Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Erick Matezo-Ngoma
Finaliste

Erick Matezo-Ngoma

Université du Québec à Rimouski

Contribution à la prédiction des déformations thermiques dans les machines outils pour une compensation active

Votre profil en bref...  

Je suis Erick Matezo–Ngoma, ingénieur, étudiant, chercheur et passionné de sciences. J’ai une formation de licence en mécanique appliquée de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) à Kinshasa en République démocratique du Congo; une maîtrise en ingénierie mécanique à l’Université du Québec à Rimouski et un doctorat en cours en ingénierie mécanique dans cette même université. Je suis également un secouriste bénévole de la Croix-Rouge. 

 

Voici les réponses personnelles de la personne finaliste à quatre questions : 

 

  • Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?  

J’ai déjà tenté de vulgariser mes recherches avec mon père qui me motive sans cesse pour mon doctorat. Le plus gros défi était de lui expliquer le bien-fondé de cette recherche et son apport au monde des sciences. C’est toujours intéressant, bien que difficile, de rendre simple ce qui est supposé être complexe : c’est ça l’art d’enseigner pour moi. Ce processus suscite des réactions positives : « Vas-y, tu es capable ». 

 

  • Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?   

Ma recherche représente un atout et un défi dans l’apport de ma petite contribution pour le développement et l’avancement des sciences. Oui certes, c’est un rêve d’enfant d’enseigner et j’ai compris que ça passe d’abord par la recherche. Pourquoi l’ingénierie mécanique, c’est pour moi la science qui est la plus difficile et la plus complexe pour les humains. 

 

  • Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiant-e- chercheur-euse-? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur-euse-? 

Ma vie d’étudiant chercheur est très passionnante. Chaque jour, on se rend compte de découvrir des choses qui vous rapproche de Dieu. L’expérience la plus enrichissante de ma vie en tant que chercheur est de se rendre compte que mes recherches spectaculaires sont infiniment petites devant la grandeur infiniment grande de Dieu. 

 

  • Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes? 

Ce concours constitue une occasion parfaite pour moi de vulgariser et communiquer à un public large et diversifié des années des travaux des recherches en 180 secondes. C’est comme faire un rapport du résumé de ma vie à 180 secondes au monde entier.