Imprimer

Entretien : Camil Bouchard et le souci du partage

L'entretien avec Camil Bouchard a été réalisé parmi ses "toiles", à la Galerie RE|NO.

 

ÉCOUTEZ L'ENTRETIEN

[Sommaire du dossier Transfert]

Dans l’entretien qu’il a accordé à Johanne Lebel, rédactrice en chef de Découvrir, Camil Bouchard raconte le réel souci de transfert de connaissance qui l’a animé au moment de déterminer, avec son équipe, la forme du rapport Un Québec fou de ses enfants [pdf]. « C’était une grande préoccupation », souligne-t-il.

Puis réfléchissant à son expérience de député dans l’opposition, de 2003 à 2010, il en fera ressortir par effet de comparaison, l’appréciable marge de manœuvre dont bénéficie les chercheurs quand ils ont à cœur de mobiliser leurs savoirs au profit de la collectivité.

 

Auteur(e)

Camil Bouchard
Professeur associé, UQAM

[Extraits de la biographie produite par les Prix du Québec, en 2014, alors que Camil Bouchard recevait le prix Marie-Andrée-Bertrand de l’innovation sociale.]« En 1990 et 1991, il préside, à la demande du ministre de la Santé et des Services sociaux de l’époque, le Groupe de travail pour les jeunes, et publie à ce titre le rapport Un Québec fou de ses enfants, proposant 53 recommandations pour prévenir la détresse et les problèmes d’adaptation sévère chez les enfants et les jeunes. Le regard de ce rapport jeté sur la société et l’analyse des contextes dans lesquels évoluent les enfants et leur famille ont constitué, et constituent encore, une référence dans la prise de décision en matière de prévention, de politiques sociales et de services. À la suite de ce rapport, le gouvernement du Québec mettra en place un système national et universel de services de garde à contribution parentale réduite, et ce, afin d’améliorer l’accessibilité au marché du travail pour les mères et d’offrir des environnements bienveillants et stimulants capables de contribuer au développement de tous les jeunes enfants. Dans la foulée de ce rapport, le professeur Bouchard agira également, de 1992 à 2003, à titre de responsable scientifique du Groupe de recherche et d’action sur la victimisation des enfants ».[...]« Au-delà de l’importance des publications scientifiques et de la qualité de l’encadrement des étudiants de maîtrise et de doctorat, le professeur Bouchard a marqué son époque en introduisant dans l’environnement des sciences sociales du Québec le paradigme de l’écologie du développement des enfants et des familles. Au Québec, Camil Bouchard a été un pionnier dans la diffusion de cette approche biosociale du développement et l’un des premiers à mener des recherches de haut calibre sur la base de ce paradigme ». Camil Bouchard est aujourd’hui, entre autres, professeur associé à l’UQAM.

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire