301 - Rites et intermédialité

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

  • Mercredi 9 mai 2018


Responsables
  • Ângelo Cardita - Université Laval
  • Bértold SALAS MURILLO - UCR - Universidad de Costa Rica

Considérant les rites comme des pratiques intermédiales qui vivent de la rencontre du corps, du geste, de la parole, de l’image, du texte, de la mémoire et du public, entre autres, ce colloque se développera autour de deux axes :

Axe 1 : Les rites sous l’angle de l’intermédialité

Axe 2 : Enjeux de l’intermédialité centrés sur la ritualité

Appel à communications

Colloque 301 : Rites et intermédialité

86 Congrès de l’Acfas – UQAC, Chicoutimi

9 mai 2018

L’intermédialité est à la fois un objet à analyser, une dynamique des échanges sociaux et une approche. En tant qu’objet, elle concerne les relations entre les médias. Comme dynamique, elle permet l’évolution et la création de médias. En tant qu’approche, elle rend compte de l’intermédialisation des pratiques de signification et communication et fait partie d’un système épistémologique qui questionne les sciences humaines en faisant ressortir l’importance de la perception, de l’expérience, de la technique.

Considérant les rites comme des pratiques intermédiales qui vivent de la rencontre du corps, du geste, de la parole, de l’image, du texte, de la mémoire et du public, entre autres, ce colloque se développera autour de deux axes :

Axe 1 : Les rites sous l’angle de l’intermédialité - dans quelle mesure les phénomènes rituels se caractérisent-ils par l’intermédialité (objet) ? Comment analyser un rite comme objet intermédial ? Dans quelle mesure la ritualité peut-elle aider à mieux saisir les dynamiques de l'intermédialité ?

Axe 2 : Enjeux de l’intermédialité centrés sur la ritualité - dans quelle mesure l’intermédialité (une approche) peut-elle ouvrir des nouvelles perspectives dans le contexte des études rituelles ? Comment rendre compte des relations entre les médias intégrant la ritualité et les autres médias? Quelle est la contribution spécifique d’une approche intermédiale aux études rituelles ?

Le colloque accueillera des propositions de communication qui correspondent à l’un de ces deux axes. Cela peut inclure, entre autres, des recherches anthropologiques, sociologiques ou théologiques concernant le rite, le rôle de la matérialité dans les processus de signification (Performance studies), les médias et les échanges entre les médias (le métissage, l’hybridation, l’adaptation et la transmédialité), ainsi que les pratiques générées par les nouvelles technologies.

Les conférenciers visés – enseignants, chercheurs, étudiants des cycles supérieurs, artistes et toute personne intéressée aux rites et aux médias – seront en mesure de faire un exposé critique de niveau académique ainsi que d’entrer activement dans la discussion.

Pour être retenue, une proposition de communication contiendra les éléments suivants :

- Titre de la communication

- Résumé (200 mots) de la communication

- Mention de l’axe du colloque dans lequel la proposition s’inscrit

- Nom de l’auteur

- Affiliation institutionnelle

- Brève Curriculum Vitae (maximum 3 pages)

Les propositions seront envoyées, par courriel, aux responsables du colloque: les professeurs Ângelo Cardita (angelo.cardita.1@ulaval.ca) et Bértold Salas Murillo (bertold.salas@ucr.ac.cr), jusqu’au 9 février 2018.

Les avis d’acceptation, d’acceptation conditionnelle ou de refus seront envoyés jusqu’au 16 février 2018.

Télécharger le pdf de l'appel à communications