Connexion utilisateur

81e du Congrès de l'Acfas

Colloque 340 - Québec-Brésil : les savoirs en contact pour des nouvelles frontières

Du lundi 06 mai à 09 h 00 au mardi 07 mai à 18 h 30.
Responsable(s)
Fernand Harvey Institut national de la recherche scientifique, Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal
Description

Le colloque  propose une ouverture à de nouvelles perspectives de recherche qui vont au delà des frontières connues et reconnues, qu’elles soient de nature nationales, disciplinaires ou savantes. L’orientation proposée peut déjà compter sur différents réseaux scientifiques en lettres, en arts et en sciences humaines qui, tant au Québec qu’au Brésil, voire même en France, ont permis l’articulation de nouvelles problématiques et la présentation de résultats de recherche sous forme de communications ou de publications. Parmi ces réseaux, mentionnons le Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB), le groupe FIGURA/UQAM, l’AIÉQ, l’Association brésilienne d’études canadiennes, etc. Plusieurs de ces échanges universitaires se sont, par ailleurs, inspirés de la problématique de l’américanité, poussant ainsi plus loin la réflexion entre les deux sociétés.

Organisé conjointement par la chaire Fernand-Dumont sur la culture de l’INRS et le CERB/UQAM, on propose 4 pistes de réflexion axées sur les savoirs transfrontaliers :

-L’état des recherches entre le Québec et le Brésil dans différentes disciplines : littérature, arts, philosophie, géographie, histoire, sociologie, sciences politiques, gestion, économie, etc.

-L’imaginaire brésilien et l’imaginaire québécois : regards croisés en études littéraires et cinématographiques, en arts visuels, en histoire de l’art, en design, etc.

-Deux sociétés en profonde mutation : le Québec et le Brésil : multiethnicité, développement régional et développement durable, politiques sociales et problèmes sociaux, administration publique et intégrité, les systèmes d’éducation, la problématique de la jeunesse, le vieillissement.

-Les enjeux culturels dans un contexte de mondialisation : la création et la diffusion de la culture nationale (chanson, musique, théâtre, programmation télévisuelle…), l’avenir des institutions culturelles (musées, patrimoine, bibliothèques publiques), les politiques culturelles urbaines, régionales et nationales.

Lundi 6 Mai 2013

9 h 00 - 9 h 30
Mot de bienvenue
Panel
Présidence/animation : Fernand Harvey Institut national de la recherche scientifique
Participant(s): Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal, Rita OLIVIERI-GODET Université Rennes 2, Licia Soares de souza UNEB - Universidade do Estado de Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
9 h 30 - 10 h 30
Littérature comparée
Communications orales
Présidence/animation : Sergio BARBOSA DE CERQUEDA Universidade Federal do Sul da Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
9 h 30_rem_
Ivete Walty Université pontificale catholique de Minas Gerais

Littérature comparée : « écologie des savoirs »?

(Afficher le résumé)

En donnant suite à l'étude de la production culturelle relative à la population en situation de rue, au sein de ce qu'on appelle "Lieux critiques", je reprends avec le projet 'Littérature Comparée et polis : routes alternatives', la réflexion critique à partir de laquelle j'ai commencé ces recherches.A l'aide d'une équation utilisant les termes de polis - impliquant la ville et la politique -, production culturelle alternative ou informelle dans son intervention possible sur l'espace public et sur la production de la connaissance, j'ai pour but d'étudier des essais et des articles dans le domaine de la Littérature Comparée qui se penchent sur des objets culturels vus comme alternatifs ou informels, en considérant la complexité du processus englobant des concepts également complexes tels qu'esthétique, politique et marché.

Le but de cette communication est donc de vérifier dans quelle mesure ce que Boaventura Cardoso appelle "écologie des savoirs" trouve son écho dans les études de Littérature Comparée publiés par des associations brésiliennes et canadiennes, en considérant la période 2000 à 2012. On pourra y suivre la concrétisation des prémisses de concepts théoriques présents de façon réitérée dans la production académique : différence, altérité, intersubjectivités, contre-hégémonie, pluralité de savoirs, dialogues transculturels, conjonction hétéroclite de regards ; minories ethniques, de genre, de groupes sociaux; interconnexion recursive ; esthétique et participation sociale.

9 h 50_rem_
Maria Daura Rocha Universidade Federal Fluminense

Des représentations de la ville dans les romans Budapeste, de Chico Buarque de Hollanda, et Volkswagen Blues, de Jacques Poulin

(Afficher le résumé)

La ville, tant qu’il nous est permis de scruter dans les brumes du temps, a toujours été un sujet passionnant et controverse, profondément enraciné  dans la pensée occidentale.  Il n’existe pas de moyen de l’expérimenter, de l’observer ou d’écrire sur elle  qui n’éveille pas de forts sentiments et de vives associations, puisque la ville parle et ses plusieurs voix évoquent et orchestrent de multiples réponses à ceux qui s’arrêtent pour décoder l’infinité de signes qui composent le texte imprécis de ses rues. Il paraît qu’il y a une relation de dépendance quasi affective entre la ville et ceux qui y vivent et qui lui donnent vie, parce qu’elle inspire les comportements, forge les rêves de ceux qui l’ont connue, touchée et sont bouleversés par ses mystères. Et, recréée par l’imagination des écrivains, la ville littéraire nourrit, à son tour, l’imagination des lecteurs, en se mélangeant à leurs expériences de la réalité. Ce travail a comme but d’examiner la construction symbolique de l’expérience urbaine, en analysant la représentation de la ville dans deux romans contemporains qui, pourtant, sont éloignés par le contexte social où ils ont été produits. Il s’agit de 'Budapeste', de l’écrivain brésilien Chico Buarque de Hollanda et 'Volkswagen blues', du Québécois Jacques Poulin. Dans les deux romans, l’image de la ville ne se présente pas comme un simple décor, mais elle interagit avec les protagonistes, en se donnant même un statut de personnage dans la trame romanesque.

10 h 30_rem_
Pause
10 h 40 - 12 h 00
Identités et grands espaces : Amazonie et Grand Nord
Communications orales
Présidence/animation : Licia Soares de souza UNEB - Universidade do Estado de Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
10 h 40_rem_
Brigitte Thiérion Université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3)

Mythe et questionnement identitaire : la société des Amazones, un démontage de l’Utopie

(Afficher le résumé)

Cette communication cherchera à faire dialoguer les imaginaires brésiliens et québécois à partir de la représentation du mythe des Amazones au travers de l’analyse de deux ouvrages : 'Utopia Selvagem' ('Utopie sauvage'), roman publié en 1982 par l’anthropologue brésilien Darcy Ribeiro, et le recueil 'Les Amazones', publié en 2012, par l’auteure québécoise Josée Marcotte. Ces deux fictions renouvellent un mythe d’origine antique, intrinsèquement attaché à l’imaginaire américain et à la représentation de l’Amazonie. Le mythe, est porteur d’identité et d’altérité, mais aussi d’un projet de nation idéale. Sous la plume des deux auteurs, il se charge d’une dimension parodique pour aborder des questions sociétales qui interrogent le devenir de l’Homme et mettent en évidence l’effritement des utopies, caractéristique d’un désenchantement qui parcours le monde postcolonial et postmoderne.

11 h 00_rem_
Rita OLIVIERI-GODET Université Rennes 2

Lieux emblématiques du continent américain : l’imaginaire poétique du Grand Nord canadien et de la forêt amazonienne

(Afficher le résumé)

Nous envisageons d’explorer les relations de la littérature à l’espace en interrogeant les figurations des rapports humains à des lieux emblématiques du continent américain à travers deux textes littéraires qui mettent en scène des "territoires lointains" : les territoires nordiques du Canada, dans ‘Chants polaires’ (2002) de Jean Morisset, et la forêt amazonienne dans ‘Yuxin-Alma’ (2009) d’Ana Miranda. C’est la construction imaginaire de la conception de "confins" que nous examinerons tout en soulignant les modalités spécifiques d’appropriation des éléments d’une mythologie de l’espace américain mises en place par ces textes littéraires : la façon dont ils "inventent" le paysage ; leur "potentiel d’évocation iconique" (Philippe Descola) ; le statut méta-textuel du paysage ; la fascination par la découverte de l’altérité anthropologique ainsi que le dialogue que ces textes littéraires établissent avec la photographie et la musique pour construire un imaginaire poétique sur ces lieux. La construction de l’espace littéraire est ici envisagée dans le sens de représentation (espace perçu) et de production de sens, dans la mesure où le texte littéraire met en place un imaginaire qui interagit avec le réel. Du ‘topos’ au ‘logos’ (Fernando Ainsa), comment les poèmes de l’écrivain-géographe-voyageur québécois et le roman de l’écrivaine brésilienne fondent-ils des rapports à ces lieux emblématiques du continent américain ?

11 h 20_rem_
Jean Morisset UQAM - Université du Québec à Montréal

Entre bledz d’Inde et mil du Brésil navigation géographique sur méridien torsadé entre imaginaire brasilense et desejo canadensis

(Afficher le résumé)

Le Brésil habite le Canada depuis l’arrivée même de Jacques Cartier, puisque ce dernier, rentrant de la Baie de Gouanabara, arrive en Canada puis en Hochelaga, notant dans son journal de bord que le «Bledz de leur terre est comme mil du Brésil.??

Le propos de cette contribution est de reprendre la caravelle et continuer cette navigation jusqu’aux temps présents, faisant se réfracter l’un dans l’autre, l’autre contre l’un, Brésil et Canada… de Tropique en Arctique et de Grand Nord en Amazonie.

12 h 00_rem_
Dîner
13 h 40 - 15 h 00
Développement durable
Communications orales
Présidence/animation : Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
13 h 40_rem_
Luciana Vargas Netto Oliveira UQAM - Université du Québec à Montréal

Paradigmes du développement régional et local : une étude comparative entre le Brésil et le Canada - le cas du Québec

(Afficher le résumé)

Cette communication a pour but d’analyser les paradigmes du développement régional et/ou local qui peuvent être identifiés au Brésil et au Canada, plus spécialement au Québec, dans les trente dernières années. Dans la première partie, nous procédons à une revue de littérature pour mieux comprendre ces concepts et les contextes (où, quand et pourquoi) où les termes "développement régional" et "développement local" ont été mobilisés parce qu’ils peuvent varier selon les écoles des pensées, les époques et les différents pays.

Dans la deuxième partie, nous expliquons le cas du Brésil à partir de sa (re) démocratisation dans les années 1980 et de sa nouvelle Constitution de 1988, qui a apporté plusieurs modifications légales et institutionnelles par rapport au développement brésilien. Ensuite, nous procédons à l’analyse objective des politiques nationales de développement régional/local mises en oeuvre au pays jusqu’à l’institutionnalisation d’une politique nationale de développement régional en 2007.

Enfin, dans la troisième partie, nous étudions le développement régional/local au  Canada, spécialement le cas du Québec avec ses particularités historiques et culturelles, qui ont mené à la réalisation d’expériences de concertation et de développement plus localisées. Ces expériences étaient suffisamment intéressantes pour que certains auteurs parlent d’un "modèle québécois".

14 h 00_rem_
Maria Olandina Machado Université de Montréal

Risques, les OGMs et les populations vulnérables : l'état de l'art de la recherche au Canada et au Brésil

(Afficher le résumé)

Dans le cadre de la présente communication, je me propose de présenter les résultats préliminaires de l’étude que j’entreprends actuellement sur l’état de la recherche en sciences humaines au Québec et au Brésil en ce qui concerne l’utilisation des aliments génétiquement modifiés et la perception des risques par les acteurs concernés, en accordant une attention particulière aux populations vulnérables (minorités sociales, politiques, économiques, ethniques) ainsi qu’aux mécanismes institutionnels de régulation. Mon objectif est d’évaluer les principales convergences et divergences de ce champ dans les deux contextes afin d’être en mesure d’identifier des pistes de collaboration de recherche sur cette problématique.

14 h 20_rem_
Maude Genest-Denis Université de Montréal

Le développement durable et l’Amazonie brésilienne : la régulation publique au service de tous?

(Afficher le résumé)

Combiner le respect du milieu et le bien-être des personnes qui vivent de l’exploitation des ressources naturelles en Amazonie est une préoccupation qui est appelée à transformer  les politiques d’exploitation du territoire. Cette étude montre que les gains du développement économique, la protection de l’environnement et l’amélioration du niveau de vie des populations locales sont des objectifs compatibles. Toutefois, des tensions entre les trois piliers du développement durable subsistent et nécessitent une forme de négociation pour arriver à un équilibre des coûts et bénéfices du développement.

En Amazonie, cette négociation prend la forme d’un encadrement du développement par les législations gouvernementales. Ces lois clarifient les droits de propriété et établissent un système de gestion de l’exploitation des ressources forestières tant sur les terres publiques que sur les terres privées. En analysant deux cas d’exploitation de ressources issues de la forêt, soit le bois d’œuvre et la baie d’açaí, cette présentation vise à montrer les difficultés qui entourent l’élaboration de politiques publiques de développement durable régionales tout en soulignant les avancées qui ont été observées dans certains cas. Nombres de ces observations pourraient servir de pistes de recherches pour transposer cette réflexion aux défis du développement durable régional au Québec.

15 h 00_rem_
Pause
15 h 10 - 16 h 30
Langue et culture
Communications orales
Présidence/animation : Rita OLIVIERI-GODET Université Rennes 2
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
15 h 10_rem_
Duany Parpinelli UQAM - Université du Québec à Montréal

Chanter en portugais brésilien

(Afficher le résumé)

Les chanteurs québécois francophones font face à des défis majeurs concernant la préparation et l’interprétation des chansons brésiliennes. L’incertitude ou la méconnaissance de la langue portugaise brésilienne, en plus de rendre l’exécution des chansons difficiles, augmentent les distinctions de prononciation entre les interprètes. Les analyses des enregistrements audio de chanteurs non brésiliens nous démontrent que la vaste majorité des exécutions présente des nombreuses irrégularités de prononciation. Brandão (2002) précise à ce sujet qu’il est impossible de trouver deux enregistrements de 'Bachianas Brasileiras 5' par des chanteuses lyriques états-uniennes et européennes avec une prononciation uniformisée.

Ainsi, cette communication visera à aborder les phonèmes plus difficiles que peuvent rencontrer les chanteurs lyriques québécois francophones (ex: la nasalisation, les diphtongues et la modification des voyelles finales), ainsi que les variantes plus complexes de la langue portugaise brésilienne, afin d’aider les chanteurs à acquérir les compétences nécessaires de diction pour exécuter le répertoire vocal brésilien et à livrer une prononciation authentique du portugais brésilien vis-à-vis de l’usage du portugais au Brésil. Ces enjeux de diction seront discutés en utilisant comme exemple la célèbre œuvre de Heitor Villa-Lobos - 'Bachianas Brasileiras 5'.

15 h 30_rem_
Elmo José dos Santos Universidade Federal da Bahia

Discours sur la langue : des voix dans le portugais

(Afficher le résumé)

Les affirmations bien connues comme celles de Saramago qu'"il y a des langues en portugais" ou de Caetano Veloso que "la langue est ma patrie", sans compter des films comme 'Langue: vies en portugais' (1994) et 'Portugais: la langue du Brésil' (2009), de la collection du Musée de la Langue portugaise ou des textes dans différents modes et matérialités diffusés dans les médias et l'industrie culturelle, et même des paroles stéréotypées sur la langue, nous inspirent à effectuer des réflexions sur le discours et les significations probables de la langue portugaise, c'est-à-dire, sur des voix multiples qui ont aujourd'hui cette langue pour thème.

Nous analyserons un ensemble de textes verbaux et verbe-visuels de la contemporanéité, afin de vérifier, en continu l'axe langage-texte-discours, des espaces où on dit la production discursive et les intersubjectivités celles qui cherchent à définir le portugais et le constituer à travers des paroles de multiples sens. Ainsi, il nous est possible de souligner les divers dialogues sur les espaces du portugais aujourd'hui, soit dans l'unité, soit dans la diversité, mais aussi dans d'autres aspects soulignés par la linguistique, dans un rapport interdisciplinaire avec d'autres domaines comme les sciences humaines et sociales.

15 h 50_rem_
Rémy Trudel École nationale d'administration publique, Florent Michelot École nationale d'administration publique

La conférence luso-francophone de la santé (COLUFRAS), un outil original de partage de connaissances Québec-Brésil

(Afficher le résumé)

Active depuis près de 20 ans, la COLUFRAS est un organisme international non-gouvernemental visant à soutenir l’utilisation du français et du portugais en santé. Pour ce faire, elle organise et soutient des activités dans le domaine de la santé afin d’assurer une présence vivante et articulée au sein de la diversité linguistique mondiale.

Ses fondateurs et artisans actuels, principalement originaires du Brésil et du Québec, s’activent donc en vue de répondre à trois objectifs : bâtir un réseau d’échanges et de connaissances entre les pays de la francophonie et de la lusophonie; favoriser ensuite des alliances et construire des partenariats stratégiques; et, enfin, contribuer à la réflexion sur les actions menant à l’amélioration des systèmes productifs en santé.

Considérant que la COLUFRAS constitue, par sa nature, un outil d’intervention indédit, elle s’impose naturellement comme un objet précieux d’étude empirique. Il nous appartiendra donc de décrire les moyens par lesquels une alliance linguistique peu commune a pu s’opérer sur la base d’une approche sectorielle à vocation non exclusivement culturelle, au profit du partage de connaissance en matière de santé. À cet effet, nous évoquerons les outils qui ont pu être déployés par l’organisation en vue de rapprocher les spécialistes du monde francophone et lusophone, particulièrement des trois Amériques et notamment autour de programmes d’échanges pour universitaires, administrateurs ou entrepreneurs.

16 h 30_rem_
Pause
16 h 40 - 18 h 00
Culture urbaine
Communications orales
Présidence/animation : Fernand Harvey Institut national de la recherche scientifique
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
16 h 40_rem_
Laurence Robitaille York University

L’économie locale de la capoeira à Montréal : diffusion de la culture brésilienne

(Afficher le résumé)

Ma communication a comme objet l’économie culturelle de diffusion de la culture brésilienne que peut générer un individu à partir de son savoir corporel spécifique, la capoeira, ainsi que de sa propre différence culturelle dans la société québécoise locale. La mondialisation néolibérale a créé un contexte où la culture, utilisée comme 'ressource', permet la création de marchés qui répondent aux demandes d’une économie de la différence culturelle. Ces marchés structurent la circulation de capital économique et de contenus culturels. Ils forment aussi une nouvelle communauté de personnes dont les liens interpersonnels proches et les intérêts communs peuvent à la fois être mis à contribution pour consolider l’entreprise culturelle et donner lieu à des échanges culturels réels.

Ainsi, je démontre que la capoeira et le Brésil fonctionnent tour à tour comme 'ressource' et sont co-dépendantes : la capoeira permet d’immigrer, de mobiliser un capital économique et de créer une communauté, et la culture brésilienne amplifie la valeur de la capoeira comme ressource. Les deux soutiennent conjointement une économie culturelle complexe (de transmission du savoir de la capoeira, de production et promotion d’une culture nationale).

17 h 00_rem_
Ladjane Barros de Carvalho Vanderlei UQAM - Université du Québec à Montréal, Priscilla ANANIAN UQAM - Université du Québec à Montréal

L’impact de l’éclairage urbain sur l’imaginaire des villes : comparaison entre Québec et São Luiz do Maranhão

(Afficher le résumé)

Depuis trois décennies, les opérations de 'mise en lumière'» reflètent une stratégie médiatisée marquée par une concurrence des villes et territoires où les projets urbains sont parfois utilisés comme support à des stratégies d’image (AVITABILE, Alain 2005). Cependant, en dehors des concepts d’art, de technologie et de design, rarissimes semblent être les approches qui s’interrogent sur l’imaginaire et sa dimension retrouvée dans l’espace urbain. Plus précisément, c’est ce que devient, à l’usage, une ville pensée en termes d’imaginaire ?

Deux milieux fort différents, la ville de São Luiz do Maranhão, au Brésil, et la ville de Québec, au Canada, ont cependant en commun un processus formel des interventions d’éclairage urbain, tant au niveau stratégique qu’au niveau du design. Par l’analyse comparative des deux villes portuaires, on fait ressortir les similitudes et les différences entre l’imagerie et l’imaginaire urbain. Plus spécifiquement, on aborde, tour à tour, les contextes environnementaux, culturels et institutionnels évoqués à la formulation du plan lumière et les (dis)fonctions de 'light design' fortement présent dans la conception. C’est tout ou moins, l’orientation d'un rapport plus large sur "la nature affective" (CHOAY, Françoise 1999) de l’action sur la ville éclairée.

17 h 20_rem_
Nicholas Chatelain Lussier UQAM - Université du Québec à Montréal

L’action collective pour lutter contre l’exclusion. Le cas de l’ASMARE (Association de catadores à Belo Horizonte - MG) au Brésil

(Afficher le résumé)

Face à la crise sociale et économique actuelle, l’économie sociale et solidaire apparaît pour plusieurs auteurs comme une solution pour les exclus. Au Brésil, les catadores illustrent parfaitement l’exclusion. Ceux-ci sont des travailleurs informels qui font la collecte de matières recyclables dans le but de les revendre et d’en tirer un petit profit, leur permettant ainsi de survivre. En œuvrant dans le secteur informel, les catadores n’ont droit à aucune protection sociale. Ils sont constamment dans une situation de vulnérabilité et lutte quotidiennement contre l’exclusion. Exploités par les 'atravessadores' (acheteurs de matières recyclables) et réprimés par les autorités publiques, certains d’entre eux sont venus former l’ASMARE, une association de 'catadores' de type productif visant à améliorer leurs conditions de vie et à lutter contre l’exclusion dont ils sont victimes. Elle est aujourd’hui la plus importante et la plus ancienne association de 'catadores' à Belo Horizonte.

Cette communication portera sur le parcours de l’ASMARE, c’est-à-dire, depuis sa formation en 1990 jusqu’à nos jours. Nous verrons comment, sous la forme d’une action collective, les 'catadores' de l’ASMARE tentent depuis plus de vingt ans à formaliser l’informel et à obtenir une reconnaissance pour leur travail. Nous présenterons nos résultats à partir d’un schéma d’analyse des initiatives locales qui nous permettra de retracer le parcours des luttes, des défis et des victoires des membres de l’association.

18 h 00 - 19 h 00
Économie et coopération
Communications orales
Présidence/animation : Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
18 h 00_rem_
Dan Kraft UQAM - Université du Québec à Montréal

Inclusion financière au Brésil : fondements, objectifs et résultats

(Afficher le résumé)

À partir de la fin des années 1990, le Brésil a entrepris un changement réglementaire bancaire profond et le pays s’est embarqué aussi dans une politique d’inclusion financière. Ceci signifiait donner à la popularisation les moyens d’avoir accès au financement et aux services bancaires, sans distinction, visant à une croissance économique accélérée et basée sur la consommation. Dès lors, tous les gouvernements ont donné suite à cette politique. Dénominé "bancarisation", ce mouvement a fait de sorte que les services publics (ex. la poste), se sont associés à des institutions bancaires pour atteindre les communautés et régions non desservies par les banques. En plus, un processus de déréglementation visant permettre l’offre de services bancaires par des individus et sociétés non subordonnés aux lourdes contraintes de la législation spécifique, de façon directe, s’est mis en place. Cette simplification du fonctionnement de ce marché grandissant se fait toujours.

Ma proposition  vise à présenter les fondements juridiques, ses justificatives et contraintes, versant sur l’inclusion financière brésilienne. J’examinerais aussi quelques statistiques résultant de cette inclusion. J’exposerais mes questions sur les conséquences qui découlent de cet accès aux services bancaires, spécialement l’endettement des ménages, des comportements envers la consommation et l’expansion des services financiers au pays. Je ferais aussi un petit parallèle entre ce phénomène et la financiarisation mondiale.

18 h 20_rem_
Geneviève Moisan Université d’Ottawa

La coopération triangulaire : potentiel ou illusion d’efficacité?

(Afficher le résumé)

La recherche proposée se penche sur deux interrogations générales : qu’est-ce que la communauté de théoriciens et d’acteurs du développement international du CAD pourrait apprendre des nouvelles pratiques de développement et comment pourraient-ils travailler de concert avec les nouveaux donateurs vers de meilleurs projets de coopération internationale ? Nous nous penchons plus spécifiquement sur le modèle de coopération 'triangulaire' lorsqu’il implique des donateurs traditionnels et des nouveaux donateurs. Il y a en effet rencontre entre des 'donateurs' ou 'partenaires' qui suivent des principes de coopération différents. Nous souhaitons donc, à travers cette analyse, étudier les dynamiques et particularités des accords de coopération triangulaire pour évaluer leur potentiel d’efficacité de l’aide et le comparer à celui de l’aide bilatérale traditionnelle. Nous étudierons la coopération entre le Brésil, le Canada et le Mozambique sur un projet de développement nommé Southern Ocean Education and Development in Mozambique. Nous tenterons de répondre à la question de recherche suivante : comment la coopération triangulaire peut-elle actuellement contribuer à une aide plus efficace, comparativement à l’aide bilatérale traditionnelle ?

Ma communication se basera majoritairement sur ma recherche théorique, et en partie sur les entrevues que j’aurai conduites au Brésil. J’offrirai donc une piste de réflexion sur cet enjeu, sans apporter de conclusion définitive.

19 h 00 - 20 h 00
Cocktail
Cocktail
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447

Mardi 7 Mai 2013

9 h 10 - 10 h 30
Culture et littérature
Communications orales
Présidence/animation : Sergio BARBOSA DE CERQUEDA Universidade Federal do Sul da Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
9 h 10_rem_
Ney WENDELL UQAM - Université du Québec à Montréal

Culture et citoyenneté entre le Brésil et le Québec

(Afficher le résumé)

La communication sera divisé en deux thèmes liés à la recherche sur le théâtre social comme manifestation culturelle dans le processus de transformation communautaire. Le premier thème parle du travail du théâtre avec les femmes immigrantes du 'Projet Terre', à Sherbrooke, au Québec. C'est une méthodologie centrée sur le théâtre comme lien entre les actions éducatives, professionnelles et culturelles. Les femmes vivent un nouveau chemin de vie avec le théâtre, comme espace de convivialité créative, de sagesse personnelle et de reconstruction d'un monde plus libre de la femme. Le deuxième thème montre l'exemple de théâtre social développé dans l'état de Bahia, au Brésil : le projet 'Cuida Bem de Mim' ('Prends bien soin de moi'). Il traite de la violence dans les écoles publiques et de la reconstruction des rapports affectifs dans le cadre scolaire à partir du théâtre. C'est une recherche qui décrit l’expérience de médiation théâtrale avec des actions créatives dans la pièce du Projet 'Cuida Bem de Mim', auprès des élèves-spectateurs et des éducateurs-spectateurs des écoles publiques, de 2004 à 2007.  Le comparatif entre les deux projets à Shebrooke et à Bahia démontrent la force de transformation sociale par le théâtre citoyen.

9 h 30_rem_
Nádia Maria Weber Santos Unilasalle

Le travail créatif entre la folie et la littérature : Lima Barreto et Émile Nelligan - vivre sur le bord

(Afficher le résumé)

Cette communication démontre le lien entre le travail créatif dans la littérature et l´histoire de vie deux écrivains, l´un brésilien, Lima Barreto (1881-1922), et l´autre québecois, Émile Nelligan (1879-1941), qui nous ont laissé des grandes œuvres littéraires et en même temps ont été considéré comme fous et outsiders au cours de leurs vies. Barreto a été admis deux fois dans des asiles d´aliénés au Brésil, et au cours de ces hospitalisations il a beaucoup écrit, en transformant ainsi l´expérience de l´éxclusion en littérature. Ses écrits et son processus créatif dans ces circonstances sont attestés par la sensibilité de cet écrivain dans son 'Journal de l'Hospice', devenu le roman inachevé 'Cimetière des vivants'. Les images les plus belles et poétiques de la ville et de la mer, qu'il voyait à travers les fenêtres de sa chambre, sont mises en contraste avec ses pensées les plus profondes sur l'hôpital, la folie et la psychiatrie à l'époque. À son tour, Émile Nelligan a aussi été intérné la plupart de sa vie dans les asiles, depuis 1899, où il continuait à écrire. J´ai trouvé dans mes recherches à Québec des poèmes et d´autres écrits de Nelligan chez l´hospice ("carnets d´asile") qu´y sont mis en parallèle à ceux de Lima Barreto, ce qui démontre que le travail créatif a une forte influence sur une personne et une culture, et il est souvent une étape importante pour la transformation de l'individu, en tant qu´un être individuel et culturel dans une societé.

9 h 50_rem_
Licia Soares de souza UNEB - Universidade do Estado de Bahia

Les représentations du « mal de vivre » dans la littérature contemporaine (Québec/Brésil) 

(Afficher le résumé)

Plusieurs personnages, dans la littérature contemporaine, se désarriment du cours des choses pour se perdre dans des entrelacs de pensées en dérive. Ils s’adonnent à l’errance, au cœur d’un monde effondré et précaire, victimes de l’exclusion sociale, dont la violence fondatrice est difficile à cerner. Cette violence, (comme le résultat d’itinéraires de vie interrompus par des bouleversements abrupts : guerres, conflits, génocides, viols, ou même le caractère incertain et aléatoire de la distribution des revenus), apparaît avant tout comme un enchaînement de pensées dont la somme parvient à détruire les sécurités symboliques des errants qui passent des lieux habitables, concrets ou imaginables, aux espaces tourbillonnaires qui font perdre tout point de repère. Les romans québécois 'La réparation' (2011), 'Génération pendue' (2011), et 'Gazole' (2005) seront analysés, où la thématique du suicide est discutée comme une conséquence de bouleversements sociaux. D’autre part, dans les romans brésiliens 'Capitaines du sable' (1937), 'Cité de Dieu' (1997), 'Manuel pratique de la haine' (2003), 'A minha alma é irmã de Deus' (2011) et 'Estive lá fora' (2012), la thématique de la criminalisation d’enfants sera investiguée comme une conséquence de la désintégration de l’état de droit dans une société qui connaît une des plus graves situations de mauvaise distribution de revenus.

10 h 30_rem_
Pause
10 h 40 - 12 h 00
Histoire, identité et cinéma
Communications orales
Présidence/animation : Licia Soares de souza UNEB - Universidade do Estado de Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
10 h 40_rem_
Willian Luiz da Conceição Universidade do Estado de Santa Catarina

Les modernistes et la formation de l’identité nationale brésilienne : le métissage (blanchissement) comme identité culturelle

(Afficher le résumé)

Au XIXe siècle, un théme s’invite dans le débat national et international sur le Brésil : le métissage en tant que dégénérescence, ou comme solution aux problèmes raciaux ? L'idéal de l'identité nationale fondée sur le métissage, a gagné le débat, et façonne encore notre 'imagination. Mais qu’entendons-nous exactement part la notion de métissage au Brésil ? Ce dernier devient désormais un sujet prédominant dans la littérature ainsi que les arts, dont les principaux protagonistes reprendront le sujet du débat et l’amèneront sur la scène publique, de façon même à influencer l’opinion publique et le peuple. Considérée comme un grand classique de la littérature brésilienne, l’oeuvre 'Macunaíma' : le héros sans aucun caractère de Mário de Andrade, propose un renouvellement dans le récit littéraire moderne, fondé sur une vaste connaissance des racines de la culture brésilienne. Le roman va être considéré comme une ‘intervention puissante’ sur l’idée de l'identité nationale. Ce sera à partir de la révolution de 1930, au Brésil, que les concepts du métissage de part le processus de 'blanchissement', et celui de la transfiguration ethnique, prennent toute leur ampleur. Dans ce travail, nous apporterons une nouvelle vision à la question du métissage au Brésil, laquelle soulève encore de nos jours un dilemne ethnico-racial. Pour ce faire, nous nous baserons sur une perspective historique, afin de discuter de la formation de l’identité nationale brésilienne.

11 h 00_rem_
Sergio BARBOSA DE CERQUEDA Universidade Federal do Sul da Bahia

Images et discours sur soi et sur l'autre : le cas du cinéma québécois d'aujourd'hui

(Afficher le résumé)

Notre présentation a pour but d'analyser des images et des discours qui nous parlent des identités en négociation dans le Québec d'aujourd'hui, à partir du contact entre des lieux de mémoire hérités du parcours de la communauté canadienne française dans l'espace nord-américain et des lieux de mémoires ébranlés et reconstruits, soit par la constitution de ce qu'on appelle une société québécoise dès les années 60, soit par l'intégration continue des nouveaux arrivants dans cette collectivité. Pour cela, nous travaillerons avec les notions de 'lieux de mémoire' (Pierre Nora) et d''identité narrative' (Paul Ricoeur) pour l'analyse des films 'Terre d'accueil: trente ans plus tard' (2010) et 'Monsieur Lazhar' (2011). Cet exercice nous sera donc utile pour une discussion sur ce qu'on pourrait concevoir aujourd'hui comme un récit sur la collectivité québécoise en transformation dans un monde en profonde mutation, partagé entre la préservation des valeurs constitutives d'une identité historiquement construite et le défi d'intégration des discours de/sur l'autre. Car, au-delà de notre regard sur une réalité spécifique, dans notre cas la société québécoise, il s'agit ici d'un débat présent dans nos sociétés actuelles : il suffit de penser aux retentissements sémantiques des expressions telles que globalisation et mondialisation des pratiques culturelles ou au rôle des productions filmiques dans l'imaginaire collectif de nos jours.

11 h 20_rem_
Rogério Rosa Rodrigues Universidade do Estado de Santa Catarina

Faire de l'histoire au Brésil hier et aujourd'hui : la contribution de João Ribeiro

(Afficher le résumé)

Le manuel didactique 'História do Brasil: curso superior' de João Ribeiro (1860-1934) est considéré l'un des plus grands succès éditoriaux dans le domaine de l'enseignement de l'histoire de son époque. Publié en 1900, son succès est lié à la façon dont Ribeiro a organisé les contenus et a raconté le parcours du Brésil comme nation. Sans compter que son auteur a été professeur d'Histoire universelle dans l'une des plus prestigieuses écoles du pays: le Collège Pedro II. Ma proposition est d'analyser l'impact de ce manuel didactique dans la formation d'une génération d'historiens brésiliens pendant la Première République, comme Gilberto Freyre, Sergio Buarque de Holanda et Caio Prado Junior. Ce sont des noms qui ont construit la façon de faire de l'histoire ch ez n ous et qui ont énormément contribué pour la perception de notre identité nationale contemporaine. Pour cela, j'aurai recours aux mémoires et aux témoignages de ces intellectuels, et aussi à quelques réflexions sur le métissage et sur la participation des peuples indigènes, ibériques et africains dans la formation du Brésil, thèse soutenue par Ribeiro, et ultérieurement consacrée dans l'historiographie brésilienne dans la première moitié du XXe siècle.

12 h 00_rem_
Dîner
13 h 40 - 15 h 00
Culture autochtone
Communications orales
Présidence/animation : Rita OLIVIERI-GODET Université Rennes 2
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
13 h 40_rem_
Jean-Bruno Chartrand Université de Montréal

La pratique anthropologique au Brésil et au Québec : regards croisés des recherches portant sur les populations autochtones

(Afficher le résumé)

Lorsque l'on compare les champs de recherches importants qui lient ces deux sociétés que sont le Brésil et le Québec, on oublie souvent le travail important qui a été et est toujours réalisé avec les communautés autochtones. En effet,  plusieurs similarités marquent les traditions de savoir anthropologiques de ces deux sociétés. Par exemple, toutes deux font état d'une relation étroite entre le développement du savoir anthropologique et les entreprises coloniales. Puis, l'anthropologie qui s'est développée au milieu du XXe siècle dans la recherche avec les communautés autochtones, pouvant être qualifiée d'anthropologie appliqué (Albert, 1995) a permis à la fois l'accès à un riche savoir (citons, par exemple, les travaux de Lévi-Strauss) mais a aussi produit des cas regrettables comme ce fût le cas avec les travaux de Napoléon Chagnon et de James Neel chez les Yanomami (Tierney, 2000 ).

Mon but est d'abord de partager mon expérience personnelle de travail de terrain en tant qu'anthropologue québécois auprès d'une communauté autochtone du Sud-Est de l'état du Pará au Brésil, les Xikrin Mẽbengokre. Puis, comme l'indique le titre de ce résumé, le but principal est de faire le point sur l'état des recherches anthropologiques avec des communautés autochtones au Brésil ainsi qu'au Québec. Une question essentielle sera alors adressée : à quoi peut servir l'anthropologie lorsque l'on examine les mouvements de contestations et de revendications autochtones au Brésil ainsi qu'au Québec ?

14 h 00_rem_
Gabriela de Andrade Martins Université de Montréal

Le cinéma autochtone au Québec et au Brésil : une étude comparative

(Afficher le résumé)

Les autochtones du Québec et du Brésil partagent les mêmes problèmes historiques liés au processus de colonisation et leurs détresses actuelles sont très semblables : la toxicomanie, le suicide, la dépression, la perte d’identité, la question territoriale, etc. Toutefois, ils cherchent de manières distinctes et variées à s’exprimer par le biais du cinéma. L’analyse des films du 'Wapikoni Mobile', au Québec, et de 'Vídeo nas Aldeias', au Brésil, nous permet d’identifier une tendance, ou même une préférence, de ces réalisateurs autochtones de s’exprimer à partir de différents genres cinématographiques.

Au Brésil, le langage du documentaire est présent dans la majorité des oeuvres : le grand objectif est la vie réelle. Cependant, dans la volonté de montrer ce qu’est la vie réelle, une certaine mise en scène est supposée. Le mélange documentaire et fiction est requis dans le but d’enregistrer la mémoire et les traditions. Dans une autre perspective, au Québec, les autochtones répartissent nettement leurs oeuvres cinématographiques entre les documentaires, les films expérimentaux, les poétiques, les vidéoclips, l’animation, les films-essais, les suspenses, etc. Enfin, les contextes locaux et nationaux et la spécificité culturelle de chaque peuple teintent les différentes formes du cinéma autochtone de chaque pays. L’analyse de cette thématique peut nous fournir des pistes afin d’établir un panorama de ces cinémas et de développer davantage notre compréhension de chacune de ces sociétés.

14 h 20_rem_
Hélène Destrempes Université de Moncton

L’urbanité hors de la cité : péri-urbanité et civilité dans les écrits de Naomi Fontaine

(Afficher le résumé)

Dans le cadre de cette communication, il sera plus spécifiquement question du rapport à l’espace et de cette quête d’urbanité, voire de civilité dans les écrits de Naomi Fontaine, une jeune auteure, originaire d’Uashat, qui a pubié en 2011 un essai littéraire retentissant, intitulé 'Kuessipan, à toi', et qui tient également depuis 2010 un blog sur les sujets d’actualité autochtone.

La ville se définit à la fois par sa configuration spatiale et son espace social.  Il s’agit ainsi d’un lieu habité et partagé; partagé en ce qu’il appelle des relations de voisinage et de côtoiement et/où des modalité de ségrégation sociale et spatiale. Vivre en ville ne correspond donc pas nécessairement à une expérience d’urbanité, au sens étymologique du terme, c’est-à-dire à un vivre-ensemble, fondé sur une éthique de coexistence civile.

Si la littérature autochtone d’expression française au Québec, et plus spécifiquement la littérature innue, fait peu de place à cette réalité urbaine, et se présente plus volontiers comme le théâtre d’une péri-urbanité, voire d’un non-lieu urbain, pour reprendre l’expression de Marc Augé, elle favorise cependant, sur le plan de l’imaginaire, l’émergence d’un tiers-espace (Bhabha, 1990), reflet de communautés en mutation, cherchant à définir et faire valoir l’epistemè autochtone.

15 h 00_rem_
Pause
15 h 10 - 16 h 30
Condition féminine et insertion sociale
Communications orales
Présidence/animation : Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
15 h 10_rem_
, Ailta Barros de souza Universidade de Brasília

Mondialisation, nouvelles dimensions du care et femmes ménagères : le rôle des femmes brésiliennes dans la reproduction familiale et des ménages à Montréal, Canada

(Afficher le résumé)

Cette communication aura pour but de présenter les résultats partiels d’une recherche comparée portant sur la mondialisation, les nouvelles dimensions du care et le rôle des femmes dans le processus de reproduction familiale et des ménages dans le contexte de migration et des rapports Nord–Sud. Nous discuterons du "sexe" de la mondialisation et des rapports de genre afin de mettre en relief les migrations et les rapports Nord-Sud sous la perspective de nouvelles formes d’exploitation du travail au sein des ménages en tant qu’éléments antinomiques et ambigus puisque ces rapports représentent aussi de nouvelles possibilités d’insertion sociale et de changement de statut social des femmes migrantes par rapport à leur situation dans leur pays d’origine, dans ce cas le Brésil. Nous chercherons à faire la lumière sur d’autres facteurs œuvrant à induire le choix que font les femmes de quitter le Brésil afin de devenir travailleuses ménagères et aides familiales dans des conditions précaires, une situation qui leur confère un statut social enviable au Brésil étant donné leur nouvelle condition de "femmes globales et internationalisées". Aussi, nous traiterons des échanges de capital social découlant de ces rapports, des pertes et des gains, du rôle du care et du genre, éléments favorisant de nouvelles approches de recherche face aux processus de globalisation, de mondialisation et de transformation dans les rapports de travail. 

15 h 30_rem_
Juliana Andrade Oliveira UQAM - Université du Québec à Montréal

Le travail des manucures : une comparaison Québec-Brésil

(Afficher le résumé)

La communication portera sur nos résultats préliminaires d’une recherche sur le travail des manucures brésiliennes, dans le cadre d’un doctorat en sociologie à l'Université de São Paulo et de mon stage doctoral à l’UQÀM. La recherche a le dessein d'étudier le processus de travail dans le secteur des services, particulièrement d’un service marqué par les rapports sociaux de genre, comme c’est le cas du travail des manucures.

Notre présentation portera sur les conditions de ce travail des manucures, et les principales caractéristiques du processus de travail pour essayer de répondre aux questions suivantes : est-ce que les caractéristiques culturelles de chaque collectivité (Brésil–Québec) ont une influence sur les conditions de travail des manucures ? Est-ce que la valorisation sociale de cette profession est semblable dans les deux sociétés ? Est-ce que les types de contrat de travail et les règles institutionnelles existantes dans chaque pays affectent l’interaction entre les manucures et les clientes ?

Nous avons utilisé une méthodologie qualitative axée sur l’approche dramaturgique d’Erving Goffman pour comprendre différentes dimensions, comme le travail émotionnel, le travail esthétique et leurs influences sur les rapports sociaux de genre. Nous avons observé le travail des manucures à São Paulo et à Montréal (Québec). Nous avons aussi mené des entrevues semi-structurées de longue durée (en moyenne 2h) qui ont été enregistrées avec des manucures à São Paulo.

15 h 50_rem_
Nancy Couture Université Laval, raquel de barros ponto miguel Université Fédérale de Santa Catarina

« Le Refuge sentimental » et « Capricho », deux courriers du coeur révélateurs des transformations normatives de la sexualité et du rapport de genres au Brésil et au Québec

(Afficher le résumé)

Les lettres publiées dans le courrier du coeur sont des discours de soi qui permettent de mettre en évidence le rapport à soi et le rapport d’altérité. À travers cette correspondance féminine interrogeant spécifiquement la normativité sexuelle, notre étude montre qu’entre 1950 et 1960, le courrier du coeur constitue un récit collectif nuancé des transformations du rapport à la sexualité et de genres chez les Brésiliennes et Québécoises. Globalement, les discours sont ceux de femmes soucieuses de leur respectabilité et ambivalentes devant les situations qui exigent de se conformer à la norme sociale et qui ne correspondent pas à leur intérêt personnel. Ainsi, qu’elles soient Brésiliennes ou Québécoises, les préoccupations des femmes qui écrivent questionnent la normativité sexuelle du moment et la voie suivie par toutes semble être celle des grandes transformations liées aux évolutions de chaque société étudiée. Respectivement, les changements observés ne sont pas exclusifs au relâchement du climat répressif de la culture catholique, ils concernent davantage une individualisation plus réflexive des comportements liés aux nombreuses transformations du rapport familial et de genres. L’objectif de cette communication est de présenter l’avancement de notre étude comparative des courriers du coeur, entre 1950 à 1960, de Marga Mason, courriériste de la revue brésilienne 'Capricho' et celui du 'Refuge sentimental', chronique de Janette Bertrand dans le Petit journal québécois.

16 h 30_rem_
Pause
16 h 40 - 17 h 40
Système de santé, participation et savoirs
Communications orales
Présidence/animation : Fernand Harvey Institut national de la recherche scientifique
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447
16 h 40_rem_
Patricia Gazzoli UQAM - Université du Québec à Montréal, Charmain Levy UQO - Université du Québec en Outaouais, Francine Major UQO - Université du Québec en Outaouais

La participation sociale dans le système de santé : une étude comparative entre le Québec et le Brésil

(Afficher le résumé)

À partir des années 1970, la participation directe des citoyens dans la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques est défendue avec enthousiasme au sein de plusieurs pays. D’un côté, il prévaut l’idée qu’il faut élargir les pratiques de la démocratie représentative formelle et rendre possible la participation des citoyens aux affaires publiques en tout temps. D’un autre côté, les administrations publiques reconnaissent leurs limites tant dans la mobilisation que dans la responsabilisation des citoyens. Le domaine de la santé a été l’un des plus concernés par les idées de participation. L’OMC soutient, depuis les années 1970, la réforme sanitaire - People’s Health Mouvement (Alma-Alta, 1978), dont l’un des principes est la responsabilisation de la population dans la promotion de leur santé, ce qui comprend la participation collective et communautaire dans le développement de la santé publique. Toutefois, les propositions de la réforme sanitaire ont été accueillies et incorporées différemment par les plusieurs gouvernements et pays. Les cas du Québec et du Brésil illustrent bien ces différences. Face au manque d’études comparatives systématiques, nous avons voulu suivre l’évolution des pratiques participatives en santé au Québec et au Brésil. Notre analyse met en exergue les différents contextes politiques, sociaux et économiques au Québec et au Brésil et leurs effets sur l’évolution et la configuration de mécanismes de participation dans le système de santé publique.

17 h 00_rem_
Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal

Le contact des savoirs

(Afficher le résumé)

...

17 h 40_rem_
Pause
17 h 50 - 18 h 30
Mot de clôture
Panel
Présidence/animation : Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal
Participant(s): Sergio BARBOSA DE CERQUEDA Universidade Federal do Sul da Bahia, Fernand Harvey Institut national de la recherche scientifique, Anne Latendresse UQAM - Université du Québec à Montréal, Rita OLIVIERI-GODET Université Rennes 2, Licia Soares de souza UNEB - Universidade do Estado de Bahia
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1447

Participez à la conversation

Partenaire des activités scientifiques