17 octobre 2017
Propos recueillis par Danielle Ouellet, 1990

Gérard Bergeron (1922-2002) est l'un des pères de la science politique au Québec. Intellectuel avant tout, fasciné par le pouvoir, il a produit une oeuvre imposante et diversifiée au long de sa carrière. Comme professeur à l'Université Laval et à l'École nationale d'administration publique (ÉNAP), il a préféré ne pas être mêlé à l'action pour mieux jouer son rôle d'observateur, éclairé bien sûr.

17 octobre 2017
Propos recueillis par Danielle Ouellet, 1989

Jeune chercheur dans les années 1970, Claude Hillaire-Marcel a été le premier spécialiste au Québec de la géochimie isotopique et le fondateur du Centre de recherche en géo­chimie isotopique et en géochronologie de l'Uni­versité du Québec à Montréal (GEOTOP). Si la discipline semble quelque peu ésotérique, elle nous permet de retracer l'évolution climatique et géolo­gique de notre planète Terre. Quant à la carrière de ce chercheur, c'est l'évolution de nos propres structures de recherche qu'elle permet, entre autres, de retracer. 

17 octobre 2017
Propos recueillis par Yanick Villedieu, 1988

Dans les recherches de Karen Messing, généticienne à l'Université du Québec à Montréal, c'est l'être humain qui compte d'abord et avant tout. Cette chercheuse a d'ailleurs obtenu une formation en sciences humaines (baccalauréat en psychologie de l'Université Harvard) avant d'opter pour les sciences appliquées (maîtrise en génétique et doctorat en biologie de l'Université McGill). Elle s'intéresse depuis plusieurs années aux effets des radiations ionisantes sur l'humain. Une humaniste (et féministe ...) à rencontrer.

5 octobre 2017
Adèle Morvannou
Université de Sherbrooke

Si le poker était marginal avant les années 2000, il est aujourd’hui le troisième jeu de hasard et d’argent le plus populaire au Québec. Peut-on être passionné des jeux d’argent dans l’harmonie?

2 octobre 2017
Philippe-Edwin Bélanger (INRS),Comité intersectoriel étudiant (CIÉ) des Fonds de recherche du Québec

Le présent dossier entend contribuer aux discussions sur l'enjeu de l'employabilité des diplômés des études supérieures en se concentrant sur le passage de la formation à la profession.

2 octobre 2017
Nathan C. Hall, en entrevue avec Marie-Pierre Cossette
Université McGill et Université Concordia

Tout comme vos communications scientifiques, vos participations à des activités associatives professionnelles ou étudiantes, vos échanges avec vos pairs ou avec votre groupe de recherche, votre activité dans les médias sociaux est une expression de votre personnalité universitaire, à laquelle s’ajoute cependant une perspective plus personnelle.

14 septembre 2017
Mircea Vultur
Centre Urbanisation Culture Société – INRS

La surqualification est généralement considérée aujourd’hui comme faisant partie d’un ensemble de phénomènes négatifs qui émergent dans nos sociétés postindustrielles. On pourrait la définir comme la situation qui caractérise un individu dont le niveau de formation dépasse celui normalement requis pour l’emploi occupé.

14 septembre 2017
Philippe Hurteau
Institut de recherche et d'informations socioéconomiques

Avoir conscience des limites de son environnement ne doit pas pour autant nous amener à renoncer à la rigueur intellectuelle attendue d’un chercheur : il est tout à fait possible, par exemple, que j’en vienne à contredire un partenaire ou même un bailleur de fonds sur un dossier précis.

14 septembre 2017
Jean-François Lemay
CNETE : Centre National en Électrochimie et en Technologies Environnementales (CCTT)

Le CNETE réalise des activités de recherche appliquée en collaboration avec des partenaires industriels. Il s’agit de projets d’innovation et de développement visant la création ou l’amélioration de méthodes/techniques dans les domaines des bioprocédés, des technologies de séparation par membrane et de l’électrochimie. Pour ma part, je travaille principalement dans l’isolation, la caractérisation, le suivi et la modification génétique de microorganismes.

14 septembre 2017
Jean-Claude Coallier
Université de Sherbrooke

Force est de constater que plusieurs des grands constats et enjeux inhérents à l’employabilité des titulaires d’un doctorat ont été soulevés il y plus de 15 ans et que ceux-ci ne demeurent encore aujourd’hui que timidement résolus.

14 septembre 2017
Simon Bousquet
Mitacs

Le plus grand enjeu à la fin de mon Ph.D. a été la recherche d’emploi et de faire valoir comment une formation doctorale peut se traduire en bénéfices pour un employeur. Les ouvertures de postes nécessitant un Ph.D., surtout dans un marché limité, peuvent être assez rares et il ne faut pas se décourager.

14 septembre 2017
Comité intersectoriel étudiant des Fonds de recherche du Québec

Au total, 291 répondants ont témoigné de leur expérience dans le cadre de cette première étape de consultation. Tous étaient étudiants à la maîtrise ou au doctorat en recherche, stagiaires postdoctoraux ou encore diplômés depuis les cinq dernières années.

13 septembre 2017
Marie-Pierre Cossette,Philippe-Edwin Bélanger,Mathieu Lavoie
Université Concordia,Institut national de la recherche scientifique (INRS),Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

Les enjeux soulevés par l’insertion professionnelle des docteurs ont incité plusieurs partenaires universitaires à entreprendre une étude panquébécoise sur les compétences des titulaires d’un doctorat afin d’obtenir davantage de données sur les compétences acquises au doctorat, et sur les perceptions des diplômés et des employeurs.

13 septembre 2017
Céline Poncelin de Raucourt
Université du Québec

La grande majorité des établissements propose à leurs étudiants de multiples initiatives dédiées au développement des compétences transversales. On peut y distinguer trois grandes visées : les compétences associées au « métier d’étudiant », les compétences liées à la recherche et les compétences relatives à l’insertion professionnelle.

13 septembre 2017
Maxim Maheux
TransBIOTech (CCTT)

Aujourd’hui, comme chef de la section chimie à TransBIOTech, je dirige une équipe de six personnes. Depuis l’an 2000, j’ai réalisé plus de 80 projets de R&D, en collaboration avec des entreprises ou des chercheurs universitaires.

13 septembre 2017
Tarik Jabrane
Innofibre - Centre d’innovation des produits cellulosiques (CCTT)

Nos programmes de recherche appliquée sont axés sur les entreprises, l’enseignement et la formation des étudiants, qu’il soit question de résolution de problèmes industriels, de transfert de connaissances et de technologie.

13 septembre 2017
Marie-Ève Blackburn
ÉCOBES (CCTT)

Mes travaux de recherche touchent autant la sociologie médicale, la sociologie de la jeunesse que le développement social. Par exemple, je m’intéresse à l'évolution du bien-être psychologique et social des jeunes, notamment au regard de leur estime de soi et leur satisfaction corporelle, de même qu’aux questions touchant à leur insertion professionnelle et à leurs parcours scolaires.

13 septembre 2017
Luc Faucher
Institut technologique de maintenance industrielle (CCTT)

En plus de réaliser des activités de formation, d’information et d’aide technique, le centre a lancé de nombreux projets de recherche en maintenance industrielle. Avec l’implantation des nouvelles technologies dans les entreprises, le visage de la maintenance industrielle va grandement changer.

12 septembre 2017
Virginie Proulx
Consultante en développement & marketing territorial

Les compétences acquises au doctorat et mises à profit dans ma profession? Organisation, objectifs réalistes, autonomie et proactivité.

11 septembre 2017
Michèle Leduc-Lapierre
Commission des Grands Lacs

Le premier conseil est de toujours garder l’esprit ouvert. Plusieurs imaginent que l’emploi de rêve les attend à la fin de la maîtrise, mais ce ne sera malheureusement pas le cas pour tous. Si la maîtrise demande d’être un travailleur acharné, il en est de même pour le monde du travail. Il faut foncer, frapper aux portes, et surtout ne pas se décourager.

11 septembre 2017
Eric Aubin
Brasserie Le Louénok

J’étais plutôt attiré par le contexte de recherche scientifique dans le milieu de l’entreprise. Mes études de doctorat m’avaient d’ailleurs très bien servi à ce sujet ralliant enjeux économiques, optimisation de produits et valeurs ajoutées.

11 septembre 2017
Louis-Charles Rainville
Merinov

Mon expérience récente me rend fier des apprentissages effectués lors de mon doctorat. L’accueil fréquent d’étudiants au laboratoire m’a appris à planifier les étapes d’un projet réalisé par d’autres et le suivi de celui-ci.

8 septembre 2017
Stéfanie Van-Wierts
Microdrones Canada Inc

En 2013, je débute une thèse de doctorat en sciences de l’environnement où j’utilise, entre autres, la technologie LiDAR pour effectuer des suivis temporels de la zone littorale. Par contre, bien que l’aspect géomorphologique m’intéressait, j’ai dû me rendre à l’évidence que ce qui me passionnait était de travailler au développement du système LiDAR. En 2016, j’ai pris la décision de mettre un terme à ma thèse pour me concentrer sur la recherche d’un emploi qui répondrait à mes intérêts de recherche.

8 septembre 2017
Simon Gélinas
Axon Vibe

Je dois avouer que ma transition s’est résumée à « pourquoi pas, au pire je reviens ». Par la suite, j’ai réalisé assez rapidement que je n’avais pas envie de revenir, mais si je l’avais fait, les nouvelles compétences acquises à New York m’auraient été extrêmement utiles.

8 septembre 2017
Guillaume Gélinas
5N Plus

Mon parcours apparait avec de la distance beaucoup plus beau qu'il a pu l'être pendant que je le réalisais! Je dois avouer que je suis même allé pleurer ma vie à l'Oratoire lorsque mon doctorat semblait impossible à finir après plusieurs échecs…

8 septembre 2017
David Gonçalves
Parkinson Québec

Mes études et la recherche étaient plus associées à un hobby qu’à une stratégie ayant pour objectif d’augmenter mes chances d’employabilité. Toutefois, le temps s'écoulant, les années succédant aux années, après avoir plus de dix années universitaires, du jour au lendemain, sans planification, je me suis retrouvé face à l'inévitable recherche d'un boulot. Inquiétude…

8 septembre 2017
Carole-Anne Gillis
Conseil de gestion du Bassin versant de la Rivière Restigouche

[...] j’ai eu une mentore en or, qui m’a inculqué un solide code de pratique : « par le milieu, pour le milieu ». Un projet visant à résoudre une problématique locale identifiée par le milieu est d’une valeur inestimable. C’était un privilège pour moi de consacrer mes efforts à ma communauté et d’évaluer l’impact de cette algue sur la ressource la plus importante de la région : le saumon atlantique.

8 septembre 2017
Mélanie Julien
Conseil supérieur de l’éducation

Il ne faut pas hésiter à communiquer avec des personnes qui œuvrent dans des milieux que l’on convoite, ne serait-ce que pour consolider sa compréhension des fonctions qui y sont exercées.

5 septembre 2017
Vincent Larivière et Cassidy R. Sugimoto
Université de Montréal et Université de l’Indiana à Bloomington

La valeur d’un travail de recherche peut parfois prendre quelques années avant d’être observée, et l’évaluation de l’impact de la recherche à court terme ne peut qu’être à courte vue…

14 juin 2017
Sébastien Mussi
Collège de Maisonneuve

Ces quelques maîtres m’ont bien montré ce que penser et enseigner pouvaient vouloir dire, que penser et enseigner vont de pair, que cela peut se faire dans la joie – et que la joie est la seule justification possible à ce que nous faisons.