologies et de nouvelles données
Présidence/Animation : Thomas Legrand (UdeM - Université de Montréal)
13 h 30
Le virage Web en enquête auprès des adolescents : l'expérience de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ)
Delphine Provençal (ISQ - Institut de la statistique du Québec), Catherine FONTAINE (ISQ - Institut de la statistique du Québec)

L'ÉLDEQ a été conçue pour approfondir nos connaissances sur le développement des enfants. Les participants constituent une cohorte de 2120 enfants et leurs parents. Ils ont fait l'objet d'un suivi annuel ou bisannuel depuis leur naissance en 1998.  Le questionnaire des enfants a subi trois évolutions : du mode papier à une version informatisée pour finalement migrer en ligne lors de la collecte en 2013. Toutefois, comme toutes les familles participantes n'avaient pas accès à Internet et tous les jeunes une adresse courriel, une intervieweuse pouvait se déplacer dans les familles et apporter le matériel nécessaire pour compléter le questionnaire en ligne. Ainsi, deux sous-groupes ont été créés : 1) un premier représentant environ 77% des jeunes participants et qui comprend ceux ayant complété leur questionnaire en ligne par eux-mêmes (sans visite); et 2) le second représentant autour de 23% des jeunes participants qui ont complété leur questionnaire lors de la visite de l'intervieweuse, mais de façon autonome (avec visite).

Cette présentation portera donc sur le virage web selon trois objectifs :

1.      Présenter les impacts sur la gestion de collecte et sur les taux de réponses;

2.      Établir les profils des deux sous-groupes de jeunes participants selon des caractéristiques socio-économiques;

3.    Comparer certaines mesures extraites du questionnaire au jeune entre les deux sous-groupes.

Résumé
13 h 50
Préservation des données de l'unique recensement de la République démocratique du Congo : une action internationale de sauvegarde du patrimoine démographique
Laurent Richard (Université Laval), Pascal Kapagama (Université de Kinshasa), Richard Marcoux (Université Laval)

De par leur caractère exhaustif, les recensements permettent de dresser des portraits sociodémographiques fidèles des populations. Alors que le recensement canadien de 2011 était marqué de transformations majeures, d'autres pays voyaient leur patrimoine démographique menacé de disparition. C'est principalement le cas dans certains pays d'Afrique. Cette communication fera état des travaux menés par l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone de l'Université Laval afin d'appuyer l'Institut National de la Statistique de la République démocratique du Congo (Kinshasa) en matière de sauvegarde et de mise en valeur des données du recensement scientifique de la population de 1984. Étant donné que ce recensement est le seul à avoir été réalisé dans ce pays depuis son indépendance en 1960, les informations colligées constituent un véritable trésor démographique au sujet des 32 millions de personnes qui ont été recensés au Zaïre au milieu des années 1980. Dans le contexte de cette collaboration internationale, nous présenterons comment nous avons procédé afin de numériser les formulaires de recensement. Nous ferons aussi mention des défis technologiques liés à la gestion et au traitement de plus de six millions d'images. Enfin, nous indiquerons comment ce travail permet maintenant d'envisager la saisie de micro-données de recensement de la RDC, informations qui n'existent plus aujourd'hui en format électronique.

Résumé
14 h 10
Évaluation de l'exactitude des estimations démographiques : analyse des erreurs en fin de période du cycle 2006-2011
Julien Bérard-chagnon (Statistique Canada)

Le Programme des estimations démographiques de Statistique Canada produit des estimations démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires et des estimations des composantes de l'accroissement démographique, c'est-à-dire les naissances, les décès, la migration internationale et la migration interprovinciale. Lorsqu'un nouveau recensement est disponible, l'exactitude des estimations démographiques peut être évaluée en comparant les estimations aux chiffres censitaires rajustés pour le sous-dénombrement net. Cette différence, appelée erreur en fin de période, est l'un des indicateurs centraux de la qualité des estimations démographiques.  Cette communication vise à présenter les erreurs en fin de période de la période 2006-2011 pour le Canada, les provinces et les territoires et à identifier les sources de ces erreurs. L'erreur en fin de période du Canada était estimée à 0,50 %. Elle provient de trois sources : la variabilité dans la population censitaire rajustée de 2006 et 2011, les changements apportés aux études de couverture du recensement et les composantes de l'accroissement démographique, principalement l'émigration et la migration interprovinciale.

Résumé
14 h 30
Période de questions
15 h 00
Mot de clôture