Aller au contenu principal

4 - Quels obstacles rencontrés par les chercheur.e.s en éducation?

Enjeux de la recherche

  • Lundi 3 mai 2021

Responsables

Quels obstacles rencontrés par les chercheur.e.s en éducation? (mises à jour édition 2021 en italique)

Les obstacles que rencontrent les chercheurs dans la réalisation de recherches en éducation sont nombreux, et ce, encore plus particulièrement depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Pour accroitre le potentiel de généralisation des résultats, plusieurs chercheur.e.s optent pour une méthodologie quasi-expérimentale avec un nombre massif de participants. En plus des problèmes potentiels de recrutement ou dans le traitement de gros corpus de données, des chercheur.e.s se demandent : comment s’assurer que l’intervention mise en œuvre dans la classe de chacun des enseignants dans ma recherche respecte fidèlement la condition expérimentale prévue ?

Opter pour de plus petits échantillons selon une approche plus qualitative expose également les chercheur.e.s à des défis. Dans un rapport plus étroit au terrain et à l’objet d’étude, il peut devenir difficile maintenir l’équilibre entre implication et distanciation. Des problèmes de diffusion peuvent également émerger : comment rapporter mes résultats en rendant justice à ma démarche dans des revues où le canevas de tradition quantitative est parfois strict?

Aussi, à l’ère de la pratique basée sur des données dites « probantes », la réalisation de recherches qui ne débouchent pas sur des prescriptions « applicables » dans les milieux peut être dévalorisée, avec les défis qui en découlent.   

Enfin, en cette période de pandémie, l’accès difficile aux terrains de recherche que sont les écoles et les classes a compromis plusieurs collectes de données au printemps et complique la réalisation de nouvelles recherches selon le devis initial, notamment celles de type quasi-expérimental et recherche-action.

Le Centre d’étude sur l’apprentissage et la performance (CEAP) de l’UQAM (https://ceap.uqam.ca) vous propose de réfléchir avec d’autres chercheurs en sciences de l’éducation sur les obstacles que les chercheur.e.s en sciences de l’éducation rencontrent dans leurs travaux sur l’apprentissage. Les questions suivantes pourraient être abordées :

  • Quels obstacles rencontrez-vous ou avez-vous rencontrés dans la réalisation de vos travaux de recherche, notamment en contexte de pandémie?
  • De quelle(s) manière(s) ces obstacles affectent-ils ou ont-ils pu affecter vos résultats de recherche?
  • De quelles manières parvenez-vous à les surmonter? Quels apprentissages en tirez-vous?

Appel à communications

Consignes

Nous vous demandons de nous faire parvenir l’information suivante au plus tard le 27 novembre 2020: 

a) le titre provisoire de votre communication (180 caractères maximum, espaces comprises) et une brève description du thème que vous souhaitez aborder comprenant des éléments de problématique, de cadre théorique, de méthodologie et des résultats, s’il y a lieu (1500 caractères maximum, espaces comprises);

b) pour l’auteur.e et tous les coauteur.e.s de la communication (n'omettez pas les informations des coauteurs.es., elles sont essentielles) :

  1. Nom :
  2. Titre ou fonction :
  3. Université ou organisation :
  4. Adresse de courriel (qui doit impérativement être celle utilisée pour l’inscription à l’ACFAS).

Toutes les informations doivent être envoyées à arseneau.rosianne@uqam.ca avant le 27 novembre 2020.

Évaluation des propositions de communication

Les propositions reçues seront transmises à notre comité scientifique qui avisera les auteur.e.s et co-auteur.e.s des communications retenues au plus tard le 15 janvier 2020.

Le comité scientifique évaluera ces propositions à partir des critères suivants:

  • Clarté de la proposition
  • Pertinence de la proposition relativement au cadrage de l’appel
  • Contribution claire à la résolution de la problématique du colloque

PDF Lien vers l'appel à communications