MAB
Propos recueillis par Élaine Hémond, 1998

En 1972, Marie-Andrée Bertrand se dissocie des conclusions de ses collègues de la commission LeDain sur l'usage des drogues à des fins non médicales. Elle présente alors deux rapports dissidents où elle recommande non seulement la légalisation des substances psychotropes, mais aussi le contrôle de leurs prix et de leur qualité par l'État.

JR
Propos recueillis par Sophie Malavoy, 1999

« La gestion du changement est quelque chose de très complexe. Il faut savoir jusqu'où on doit exercer une pression pour aller plus loin, tout en étant capable de relâcher au bon moment quand on sent qu'il faut un repos physiologique. On a toujours quelque chose à apprendre, mais il m'apparaît clairement que, pour qu'un changement se fasse, il faut une conjoncture favorable. Les changements imposés par un état de crise ne sont jamais faciles à vivre, même s'ils sont nécessaires », de dire…

LEH
Propos recueillis par Danielle Ouellet, 1987

Louis-Edmond Hamelin, c’est l’homme du Nord et de la « nordicité », le géographe fondateur du Centre d’études nordiques de l’Université Laval. Mais c’est aussi un économiste, un écrivain « inventeur de mots », un ancien recteur redevenu étudiant et un passionné de montagne. Bref, un chercheur dont la « mouvance » témoigne d’une curiosité sans bornes et d’un désir permanent d’ascension.

Audet-Victorin
René Audet
Université du Québec à Montréal

Peut-on qualifier le Frère Marie-Victorin d’environnementaliste? S’il est bien reconnu comme pionnier de la science au Québec, les nombreuses biographies dont il fut l’objet ne le qualifient jamais ainsi. Certains, le considèrent volontiers comme le précurseur de l’écologie québécoise, mais sa « sensibilité écologisteObjet inconnu » est plus souvent passée sous silence. Le fait s’explique sans doute par le fait que cette pensée ne fut jamais systématisée par le Frère lui-même et que les…

Warren-Lafitau
Jean-Philippe Warren
Université Concordia

Le nom même des sciences sociales est trompeur : ce sont au moins autant des sciences que des technologies. Elles servent à comprendre de manière objective la réalité sociale, mais elles permettent aussi de la manipuler. Elles se sont par conséquent sans cesse offertes dans l’histoire comme savoirs et pouvoirs, reflétant les intérêts et les préoccupations des régimes politiques et économiques du moment.

Image Dossier
Denis Goulet
Université de Montréal et UQAM

Ce laboratoire d’anatomie-pathologie et de bactériologie amorce ses activités en 1914. La photographie, prise cette année-là, a servi d’illustration dans l’annuaire de l’Université Laval, annonçant avec fierté son ouverture. Le laboratoire était situé au 2e étage du pavillon de médecine dans le Vieux-Québec, à proximité de l’Hôtel-Dieu. À cette époque, les laboratoires de pathologie et de bactériologie étaient généralement séparés pour éviter les contaminations. Mais la Faculté de médecine…

Presentation
Johanne Lebel
Rédactrice en chef

Notre huitième dossier est dédié à l'histoire de la recherche au Québec et au Canada francophone. Ce dossier, financé en partie par le gouvernement du Canada, vise à souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Nous y ajouterons de nouveaux contenus tout au long de l’année.

Goulet-Labo
Denis Goulet
Université de Montréal et UQAM

Tout effort pour retracer l’histoire de la recherche biomédicale au Québec débute par un examen des lents développements des facultés de médecine et des hôpitaux qui leur sont affiliés, lieux où se sont amorcés les premiers travaux. Puis, on observera la naissance de nouvelles structures de recherche, l’émergence des études de 2e et 3e cycles en sciences et en médecine, la création d’organismes subventionnaires et l’avènement des grands centres de recherche. Tout cela se déroule entre le…

Racine-Massey
Jules Racine St-Jacques
Université Laval

On a beaucoup insisté sur la signification historique de la Révolution tranquille dans le mouvement de modernisation du système universitaire québécoisObjet inconnu. La création, en 1968, du réseau de l'Université du Québec matérialise l'importance symbolique de l'enseignement supérieur et de l'éducation en général dans la série de réformes entreprises à partir de 1960. En cette matière comme en tant d'autres, cependant, ce qui a été réalisé dans les années 1960 était déjà en préparation…

Limoges
Camille Limoges
Philosophe et historien des sciences

Or nombre des idées reçues sur l’université n’ont d’autre fonction que de gommer la spécificité du présent. Par exemple, quand on va colportant que les universités, depuis leur apparition au Moyen Âge, auraient continûment développé une même identité institutionnelle, originelle, dédiée à une double mission d’enseignement et de recherche. Au regard de l’assomption d’une telle téléologie institutionnelle, peut-on maintenant à tout propos juger que l’authenticité de l’université québécoise se…