Aller au contenu principal

Colloque étudiant virtuel

Les sciences sociales et humaines dans la redéfinition du vivre-ensemble : regards transdisciplinaires sur les sorties de crise

Image colloque

 

Inscription au colloque

 

Ce colloque aura lieu de façon virtuelle le jeudi 13 août et le vendredi 14 août de 12 h 30 à 16 h 00 heure de Montréal. 

 

Thématique 

Les profondes perturbations que vivent les citoyennes et les citoyens depuis le début de la crise de la COVID-19 remettent en question notre quotidien et nos projets d’avenir, mais de nouvelles voix / voies se sont aussi fait entendre au sein des espaces publics, des milieux sociaux, économiques, juridiques, culturels, communautaires, des institutions et des parlements. Partout dans le monde, nombreux sont ceux qui font preuve de créativité et d’innovation. 

De nombreuses questions se posent également à nous en tant que citoyens et chercheurs. Quel sera le rôle des sciences sociales après la crise provoquée par la pandémie de la COVID-19? Quelles leçons pouvons-nous tirer des expériences du passé dans le domaine des sorties de crise? Que devons-nous revoir? Quels seront nos nouveaux repères pour nous aider à nous orienter? Comment nos recherches pourront-elles guider la lutte contre les inégalités sociales, contribuer à redéfinir les politiques publiques, à revoir les rapports intergénérationnels, repenser les relations internationales? Quant est-il des discours sur la souveraineté, incluant la souveraineté alimentaire, énergétique et sanitaire? 

Pour interroger à nouveaux frais ces enjeux bouleversant notre monde commun et pour esquisser les voies de sorties de crise, l’Université de l’Ontario français (UOF) (https://uontario.ca/) et l’Acfas organisent, les 13 et 14 août 2020, en collaboration avec les étudiants et les étudiantes aux études supérieures des universités canadiennes, une journée d’étude sur le rôle des sciences sociales et humaines dans l’après COVID-19. L’UOF, université du 21e siècle qui veut créer, innover et mobiliser des savoirs ancrés dans les réalités du milieu, souhaite ouvrir, en collaboration avec l’Acfas, un nouvel espace de discussion sur le vivre-ensemble avec la population étudiante. 

L’UOF et l’Acfas ont invité les étudiantes et les étudiants au 2e et au 3e cycles ainsi que les jeunes chercheurs de toutes les disciplines à soumettre des projets de communication qui portent sur les différentes dimensions du vivre-ensemble. Les personnes dont les propositions ont été retenues ont été contactées.

Deux après-midis seront consacrés aux présentations pour un total de quatre panels de quatre personnes chacun afin de permettre la participation d’étudiantes et d’étudiants de partout au pays. 

Pour vous inscrire gratuitement pour assister au colloque, cliquez ici:

Inscription au colloque

 

Les membres du comité organisateur : 

Jade Boivin, candidate au doctorat, Université d’Ottawa 

Guillaume Deschênes-Thériault, candidat au doctorat, Université d’Ottawa 

Veïka Donatien, candidate au doctorat, Université d’Ottawa 

Édith Perrault, candidate à la maîtrise, UQAM 

Linda Cardinal, professeure associée, Université de l’Ontario français 

Soutien à la diffusion : Sabrina Giroux, chargée de projets à l’Acfas 

 

Programmation

Jeudi 13 août de 12 h 30 à 16 h 00

12 h 30 : Accueil : Jade Boivin, Université d’Ottawa, et Sabrina Giroux, Acfas

12 h 40 : Mot de bienvenue : André G. Roy, recteur, et Koubra Haggar représentante des étudiants au Conseil de gouvernance de l'UOF 

13 h 00 Conférence d'ouverture : Vincent Larivière, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal

13 h 30 : Section 1 : Les politiques publiques en temps de crise

Présidence : Linda Cardinal, Université de l’Ontario français et Université d’Ottawa

Présentation 1 : Antoine Genest-Grégoire, Université Carleton, « Les opinions fiscales des Québécois en temps de pandémie »

Présentation 2 : Lauren Touchant, Université d’Ottawa, « La planification communautaire des risques sanitaires : l’oublié de l’approche multiniveau de la gestion de risque pour bâtir des communautés résilientes »

14 h 20 : Pause

14 h 30 : Reprise des présentations

Présentation 3 : Yannick Masse, Université d’Ottawa, « Le rôle des données probantes dans l’élaboration de politiques publiques : le cas des boissons sucrées alcoolisées au Québec »

Présentation 4 : Laurence Leduc-Héber, Université Laval, «La néolibéralisation de l’aviation civile et ses conséquences sur les conditions de travail et d’emploi du personnel navigant »

Présentation 5 : Jesse Shnobb, Universté du Québec en Outaouais, « Le rôle des sciences sociales et humaines dans la redéfinition du vivre-ensemble »

15 h 20 : Commentateur : Gabriel Arseneault, École des hautes études publiques, Université de Moncton

15 h 30 : Questions

15 h 55 : Conclusion de la première journée

 

Vendredi 14 août de 12 h 30 à 16 h 00

12 h 30 : Accueil : Jade Boivin, Université d’Ottawa 

12 h 40 : Mot de bienvenue : Lyne Sauvageau, présidente de l'Acfas

13 h 00 Conférence d'ouverture : Nadège Compaoré, Département de science politique, Université de Toronto

13 h 30 : Section 2 : Les voies de redéfinition du vivre-ensemble 

Présidence : Linda Cardinal, Université de l’Ontario français et Université d’Ottawa

Présentation 1 : Elie Ndala, Université d’Ottawa, « L’insertion socioprofessionnelle de personnes issues d’immigration africaine dans les écoles de langue française en contexte minoritaire »

Présentation 2 : Julien Voyer, Université de Montréal et Université McGill, « Les études de la vie dans l’espace public (EVEPs) : des outils pour créer des villes inclusives après la COVID-19 ? »

14 h 20 : Pause

14 h 30 : Reprise des présentations

Présentation 3 : Virginie Abat-Roy, Université d’Ottawa et CEPEO, « Accessibilité pour les bénéficiaires de chiens d’assistance en temps de crise : obstacles et solutions »

Présentation 4 : Suzie-Laure Gonat, Université d’Ottawa, « Stratégies et politiques de prévention de l’épuisement professionnel des travailleurs sociaux francophones belges et canadiens »

Présentation 5 : Alexandra Bahar-Dionne Université du Québec à Montréal, « Le rôle des sciences sociales dans les réponses numériques à la crise sanitaire : perspective interdisciplinaire sur les applications de traçage»

15 h 20 : Commentateur : Chedly Belkhodja, École des affaires publiques et communautaires, Université de Concordia

15 h 30 : Questions

16 h 00 : Conclusion de la journée et du colloque

 

Parcourez nos autres projets :

L'Acfas sensibilise différents publics à la réalité des chercheur-se-s travaillant en contexte minoritaire francophone au Canada.

 

L’Acfas a lancé en mai 2019 une étude scientifique visant à combler le manque de données disponibles sur la réalité des chercheur-se-s travaillant en contexte minoritaire francophone au Canada.

Il en résultera un portrait statistique clair de cette communauté.

Cette étude est réalisée conjointement par l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) de l’Université de Moncton et la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante de l’Université de Montréal, jusqu'en 2022. 

Elle permettra de mieux comprendre les défis qu’ils rencontrent et les enjeux liés à la recherche en contexte minoritaire. 

L’Acfas est heureuse d’investir dans cette étude, rendue possible grâce au soutien financier de Patrimoine canadien, du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, d’Universités Canada, de la Fédération des sciences humaines, de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

Le comité de la recherche francophone conseille l'Acfas et collabore avec elle pour que celle-ci assure, en collaboration avec ses partenaires et d’autres regroupements de la recherche et de la vulgarisation scientifique francophone au Canada, la promotion de la recherche, de l’innovation et de la culture scientifique en français dans toutes les provinces canadiennes; et renforce son réseau pancanadien et, du même coup, soutienne les réseaux francophones de la recherche et de la vulgarisation scientifique au Canada.

Cliquez ici pour consultez le dossier du magazine de l'Acfas mettant en valeur les projets des chercheurs de la francophonie minoritaire.

L'Acfas fait partie des 49 organisations membres du Forum des leaders, qui est le lieu de rassemblement par excellence des forces vives de la francophonie canadienne.

Le Forum des leaders a été développé par la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.

Le 30 mai 2019, l’Acfas a lancé à son Congrès annuel le projet Wikipédia - Hommage aux chercheur-se-s travaillant en contexte minoritaire francophone au Canada.

L'objectif est de faire connaître ces chercheur-se-s, peu présent-e-s sur la plateforme, et d'ainsi les faire découvrir à un large public. 

Pour connaître les prochaines dates de contribution collective, cliquez ici. 

Plus de 1600 chercheur-se-s travaillant en contexte minoritaire francophone au Canada ont participé au Congrès de l'Acfas seulement dans les trois dernières années... imaginez leur nombre depuis 1933! 

Il s'agit d'une rare occasion où ces chercheur-se-s sont rassemblé-e-s dans une même ville pour célébrer les sciences en français, et d'une rare occasion où ils et elles rencontrent leurs collègues d'autres disciplines.

Nous avons donc lancé en 2019 une soirée de réseautage et d'hommage leur étant dédiée durant le congrès, pour souligner leur engagement et faciliter le développement de leur réseau provincial et pancanadien. 

Dans l'objectif de démocratiser les savoirs en amenant les sciences en plein coeur des festivités du Congrès mondial acadien, l'Acfas a présenté des panels et conférences les 18 et 19 août 2019, à l'Espace Extrême Frontière (au Parc Riverain, Moncton).

Durant l'hiver 2020, les Acfas régionales ont mené des consultations dans leurs provinces et en ligne, animées par notre directrice générale Sophie Montreuil, pour avoir votre avis et vos recommandations quant aux rôles que jouent et pourraient jouer les milieux de la recherche et de l'enseignement supérieur dans le rapprochement des francophonies canadiennes.

Un rapport découlera de ces consultations. 

Rassembler les professeur-e-s, les étudiant-e-s et les citoyen-ne-s d'expression française autour de la recherche, voilà le mandat de nos 5 antennes régionales : l'Acfas-Acadie, l'Acfas-Alberta, l'Acfas-Manitoba, l'Acfas-Saskatchewan et l'Acfas-Sudbury.

Elles organisent des activités scientifiques francophones liées à tous les domaines de recherche dans leurs universités, et collaborent dans des projets pancanadiens qui font avancer les savoirs.

Les Acfas régionales collaborent annuellement dans l'organisation d'un colloque au Congrès de l'Acfas, sur des sujets liés à la recherche en français au Canada et à la collaboration dans ce secteur. Les objectifs sont de faire avancer des actions soutenant la recherche en français au Canada, d'encourager la collaboration des organismes pancanadiens du milieu de la recherche, de repenser les systèmes actuels, de mettre en contact des chercheurs d'un bout à l'autre du pays travaillant sur toutes sortes de sujets, de sensibiliser les congressistes à la recherche en français en milieu minoritaire et de réseauter.

Colloque de 2019

Compte-rendu du colloque de 2019

Colloque de 2020

 

 

Pour plus d'informations, contactez Laura Pelletier, chargée de projets - membres et francophonie canadienne.