Mémoire Culture scientifique

Nous avons ici une occasion exceptionnelle de mettre de l’avant ce qui distingue Montréal [...] comme une ville d’avant-garde qui intègrera concrètement la culture scientifique dans sa politique de développement culturel, comme cela se fait ailleurs dans le monde.

Déclarartion
L'ACFAS en partenariat la Commission canadienne pour l’UNESCO

Tous les acteurs de la culture scientifique et les gouvernements sont invités à agir en coopération afin d’encourager et de promouvoir le développement de la culture scientifique dans le but de favoriser la diffusion des savoirs, de faciliter le dialogue sciences-société et d’améliorer la qualité de vie dans nos sociétés respectives.

CS Acceuil
Joëlle Le Marec,Bernard Schiele
Université Paris-Sorbonne,Université du Québec à Montréal

Le présent dossier a pour but de donner un aperçu des questions de culture scientifique, telles qu’elles se posent dans une dizaine de pays, ainsi que les actions lancées pour répondre aux problèmes distincts auxquels ils doivent faire face. Il présente aussi quelques expériences qui y sont menées.

JOelle Le Marec
Joëlle Le Marec
Paris-Sorbonne, France

Longtemps, la culture scientifique a été pensée pour le domaine limité des sciences physiques et biologiques, soit des sciences mathématisées et très instrumentées. Les sciences humaines et sociales, quant à elles, ont été implicitement considérées comme faisant déjà partie de la culture et ne nécessitant pas d’efforts de traduction, de vulgarisation ni de communication.

Michelle R.
Michelle Riedlinger
Université of the Fraser Valley, Canada

Les plateformes de médias sociaux permettent l’éclosion de nouveaux espaces de communication sociopolitique engagée, et les citoyens s’investissent dans des discussions sur les enjeux scientifiques lorsqu’ils disposent d’espaces légitimes pour le faire.

Raza
Gauhar Raza,Surjit Singh
Conseil de la recherche scientifique et industrielle, Inde

En Inde, les enquêtes sur la compréhension de la science par le public émergent d’un mouvement scientifique largement conduit par la société civile; les préoccupations de cette dernière influant même sur les grands objectifs de recherche. Le People’s science movement, par exemple, un conglomérat de plusieurs associations comptant des milliers de bénévoles, visait l’atteinte des publics profanes.

Hetland
Per Hetland
Université d’Oslo, Norvège

La recherche en communication scientifique dans les pays nordiques est fortement influencée par la tradition anglo-américaine. Toutefois, il existe un modèle nordique spécifique souvent ignoré par la recherche dans le domaine. Ce modèle repose sur quatre piliers.

Allemagne
Susanne Hecker,Anett Richter,Aletta Bonn
Centre Helmholtz de recherche environnementale, Allemagne

Nous croyons fermement que la science participative offre un formidable potentiel pour affronter les défis sociaux et scientifiques d’aujourd’hui. Pour les citoyens, la science participative accroît la littératie scientifique; pour les scientifiques, s’engager avec la communauté fournit une occasion irremplaçable d’apprentissage et d’innovation.

Barata
Germana Barata
Université d'État de Campinas, Brésil

L’état de la communication scientifique, dans tout pays, va de pair avec le développement de sa science et de sa technologie. Au Brésil, c’est à la fin des années 1990 que ces dernières atteignent leur maturité et leur reconnaissance internationale. Dans cette lancée, on assistera à une hausse des investissements et au développement des politiques en matière de communication scientifique. Aujourd’hui, il est temps d’aller plus loin et de renforcer, entre autres, les collaborations nationales…

Bernard Schiele
Bernard Schiele
Université du Québec à Montréal

Cette courte note explore les formes contemporaines de participation et d'engagement qui donnent voix au chapitre à ceux qui jusqu'à présent avaient été exclus des débats sur les enjeux qui les concernaient parce que leur savoir et leur expérience, acquis au cours de leur existence, dévalorisés et jugés inopérants, ne correspondaient pas aux critères d'une compétence reconnue, et les privaient ainsi d'un droit de prise de parole, réservé à ceux, seuls, qui pouvaient s'en réclamer,…

Andrée Bergeron
Andrée Bergeron
Centre Alexandre Koyré d'histoire des sciences et des techniques, France

Dans un ouvrage récent, Bernadette Bensaude-Vincent appelle à écrire une « histoire située » de la culture scientifique et technique, culture qu’elle décrit comme un mouvement spécifiquement français, émergeant dans les années 1980 et désormais révolu, supplanté par un mouvement de participation du public.

Hester
Hester du Plessis
Conseil des sciences sociales et humaines, Afrique du Sud

Après plus de 20 ans de démocratie, la fracture raciale et politique en Afrique du Sud demeure présente, et la communication scientifique cherche toujours à occuper un rôle central pour faire ce qu’elle pourrait faire de mieux : fournir la vérité à l’appui des preuves scientifiques impartiales.

Claessens
Michel Claessens
Commission européenne, Belgique

En ce début de 21e siècle, on peut sans se tromper, affirmer que le soutien à la culture scientifique, cette forme de diffusion pédagogique des connaissances qui cherche à mettre le savoir (et éventuellement ses limites et ses incertitudes) à portée d'un public non expert, est toujours aussi nécessaire et important, mais les raisons de cet engagement sont quelque peu différentes.

Luo
Luo Hui
Université de Science et technologie de la Chine

Les chercheurs ont retenu pour l’évaluation du milieu universitaire chinois les thèmes suivants : la politique globale, la gestion de la recherche scientifique, la démocratie et l’intégrité universitaire, et le développement humain.

Martin W. Bauer
Martin W. Bauer
London School of Economics, Royaume-Uni

La « fabrication » de la science est affaire mondiale, la culture scientifique est chose locale. Lors d'une entrevue au plus chaud de la campagne du BREXIT, en juin 2016, Michael Gove, l'un des principaux partisans anti-Europe et ancien ministre de l'Éducation, refuse de s’associer à des économistes (la science de l'économie) soutenant la sortie de l'Union européenne, prétextant que « les gens dans ce pays en ont assez des experts ». Cette déclaration sera par la suite largement reprise…