éditorial
17 septembre 2019
Manon Blécourt
Université de Montréal et Acfas

Devenir chercheur, ça s’apprend! Loin de la figure du petit génie, intelligent dès l’enfance, le métier de chercheur est tout sauf inné. Ceux qui ont traversé les nombreuses années d’études nécessaires pour prétendre à ce titre vous le diront : l’initiation à ce métier relève de l’acquisition graduelle d’une panoplie de connaissances et de savoir-faire. C’est une route longue, parsemée de doutes et d’interrogations, mais surtout de rencontres, et d’expériences.

Richard Courtemanche
16 septembre 2019
Richard Courtemanche
Université Concordia

À l’intérieur d’un cours de maîtrise ou de doctorat, il y a beaucoup de discussions autour des avancées récentes, de la pertinence d’une méthodologie, de l’interprétation des données, des limites d’un aspect technique. On essaie d’être comme « une main de fer dans un gant de velours », car ces rencontres sont aussi une sorte de familiarisation avec la critique scientifique, critique qu’un chercheur dans son métier est appelé à recevoir comme à donner. Il faut communiquer les standards aux…

Isabelle Skakni
10 septembre 2019
Isabelle Skakni
Université de Lancaster (UK)

De manière contre-intuitive, mes résultats révèlent que le type de quête dans laquelle se trouvaient mes participant-e-s n’était pas influencé par l’état d’avancement de leurs études. Leur quête dominante reposait avant tout sur les raisons fondamentales qui les avaient amené-e-s à entreprendre un doctorat et sur ce qu’ils et elles comptaient retirer des cette expérience.

 Josiane Boulad-Ayoub
10 septembre 2019
Josiane Boulad-Ayoub
Université du Québec à Montréal

Y a-t-il eu vraiment une évolution perceptible entre hier et aujourd’hui dans l’apprentissage au métier de chercheur? Distinguons entre les qualités nécessaires au chercheur et les objets, les outils et les stratégies nécessaires à une recherche fructueuse. Pas d’évolution sensible du côté du chercheur, les qualités requises qu’il s’agit de développer sont immuables. Que ce soit hier, ou aujourd’hui, ou demain, il faudra au jeune chercheur comme au chercheur aguerri lire sans cesse, faire…

Louis Bélanger
10 septembre 2019
Louis Bélanger
Université Laval

L’un des plus grands services qu’un directeur ou directrice de recherche peut rendre à son étudiant-e est de l’aider à renforcer sa confiance en soi. C’est une façon de l’outiller pour faire face au stress lié à la critique et aux évaluations, car c'est là la nature même de la démarche scientifique, notamment avec la formule de l’évaluation par les pairs. Apprendre à vivre avec la critique est fondamental pour trouver une certaine sérénité dans le travail de recherche.

Sarah
9 septembre 2019
Sara Mathieu-C.
Université de Montréal

Une quantité importante d’écrits a été publiée au cours des dernières années à propos de l’accélération sociale, notamment en milieu universitaire. Hartmut Rosa s’est penché sur ce thème de recherche après s’être questionné à l’égard des motivations à l’action. Selon ce sociologue, la majorité des actions sont guidées par notre calendrier d’emploi du temps plutôt que par nos valeurs : les dossiers priorisés sont les plus pressants, et non les plus pertinents scientifiquement ou socialement.…

Mikael
9 septembre 2019
Michaël Séguin
HEC Montréal

S’il est parfois dans la vie des chocs qui mettent en mouvement, des situations qui obligent à sortir de sa zone de confort et de ses habitudes de pensée, ces trois mois passés à Jérusalem-Est à surveiller les postes de contrôle israéliens et à visiter des familles palestiniennes éprouvées par l’occupation militaire israélienne furent de ceux-là. À mon retour au Québec, les questions se bousculaient dans ma tête : ai-je vraiment travaillé pour la paix ou n’ai-je été qu’un observateur…

Marianne Chevrier
9 septembre 2019
Marianne Chevrier,Matthieu Lafon
Adoc Talent Management,Adoc Talent Management

Plusieurs facteurs contribuent à compliquer la poursuite de carrière des titulaires de doctorat hors de l’enceinte universitaire. D’une part, plusieurs de ces derniers connaissent mal les possibilités qui s’offrent à eux et peinent à exprimer et à valoriser leurs compétences auprès d’employeurs potentiels. D’autre part, plusieurs employeurs entretiennent des idées préconçues à l’égard des titulaires de doctorat et connaissent mal leurs compétences. Or nous constatons, dans notre recherche,…