405 - Écosystèmes entrepreneuriaux innovants : quels paradigmes, quelle gouvernance, quels soutiens et quelles retombées?

Section 400 - Sciences sociales

  • Mercredi 9 mai 2018
  • Jeudi 10 mai 2018


Responsables
  • François Labelle - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Marie Marchand - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Tinasoa Razafindrazaka - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Marc Duhamel - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Frédéric Laurin - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Cécile Fonrouge - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Ce colloque d’une durée d’une journée (ou deux selon la réponse à cet appel) organisé par l’Institut de recherche sur les PME (INRPME; www.inrpme.ca) vise à rassembler chercheurs, acteurs de terrain et utilisateurs des connaissances liées au sujet des écosystèmes entrepreneuriaux innovants pour partager leurs savoirs, leurs réflexions et leurs expériences.

Appel à communications

L’écosystème entrepreneurial est notamment constitué d’entrepreneurs et d’actions institutionnelles visant par exemple le démarrage et l’accompagnement d’entreprise, l’innovation et le développement de marché. Depuis quelques années, on voit apparaitre de multiples initiatives visant à soutenir cet écosystème. On pense notamment aux FabLabs et Livinglabs, aux Hubs innovants, aux espaces de coworking, aux incubateurs, etc., ceux-ci se greffant aux stratégies territoriales plus anciennes de types grappe industrielle et cluster. Ainsi se côtoient dans un même écosystème des initiatives de type plutôt déterministe (top-down) ou volontaire (bottom-up) dans un espace territorialement délimité, mais virtuellement non limité.

 

Propositions de communication :

Dans ce contexte, le portrait d’ensemble des écosystèmes régionaux innovants devient complexe et les acteurs de terrain et les chercheurs soulèvent des questions face à ce phénomène de prolifération des initiatives volontaires ou déterminées. C’est pour réfléchir à ce phénomène que nous lançons un appel à communications aux chercheurs, étudiants et acteurs de terrain sur les trois thèmes suivants  :

Thème 1 : Selon quels paradigmes, ou cadrages théoriques et méthodologiques, peut-on distinguer l’ensemble de ces initiatives qui visent à stimuler l’entrepreneuriat, le développement socio-économique et la revitalisation des territoires ?

Thème 2 : Quelle gouvernance et quels soutiens pour ces initiatives situées à divers niveaux d’action?

Thème 3 : Comment évaluer la pertinence, l’efficacité et les retombées liées à ces initiatives dédiées au support de l’écosystème entrepreneurial?

 

Contenu de l’intention de communication :

L’intention de communication comprend une page titre et une page pour le résumé

La page titre comprendra :

- Les nom et prénom du ou des auteurs

- Les titres, fonctions, institutions de chaque auteur

- Les coordonnées de chaque auteur : adresse postale, téléphone, courriel

- Le titre de la communication

La page « résumé de la communication » comprendra :

- Le thème choisi

- Pour les communications de nature plus scientifique, une description succincte des éléments suivants : 1) la problématique, 2) les objectifs 3) le cadre conceptuel, 4) la méthodologie et 5) les principaux résultats

- Pour les communications de nature conceptuelle, les points 4 et 5 pourront être remplacés par la proposition d’un modèle de recherche

- Pour les communications de nature davantage expérientielle, une description succincte des éléments suivants 1) l’enjeu identifié, 2) les objectifs de la communication, 3) la présentation du cas discuté, 4) les principaux enseignements retenus

- 300 mots maximum

 

Calendrier :

- 15 février : date limite de soumission des propositions

- 25 février : retour des évaluations aux auteurs

- 9 et 10 mai : dates du colloque 
 

L’intention de communication doit être envoyée à l’adresse courriel suivante, en indiquant dans l’objet « ACFAS 2018 – INRPME » : Lucette.Marcotte.Beebe@uqtr.ca

Télécharger le pdf de l'appel à communications

Lien vers l'appel à communications