Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Solenne Ritaine
Finaliste

Solenne Ritaine

Université de Sherbrooke

Alliances supramoléculaires entre résines et Pillar[n]arènes pour les plastiques de demain

Votre profil en bref...  

Étudiante de 24 ans, j’ai d’abord suivi un parcours classique à l’université avec l’obtention d’une licence physique-chimie ainsi que d’une maîtrise en chimie parcours ingénierie des systèmes polymères au sein de l’Université de Lille en France. J’ai par la suite poursuivi mes études par un doctorat de chimie en cotutelle entre l’Université de Sherbrooke et l’Université de Lille. Grâce à cette formation, je me spécialise dans les domaines de la chimie organique, de la chimie supramoléculaire, de la catalyse et de la chimie des matériaux polymères.  

 

Voici les réponses personnelles de la personne finaliste à quatre questions : 

 

  • Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?  

J’ai déjà eu l’occasion de vulgariser mon sujet de thèse auprès de mes ami-e-s et de ma famille, mais sans grand succès. Je finissais toujours par dire uniquement que je travaillais sur l’amélioration de matériaux, sans plus. Mais grâce à cet exercice, je me suis mise au défi de trouver une analogie permettant enfin de leur faire comprendre ce que je faisais en réalité. 

 

  • Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc. ? 

Si j’écoutais mes rêves d’enfance, je serais aujourd’hui archéologue ou architecte, mais la découverte de cette merveilleuse matière qu’est la chimie et plus particulièrement la chimie des matériaux m’a fait prendre une tout autre direction. À l’heure actuelle, le choix de travailler dans le domaine public ou privé n’est pas encore défini et c’est pourquoi j’ai choisi ce sujet de recherche qui allie à la fois le concret et le fondamental.  

 

  • Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiant-e- chercheur-euse-? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur-euse-?  

Ma vie d’étudiante chercheuse se résume principalement à la vie en laboratoire. Je manipule beaucoup, je synthétise différents matériaux puis je les caractérise via une multitude de méthodes d’analyses ce qui me permet entre autres de connaître leurs propriétés et également d’enrichir mon expérience. Je passe ensuite l’autre partie de mon temps à traiter et classifier ces données sur ordinateur. 

 

  • Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes? 

J’ai décidé de participer à Ma thèse en 180 secondes pour me mettre au défi et voir si je suis réellement capable de vulgariser mon sujet. Également pour que ma famille et mes ami-e-s puissent enfin voir et comprendre ce que je fais tous les jours depuis maintenant plusieurs années. Et enfin, parce que cela reste un très bon entraînement à la fois pour la vulgarisation scientifique et pour l’art oratoire.