Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Pamela Tanguay
UdeS - Université de Sherbrooke
Nicole Marquis, Michel Tousignant, Isabelle Gaboury, Dahlia Kairy, Matthieu Touchette et Simon Décary
Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Université de Montreal, Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Introduction. Plusieurs personnes atteintes de la COVID-19 présentent encore des symptômes pulmonaires et des incapacités fonctionnelles après plusieurs mois. Une alternative serait d’offrir un service de téléréadaptation pulmonaire afin de prévenir les séquelles reliées à la COVID-19. Objectifs. 1) évaluer la faisabilité de notre intervention; 2) décrire les profils pulmonaires et fonctionnels des participants; 3) explorer l’effet de l’intervention sur l’amélioration des symptômes pulmonaires, la qualité de vie et le niveau d’activités physiques. Méthode. Sept participants ayant été hospitalisés suite à la COVID-19 ont été recrutés dans une étude pilote prépost quasi expérimentale. L’intervention comprend huit semaines de séances de physiothérapie. Nous avons documenté les problèmes technologiques, le succès des stratégies de recrutement et l’adhérence aux séances. Nous avons mesuré l’impact des symptômes pulmonaires sur la qualité de vie, la santé fonctionnelle et le niveau d’activité physique. Résultats. 64 séances ont été réalisées. Le profil des participants démontre que les symptômes pulmonaires ont un impact modéré à élevé sur la qualité de vie et que la plupart des participants ont améliorés leur niveau d’activité physique. Conclusion. Nous avons développé et administré une intervention de téléréadaptation pendant une pandémie mondiale. Des recherches futures seront nécessaires afin d’évaluer l’efficacité de cette intervention par rapport à l’évolution naturelle.