Connexion utilisateur

81e du Congrès de l'Acfas

Colloque 317 - Le Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB) et les défis du nouveau millénaire

Mardi 07 mai de 13 h 30 à 16 h 30.
Responsable(s)
Réal Bélanger Université Laval
Description

Le Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB) est un projet de recherche et d'édition savante, réalisé dans un cadre de collaboration entre l'Université Laval et l'Université de Toronto. Reconnu pour le niveau d'excellence qu'il a atteint, ce projet peut être considéré comme l'un des plus importants dans le domaine des sciences humaines au pays. Les deux universités en partagent l’organisation et la direction, mais on compte aussi sur la collaboration de chercheurs dans presque toutes les universités et tous les autres établissements de recherche du Canada, et sur celle de spécialistes de l’étranger. Le caractère bilingue du projet se concrétise à toutes les étapes de la préparation des biographies, qui sont publiées simultanément en français et en anglais.

Créé en 1959,  le DBC/DCB a publié 15 volumes entre 1966 et 2005. À la fin des années 1990, il a pris le virage technologique avec la numérisation des 14 premiers volumes et leur publication, en 2000, en CD-ROM. La mise en ligne a rapidement suivi, en 2003. Hébergée par Bibliothèque et Archives Canada/Library and Archives Canada (BAC/LAC), la version en ligne des 14 premiers volumes a été graduellement augmentée avec l'ajout des biographies du volume 15 et de biographies de personnages importants décédés après 1930. En septembre 2011, la collaboration entre le DBC/DCB et BAC/LAC a pris fin et le projet est devenu responsable du site Web qui donne accès à sa version en ligne. Une version entièrement renouvelée de ce site sera inaugurée au début de l'année 2013.

Ce virage technologique, exécuté en une douzaine d'années, a forcé le DBC/DCB à revoir en partie sa méthode de travail tout en conservant la même rigueur scientifique et éditoriale qui le caractérise depuis ses débuts et qui est reconnue mondialement. Au cours de ce colloque, on exposera les défis techniques, méthodologiques et scientifiques que le DBC/DCB a ainsi dû relever pour faire face au nouveau millénaire.

Mardi 7 Mai 2013

13 h 30 - 16 h 30
Le Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB) et les défis du nouveau millénaire
Communications orales
Présidence/animation : Réal Bélanger Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1D
13 h 30_rem_
Mot de bienvenue
13 h 35_rem_
John English University of Toronto

Le DBC/DCB au 21e siècle

(Afficher le résumé)

Le DBC/DCB a été fondé par des chercheurs visionnaires à l'Université de Toronto et à l'Université Laval. L’accent a été mis dès le début sur la qualité du travail et du produit. Dans leur introduction au premier volume du DBC/DCB publié en 1966, George Brown, Marcel Trudel, puis André Vachon, qui a succédé à Marcel Trudel comme directeur adjoint, ont insisté sur le fait que le DBC/DCB était défini comme un ouvrage « précis » et « érudit », qui respecterait les normes les plus élevées de la profession d’historien. Depuis, les méthodes et les moyens utilisés pour faire de la recherche historique ont beaucoup changé et se sont développés. Le projet a également dû faire face à certains défis et à les surmonter. John English, general editor, donnera un aperçu des répercussions que ces défis ont eu sur le DBC/DCB et, pour conclure, soulignera que la force du projet réside dans plusieurs facteurs, notamment l’insistance sur la recherche documentaire, le souci de la précision, l’attention accordée à l’accessibilité et le caractère bilingue. En continuant de travailler comme on l’a toujours fait, au DBC/DCB, on peut envisager l’avenir avec confiance.

13 h 50_rem_
Willadean Leo University of Toronto

De la galaxie Gutenberg à l’espace virtuel : le voyage du DBC/DCB de 1990 jusqu’à ce jour

(Afficher le résumé)

En 1990, le volume XII (1891-1900) du DBC/DCB a paru. Francess G. Halpenny, general editor, et Jean Hamelin, directeur général adjoint, y notaient, « avec fierté et le sentiment du devoir accompli », que, avec ce volume, les
biographies de 6 520 personnages ayant apporté leur contribution au Canada entre 1000 et 1900 étaient désormais publiées. L’événement, mémorable, a également marqué le départ à la retraite de Mme Halpenny. Elle a souhaité à son successeur, Ramsay Cook, « d’avoir autant de chance qu’[elle] » et lui a promis « une expérience riche et passionnante ». L’heure des réjouissances a rapidement passé et la chance n’a pas été au rendez-vous.

Willadean Leo, supervisory editor, montrera comment les 12 années suivantes ont été particulièrement difficiles : subventions et programme de publications radicalement réduits, personnel considérablement diminué. Malgré ces difficultés, le DBC/DCB a publié les deux premiers volumes de personnages décédés au XXe siècle et un volume thématique. Il a, de plus, fait la transition entre le papier et le numérique en produisant un CD-ROM. En 2003, l’Université Laval et l'Université de Toronto ont signé un accord sur la propriété intellectuelle avec le gouvernement fédéral et, l’année suivante, le projet a lancé une version en ligne. Le projet avait, consciemment ou non, franchi les frontières de la galaxie Gutenberg, et de nouvelles aventures se profilaient à l’horizon.

14 h 00_rem_
Période de questions
14 h 05_rem_
Anne Carrier Université Laval

Les contraintes imposées par les exigences du DBC/DCB

(Afficher le résumé)

Le DBC/DCB est un projet de recherche et d’édition savante bilingue qui a plus de 50 ans. Sa qualité scientifique est largement reconnue. Cette reconnaissance est attribuable à plusieurs facteurs, notamment le soin avec lequel les auteurs et les équipes de rédaction effectuent leur travail. La production d'une biographie comprend plusieurs étapes qui ont été établies par les équipes pionnières du projet, puis peaufinées au cours des années par leurs successeurs. La méthodologie est en soi assez simple et se fonde principalement sur une variété d'étapes de vérifications et de validation au bout desquelles un texte a été scruté sous plusieurs angles différents : vérité scientifique, qualité de la documentation, interprétation, expression écrite, logique, uniformité, etc. Le caractère bilingue du projet participe au processus de façon importante en révélant souvent des failles dans le texte en langue originale.

En créant la nouvelle version en ligne, le DBC/DCB s'est aussi doté d'outils de gestion de contenu qui lui permettront entre autres de corriger les biographies existantes, d'ajouter des hyperliens et des images, de mettre graduellement en ligne de nouvelles biographies et d'utiliser les réseaux sociaux. Tout cela représentait déjà un défi. De le faire tout en préservant les qualités qui font le mérite du produit final en était un encore plus grand, comme le montrera Anne Carrier, directrice de la rédaction.

14 h 25_rem_
Période de questions
14 h 30_rem_
Pause
15 h 00_rem_
Julia Armstrong University of Toronto, Julie Desmarais Université Laval

Corrections mineures, entreprise majeure : le projet de révision partielle des premiers volumes du DBC/DCB

(Afficher le résumé)

L’histoire n’est pas un sujet inerte, car il s’ajoute toujours des faits à découvrir et de nouvelles ressources à exploiter. Depuis ses débuts, le DBC/DCB attache une grande importance au processus qui entoure les
corrections. Dans le volume I, George W. Brown et Marcel Trudel, general editor et directeur adjoint, ont noté que la révision « s'impos[ait] tôt ou tard dans un ouvrage de référence ». Des corrections mineures ont été effectuées pour la réimpression des volumes I et II et pour la production  du CD-ROM (2000). Julie Desmarais, rédactrice-historienne, et Julia Armstrong, manuscript editor, décriront le projet qui a débuté en 2010 pour faire la révision partielle de certaines biographies des premiers volumes ("partielle" signifiant que la révision porte sur les faits et non sur leur interprétation). Avec les progrès de la généalogie et de la numérisation, il est maintenant possible de trouver de l’information qui n’était pas accessible auparavant. Julie Desmarais décrira la méthodologie utilisée pour revoir les données de l’état civil de personnages nés en Nouvelle-France et en France. Elle parlera également de l’entente conclue entre le DBC et le Fichier Origine. Julia Armstrong exposera la façon dont le DCB vérifie les informations sur les premiers explorateurs et les sujets d’origine britannique. Toutes les deux présenteront la façon dont elles intègrent les modifications aux biographies déjà en ligne.



15 h 25_rem_
Période de questions
15 h 30_rem_
Bernard Davignon Visard Solutions

Du papier à l’électronique : l’ère des logiciels

(Afficher le résumé)

Cette communication de Bernard Davignon, responsable du support chez Visard Solutions à Montréal, fera un survol de l’évolution technologique des outils logiciels employés au DBC/DCB. Il montrera quel a été l'impact de ces changements sur les méthodes de travail et sur la diffusion de l’information.

15 h 55_rem_
Période de questions
16 h 00_rem_
Réal Bélanger Université Laval

La nouvelle version en ligne du DBC/DCB (www.biographi.ca)

(Afficher le résumé)

Après avoir rappelé la mise en place de la première version en ligne du DBC/DCB, Réal Bélanger, directeur général adjoint, présentera d’abord les objectifs visés par cette nouvelle version afin de mieux rejoindre les préoccupations des chercheurs et celles du grand public amateur d’histoire. Par la suite, en se référant à la structure de cette nouvelle version tel qu’elle apparaîtra sur un écran désigné à cet effet ainsi qu’à un design renouvelé, il présentera les pages de ce site Web en montrant les possibilités qu’elles offrent désormais à l’internaute. C’est ainsi que, de la page d’accueil jusqu’aux pages proprement réservées à la recherche, simple ou avancée, les internautes découvriront, d’abord, les nouveautés que contient en soi le site, puis comment ces nouveautés peuvent à la fois les renseigner sur l’évolution quasi quotidienne du DBC/DCB, ses nouvelles biographies, ses biographies les plus populaires, etc., et faciliter leurs recherches de diverses natures. À l’aide de quelques exemples, enfin, il fera découvrir concrètement toutes les facettes que pourraient prendre désormais, dans ce nouveau site Web, les recherches les plus complexes. Et elles sont nombreuses, principalement en ce qui a trait à la recherche avancée. À la fin de l'exposé, il insistera sur l’ouverture de cette nouvelle version aux communications, par le biais de Facebook et de Twitter, entre le DBC/DCB et le public chercheur.

16 h 25_rem_
Période de questions
16 h 30_rem_
Mot de clôture

Participez à la conversation