Chronique Seguin
Eve Seguin
Université du Québec à Montréal

Mon collègue Ken Westhues de University of Waterloo, vieux routier de la sociologie du mobbing académique, m’a semoncée : « Tu aurais dû t’y attendre! ». Et c’est vrai, je ne m’y attendais pas. Les trois textes sur le mobbing que j’ai publiés en septembre 2016 ont provoqué un véritable raz de marée dont j’ai été la première noyée.

La science c'est politique
Eve Seguin
Université du Québec à Montréal

La sévérité du choc post-traumatique dans lequel vivent les cibles de mobbing n’est comparable qu’à celle que provoque une autre forme d’agression : le viol . Même les survivants d’écrasements d’avion ne présentent pas de niveaux de traumatisme aussi élevés . La prévalence et la morbidité du mobbing en font, pour de nombreux chercheurs et intervenants, un problème de santé publique majeur.

Découvrir - Février 2016
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

Puisque nous sommes dans les colonnes du magazine de l’Acfas, il semble opportun de conclure que l’avancement des sciences, c’est aussi l’avancement de la capacité réflexive des chercheurs, des institutions, et des élites scientifiques. Malheureusement, le Forum du FRQ a prouvé que sur ce plan, aucun progrès n’a été réalisé au cours des trois dernières décennies.

Découvrir - Avril 2015
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

Cinq effets délétères, au moins, sont associés à l'hégémonie de l'anglais sur la recherche.

Découvrir - Septembre 2014
Eve Seguin
Université du Québec à Montréal

L’anglais-langue-de-la-science est motivé au premier chef par la nécessité de diffuser largement les résultats scientifiques. Pourtant, même en supposant que la transmission au plus grand nombre soit sa finalité, la science est une pratique composite, et la diffusion de résultats occupe à bien des égards la portion congrue du travail scientifique.

Découvrir - Décembre 2013
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

À l’heure actuelle, l’anglais ne possède pas l’exclusivité de la communication scientifique, mais il est certain que de nombreux mécanismes sont en train d’imposer la croyance que son hégémonie indéniable est destinée à se transformer en monopole. Si elle n’est pas rapidement analysée et exposée pour ce qu’elle est, cette croyance a toutes les chances de se matérialiser.

Découvrir - Septembre 2013
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

Pour la plupart d’entre nous, le 22 juillet 2013 restera le jour de la naissance de l'héritier du trône d’Angleterre. Mais pour les esprits chagrins vivant en marge de cette transe planétaire, le 22 juillet 2013 est la date de promulgation en France de la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche, portée par la ministre socialiste de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso.

Découvrir - Mai 2012
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

La technoscience produit des changements sociaux d’une grande ampleur, et il est plus que temps de délaisser les mythes chers aux sociologues, et de reconnaître la technoscience pour ce qu’elle est : une formidable source d’amplification du pouvoir.

Découvrir - Novembre 2011
Eve Seguin
UQAM - Université du Québec à Montréal

On conçoit la technoscience comme soumise au marché et comme opposition à la vraie Science. Malheureusement, ces deux conceptions trahissent une profonde méconnaissance de l’histoire de la science moderne et de son fonctionnement social.