Aller au contenu principal
28 août 2011
La rédaction

Les solutions aux défis de notre temps sont complexes. Plus que de bonnes idées, ces solutions demandent de nouvelles manières de penser et d’agir », est-il souligné dans le projet éditorial. Et c’est pourquoi, nous jugeons important d’en faire une « publication réflexive et pragmatique mettant à contribution l’intelligence collective des chercheurs couplée à celle des acteurs sociaux.
Un premier numéro, le début d’une expérience 

Voilà. C’est reparti. Découvrir, devenu cyberzine, est de retour.  Pendant ces 14 mois de « pause », une politique éditoriale a été élaborée et un comité de rédaction, formé et mis à l’ouvrage. Le tout sur fond de travaux visant l’installation du site de l’Acfas, et de son massif Intranet de gestion du congrès, sur une nouvelle « machine ». Une plateforme dynamique, évolutive et à libre accès, dont le plein potentiel n’est à l’ouverture qu’à peine explorer. 

Nous sommes contents de présenter ce premier numéro, tout en étant conscient qu’il faudra encore un temps pour atteindre un certain rythme de croisière, pour bien placer la ton de la publication et peaufiner le design des contenus. Il nous faudra en fait trouver une sorte de stabilité dynamique qui laissera place à l’expérimentation. Pour tirer partie de l’inventivité de  l’espace numérique, nous serons en permancence en mode évolutif. En priorité, nous serons très attentifs aux propositions des auteurs et des lecteurs. 

Un angle : les enjeux du savoir 

Découvrir est doublé d’un sous-titre : les enjeux du savoir.  Il y a « enjeu » quand il y a matière à gagner et à perdre.  Et aujourd’hui, au moment où nous lançons cette nouvelle version de Découvrir, le temp est passablement nuageux. S’y accumule une tension et une réelle urgence dans les défis sociaux, environnementaux et économiques, à l’échelle locale et mondiale, le tout sur fond de régime climatique entré en instabilité.Le savoir, cet ensemble de connaissance et de compétences acquis par l’étude, l’analyse, l’approfondissement, l’observation et l’expérience, est et sera fondamental dans notre capacité de résilience, d’innovation et d’adaptation dans les mois, les années à venir.  Et ce savoir, si beaucoup d’acteurs participent à son développement, le milieu de la recherche « scientifique » en est le premier contributeur.

Un publication par les chercheurs

Les chercheurs seront les principaux rédacteurs du cyberzine.  Ce sera là une caractéristique forte de Découvrir. Nous voulons en faire un lieu où l’on discutera des enjeux de la recherche, mais aussi où l’on pourra y présenter ses travaux de recherches, hors du cercle habituel. Ces contenus ne sont pas restreints au texte; nous invitons les chercheurs à explorer toutes les formes permises par le numérique.

Un publication par les acteurs intéressés aux questions de connaissance

Cet espace sera aussi une tribune pour tout acteur social voulant proposer une réflexion, au même titre qu’un chercheur, ou encore désirant échanger sur les propos des chercheurs.

Dialogue et intelligence collective 

L’un des défis au cours la première année de publication sera d’installer un dialogue entre les chercheurs et les acteurs sociaux. Certes, tous les contenus seront ouverts aux commentaires, mais il est certain qu’il y a d’autres avenues à explorer.« Les solutions aux défis de notre temps sont complexes. Plus que de bonnes idées, ces solutions demandent de nouvelles manières de penser et d’agir », est-il souligné dans le projet éditorial.  Et c’est pourquoi, nous jugeons important d’en faire une « publication réflexive et pragmatique mettant à contribution l’intelligence collective des chercheurs couplée à celle des acteurs sociaux. »

Les contenus de partenaires

Comme dans la mission de l’Acfas, le projet éditorial met de l’avant la dimension collaborative : « Nous ne sommes pas seuls. De très nombreux acteurs communiquent déjà les recherches d’ici, débattent des enjeux science et société, font ressortir les découvertes prometteuses et offrent des tribunes aux chercheurs. Découvrir s’y intéressera, en rendra compte et collaborera. » Le développement de cette dimension sera l’un des mandats du comité de rédaction au cours de l’année 2011-2012. Et si déjà, vous avez des propositions, des projets, n’hésitez pas à communiquer avec nous : decouvrir@acfas.ca.

Huit numéros par année

Le numéro d’ouverture est un numéro double : septembre-octobre. À partir de novembre débutera de la publication régulière. Nous publierons 8 numéros pas année. Malgré la possible instantanéité du web, nous avons choisi le rythme du mensuel, question de respecter notre capacité à produire et de se donner le temps de soigner l’édition des contenus, et sachant aussi que nous nous inscrivons dans un écosystème de publications extrêmement foisonnant.

Auteur(e)

  • La rédaction

Commentaires