Connexion utilisateur

82e du Congrès de l'Acfas

Domaine de recherche 109 - Santé des populations

Du lundi 12 mai à 09 h 00 au mercredi 14 mai à 15 h 30.
Responsable
  • Diane POULIN-DUBOIS Université Concordia
Description

Cette année encore, le domaine de recherche Santé des populations couvre une large gamme de thématiques de recherche. Une session porte sur les problématiques de santé lors d’activités physiques et de loisirs. Une seconde session s’intéresse aux aspects socioculturels de l’administration de la santé. Un autre session présente des recherches qui visent à évaluer la valeur des interventions nouvellement conçues ainsi que l’efficacité des interventions déjà existantes chez des populations diverses. L’évaluation des systèmes de santé, tant au Québec qu’à l’étranger, fait l’objet d’une autre session de communications orales. Finalement, une session offre un tableau des plus récentes recherches en pédiatrie sociale, en santé sexuelle et en gériatrie. Des sessions d’affiches complètent les thèmes précédents en offrant un mode de communication qui favorise les échanges avec les chercheurs.

Lundi 12 Mai 2014

9 h 00 - 10 h 30
Santé : aspects socioculturels
Communications orales
Présidence/animation : Madeleine BEGUE UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-437
1_rem_
Marc-André FOURNELLE Université de Montréal, Nancy Beauregard Université de Montréal, Brahim Boudarbat Université de Montréal

Les travailleurs immigrants au Canada et l’état de santé général perçu : résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes

(Afficher le résumé)

Les immigrants présentent un apport pour la main-d'œuvre québécoise et canadienne dont l'importance croît chaque année. La santé de ces immigrants est donc considérée directement comme une problématique de santé et de sécurité du travail (SST). Or, une particularité des travailleurs immigrants réside dans l’existence d’un "effet immigrant en santé", un processus par lequel les immigrants sont plus en santé à leur arrivée au pays que les Canadiens natifs, mais qu’au cours des années, leur santé se dégrade jusqu’à un niveau inférieur à celui de la moyenne de la population. Le but de cette étude est d’explorer des différences dans la distribution des risques du travail (par ex., nombre d’heures travaillées, stress au travail) entre ces deux groupes de travailleurs. Les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC, Statistique Canada) seront utilisées. L’ESCC 2010 est une enquête transversale représentative de la population canadienne ayant investigué 62 909 Canadiens, dont 9346 immigrants. Des régressions logistiques évalueront la probabilité de rapporter un piètre état de santé chez les travailleurs immigrants. L’état de santé général perçu est reconnu comme un indicateur auto-rapporté valide et robuste par les études épidémiologiques. Cette étude est importante car elle propose un premier examen du travail comme déterminant de l’état de santé général perçu à partir de données représentatives et récentes de la population immigrante au Canada.

2_rem_
Madeleine BEGUE UQAM - Université du Québec à Montréal, Line CHAMBERLAND UQAM - Université du Québec à Montréal

Minorités sexuelles à La Réunion : la recherche comme espace d’abréaction d’un indicible sociétal

(Afficher le résumé)

L’île de La Réunion présente des spécificités en tant que territoire postcolonial francophone, avec des formes résurgentes d’oppressions structurelles dans l’organisation sociétale, une forte prégnance des pratiques religieuses. D’ancrage féministe, cette étude vise à comprendre comment les personnes qui se définissent comme homosexuelles ou bisexuelles peuvent construire leur identité sexuelle dans ce contexte insulaire ultrapériphérique. Cette recherche qualitative s’appuie sur un échantillonnage non probabiliste, en boule de neige, avec une collecte de données provenant de : a) 12 entrevues individuelles semi-dirigées auprès d’hommes et de femmes en lien avec l’Association LGBT Réunion et b) un Focus Groupe de 8 personnes. Bien que préliminaires, les résultats mettent en exergue que les personnes adoptent comme stratégie identitaire le secret, le silence, le déni de soi au moment elles découvrent leur attirance sexuelle pour une personne de même sexe. De plus, la détermination de soi et l’affirmation de soi s’inscrivent dans un processus d’appropriation de son identité pour pouvoir le vivre ouvertement. Les stratégies alors adoptées pour se protéger et gérer son identité sexuelle sont à mettre en lien avec la complexité de leur vécu et la multiplicité des freins rencontrés. La démarche de recherche en tant que telle ouvre un espace de verbalisation d’un indicible sociétal rendu possible du fait même de la co-construction de sens lié à l’appartenance à une même culture.





3_rem_
Claude RENARD Observatoire de la Santé& du Hainaut, sophie piérard

L’autodétermination comme cadre de référence pour un programme de promotion de la santé destiné aux personnes déficientes intellectuelles en milieu résidentiel

(Afficher le résumé)

La déficience intellectuelle induit certaines limitations qui ne permettent pas aux personnes qui en souffrent de pouvoir accéder aux messages et aux outils de promotion de la santé à destination de tout public. Un cadre de référence ainsi qu'une modélisation s'imposent sur le plan opérationnel pour permettre à ces personnes de devenir acteurs de leur santé et de bénéficier d'un environnement plus favorable à leur épanouissement. Le modèle d'auto-détermination proposé par M.WEHMEYER s'avère un outil intéressant pour identifier les leviers sur lesquels les programmes doivent se construire pour être adaptés et appropriés par ce public. Cette présentation a pour objectif d'illustrer comment et en quoi ce modèle a pu servir de référence dans huit institutions résidentielles autour de la question du sevrage tabagique, de l'alimentation équilibrée et de l'hygiène. L'échelle d'autodétermination du Laridi peut servir de canevas pour évaluer l'impact du programme dans l'apprentissage, tant sur le plan individuel que collectif.

Ce projet novateur s'inscrit dans un programme plus large qui vise à réduire les inégalités sociales de santé en mettant l'accent sur les publics les plus vulnérables. A ce titre, les études convergent pour mettre en évidence que les personnes déficientes intellectuelles connaissent 2,5 fois plus de problèmes de santé et que leur espérance de vie est de près de vingt ans inférieure à la population générale, pour des raisons autres que la déficience.

4_rem_
Magalie BENOIT Université de Montréal, Valéry Ridde Université de Montréal
Réflexions sur la participation dans l’élaboration d’un projet de recherche sur l’accès aux soins pour les migrants à statut précaire à Montréal
(Afficher le résumé)

Problématique de recherche : Les projets de recherche qui sont effectués en collaboration avec des organisations communautaires font face à de nombreux défis quant à la nature et l’intensité de la participation dans un contexte fréquent de ressources limitées. L’objectif de cette présentation est de partager nos réflexions sur une expérience de participation dans le cadre de l'élaboration d'un projet de recherche avec Médecins du Monde Canada. Méthodologie: Une revue des écrits et 15 entrevues qualitatives auprès de chercheurs et professionnels de la santé publique ont été réalisées  afin de connaître les dispositifs participatifs pertinents. Enfin, de mars à octobre 2013, trois exercices participatifs ont été organisés à Montréal afin de planifier le projet de recherche. Résultats: Les dispositifs participatifs qui sont décrits dans les écrits et dans la pratique des participants, les nombreux défis vécus et stratégies développées par les participants qui ont impliqué des partenaires ayant des visions différentes seront présentés. Les objectifs des ateliers participatifs ont été atteints et ils ont permis la collaboration dans la planification de la recherche. Conclusion : Les ateliers participatifs réalisés avec des personnes provenant de divers milieu ( chercheurs, clinique, milieu communautaire) laissent entrevoir que cette participation est possible, mais qu’elle demande davantage de temps, de flexibilité et de créativité que les méthodes habituellement utilisées.

13 h 30 - 15 h 30
Administration de la santé
Communications orales
Présidence/animation : Laurence Bernard Université McGill
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-437
1_rem_
Laurence Bernard Université McGill, Agnès Bernard Composante médicale, Défense belge

Analyse de la perception des risques biologiques et de la sécurité des patients chez les professionnels de la santé : volet Europe

(Afficher le résumé)

Introduction : La sécurité des patients est devenue une préoccupation mondiale (OMS, 2004) dans un contexte d’épisodes infectieux (SRAS/Grippe). Problématique : Durant la pandémie, des réponses sanitaires différentes ont été documentées entre l’Europe et l’Amérique du Nord en termes de vaccination et de respect des mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI). C’est un secteur en développement en sciences infirmières dont la spécialisation vient d’être reconnue au Québec. Objectif : décrire les perceptions des risques biologiques et de la sécurité des patients chez les professionnels de la santé québécois et européens. Méthodologie : 30 entrevues chez des professionnels de la santé au Québec et en Belgique. Résultats du volet Européen : l’analyse thématique a permis de dégager trois axes : risques et maladie infectieuse, sécurité des patients et santé et sécurité au travail. Les perceptions touchent principalement à l’environnement de travail, la contamination, les risques biologiques et les mesures d’hygiène hospitalière. Conclusion et contribution : la terminologie préventive utilisée dans l’établissement européen est très différente de celle utilisée dans les référentiels québécois. Cette étude constitue un dialogue interculturel qui permet de décrire des réalités contextuelles sur des continents différents en matière de formation, de nomenclature et de perception face à la PCI.

2_rem_
Juliana ALVAREZ Université de Montréal

Une première rencontre entre soignant, soigné et famille appuyée par un e-santé interculturel

(Afficher le résumé)

Représentatifs de l’éventail culturel de la société montréalaise, les patients qui se présentent aux hôpitaux proviennent de réalités plurielles. La différence linguistique et culturelle entre soignat et soigné crée des barrières communicationnelles importantes. L’échange et la relation sont altérés par l’absence ou la faute de communication. De ce manque de communication, il peut en découler des erreurs dans le diagnostic et dans les traitements prescrits. Il est donc essentiel de communiquer, et ceci dit, de manière claire et efficiente. Un professionnel de la santé hésitera avant de faire appel à un médiateur culturel. Il aura recours à diverses stratégies pour résoudre son problème de communication et cherchera à être autonome dans la relation avec son patient. Dans l'ère des e-santé, quels sont les critères de design du e-santé pour que le médecin ait un outil de communication efficace? En collaboration avec CHU Ste-Justine, une app du nom de Mon traducteur de Symptômes a été créée à la suite d'une recherche détaillée sur la définition d'un code iconographique multiculturel. Cette recherche a suivi une méthodologie en 3 temps : une étude approfondie sur la culture visuelle du 21e s. (« modes de voir » et « modes de faire » du visuel à l’ère des TIC), une analyse sémiotique selon le discours social (conditions et grammaires de production et de reconnaissance des visuel) et une analyse herméneutique du jeu dialogique entre soignant-soigné et e-santé.

3_rem_
Danielle Charron Université de Moncton, Carole Tranchant Université de Moncton

Prendre soin de la santé : un concept essentiel pour développer la pensée et l’agir soignant des acteurs professionnels et non professionnels de la santé

(Afficher le résumé)

Devant la prévalence croissante des maladies chroniques pour lesquelles la prévention est possible, dont le diabète de type 2, les approches de soins de santé couramment déployées montrent des limites importantes. Paradoxalement, un concept essentiel, le ‘prendre soin de la santé ou de sa santé’ (PSS), semble perdu de vue, étant notoirement sous-utilisé dans la littérature, les formations et les pratiques professionnelles en santé. La présente recherche visait à clarifier la teneur de ce concept et à expliciter ses caractéristiques par rapport à d’autres concepts et approches, dont le caring. Une analyse conceptuelle comparative, basée sur une recension des écrits transdisciplinaires et des travaux empiriques, a été réalisée. Les résultats indiquent que prendre soin de la santé, comprenant le ‘prendre soin de soi’, est un concept beaucoup plus large que l’observance au traitement et l’autogestion de la santé ou de la maladie. Le PSS ne se limite pas à des actes professionnels, ni à la science infirmière. Une des caractéristiques du ‘prendre soin’ contenu dans PSS est d’être à la fois aprofessionnel et pluriprofessionnel, alors que le caring apparaît souvent comme une démarche essentiellement infirmière ce qui en limite l’appropriation et le développement hors de cette discipline. Comme concept élargi de la santé, le PSS a le potentiel d’améliorer les résultats de santé en facilitant le développement d’approches transdisciplinaires et inclusives de la pratique soignante.

4_rem_
Amadou Diogo BARRY UQAM - Université du Québec à Montréal, Arthur Charpentier

La régression quantile : une analyse complète de la relation entre les variables aléatoires stochastiques, pourquoi la privilégier et quand?

(Afficher le résumé)

L’estimation de la moyenne conditionnelle (MC) par la méthode de la régression classique est la méthode d’inférence la plus utilisée en modélisation statistique. Il existe d’autres estimateurs plus robustes et pertinents que la MC, soit les estimateurs des quantiles conditionnels obtenus par la méthode de la régression quantile (RQ). La RQ permet d’estimer les quantiles conditionnels de la distribution. La RQ permet une analyse plus approfondie et détaillée des relations entre les variables aléatoires stochastiques. Les estimateurs des quantiles conditionnels sont mieux adaptés à certains domaines de recherche, notamment dans l’étude des inégalités : sociales, économiques et en matière de santé. Avec le progrès de l’informatique et de la programmation linéaire, la RQ s’impose progressivement en économie, en santé publique, en écologie et en finance. Néanmoins, la RQ n’occupe pas la place qu’elle mérite, puisque la régression de la MC demeure la méthode d’inférence prédominante, en dépit de ses limites. Pour favoriser l’utilisation de la RQ, nous présenterons la théorie de la méthode et son application dans le domaine de la santé publique. Nous démontrerons la supériorité des estimateurs des fonctions des quantiles sur l’estimateur de la fonction de la MC pour l’étude des inégalités. L’intérêt est de contribuer à l’avancement des connaissances en démontrant la complémentarité des deux méthodes d’inférence et en tentant de réconcilier l’écart entre elles.

5_rem_
Jean-Christophe BÉLISLE PIPON Université de Montréal, Bryn Williams-jones Université de Montréal

Intégrité et indépendance dans les partenariats chercheurs-gouvernements : leçons tirées du cas de la Colombie-Britannique

(Afficher le résumé)

La prise de décision par les autorités nécessite souvent les services de chercheurs afin de compter sur des données probantes et des recommandations. Cependant, la collaboration entre les gouvernements et les chercheurs n'est pas aisée, car les impératifs politiques et les intérêts scientifiques peuvent divergés et même être contradictoires. L'exploration d'un cas récent en Colombie-Britannique (CB), dans le cadre des analyses coût-efficacité des médicaments, permet de mieux comprendre les situations où le lien de confiance a été rompu. La présentation identifie les principales raisons pour lesquelles le contrat social liant les deux acteurs au sein de partenariat chercheurs-gouvernements (PCG), a échoué à la lumière des deux obligations réciproques fondamentales: l'intégrité et l'indépendance. L'analyse du cas de la CB offre des pistes pour comprendre – à travers la perspective des chercheurs, du gouvernement et des médias – comment certaines décisions, contextes et intérêts particuliers peuvent conduire à des contournements de ces deux obligations créant un climat de confrontation et d'animosité qui est inefficace et peut entrainer des coûts sociaux importants. Finalement, un cadre est proposé afin de reconnaitre et de mettre en œuvre des impératifs éthiques clés afin de favoriser des PCG réussis.

Mardi 13 Mai 2014

9 h 00 - 11 h 00
Activités physiques et loisirs
Communications orales
Présidence/animation : Tegwen Gadais UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-441
1_rem_
Emilie Belley-Ranger UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Hélène Carbonneau UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

La construction d’un questionnaire visant l’étude de la prise de risque en loisir chez les adolescents et les hommes : la méthode Delphi

(Afficher le résumé)

La pratique de sports et de loisir, bien que reconnue comme un facteur de protection pour la santé comporte un risque de blessures. Celles-ci comportent des conséquences significatives et parfois irréversibles pour la santé des pratiquants. Parmi les blessures, près du quart d’entre elles sont qualifiées de blessures sévères (traumatismes cérébraux, lésions internes, blessures multiples, etc.). Devant l’importance de cette situation pour la santé publique, il est pertinent de mieux comprendre les facteurs de risque des pratiques. D’abord, une étude qualitative a été réalisée auprès de 45 jeunes hommes de 14 à 24 ans au sein du groupe de recherche : « Prise de risque en loisir chez les hommes de 14 à 24 ans : facteurs de risques et de prévention » au Laboratoire en loisir et vie communautaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières a reçu le financement du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. La présentation au congrès de l’Acfas consiste en un exposé des grandes dimensions de la prise de risque, de la conduite de la méthode Delphi utilisée afin de valider à la fois le contenu et la forme du questionnaire relevant des résultats de la recherche qualitative. La pertinence de l’outil développé sera discutée tant dans une perspective de recherche que d’une meilleure compréhension des facteurs pouvant mener un jeune à la prise de risque.

2_rem_
Tegwen Gadais UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Luc Nadeau Université Laval

Description de la pratique d’activités physiques des participants à un pentathlon en équipe en fonction de leur genre

(Afficher le résumé)

Cette étude vise à décrire la pratique d’activités physiques (PAP) des filles et des garçons qui ont participé à un programme de stimulation (le Pentathlon en équipe), pour les aider à « adopter un mode de vie sain et actif » (3e compétence des programmes scolaires québécois en éducation physique et à la santé). Une analyse de la PAP de quatre groupes (N=98) de 5ème et 6ème années du primaire a été effectuée pour identifier les différences de participation qui existent en fonction du genre des élèves. Le recueil de données a été réalisé pendant les huit semaines d’implantation du Pentathlon. Il a fourni des informations quantitatives sur quatre paramètres de la PAP (durée, nature, intensité et fréquence) des filles et des garçons. Les résultats démontrent que le programme stimule la PAP de la majorité des participants indépendamment de leur genre, puisque 87% des filles et 95% des garçons ont été actifs pendant la durée du projet. Il appert également que les élèves les plus actifs sont ceux qui utilisent un plus grand nombre de paramètres pour améliorer leur PAP et ce, sans distinction de genre. Toutefois, certaines constantes de la littérature demeurent dans les différences de PAP entre les filles et les garçons. Cette recherche a permis de préciser le niveau d'efficacité du programme en fonction du genre des participants et ainsi d'ouvrir de nouvelles pistes de réflexion pour amener les jeunes à « adopter un mode de vie sain et actif».

3_rem_
Andrée-Anne PARENT UQAM - Université du Québec à Montréal, Alain steve Comtois UQAM - Université du Québec à Montréal

Dépense énergétique par les jeux vidéo actifs chez les hommes sédentaires gamers

(Afficher le résumé)

Ces dernières années plusieurs jeux actifs font apparition sur le marché afin de promouvoir la pratique de l’activité physique de façon ludique. Par contre, les types de consoles et de jeux ne permettent pas toujours d’atteindre les standards de pratique de l’activité physique exigés par l’American College of Sports Medicine (ACSM). Un total de 10 hommes sédentaires (26 ± 5 ans), jouant au-dessus de 15h/semaine à des jeux vidéo ont été recruté afin de mesurer la dépense énergétique de jeux vidéo actifs. Les tests ont été effectués sur deux types de console (capteur de mouvement, kinect XBOX vs manette, PS3Move) et sur trois types de jeux : action (Star Wars pour Kinect et No More Heroes pour PSMove), entraînement (MiCoach, Addidas) et danse (Just Dance 3, Ubisoft). La moyenne et le maximum atteint en METS (moyenne ± écart-type) ont été mesuré pour la kinect et PS3move: Just Dance, 6.87 ± 1.26 et 8.43 ± 1.35 vs 1.39 ± 5.42 et 6.75 ± 1.37; MiCoach, 5.43 ± 0.95 et 8.33 ± 1.49 vs 5.27 ± 0.89 et 7.59 ± 1.16; et Star Wars, 4.94 ± 1.60 and 7.47 ± 1.90 vs No more Heroes :1.75 ± 0.35 et 3.08 ± 0.66. Les joueurs pratiquant un jeu sur kinect semble dépenser plus d’énergie. De plus, selon les normes de l’ACSM, les jeux JustDance et MiCoach permettraient d’atteindre une intensité modérée à vigoureux. Selon ce qui a été rapporté par les participants, JustDance (très plaisant), permettrait de pratiquer une activité ludique à une intensité correspondant aux normes.

4_rem_
Steve Amireault University of Toronto, Gaston Godin

Est-ce que le temps passé en position assise modifie la force de l’association entre la pratique de l’activité physique de loisir et le statut pondéral?

(Afficher le résumé)

Introduction. L’adoption prolongée d’une position assise et d’une faible pratique de l’activité physique constituent deux facteurs risques distincts liés à l’obésité. Il est donc pertinent de vérifier si le temps passé en position assise (TA) modifie la force de l’association entre la pratique de l’activité physique de loisir (APL) et le statut pondéral. Méthodes. Cent membres d'un centre sportif universitaire âgés de 18 à 64 ans ont complété un questionnaire mesurant l’APL (unité de dépense énergétique) et le TA (nombre d’heures/jours). Un kinésiologue a mesuré le poids corporel, la taille (pour le calcul de l’IMC [kg/m2]) et la circonférence de la taille (cm) des participants. Résultats. L'analyse de régression linéaire, ajustée pour l’âge, le sexe, le niveau d’éducation et le statut civil, a révélé que l’interaction APL × TA était associée à l’IMC (p = 0,02; ΔR2 = 0,04) et à la circonférence de la taille (p = 0,049; ΔR2 = 0,02). Ainsi, l’APL était négativement associée à l’IMC (p = 0,009) et à la circonférence de la taille (p = 0,03) chez les participants ayant rapportés les niveaux les plus faibles de TA (5,5 heures/jours). Il n’y avait pas d’association entre l’APL et le statut pondéral pour les participants ayant rapporté un nombre moyen (8,6 heures/jours) et élevé (11,6 heures/jours) de TA (p ≥ 0,24). Conclusion. Les résultats suggèrent qu'il faut non seulement pratiquer des APL, mais aussi réduire le TA pour observer des effets salutaires sur le statut pondéral.

5_rem_
François Lalonde UQAM - Université du Québec à Montréal, Daniel Curnier Université de Montréal

Est-ce que le préconditionnement ischémique à distance améliore la performance anaérobie chez les sportifs amateurs?

(Afficher le résumé)

Introduction : Un brassard insufflé à 50 mmHg de plus que la pression artérielle systolique est un moyen reconnu pour induire le préconditionnement ischémique. Cette méthode est surtout utilisée en chirurgie cardiaque afin de réduire le dommage d’ischémie-reperfusion. Récemment, plusieurs chercheurs se sont penchés sur les bienfaits de cette méthode dans un contexte sportif. L'objectif de l'étude est de  vérifier si le préconditionnement ischémique (PCDI) améliore la performance anaérobique lactique et alactique. Méthodes:  Les sujets (N=17) étaient attribués aléatoirement à l’intervention PCDI et l’intervention contrôle de manière à ce que chaque participant soit son propre témoin avant d'effectuer un test visant le système anaérobie lactique suivi d'un test anéorobie alactique. Les paramètres principaux sont : la puissance moyenne, le pic de puissance et l’échelle de perception d’effort. Résultats:  Aucune différence significative n’a été notée sur les autres paramètres ainsi que sur les paramètres du test force vitesse.  Pour le système lactique : le pic de puissance est de  794 W pour l’intervention RIPC et de 777 W pour le contrôle (p=0.208); la puissance moyenne est de 529 W (RIPC) contre 520 W (contrôle) (p=0.079); la perception d’effort est de 9/10 sur l’échelle de Borg (PCID contre 10/10 pour le groupe contrôle (p=0.123). Conclusion: Le préconditionnement ischémique à distance ne semble pas offrir de bénéfice significatif sur la performance anaérobique. 

10 h 30 - 12 h 30
Session d’affiches
Communications par affiche
Présidence/animation : Yves GÉLINAS Université Concordia
Bâtiment – Local : Pavillon MB – MB Atrium - Zone 5
1_rem_
Catherine DE PIERREPONT Université d’Ottawa, Viola Polomeno Université d’Ottawa

Évaluation multidimensionnelle de l’expérience sexopérinatale des couples parentaux francophones en milieu minoritaire de la région d’Ottawa et de l’est de l’Ontario

(Afficher le résumé)

Chez les couples parentaux francophones en Ontario, un manque évident de recherches et d’interventions en matière de sexualité périnatale est constaté, bien que les besoins d’information et de soutien soient criants lors de la transition à la parentalité, moment où l’intimité et la sexualité sont les plus vulnérables. L’objectif de cette étude descriptive est de faire le portrait de l’expérience sexopérinatale (vécu, besoins et services) de 100 couples parentaux francophones en milieu minoritaire de la région d’Ottawa et de l’Est de l’Ontario. Sous forme d’étude de cas avec un devis mixte, six questionnaires seront proposés aux couples entre 6 et 12 mois postnataux et dix couples volontaires feront une entrevue semi-structurée de 45 minutes. Des résultats préliminaires seront présentés (fin prévue du recrutement : mai 2014). Cette recherche permettra d’avoir une meilleure connaissance d’un enjeu sexuel fondamental (sexualité périnatale) et d’une population encore méconnue (francophones en Ontario), jumelant vulnérabilité linguistique et santé sexuelle. Elle permettra aussi de faire des recommandations en matière de services sexopérinataux. Cette recherche s’inscrit dans une approche de santé des populations et dans une optique de promotion du couple, de la famille et de la société, voulant favoriser l’accès équitable et adapté aux services de soins collaboratifs, continus et durables en matière de santé sexuelle. 

2_rem_
Hélène AUDRIT Université de Montréal, Mitra Feyz, Joanne Leblanc, Jehane Dagher, Simon Tinawi, Julie Lamoureux, Judith Marcoux, Mohammed Maleki, Elaine de Guise

Caractéristiques et prédicteurs du devenir à la suite d’un traumatisme craniocérébral chez la personne âgée : étude dans un centre tertiaire de traumatologie

(Afficher le résumé)

Objectifs:Depuis ces dernières années, une augmentation du nombre de personnes âgées victimes d’un traumatisme cranio-cérébral (TCC) est observée en raison du vieillissement de la population. Cette étude vise à objectiver les caractéristiques et les facteurs prédicteurs du devenir de patients âgés de plus de 65 ans admis dans un centre tertiaire de traumatologie au Québec. Méthode: L’échantillon utilisé (n= 5778) est constitué de données collectées chez des patients admis  au Centre Universitaire de Santé McGill de  2000 à 2012. Résultats: Il existe une tendance à l’augmentation de l’âge des patients année par année (b = 0.782, 95%IC = [0.611;0.954]. Une association significative entre la cause de l’accident et l’âge (χ212df = 817.43, p < 0.001) est observée,  les chutes comme causes du TCC augmentant avec l’âge. Les résultats indiquent que plus les patients deviennent âgés, plus le risque d’une issue négative augmente (corrélation négative entre l’âge et le GOSE: Spearman rank r = -0.301, p < 0.001). On observe une association significative entre la catégorie d’âge et la probabilité d’être orienté vers des soins de longue durée (χ24df = 331.73, p < 0.001). Conclusions: Étant donné l’augmentation de l’âge des patients souffrant d’un TCC, il faudra tenir compte de ces données dans l’organisation future des services de traumatologie. Enfin, cette étude suggère que la prévention du TCC chez la personne âgée devrait être axée sur la prévention des chutes.

3_rem_
Geneviève QUEVILLON Université d’Ottawa, Rosanne BLANCHET Université d’Ottawa, Isabelle Giroux

L’insécurité alimentaire chez les immigrants au Canada

(Afficher le résumé)

Le Canada accueille environ 200 000 immigrants annuellement, ce qui correspond à 60% de la croissance annuelle de la population. Cette recherche avait pour but de documenter la prévalence de l’insécurité alimentaire chez les immigrants canadiens, ses causes, ainsi que ses conséquences sur la santé. Nous avons effectué une revue de littérature en utilisant les moteurs de recherche Scopus, Pubmed et Pascal. Cette stratégie nous a permis de recenser 9 articles scientifiques ainsi que 2 rapports gouvernementaux. Les immigrants récents (incluant les réfugiés) ont une plus grande prévalence d’insécurité alimentaire (12,6%) que les Canadiens non-immigrants (9,2%). Cette problématique serait causée principalement par la pauvreté, l’isolement et le manque de ressources. De plus, plusieurs groupes ethnoculturels refusent de recourir aux banques alimentaires parce que cette aide d’urgence n’est pas culturellement acceptable, exacerbant leur situation alimentaire. D’un autre côté, ceux qui y recourent ont accès à des aliments nutritionnellement sous-optimaux. L’insécurité alimentaire est associée au développement de plusieurs problèmes de santé chroniques tels que l’obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et la dépression. En conclusion, cet important problème de santé publique contribue à réduire la qualité de vie et la santé des immigrants et aura des répercussions néfastes sur le système de santé canadien.

4_rem_
Crystal SAMSON Université de Montréal, Virginie Cobigo

Antipsychotiques : les personnes vivant en milieu résidentiel supervisé s’en font-elles plus dispenser?

(Afficher le résumé)
Les personnes ayant une déficience intellectuelle (D.I) prennent beaucoup de médicaments et sont à risque de s’en voir dispenser des combinaisons dangereuses. La combinaison la plus fréquente est celle de deux antipsychotiques, ce qui s’avère souvent inutile et implique un risque mortel. Des recherches précédentes montrent que l’utilisation de médicaments varie selon le type de milieu résidentiel. Notre étude compare les médicaments dispensés aux personnes présentant une D.I vivant dans un foyer de groupe (milieu résidentiel supervisé où vivent environ 6 à 8 adultes) à ceux dispensés aux personnes ayant une D.I vivant dans d’autres types de milieu résidentiel. Les deux groupes sont formés à partir d’une cohorte de 52 404 adultes ayant une D.I âgés de 18 à 64 ans qui reçoivent de l’aide sociale de la part du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. Les données sur les médicaments dispensés et les données sociodémographiques et cliniques des individus inclus dans la cohorte sont collectées auprès de l’Institute for Clinical Evaluative Sciences. Les résultats consistent à la description des deux groupes et à l’analyse de la proportion d’individus dans chaque groupe à qui sont dispensés 2 antipsychotiques concurremment. Ces résultats suggèrent des pistes de recherche afin d’expliquer les différences quant à la dispense des antipsychotiques selon le type de milieu résidentiel, qui pourront mener vers des recommandations pour éviter la dispense de combinaisons d’antipsychotiques dangereuses.
5_rem_
Véronique RABY UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, François Boudreau UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Évaluation d’un groupe de soutien Facebook visant à favoriser la pratique de l’activité physique chez des personnes atteintes du diabète de type 2

(Afficher le résumé)

Problématique : Le manque de temps des infirmières en lien avec le counseling individuel constitue un obstacle à l’intégration des habitudes de vie dans le soutien à l’autogestion chez les personnes atteintes du diabète de type 2 (Db2). À cet égard, pour favoriser le soutien à l’autogestion, le potentiel des technologies de l’information est loin d’avoir été circonscrit.Objectifs : 1) évaluer l’effet d’un groupe de soutien Facebook visant à favoriser la pratique de l’activité physique chez des personnes atteintes du Db2; 2) évaluer la satisfaction des participants envers le groupe de soutien Facebook; 3) identifier les facteurs qui favorisent la navigation sur le groupe de soutien Facebook.Méthodologie : Un devis avant-après a été utilisé dans lequel les participants ont complété deux questionnaires en ligne (octobre et novembre 2013). Les participants ont été recrutés à travers l’association Diabète Québec et ils ont été invités à naviguer sur le groupe Facebook pendant six semaines.Résultats : Au total, 165 personnes ont manifesté leur intérêt à participer à cette étude et 87 d’entre elles ont complété le premier questionnaire (pré-test). Le deuxième questionnaire (un mois post-intervention) est en cours et les analyses statistiques porteront sur les objectifs susmentionnés. Les résultats permettront d’obtenir des informations pertinentes pour améliorer les interventions de type Facebook visant à promouvoir de saines habitudes de vie chez les personnes atteintes du Db2.



6_rem_
Sébastien Gélinas UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Marcos Balbinotti UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Le coping émotionnel en situations stressantes : l’impact de l’estime de soi et du stress psychologique

(Afficher le résumé)

Le coping a un rôle important au niveau du bien-être psychologique, surtout lorsque les individus sont confrontés à des situations stressantes, en visant à réduire le stress. Cette étude vérifie si des indices de stress psychologique (SP) et d’estime de soi (ES) peuvent prédire le niveau de CE d’un individu lors de situations stressantes. La sous-échelle « coping émotionnel » de l’Inventaire de Coping pour Situations Stressantes, l’Échelle d’Estime de Soi de Rosenberg et la Mesure du Stress Psychologique en 9 items ont été administrés à 475 étudiants universitaires. Une analyse de régression multiple a évalué avec quel niveau de précision les mesures de SP et d’ES pouvaient prédire le niveau de CE. Les résultats indiquent que la combinaison linéaire des mesure de SP et d’ES est significativement associée au CE (F2,472 :147,44;p<0,01). Le coefficient de corrélation multiple obtenu (0,62) indique que 39% de la variance de l’indice de CE peut être expliqué par la combinaison linéaire de ces 2 mesures. Les corrélations entre chacun des prédicteurs et le CE (rES=-0,51; rSP=0,57) s’avèrent significatives (p<0,01). Les corrélations partielles entre le CE et l’ES (r=-0,50) et entre le CE et le SP (r=0,54) ont également été significatives (p<0,01). Ainsi, les résultats indiquent que les indices d’ES et de SP peuvent être de bons prédicteurs du CE. Les implications pour la clinique seront discutées. D'autres recherches pour trouver d'autres prédicteurs seront suggérées.

7_rem_
Laurence Beauvais-Dubois UQAM - Université du Québec à Montréal, Dominic Beaulieu-prévost UQAM - Université du Québec à Montréal

Qu’en est-il de l’obésité chez les minorités sexuelles au Canada?

(Afficher le résumé)

Introduction : Les problèmes de poids constituent l’un des enjeux de santé publique numéro un au Canada, et l’ampleur de ces problèmes semble varier à la fois en fonction du genre et de l’orientation sexuelle. Description de la problématique de recherche : Lorsqu’il est question d’obésité, est-il vrai de dire qu’il existe des enjeux spécifiques chez les gais, lesbiennes et bisexuel(le)s? Méthodologie adoptée : Les données de cette étude proviennent de l’Enquête sur la Santé dans les Collectivités au Canada, une enquête populationnelle transversale. L’orientation sexuelle y était mesurée par une question d’auto-identification. Les analyses ont été effectuées par régression linéaire avec une modélisation quadratique de l’âge. Résultats finaux de recherche : Les résultats démontrent un portrait différentiel de l’obésité selon l’orientation sexuelle et le genre ainsi que des variations importantes en fonction de l’âge. Conclusion de recherche : La présente étude a démontré qu’il existe bel et bien des différences de poids associées à l’orientation sexuelle. Ce qui est d’autant plus important à retenir, c’est que ces enjeux ne sont pas les mêmes selon la période développementale. Conclusion du résumé : La communication proposée présentera les résultats d’une étude dont l’objectif global est d’étudier par une approche développementale la relation entre l’obésité, l’orientation sexuelle et le genre, chez les gais, lesbiennes et bisexuel(le)s au Canada.

8_rem_
Camille TREMBLAY LAGANIERE Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, Université d'Ottawa, Natalie Chapados, Céline Aguer

Effets des polychlorobiphényles sur le métabolisme des muscles squelettiques

(Afficher le résumé)

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des polluants persistants et cancérogènes probables autrefois utilisés dans la fabrication de composantes électriques et de peintures. Les conséquences biologiques précises de l’exposition à ces polluants sont encore mal connues. Des résultats préliminaires ont démontré que l’exposition de rats aux PCB pendant une semaine diminue la consommation d’oxygène des muscles squelettiques. Notre hypothèse est que les PCB pourraient augmenter le stress oxydatif ce qui aurait un effet négatif sur les enzymes de la chaine respiratoire mitochondriale des muscles squelettiques soit en réduisant leur expression ou en affectant leur activité enzymatique. Les muscles glycolytiques blancs de type gastrocnemius de huit rats exposés et huit non-exposés ont été homogénisés au polytron pour solubiliser les protéines qui ont ensuite été visualisés par Westernblot. La détection a été effectuée contre l’alpha-tubuline afin de confirmer l’équilibration puis avec des anticorps contre les complexes de la chaine respiratoire mitochondriale. L’analyse des résultats a permis de conclure que l’expression des complexes de la chaine respiratoire mitochondriale n’est pas modifiée significativement par l'exposition aux PCB. Les prochaines étapes consistent maintenant à comparer un marqueur de stress oxydatif par oxyblot qui mesure la carbonylation des protéines puis de tester l’activité enzymatique de la citrate synthase et de la cytochrome C oxidase.

9_rem_
Ricardo Castillo UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Sébastien Gélinas, Daniela Wiethaeuper, Marcos Balbinotti

Étude confirmatoire du modèle théorique de l’Échelle d’estime de soi de Rosenberg

(Afficher le résumé)

L’Échelle d’Estime de Soi de Rosenberg (EES-10) est un instrument unidimensionnel largement utilisé avec 10 items. Cette recherche fait suite aux suggestions proposées par Balbinotti et Gélinas (2013). L’objectif de cette recherche est de valider cet instrument, par le biais des analyses factorielles exploratoire (AFE) et confirmatoire (AFC). L’EES-10 a été administré à 476 étudiants universitaires québécois, des deux sexes et âgés de 18 à 61 ans, de plusieurs domaines. L’AFE en composantes principales a trouvé un modèle unidimensionnel selon la théorie (0,64<Satf<0,78), qui explique 50,34% de la variance totale, avec des qualités de représentation satisfaisantes (0,41<h²<0,61). L’AFC (CMIN/DF=0,96; GFI=0,99; AGFI=0,98; SRMR=0,014; RMSEA=0,00; CFI=1,00) a indiqué que les données disponibles s’ajustent adéquatement au modèle théorique testé. De plus, on constate que le chi-carré (χ2(16)=15,42) n’est pas statistiquement significatif (p=0,49), indiquant que la matrice de la covariance des données disponibles est statistiquement égale à la matrice de covariance estimée ou théorique, en considérant ce grand échantillon. En ce qui a trait à la fidélité de la mesure (α=0,89), l’instrument présente une consistance interne méritoire. L’ensemble de ces résultats permet la conclusion que l’ESS est toujours un instrument d’évaluation valide et fidèle de cette importante dimension de la personnalité humaine. D’autres recherches devraient tester d’autres propriétés métriques.

10_rem_
Mélissa BRIEN UQAC - Université du Québec à Chicoutimi, Patricia Blackburn UQAC - Université du Québec à Chicoutimi, Maud-Christine Chouinard, Cynthia Gagnon, Jean Mathieu

Évaluation de l’apport nutritionnel chez des patients atteints de dystrophie myotonique de type 1

(Afficher le résumé)

Problématique et objectif: La dystrophie myotonique de type 1 (DM1) est une maladie neuromusculaire dégénérative qui affecte la qualité de vie. Puisqu’une bonne alimentation est nécessaire au maintien de la santé, l’objectif de cette étude était de caractériser l’apport nutritionnel de ces patients.

Méthodes: L’apport nutritionnel des patients avec DM1 a été évalué grâce à un journal alimentaire de trois jours (2 jours de semaine et 1 jour de fin de semaine). Les journaux obtenus (n = 52) ont ensuite été analysés avec le logiciel Food Processor.

Résultats: Cette analyse démontre que 44,5 % de l'apport énergétique total moyen (AET) des patients provenait des glucides (recommandations entre 45 et 65 %) et que 41 % de ces glucides étaient composés de sucres simples. L'apport moyen en fibres était de 12,9 g/jour par opposition aux 28 à 35 g qui sont recommandés quotidiennement. Il semble aussi que 37 % de l'AET provenait des lipides alors que les recommandations visent 20 à 35 %. De plus, l'apport en sodium moyen (3110 mg/jour) dépassait largement l'apport maximal tolérable de 2300 mg/jour. Finalement, l'apport en calcium moyen (639 mg/jour) était inférieur aux recommandations de 1000 mg/jour.

Conclusion: L’ensemble de ces données démontre que les patients avec DM1 ont une alimentation déficiente, et ce, à plusieurs points de vue. Des études futures seront nécessaires afin de déterminer l'impact de cette alimentation inadéquate sur les atteintes présentes chez cette clientèle.

Mercredi 14 Mai 2014

9 h 00 - 10 h 30
Problématiques en pédiatrie, sexologie et gérontologie
Communications orales
Présidence/animation : Sylvie LÉVESQUE UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-441
1_rem_
Sylvie LÉVESQUE UQAM - Université du Québec à Montréal, Beaulieu-Prévost Dominic, Joseph Levy, Martin Blais, Marie-Aude Boislard

Santé sexuelle et reproductive : tendances notées au sein d'un échantillon de jeunes adultes universitaires québécois

(Afficher le résumé)

Au Québec, les trajectoires contraceptives des jeunes adultes ne sont que partiellement connues. En outre, tant les moyens contraceptifs que leur accès évoluent rapidement et les jeunes adultes seraient peu informés sur ceux-ci. Pour aider à combler ces lacunes, plus de 2500 répondants ont participé à l’enquête « La Santé Sexuelle des étudiant.e.s de l’UQAM » au cours de l’automne 2013. Cette étude transversale permet d’explorer: 1) le désir de parentalité et le recours aux différents moyens contraceptifs; 2) les connaissances sur la contraception d’urgence, son accessibilité et son recours et 3) la prévalence du recours à l'ivg et ses corrélats. Les analyses préliminaires démontrent que, malgré la forte proportion de répondant désirant avoir un enfant, le deux-tiers d’entre-eux souhaitent reporter à plus tard ce projet. Or, chez les étudiants sexuellement actifs ne désirant pas avoir d’enfant maintenant, le coït interrompu figure en 3e place comme moyen contraceptif le plus utilisé et certains répondants n’ont jamais utilisé de moyens contraceptifs au cours des deux dernières années. Les connaissances sur la contraception d’urgence et son accessibilité témoignent d’un besoin accru d’éducation, sans distinction au genre. Le recours à l’ivg est lié, entre autres, à des expériences de victimisation. Cet éclairage nouveau sur la santé sexuelle des jeunes adultes universitaires québécois permet d’entrevoir des besoins d’information importants et non comblés.

2_rem_
Caroline GOSSELIN UQO - Université du Québec en Outaouais, Marie-Eve CLÉMENT UQO - Université du Québec en Outaouais

Analyse qualitative des retombées de la pédiatrie sociale en communauté auprès des enfants et des parents : résultats préliminaires

(Afficher le résumé)

Au Québec, la négligence parentale demeure le motif de signalement le plus fréquent dans les services de protection de la jeunesse. Les conséquences de cette problématique sur le développement émotionnel, social et cognitif de l’enfant sont importantes. Aussi, il importe de prévenir son apparition en offrant des services aux familles à risque le plus tôt possible. Parmi les interventions les plus prometteuses, on retrouve celles qui offrent des services de proximité, une approche participative, éco-systémique et centrée sur le pouvoir d’agir. Au Québec, les Centres de Pédiatrie Sociale en Communauté (CPSC) proposent des services et une approche clinique qui s’inspirent de ces différents courants. L’objectif de cette étude vise à documenter, du point de vue des parents, les retombées de l’approche et des services reçus dans un CPSC, leur satisfaction quant à leur participation aux plans d’intervention et leurs perceptions des différences entre l’approche et les services reçus du CPSC comparativement aux services plus traditionnels offerts par d’autres ressources ou organisations du territoire.  Des entrevues semi-dirigées auprès de 10 parents recevant des services depuis au moins un an seront réalisées. Les résultats permettront de rendre compte de leur point de vue sur les services reçus et leur retombées auprès de l’enfant et de la famille.

3_rem_
Céline MAGONTIER UQAM - Université du Québec à Montréal, Martin Blais UQAM - Université du Québec à Montréal, Marie-France Goyer UQAM - Université du Québec à Montréal, Carl RODRIGUE UQAM - Université du Québec à Montréal, Marie-France Goyer, Carl Rodrigue

Rôle du fonctionnement conjugal des hommes en couple de même sexe sur les relations anales non protégées

(Afficher le résumé)

INTRODUCTION:Beaucoup d’études au sujet de la transmission du VIH chez les hommes en couple de même sexe démontrent que les variables du fonctionnement conjugal et ses caractéristiques sont à prendre en compte pour comprendre l’adoption de relations anales non protégées (RANP). Ces variables sont: la cohabitation, la durée de la relation, la perception du préservatif comme interférence à l'intimité, l'amour, la passion, l'intimité, l'équité, la satisfaction relationnelle et sexuelle, les conflits et l'engagement. OBJECTIF:Explorer le rôle des caractéristiques et du fonctionnement conjugal sur l’occurrence de RANP chez les hommes en couple de même sexe masculin. MÉTHODE:Le présent échantillon comprend  212 hommes en couple de même sexe âgés de 18 à 73 ans (moy. 33,5 ans; ET 11,6) recrutés entre mars et novembre 2013 dans le cadre d’une enquête en ligne. Un modèle de régression logistique univarié et multivarié a permis de déterminer les caractéristiques associées aux RANP avec le partenaire de couple dans la dernière année. RÉSULTATS:Près de 62,2% des participants n'ont pas systématiquement utilisé un préservatif avec leur partenaire de couple dans la dernière année. L’analyse de régression logistique multivariée a révélé que les RANP étaient significativement plus susceptibles de survenir chez les participants nés au Canada (RC = 3,54; IC95% = 1,40-8,92), en cohabitation (RC = 2,25; IC95% = 0,92-5,46), percevant le préservatif comme une interférence à l'intimité (RC = 2,25; IC95% = 1,58-3,21) et se disant plus engagé envers leur partenaire (RC = 1,66; IC95% = 1,04-2,67). CONCLUSION:Il apparaît que certaines caractéristiques et dimensions du fonctionnement conjugal ont une influence significative sur le fait d’avoir des RANP.

4_rem_
Mijanou BOURQUE BOULIANE Université Laval, Sophie Dupéré Université Laval

L’insécurité alimentaire chez les personnes âgées seules de Limoilou

(Afficher le résumé)

 Problématique

L’insécurité alimentaire constitue un problème de santé publique important au Canada, qui entraîne de multiples conséquences sur la santé physique et mentale: maladies cardiaques, diabète, haute pression, augmentation du risque de cancer et d’obésité, de détresse psychologique et de dépression. Certaines personnes sont plus susceptibles de vivre de l'insécurité alimentaire, telles que les personnes âgées, en raison de certaines caractéristiques de la réalité de celles-ci: faible revenu, incapacités physiques, faible réseau social. Très peu d'études ont été réalisées sur l'expérience d'insécurité alimentaire chez les personnes seules âgées de 65 ans et plus, au Québec. Il est donc important de s'attarder davantage à leur expérience.

Objectifs

La présente étude vise à documenter les stratégies d’accès alimentaire des personnes seules âgées de 65 ans et plus et vivant de l’insécurité alimentaire, dans le quartier Limoilou, et à mieux comprendre leur recours et le non-recours aux services d’aide alimentaire.

 

Méthodologie

 

Le devis de recherche est de nature qualitative descriptive.

La collecte de données fut réalisée en deux temps à l’aide d’entretiens individuels semi-dirigés. Au total, 14 personnes furent rencontrées. Le type d’analyse réalisé est l’analyse thématique.

 

Conclusion de recherche

Un constat de la présente étude est que l’expérience d’insécurité alimentaire semble différer selon le milieu de vie des personnes.

 

13 h 30 - 15 h 30
Interventions médicales : aspects psychologiques et environnementaux
Communications orales
Présidence/animation : Claire Chapados Université de Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon HALL (HH) – H-441
1_rem_
Claire Chapados Université de Montréal

Utilisation du modèle écologique pour décrire l’expérience de la personne atteinte d’insuffisance rénale chronique

(Afficher le résumé)

On estime que plus de 2 millions de canadiens sont atteints d’insuffisance rénale chronique. Les causes les plus courantes sont le diabète et la tension artérielle élevée. La personne affectée doit affronter des contraintes importantes qui bouleversent sa vie. Malgré l’abondance de littérature qui débat la définition de qualité de vie et plusieurs recherches qui examinent la qualité de vie avec divers instruments, l’évaluation de la qualité de vie chez cette clientèle reste toujours un facteur inconnu. La plupart des recherches n’ont pratiquement pas tenu compte du point de vue des patients eux-mêmes quant aux répercussions d’ordre biopsychosocial pouvant perturber grandement leur qualité de vie quotidienne. Cette étude avait pour objectif de donner la parole à des patients dialysés pour une compréhension et une description de leur expérience de vie. Le modèle écologique de Bronfenbrenner (1979) a été utilisé afin d’amener le patient à décrire, par rapport à lui-même et à son environnement, des informations pour mieux connaître son expérience. Une approche qualitative de type exploratoire a été utilisée. Les patients ont été recrutés dans deux unités de dialyse de deux hôpitaux d’un centre hospitalier universitaire. Le manque de soutien psychologique et d’information transparaît dans les commentaires et les faits réels rapportés par les patients. Les résultats ont permis de fournir des pistes d’intervention permettant à cette clientèle d’améliorer leur qualité de vie.  

2_rem_
Sylvie NGOPYA DJIKI UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Quel effet l’environnement alimentaire a-t-il sur l’obésité?

(Afficher le résumé)

Depuis trois décennies, la prévalence de l’obésité est devenue un problème international de sorte qu’elle peut être caractérisée de pandémie. Elle est le résultat complexe entre l’alimentation, l’activité physique et l’environnement. L’objectif de la présente recherche est  de comprendre le lien entre l’obésité et l’environnement alimentaire dans lequel évoluent les individus. Nous avons effectué une revue de littérature ciblée sur quatre études longitudinales et cinq transversales. Le contenu de ces études portait sur la mesure du poids et de la taille des individus afin de calculer l’indice de masse corporel. Il portait aussi sur la mesure de l’environnement alimentaire : le nombre, le type et l’accessibilité des points de vente alimentaire disponible à la population dans un endroit donné. De la revue littéraire, six études ont montré que l’environnement alimentaire favorise la prévalence de l’obésité. Par contre, trois autres études n’ont pas trouvé de lien entre l’environnement alimentaire et la prise de poids. Il ressort de l’analyse détaillée de cette revue littéraire la remarque suivante. Des recherches plus poussées doivent être faites en prenant aussi en compte les habitudes de consommation au niveau individuel ainsi qu’une mesure directe des environnements. Cela permettra de mieux déterminer à quel niveau de l’environnement il faudrait agir et les plans d’action appropriés pour changer les habitudes de vie de la population face à son environnement alimentaire.



3_rem_
Samantha BEAULIEU-TRUCHON Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Frédéric-Simon Hould, Picard Marceau, Simon Marceau, Odette Lescelleur, Laurent Biertho, Stéfane Lebel, Simon Biron

Succès de la chirurgie bariatrique dans le traitement du diabète de type 2

(Afficher le résumé)

Introduction: De concert avec la pandémie d’obésité, le diabète a franchi des niveaux critiques et ne cesse de progresser. Le traitement actuel n’est pas optimal. La chirurgie bariatrique présente une alternative thérapeutique efficace du diabète de type 2, mais celle-ci demeure encore méconnue. L’objectif principal de l’étude était d’évaluer l’évolution du diabète de type 2 après une dérivation biliopancréatique.

Méthodes: Nous avons réalisé une étude de cohorte rétrospective chez 665 patients avec obésité chirurgicale qui souffraient d’un diabète de type 2, présentaient un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 35 kg/m2 et avaient subi une dérivation biliopancréatique entre 2006 et 2011. L’évolution du diabète de type 2 était évaluée selon le changement dans la médication ainsi que la variation des taux sériques d’hémoglobine glyquée (HbA1c) et de glycémie à jeun.

Résultats: En préopératoire, les valeurs moyennes d’HbA1c et de glycémie à jeun étaient respectivement de 7.2±1.4 % et 8.2±2.5 mmol/L et ont diminuées en postopératoire à 5.1±0.7 % et 5.4±2.3 mmol/L. De plus, 93% des patients préalablement traités sous insuline et/ou hypoglycémiant oral ne requéraient plus de médication après la chirurgie. Le poids et l’IMC moyens étaient respectivement de 143±28 kg et 52±8 kg/m2 en préopératoire et ont diminués à 87±19 kg et 31±6 kg/m2 en postopératoire.

Conclusion: La dérivation biliopancréatique est un traitement efficace du diabète de type 2 chez les patients avec un IMC ≥ 35 kg/m2.

4_rem_
Liliana Gomez Cardona Université de Montréal

La transfusion sanguine : entre la circulation biologique, sociale et culturelle, une perspective anthropologique sur le point de vue des receveurs du sang

(Afficher le résumé)

L’administration d’un des composants du sang constitue un élément essentiel des soins aux patients et contribue à sauver de nombreuses vies (OMS 2009). Cependant, la transfusion est une biotechnologie qui intervient non seulement sur le plan de la santé des gens, mais aussi sur la construction de leurs identités ainsi que sur leurs relations cliniques et sociales. Elle pose également des problèmes d’ordre éthique et légal. Peu de chercheurs s’intéressent au point de vue des receveurs de sang et de leurs proches. La plupart des études portent sur les systèmes de collecte de sang et sur la prévention de risques d’infection.  Le but de cette communication est de présenter les résultats préliminaires de mon projet de recherche doctorale en anthropologie, lequel vise à approfondir la perspective de patient(e)s et de leurs proches par rapport à la transfusion de sang. D’abord, je situe la problématique et les objectifs. Puis, je présente quelques pistes soulevées par une étude pilote menée dans un hôpital pédiatrique à Montréal, basée sur des entrevues en profondeur auprès de 23 patients et leurs parents. Ces résultats ouvrent de voies qui permettent de mieux comprendre le vécu transfusionnel et apportent une information précieuse pour les médecins en ce qui concerne les aspects culturels et sociaux de la transfusion.

Participez à la conversation

Cette section est parrainée par

Partenaire des activités scientifiques