Connexion utilisateur

82e du Congrès de l'Acfas

Domaine de recherche 111 - Services de santé

Du lundi 12 mai à 09 h 00 au mercredi 14 mai à 12 h 30.
Responsable
  • Diane POULIN-DUBOIS Université Concordia
Description


Le domaine des soins et des services de santé au Québec en milieux hospitaliers ou d’hébergement, à domicile ou en CSSS, est en constante évolution. Les progrès biomédicaux et technologiques, le développement des connaissances en sciences de la santé, humaines et sociales ainsi que les contraintes économiques imposent de revisiter nos pratiques de soins, la gestion des ressources et l’organisation des services. Les communications proposées à l’intérieur de cette session offrent d’abord une perspective critique de problématiques actuelles liées à la gestion et à l’organisation des services, tout en permettant d’en entrevoir les enjeux et pistes de solutions. Ensuite, des défis liés aux pratiques et à l’intégration des nouvelles infirmières en milieu de travail seront exposés. Certains problèmes d'éthique auxquels sont confrontés les professionnels de la santé seront aussi présentés. Enfin, des questions d'actualité en obstétrique et périnatalité seront abordées.

Lundi 12 Mai 2014

9 h 00 - 11 h 00
Coûts et gestions de programmes 
Communications orales
Présidence/animation : Fabienne FECHER Université de Liège
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-603
1_rem_
Emilie GOSSELIN UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Liette St-pierre UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Application de la méthode Toyota en centre de réadaptation en dépendance: des défis organisationnels
(Afficher le résumé)

La pénurie de l’effectif infirmier vécue au Québec touche les centres de réadaptation en dépendance (CRD). En plus d’avoir à composer avec cette réalité, Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec (MCQ) CRD doit aussi faire face à des difficultés de recrutement et de rétention du personnel infirmier. C’est donc dans le but d’améliorer cette situation que l’équipe de Domrémy MCQ a voulu optimiser le travail infirmier en effectuant des changements organisationnels. La présente étude de type recherche-action s’est intéressée à la problématique du centre en se basant sur un modèle de gestion: le modèle Toyota. Une première collecte de données a permis d’émettre des constats et des pistes de solutions par le biais d’un rapport. Ce dernier a été présenté à l’équipe de travail de Domrémy dans le cadre d’une activité kaizen. À la suite de cette activité, un plan d’action a été rédigé par l’équipe de travail du kaizen afin de concrétiser et de situer dans le temps les changements à apporter. Une seconde collecte de données a donc eu lieu permettant à la chercheure de constater l’évolution des processus de changements. Plusieurs dossiers sont restés en suspens. Ce constat permet de souligner l’importance d’une application globale de la méthode Toyota qui nécessite un changement de culture et une implication constante de la part du milieu. La réussite d’un projet d’optimisation demande au milieu un changement de philosophie plutôt que la simple application d’outils.



2_rem_
Fabienne FECHER Université de Liège, Marie-France Humblet, Claude Saegerman, Sébastien Vandeputte
Une analyse des coûts économiques de la prise en charge d’une maladie émergente zoonotique en Région wallonne. Le cas de l’Hantavirose
(Afficher le résumé)

L’objectif de la contribution est de développer un outil générique de quantification des coûts économiques liés à une maladie zoonotique émergente en Région wallonne, l’Hantavirose (virus Puumala) et ce, dans une vision prospective. Cette maladie a été choisie avec quatre autres comme modèle suite à un processus de hiérarchisation de cent maladies animales et zoonotiques provenant de divers agents pathogènes. Un scénario d’analyse des coûts pour l’année 2009 a été ensuite construit sur base d’un nombre médian de cas humains rencontrés entre 2004 et 2009 (N=234), les animaux de production n’étant pas affectés cliniquement par le virus. Dans un premier temps, les coûts médicaux des patients atteints de néphropathie épidémique – non dialysés et dialysés – ont été estimés à partir de profils de soins issus de dossiers médicaux, des prix de séjour hospitalier et des tarifs des prestations et médicaments. Ces coûts s’élèvent à 421.600 €. Dans un second temps, les coûts liés à la période de convalescence, à savoir les pertes de production pour les employeurs, ont été calculés sur base des salaires bruts. Les patients de notre population ayant un emploi ont été répartis par genre, âge, secteur d’activité et statut professionnel afin de leur attribuer un salaire brut précis. Ces coûts se chiffrent à 341.800 €. L’estimation du coût total d’une telle épidémie s’élève à 763.400 €.

3_rem_
Jessica PINTO Université McGill, Melissa D'ADDONA Université McGill, Mélanie Lavoie-tremblay Université McGill, Catherine Oliver , Sonia Turcotte
La perception des leaders gestionnaires et cliniques responsables de la mise en œuvre d’un programme de soutien à la transition pour les nouvelles infirmières
(Afficher le résumé)

La première année d’exercice professionnel est reconnue comme étant la période la plus difficile pour les nouvelles infirmières NDSI (Casey et al. 2004). C’est pourquoi plusieurs établissements de santé offrent des programmes de soutien à la transition. Ces programmes améliorent les taux de maintien des NDSI et contribuent à faciliter le processus de transition. Les leaders gestionnaires et cliniques jouent un rôle important dans la mise en œuvre de ces programmes. Toutefois, peu d’études ont exploré les rôles joués par ces leaders et leur perception des bénéfices et des défis liés à ces programmes (Rush et al. 2012). Cette étude qualitative descriptive a pour but d’explorer les perceptions des leaders gestionnaires et cliniques responsables de la mise en œuvre du programme de soutien à la transition des NDSI au Centre universitaire de santé McGill. Un total de 12 entrevues individuelles semi-dirigées a été réalisé en octobre 2013. Les entrevues d’une durée de 45 minutes ont été enregistrées et transcrites. Les données ont été analysées selon l'approche proposée par Miles et Huberman (2003). Les résultats illustrent que les leaders jouent plusieurs rôles : aviseur, falicitateur, clinique, administratif, liaison... Plusieurs bénéfices ont été décrits soit, avoir l’opportunité de connaître les NDSI, connaître leurs difficultés … Enfin, il ressort des défis que certains membres de l’équipe sont jaloux de l’attention que reçoivent les NDSI et le manque de budget.

4_rem_
Anne-Julie Houle Université de Montréal
Comment construit-on l’interdisciplinarité? Le cas de l’oncologie à L’Hôtel-Dieu de Québec.
(Afficher le résumé)

La pratique de l’oncologie se caractérise par sa dimension interdisciplinaire. Le diagnostic et le traitement du cancer requièrent la collaboration de plusieurs spécialistes médicaux et professionnels de la santé. En utilisant une approche socio-historique, nous explorons la transformation de l’organisation du travail au 20e siècle.

Cette étude de cas repose sur la triangulation de 17 entrevues semi-structurées avec différents oncologues et de documents d’archives. Les concepts d’intediscipline (Frickel, 2004) et de juridiction (Abbott, 1988) ont été employés pour mettre en relief la tension entre les projets professionnels des différents oncologues et la nécessité de collaborer, ainsi que la négociation des frontières nécessaire à l’établissement d’un espace interdisciplinaire.

Deux phénomènes ressortent de notre étude. D’abord, il apparaît que l’oncologie se définit comme étant interdisciplinaire depuis le début des années 1920, toutefois les pratiques de collaboration indiquent que la définition de l’interdisciplinarité s’est transformée. De 1928 à 1970, les négociations se concentraient autour des relations intraprofessionnelles, alors que de 1970 à 2005, les négociations étaient d’ordre interprofessionnelles. Enfin, il apparaît que l’interdisciplinarité n’est pas dépourvue de luttes de pouvoir entre les acteurs pour monopoliser certains aspects ou, encore, pour maintenir une hiérarchie sociale.

5_rem_
Amelia JOUCDAR Université McGill, Anne DES ROSIERS-COUTURE Université McGill, Mélanie Lavoie-tremblay Université McGill, Patricia O'Connor
Perception de changement amenée par Transformer les Soins au Chevet chez les professionnels de la santé et leur gestionnaire
(Afficher le résumé)

Dans le contexte de pénurie grandissante d’infirmières, améliorer l’efficience du travail des infirmières devient une priorité. Différents programmes ont été élaborés dans le passé pour améliorer l’efficience du système de santé; l’une d’elles étant Transformer les Soins au Chevet (TSAC). TSAC est un programme éducationnel permettant de guider les infirmières à identifier les problèmes pouvant être solutionnés sur leur unité et implanter les changements. Selon Dearmon et al. (2013), plus de recherche serait nécessaire pour comprendre le processus de changement chez les professionnels de la santé
impliqués dans le programme TSAC et leur capacité à devenir plus efficaces grâce à celui-ci. Cette étude qualitative descriptive a pour but d’investiguer le développement de la capacité de changement des professionnels de la santé dans
le cadre du projet TSAC au Centre universitaire de santé McGill. Un total de 2 entrevues individuelles semi-dirigées et 2 entrevues de groupe a été réalisé en mai 2013 (19 participants). Les entrevues d’une durée de 45 minutes ont été enregistrées et transcrites. Les données ont été analysées selon l'approche proposée par Miles et Huberman (2003). Les participants mentionnent que TCAB est une façon différente de faire le changement par la structure mise
en place et la vision élargie pour étudier les changements. Ainsi, ils se disent plus outillés pour formuler les problèmes, analyser et proposer des solutions.

9 h 15 - 11 h 30
Obstétrique, périnatalité et questions d'éthique
Communications orales
Présidence/animation : André Côté Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-537
1_rem_
Maude LALIBERTE Université de Montréal, Anne Hudon Université de Montréal
La difficile interaction entre les physiothérapeutes et les agents payeurs québécois : une analyse éthique médiatique
(Afficher le résumé)

La profession de physiothérapeute est ébranlée par plusieurs cas de fraudes envers les agents payeurs au Québec. Ces pratiques frauduleuses entachent la confiance du public et conséquemment le statut de professionnel des physiothérapeutes. Afin de bien comprendre la problématique actuelle, il est essentiel de situer cette problématique dans un contexte sociohistorique. Pour ce faire, une analyse thématique d’articles provenant des médias écrits canadiens a été utilisée. Cette analyse permet une exploration de divers enjeux éthiques inhérents à la problématique de fraudes tel que les enjeux d’accessibilité aux soins liés aux interactions entre les physiothérapeutes et les agents payeurs. Elle permet également de mettre en lumière trois facteurs contributifs distincts.

D’abord le contexte social d’insatisfaction des physiothérapeutes suite à la renégociation de leur contrat avec les agents payeurs semble être un facteur ayant contribué à l’émergence des problèmes rencontrés. Le deuxième facteur est l’injustice ressentie par les patients quant à l’accessibilité au système de soin. Finalement, le dernier facteur concerne la stigmatisation des individus indemnisés par un agent payeur, surtout lorsque ceux-ci souffrent de maladies chroniques associées à un accident de travail. La compréhension de ces facteurs sociaux et éthiques est une première étape sur laquelle de futurs travaux explorant l’organisation des soins visant à enrayer cette pratique frauduleuse pourront s’appuyer. 

2_rem_
Nathalie Boëls Université de Montréal
Faut-il financer la procréation assistée pour les femmes sans conjoint masculin ? Une analyse comparative Québec/France : deux visions.
(Afficher le résumé)

Le Québec offre depuis août 2010 la couverture des services de procréation assistée ; la France depuis 1994. Deux sociétés qui nous paraissent culturellement si proches et qui, pourtant, ont des approches très différentes dans cette politique : Tandis que le Québec couvre ces services pour « toute femme en âge de procréer », y compris les femmes célibataires et les couples de femmes lesbiennes, la France couvre seulement les femmes en couple hétérosexuel, mariées ou avec un conjoint de fait, pour lesquelles il existe un motif médical d’infertilité, ce qui exclut les femmes sans conjoint masculin. Deux visions aux antipodes ! L’une est-elle plus juste que l’autre ?

En me basant sur une revue de littérature, je présenterai les différents principes éthiques pouvant justifier la couverture des services de procréation assistée par des fonds publics, tels que : équité/justice, allocations de ressources, prévention des risques pour la santé, désir d’enfants, statut médical de l’infertilité. Je ferai ensuite une brève présentation de l'étendue de la couverture dans les deux sociétés. En me basant sur une revue systématique des documents des deux gouvernements, je poursuivrai en indiquant, pour chacune de ces sociétés, quels ont été les arguments éthiques mis de l'avant par les gouvernements pour justifier l'étendue de leur couverture. Finalement, je montrerai que la plupart des principes éthiques sont plutôt en faveur de la position québécoise.

3_rem_
Roxana Behruzi Université McGill, Marlene Dehertog Dehertog, Stephanie Klam, Vania Jimenez, Charo Rodriguez
La collaboration interprofessionnelle et inter-organisationnelle entre une maison de naissance et un hôpital au Québec: une étude de cas
(Afficher le résumé)

Objectif:Le but de cette recherche est d’étudier les obstacles et les facteurs facilitants la collaboration interprofessionnelle et inter-organisationnelle entre les sages-femmes dans les maisons de naissance et d'autres professionnels de soins de santé dans les hôpitaux du Québec.

Méthodes:Une étude de cas a été adoptée. Les données ont été recueillies aux moyens d'entrevues semi-structurées avec les sages-femmes, les professionnels et les administrateurs multidisciplinaires de l’hôpital; l'observation directe;  des documents et des archives. Une analyse thématique des données a été réalisée.

 Résultats:Les résultats de cette étude montrent une structuration étroite entre les facteurs interpersonnels, organisationnels et systémiques en ce qui concerne les obstacles et les possibilités de collaboration entre les sages-femmes, les médecins et les infirmières. Au niveau du personnel, nos résultats montrent un conflit du champ de pratique des sages-femmes, de pré-jugement, et le manque de communication entre les fournisseurs de soins de santé. Au niveau d’organisationnel, les sages-femmes ont un accès complet à l'hôpital avec lequel un accord formel a été signé. La politique de périnatalité rapportée en 2008 n'a pas été adoptée. Au niveau systémique, il n'existe aucun plan visant à ouvrir plus de maisons de naissance; pas assez de place de formation pour les sages-femmes; et un nombre très limité d'universités qui dispensent un enseignement de sages-femmes au Québec. 

4_rem_
Ioana-Smarandita Arbone Université d’Ottawa, Kevin Bramd, Wojtek Michalowski
La controverse autour du vaccin contre le VPH au Canada : les valeurs culturelles ont-elles un rôle à jouer?
(Afficher le résumé)

Kahan et al. (2010) ont montré que les opinions des citoyens aux États-Unis à propos du vaccin contre le VPH (virus du papillome humain) sont influencées par les valeurs culturelles. La présente étude cherche à voir si cette relation tient aussi au Canada et si le niveau de connaissances en matière de santé a une influence. En ce qui concerne la méthodologie, cette recherche a été effectuée en deux phases via un questionnaire en ligne. La première phase contient des questions sur les valeurs culturelles pendant que la deuxième phase contient des questions liées au VPH. Afin d’analyser les données, un modèle de régression a été utilisé ayant comme variable dépendante « les opinions sur le VPH » et les valeurs culturelles comme variables indépendantes. Le niveau de connaissances a été examiné en tant que médiateur. Aussi, l’échantillon a été composé de deux groupes d’étudiants de l’université d’Ottawa : ceux en Sciences de Santé et ceux en Gestion. Comme attendu, des résultats préliminaires montrent que les opinions des Canadiens en ce qui concerne le vaccin contre le VPH sont influencées par les valeurs culturelles. Cela a des implications sur les règlements et les communications liés à ce vaccin.

5_rem_
André Côté Université Laval, Marc Parent
Bio équivalence des produits génériques accessibles dans le marché hospitalier canadien
(Afficher le résumé)

Nous avons constaté que dans de nombreux cas les données de bio équivalence sont soit: a) indisponible, b) incomplète et/ou c) disponible uniquement en langue anglaise sur le site de Santé Canada lorsqu'un nouveau produit générique est mis sur le marché. Pourtant, c’est en se basant sur ces donnés que le pharmacien établit son jugement pour déterminer le produit générique thérapeutiquement apte à répondre à  l’ordonnance médicale. C’est également en se basant sur ces donnés, que le médecin peut utiliser sa prérogative d’interdire la substitution d’un produit qu’il prescrit.  Il est opportun de mentionner que la responsabilité de Santé Canada se limite à autoriser la mise en marché de médicaments génériques qui répondent à ses critères spécifiques de bioéquivalence. Il est donc de la responsabilité du pharmacien de déterminer un équivalent thérapeutique au médicament d’origine prescrit par le médecin traitant et s’il le désire subséquemment de procéder à la substitution de ce dernier par un médicament générique.

À cet égard, nous sommes en droit de nous interroger si oui / ou non, en se référant au site de Santé Canada, le pharmacien retrouve l’information nécessaire pour porter un jugement  JUSTE et ÉCLAIRÉ  lorsque vient le temps de proposer un substitut au médicament d’origine ? Cette question est d’autant plus pertinente qu’elle interpelle, en filigrane, la responsabilité professionnelle du pharmacien.

6_rem_
Charles Marsan Université de Montréal
Un regard sur les conflits d'intérêts dans la pratique médicale
(Afficher le résumé)

Dans le domaine de la santé, les conflits d’intérêts (CI) peuvent être définis comme des situations où le jugement professionnel se trouve à risque d’être altéré de manière à privilégier des intérêts secondaires (financiers, personnels) au détriment des intérêts des clients. Par exemple, un médecin prescrit à son client un test ou un traitement peu utile parce que certains intérêts (secondaires) le motivent à agir ainsi. Précisant les divers intérêts primaires et secondaires des professionnels de la santé, nous soulignerons certains travaux montrant notamment que le simple fait de faire référence à l’argent peut induire des prises de décisions contraires à l’éthique, et qu’il devient difficile de reconnaître les CI qui concernent notre propre domaine, alors que nous pouvons être très efficaces à identifier ces situations chez les autres. 

À partir d’histoires de cas réelles, nous examinerons les impacts que peuvent exercer certains intérêts secondaires sur le raisonnement clinique des praticiens. Parmi les outils permettant d’identifier et de gérer les CI des professionnels se trouvent les Codes de déontologie (CD). Toutefois, en identifiant les divers articles traitant des CI répertoriés dans les CD des vingt-sept professions de la santé au Québec, nous pouvons observer que, bien que le concept soit clairement décrit et proscrit, il demeure néanmoins malaisé de préciser la frontière où des intérêts secondaires pourraient venir subordonner les intérêts des clients.

13 h 30 - 16 h 00
Usagers des soins de santé: aspects psychologiques et administratifs
Communications orales
Présidence/animation : Marie-Pascale Pomey Université de Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-537
1_rem_
Bruno-Pier PROVENÇAL École nationale d'administration publique, Louis Demers École nationale d'administration publique

Trajectoire des aînés en perte d'autonomie dans le système sociosanitaire québécois : une perspective inspirée par la dynamique des systèmes

(Afficher le résumé)

Problématique de recherche

Le programme d’hébergement pour évaluation (PHPE) de l’agence de la santé et des services sociaux (ASSS) de Montréal vise notamment à accélérer le congé de l’hôpital d’aînés en perte d’autonomie (APA). Le PHPE a été critiqué par des intervenants, des associations professionnelles et des usagers, surtout parce qu’il accroît le nombre de transferts que doivent subir les aînés une fois sortis de l’hôpital.

Méthodologie

Pour comprendre pourquoi le PHPE rencontre des difficultés, nous avons eu recours à une analyse documentaire, à des entretiens effectués dans le cadre d’une autre recherche portant sur les APA, ainsi qu’à des sources médiatiques. Nous avons adopté une perspective inspirée par la dynamique des systèmes.

Résultats préliminaires

Un diagramme de boucles causales montre que la priorité donnée par le PHPE aux soins post-hospitaliers affecte le soutien à domicile des APA ayant besoin d’un suivi à long terme. En se limitant à accélérer le congé des APA de l’hôpital, le PHPE stimule l’utilisation des services hospitaliers, contribuant ainsi à perpétuer le problème qu’il vise à régler.

Conclusion

Le PHPE concrétise l’intention louable de mettre fin rapidement au séjour des APA dont les soins actifs sont terminés. Ce faisant, il contribue toutefois à cristalliser la primauté de l’hôpital dans l’organisation des services et à dédier aux APA hospitalisés une partie des ressources permettant d’assurer une meilleure qualité de vie aux APA à domicile.



2_rem_
Émilie Paul-savoie Université de Sherbrooke, Patricia Bourgault Université de Sherbrooke, Stéphane Potvin, Emilie Gosselin, Sylvie Lafrenaye Université de Sherbrooke
L’empathie et la santé mentale du soignant : des acteurs clés dans la prise en charge de la douleur chronique?
(Afficher le résumé)

INTRODUCTION - La douleur chronique s’accompagne de conséquences délétères importantes et affecte près de 20 % des québécois. L’approche centrée sur la personne (ACP) est une avenue prometteuse dans le traitement de la douleur chronique puisqu’elle est associée à des résultats optimaux, mais peu de soignants l’utilisent. Il a été suggéré que les traits de personnalité du soignant, comme son empathie et sa santé mentale, peuvent avoir une influence sur l‘ACP mais les évidences empiriques manquent. L’objectif de cette étude est d’explorer chez les soignants, les associations entre l’ACP, l’empathie et la santé mentale. MÉTHODES - Vingt infirmières et 20 médecins ont visionné 5 vidéos, d’une durée de  minutes chacune, présentant des patientes réelles atteintes de douleur chronique. À la suite de chacune des vidéos, ils ont expliqué la prise en charge qu’ils offriraient. L’ACP, l’empathie et la santé mentale du soignant ont été évaluées à l’aide de grilles d’observation développées par notre équipe de recherche et de questionnaires auto-administrés. RÉSULTATS ANTICIPÉS - Nous pensons que les soignants plus empathiques et ayant une meilleure santé mentale utiliseront davantage l’ACP. Des analyses plus élaborées seront complétées en janvier 2014. CONCLUSION - En déterminant certaines caractéristiques associées à l’ACP, il sera possible de mieux outiller les soignants, dans le but ultime d’améliorer la prise en charge des personnes atteintes de douleur chronique.



3_rem_
Marie-Josée PRINCE Université Laval, Chantal Bouchard Université Laval
Le suivi professionnel d'un usager confié à une ressource : analyse comparée avant et après le nouveau Cadre de référence - Les ressources intermédiaires et de type familial
(Afficher le résumé)



Un établissement public de santé et de services sociaux doit rendre des services cliniques ou professionnels de qualité à chacun des usagers confiés à une ressource intermédiaire ou de type familial, et ce, en vertu des lois applicables, dont la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS).

Depuis les deux dernières années, des lois et ententes collectives ou nationales sont venues transformer le cadre légal, clinique et administratif des responsabilités de l’établissement. D’ailleurs, un nouveau Cadre de référence – Les ressources intermédiaires et de type familial est publié en 2014 par le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à l’attention des établissements du réseau.

Celui-ci énonce et précise une des responsabilités importante de l’établissement à l’égard du suivi professionnel de l’usager confié à une ressource. Or, en raison de l’ensemble ces changements, cette responsabilité doit désormais s’exercer différemment par les intervenants et les gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

La présentation a pour but de faire une description et une analyse comparée des pratiques en vigueur avant et après la publication du Cadre de référence – Les ressources intermédiaires et de type familial au sujet du suivi professionnel de l’usager confié à une ressource, dont l’explication d’un nouveau processus de contrôle de la qualité.

4_rem_
Marie-Pascale Pomey Université de Montréal, Philippe Karazivan Université de Montréal, Djahanchah P. Ghadiri, Nicolas Fernandez UQAM - Université du Québec à Montréal, nathalie clavel Université de Montréal, Annie_Claude Jalbert
Le virage patient-partenaire vu par des patients : représentations, appréhensions, résistances, intérêts.
(Afficher le résumé)

Ce travail de recherche a comme objectif d’explorer comment les patients se représentent et construisent leur rôle et leur responsabilité dans la relation de soins et comment ils entrevoient le partenariat avec les professionnels de la santé. Dix patients ont été identifiés, avec l’aide du Bureau d’expertise facultaire du patient partenaire (BFEPP) de l’UdM. Ces patients, atteints d’au moins une maladie chronique, participent aux activités du BFEPP. Les dix personnes ont accepté de participer à des entrevues semi-structurées d’une durée de 60 à 90 mn. Les entretiens ont été enregistrés et retranscrits puis analysés par regroupements thématiques. Pour tous les patients, le PdS est un objectif auquel ils tendent. Toutefois dans leur parcours thérapeutique la majorité d’entre eux ne l’ont pas  eu vécu. De plus, en fonction des circonstances et du stade de la maladie, le PdS est plus ou moins souhaité. Les caractéristiques du PdS portent sur une reconnaissance des savoirs expérientiels détenus par le patient, de son projet de vie et de sa capacité de soignant. Ceci est possible si les intervenants ont une expertise pertinente, une ouverture d’esprit, une capacité réflexive, une propension à partager le leadership dans l’équipe de soins. La relation de partenariat se bâtit dans un contexte de confiance, d’empathie, à un niveau de langage approprié propice et constructifs. Cette étude est la première qui porte sur les perceptions des patients sur qu’est un PdeS réussi.

5_rem_
Pierre SCHELL École Polytechnique de Montréal, Nadia LAHRICHI École Polytechnique de Montréal, Marie-claire Richer Université McGill, Patricia O'Connor, Joanne Brodeur
Optimisation de la planification de la main d'oeuvre infirmière par la mesure de l'acuité des patients.
(Afficher le résumé)

Actuellement, le  Centre Universitaire de Santé de McGill (CUSM) détermine sa dotation en personnel infirmier dans les unités de médecine et de chirurgie en suivant le jugement des infirmières en charge des unités par une revue annuelle des besoins. Il est proposé ici d’établir une échelle d’acuité de patients pour déterminer et standardiser la dotation en personnel requise pour répondre au mieux à la demande. Ce modèle a pour but d’obtenir une mesure plus pertinente de la charge de travail infirmière.

Aussi, la première phase du projet comprend une revue de littérature des différents modèles ayant trait à l’acuité de patient a été réalisée afin de mettre en évidence les variables s'inscrivant dans le contexte hospitalier Québécois. Ces variables ont été soumises à une équipe de travail comprenant des infirmières et des membres de la direction. L’analyse statistique des résultats des rencontres avec ce groupe a permis d’établir l'échelle d’acuité.

La seconde phase est la collecte de toutes les données liant l’acuité du patient aux compétences des infirmières, auxiliaires et préposées aux bénéficiaires. Un modèle de programmation mathématique permettra l’optimisation de la dotation en personnel.

En définitive, le lien entre la mesure standardisée de l’acuité de patients et les tâches réalisables par les différentes fonctions du département infirmier permettra d’équilibrer la charge de travail.

6_rem_
Chantal Bouchard Université Laval, Gilles Lanteigne, Marie-Josée PRINCE Université Laval, Crescence Maranda-Parent
État de la situation au regard du processus de contrôle de la qualité du nouveau cadre de référence– Les ressources intermédiaires et de type familial (RI/RTF)
(Afficher le résumé)

Le nouveau cadre de référence– Les ressources intermédiaires et de type familial (RI/RTF), amène de changements majeurs, notamment l'introduction d'un processus de contrôle de la qualité des services rendus à l'usager. L'implantation d’un tel processus exigera un changement substantiel des pratiques des établissements du réseau de la santé.

Implanter un changement peut s’avérer une tâche très ardue. Plusieurs études montrent qu’un tiers et jusqu’à 80 % des changements entrepris dans les organisations vont connaître l’échec (Appelbaum, Habashy, Malo, & Shafiq, 2012; Kotter, 2008; Whelan-Berry & Somerville, 2010). De nombreux articles portent sur les facteurs facilitant ou entraînant l’échec de l’implantation d'un changement organisationnel. Plusieurs théoriciens ont aussi élaboré des modèles d’implantation du changement tel que Lewin (1947), Kübler-Ross (1969), Kotter (1995), Maurer (2006), Lanteigne (2008) et Doppelt (2003). De ces modèles d’implantation du changement, il ressort clairement l’importance et la nécessité de planifier le changement avant même d’entreprendre quoi que ce soit dans l’organisation(Doppelt, 2003 ; Kotter, 1995 ; Mento et al., 2002).

Le but de la présentation est de faire un état de la situation au regard des interventions planifiées par les établissements pour implanter le processus de contrôle de la qualité décrit dans le nouveau cadre de référence– Les ressources intermédiaires et de type familial (RI/RTF).

Mercredi 14 Mai 2014

10 h 30 - 12 h 30
Session d’affiches
Communications par affiche
Présidence/animation : Yves GÉLINAS Université Concordia
Bâtiment – Local : Pavillon MB – MB Atrium - Zone 6
1_rem_
Maude LALIBERTE Université de Montréal, Alexandre Campeau-Larrivée, Maude Charbonneau, Émilie Samson, Debbie Feldman Université de Montréal
Le professionnel de la physiothérapie sur Facebook : J’aime?
(Afficher le résumé)

La popularité des médias sociaux est en plein essor. Par exemple, Facebook compte plus de 665 millions de membres actifs chaque jour. Les physiothérapeutes font face au défi de la navigation dans ces médias sociaux, sans guide clair pour orienter leurs actions professionnelles et personnelles.

Ce projet à devis mixtes a pour but d’informer les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique québécois des risques et bénéfices encourus par leur utilisation de Facebook.

D’abord, une revue de presse internationale a été effectuée. Puis, nous avons recensé et analysé le contenu des politiques provenant des organismes règlementaires internationaux concernant les médias sociaux en physiothérapie. Ensuite, nous avons exploré le contenu québécois de Facebook en lien avec la physiothérapie. Finalement, nous avons fait parvenir un sondage aux professionnels afin de connaître leurs connaissances et leur utilisation de Facebook. Nous avons noté dans plusieurs cas des entraves à la confidentialité et une redéfinition du type de relation adopté sur Facebook avec un glissement du professionnel vers le personnel. Aussi, plusieurs utilisations novatrices telles que les applications de prise de rendez-vous ou des forums de discussion pourraient permettre d’améliorer l’accessibilité aux soins, le transfert de connaissances et la promotion de la santé. Toutefois, il est impératif de réfléchir aux répercussions des activités virtuelles, car les conséquences sont bien réelles.

2_rem_
Yue ZHAO Université Concordia, Norman Segalowitz Université Concordia, Estelle Chamoux Université Bishop's, Andrew G. Ryder

Anxiété de communication lors de l’utilisation de services de santé exigeant la langue seconde

(Afficher le résumé)

L'anxiété de communication liée à la santé (ANX) et son rapport à la volonté d'utiliser les services de santé exigeant la langue seconde (L2) a été évaluée au cours de 2 études comprenant 4 échelles d’ANX:  ANX pour la santé physique (SP) et la santé mentale (SM) lors de la communication en langue première (L1) et L2. Nous mesurons leur validité, leur fiabilité, et leur valeur prédictive pour la volonté d'utiliser les services de santé exigeant la L2.

MÉTHODOLOGIE: 315 Anglophones de français L2 ont rempli un questionnaire en ligne.

RÉSULTATS Étude 1 (N=200): Des analyses factorielles exploratoires ont révélé 1 facteur sous-jacent à chaque échelle d'ANX (KMO>.80, coefficients alpha>.91). L'ANX en L2 pour la SP et pour la SM étaient corrélée à l'anxiété de communication en L2 générale, à la volonté d'utiliser les services, à la compétence en L2, et à l'usage des services (p<.001). Chaque échelle a été réduite de 19 à 10 items. Étude 2 (N=115): Les analyses ont reconfirmé la validité des échelles et leur fiabilité (alpha>.88). Les analyses de régression ont démontré que l'ANX en L2 explique 9% (SP) et 11% (SM) de variance additionnelle observée pour la volonté d'utiliser les services (p<.001) après avoir contrôlé pour les autres variables.

CONCLUSION Les résultats indiquent une forme d'anxiété de communication en L2 spécifique à la communication liée à la santé, ce qui pourrait affecter les relations entre professionnels de la santé et utilisateurs.

3_rem_
Fawzieh SLEEM Université de Montréal, Pierre A. MATHIEU Université de Montréal
Activité et imagerie des muscles du dos chez des patients ataxiques
(Afficher le résumé)

Pour étudier la contribution des muscles dans le développement de la scoliose, on a recruté des patients atteints de l’ataxie de Friedrich (AF) qui provoque un affaiblissement musculaire conduisant souvent à une scoliose.Chez 4 patients AF et 4 jeunes garçons sains, les signaux électromyographiques (EMG) des muscles paraspinaux ont été captés lors de 3 types de contraction et le volume de ces muscles a été déterminé à partir d’images ultrasonores (US). Trois patients présentaient une scoliose droite avec un angle de Cobb entre 18° et 40°. Chez eux, on a trouvé une activité EMG plus grande du côté concave que convexe au voisinage de l’apex des courbes. Chez le 4ième patient avec une scoliose gauche de 32°, dû en partie à une importante couche de gras sous-cutané, ses signaux EMG étaient très faibles rendant impossible leur comparaison. Chez 2  des patients avec scoliose droite et celui avec scoliose gauche, le volume des muscles paraspinaux était plus grand du côté convexe que concave alors que le contraire a été trouvé chez l’autre patient. L’étude ne porte que sur quelques patients mais la présence des plus grands signaux EMG du côté concave est le contraire de ce que nous avons obtenu pour la SIA et chez des patients dystrophiques. Toutefois chez des patients dystrophiques où une scoliose est en développement, une plus grande activité du côté concave a été identifiée. Il semblerait donc que la scoliose de nos  patients AF était encore en phase de développement.  





4_rem_
Pierre A. MATHIEU Université de Montréal, Peyman Aghajamaliaval, Nahal Nejat, Michel Bertrand, Jean Laurier, Pierre A. Mathieu

Biceps, position de la main et déplacements sous la peau

(Afficher le résumé)
Suite à l’amputation partielle du bras, l’activité électrique des muscles encore présents peut servir à activer une prothèse myoélectrique produisant plusieurs mouvements. Ceci nécessite plusieurs sites de contrôle. L’activation de chacun des compartiments d’un muscle tel le biceps brachial (BB) permettrait de multiplier le nombre de signaux tirés d’un muscle. Chez l’humain, 6 compartiments du BB ont été trouvés, chacun innervé par une branche nerveuse. Pour capter leur activité, 10 paires d’électrodes de surface ont été placées à 90° de la direction des fibres du BB et des sujets normaux ont contracté leur BB alors que la position de la main était modifiée. Des images ultrasonores du BB ont été obtenues et les images de 7 sujets indiquent que la surface occupée par le BB en pronation est presque toujours moindre qu’en position neutre et encore moindre en supination. Les variations de surface du BB s’accompagnent de déformations du contour du BB et parfois de mouvements circulaires à l’intérieur même d’une partie du muscle. Il s’ensuit un déplacement des muscles avoisinants, des veines, des artères et des nerfs. Les changements observés sur les images en fonction des diverses la position de la main aident à comprendre les signaux EMG captés en surface et en facilitent l’analyse. Couplées à une analyse élastographique, ces informations devraient permettre de localiser dans le BB des zones de tension pouvant être associées à l’activité des compartiments anatomiques du muscle.

Participez à la conversation

Cette section est parrainée par

Partenaire des activités scientifiques