Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
William Beauchesne
UdeS - Université de Sherbrooke
Guillaume Léonard, Louis Gendron et Karine Tremblay
Université de Sherbrooke, Université de Sherbrooke, UdeS - Université de Sherbrooke
5a. Résumé

Les risques et les bienfaits de l’utilisation du cannabis à des fins médicales (CFM) sont beaucoup discutés dans la littérature scientifique, mais son utilisation en pratique clinique demeure controversée dû, à priori, au manque de données probantes sur son utilité clinique ainsi qu’à la variabilité de la réponse observée. La réponse aux cannabinoïdes est un trait génétique complexe dont les mécanismes génétiques et environnementaux restent majoritairement inconnus. Les études d’association génétiques réalisées à ce jour ne sont pas homogènes, les résultats non robustes et les variants répertoriés controversés.

L’objectif du projet est d’identifier les variants pharmacogénétiques qui influencent la réponse à celui-ci dans un contexte de traitement de la douleur chronique.

Il s’agit une étude pilote observationnelle rétrospective, descriptive et analytique de type cas-témoins. Ainsi, 150 sujets seront recrutés selon les critères d'inclusion suivants : 1) adulte, homme ou femme, et volontaire; 2) diagnostic de douleur chronique; 3) utilisateur actuel ou passé de CFM. Chaque participant sera rencontré lors d'une seule visite qui comprendra la cueillette de données au moyen de questionnaires et les variants pharmacogénétiques (PGx) pertinents seront génotypés à partir de l’ADN recueilli.

Ultimement, l’objectif est de permettre que les variants PGx associés à la réponse aux cannabinoïdes deviennent des marqueurs PGx potentiels utilisables pour personnaliser le traitement du CFM.