DC - Beaupré
12 juin 2018
Pauline Beaupré, Sylvain Letscher et Angela AuCoin
UQAR et Université de Moncton

Le colloque voulait célébrer la pensée libre des personnes vivant des situations de handicap et celle des personnes qui interagissent auprès d’elles. En effet, le point de vue des différents acteurs impliqués lors du parcours d’inclusion scolaire, sociale et professionnelle des personnes vivant des situations de handicap est rarement exposé selon différentes perspectives.

DC - Denise Pérusse
2 mai 2018
Denise Pérusse
Fonds de recherche du Québec

L’intersectorialité que nous voulons aussi promouvoir, c’est celle qui consiste à dépasser la simple réunion ou juxtaposition de plusieurs disciplines et secteurs (voire l’instrumentalisation d’une discipline ou d’un secteur par un autre) pour se saisir d’un objet de recherche.

DC- Alarie
2 mai 2018
Laurie-Anne Alarie
Collège Montmorency

Si des scientifiques tels que Florin Amzica et Adrian Owen ont réussi à démontrer des signes de conscience que l’on n’aurait jamais cru pouvoir déceler chez certains patients, il est possible d’émettre l’hypothèse que les comateux soient bien plus conscients que ce que nous croyions. Tout indique que, au cours des prochaines années, les études et les découvertes à ce sujet se multiplieront. Faisons confiance à la science!

DC - Ouellet-Courtois
16 avril 2018
Catherine Ouellet-Courtois
Université de Montréal

Force est de constater que même la thérapie jugée comme étant la plus efficace pour les troubles alimentaires fait fi de la composante socioculturelle de cette pathologie. On cherche à traiter les femmes atteintes en essayant de leur faire comprendre qu’elles accordent trop d’importance à la minceur, pour ensuite les réinsérer dans un contexte où on les incite à reproduire les comportements spécifiques à leur trouble.

DC - Thibeault - IA
15 avril 2018
Stéphanie Thibault
Association des communicateurs scientifiques du Québec

Entre les réseaux de neurones artificiels, les données massives et les enjeux éthiques, l’intelligence artificielle (IA) suscite autant d’engouement que d’inquiétude. Et bien souvent, les discussions sont teintées d’idées reçues, d’amalgames et d’hésitations, tant le concept d’IA est encore mal compris. À quoi a-t-on vraiment affaire?

DC - Kennedy - groupe
20 mars 2018
Julie Goulet-Kennedy
Université Laval et École Saint-François (Québec)

Les enseignants, intervenants et professionnels des écoles ont-ils facilement accès à des connaissances éprouvées qui leur permettraient de s'adapter aux défis innombrables de la scolarisation des enfants?

Prix du Québec 2017
13 novembre 2017

La vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Marie Montpetit, ont dévoilé les lauréates et lauréats des Prix du Québec 2017 dans les domaines de la culture et de la science. C’est avec plaisir que nous vous présentons ici les lauréats des six…

Communication_Pixabay
10 novembre 2017
Sandrine Paquette
Collège Montmorency

Vous êtes en examen, le stress vous gagne et vous avez l’impression de toujours répéter le même propos, le même mot? Vous croyez être bègue? Si c’est le cas, ne vous inquiétez surtout pas! Contrairement à ce que l’on pense, il existe plusieurs solutions pouvant contrer cette anomalie. Mais laissez-moi d’abord vous dire que le bégaiement n’est pas d’origine psychologique, même si des facteurs de cet ordre l’aggravent, tels le stress, la gêne et même le sentiment de honte. Mais alors, d’où…

Joie
14 juin 2017
Sébastien Mussi
Collège de Maisonneuve

Ces quelques maîtres m’ont bien montré ce que penser et enseigner pouvaient vouloir dire, que penser et enseigner vont de pair, que cela peut se faire dans la joie – et que la joie est la seule justification possible à ce que nous faisons.

diplo
13 juin 2017
Tina Gruosso
Université McGill

La diplomatie pour la science regroupe les différentes initiatives de relations internationales qui permettent ou facilitent des collaborations scientifiques. La science pour la diplomatie regroupe les différentes actions par lesquelles la science soutiennent l’établissement de bonnes relations internationales.

MTL
16 mai 2017
Marie-Claire Dumas, Jean-François Gosselin et Francis Sabourin
Concertation Montréal

Si l'on ajoute aux institutions d'enseignement supérieur, les 800 chaires et centres de recherche, les acteurs d’intermédiation et les organisations de soutien à la recherche et à l’innovation, Montréal compte plus de 1 000 acteurs dans son écosystème du savoir.

Dessinons
18 avril 2017
Anne Laure Mahé
Université de Montréal

Dessinons les élections, lancé en février 2017, est un blogue qui propose des analyses sur l'élection présidentielle française du printemps 2017, mais sous forme de bande dessinée! Chaque BD est coécrite par un.e chercheur.euse en sciences sociales et un.e bédéiste.

Navarre
20 mars 2017
Alexandre Navarre
Associé de recherche, École de technologie supérieur

Les sociétés de valorisation universitaires (SVU) québécoises fêtent leur quinzième anniversaire. En 2001, leur lancement avait fait couler beaucoup d’encre, mais, depuis, elles ont trouvé leur place dans l’écosystème de recherche et d’innovation. On en connaît peu, cependant – à part quelques initiés – au sujet des retombées des SVU sur le Québec , un des objectifs visés au départ. En 2012, on disait sur cette même tribune que la valorisation piétinait au Québec. Cependant, les observations…

Pierre Fortin
20 février 2017
Pierre Fortin
Université du Québec à Montréal

Il est impératif que nous fassions un effort individuel et collectif accru pour développer la culture scientifique chez nous et chez nos enfants. La culture scientifique, c’est celle qui clame haut et fort qu’il y a des affirmations qui sont vraies et d’autres qui sont fausses, que la vérité, ce n’est pas ce qui nous fait sentir bien dans notre peau (genre « t’as droit à l’opinion qui te plaît, fie-toi sur ton vécu, man »), mais ce qui existe réellement, hors de nous et indépendamment de…

B. Mélancon
20 février 2017
Benoît Melançon
Université de Montréal

Si la recherche scientifique est le plus souvent le parent pauvre des médias, la situation est pire encore pour certaines disciplines, notamment les lettres et les sciences humaines. Comment changer cela? Les journalistes ont un rôle important à jouer dans ce domaine, comme les universitaires eux-mêmes.

Ghia
9 février 2017
Jean-Éric Ghia
Ici Radio Canada Première

Une introduction à la vulgarisation scientifique dès les études supérieures serait déjà, selon moi, un bon point de départ. D’autant que chaque chercheur devra un jour communiquer son expertise à des acteurs sociaux n'appartenant pas à sa communauté scientifique (gouvernements, entreprises, groupes communautaires, grand public, médias, etc.). Il devra alors chaque fois adapter son message, le principal écueil de la vulgarisation, pour un scientifique, étant de savoir se détacher de l’…

Shawn McGuirk
12 décembre 2016
Shawn McGuirk
Université McGill

Reconnaissant l’inquiétude croissante parmi les diplômés des programmes scientifiques STIM, l’organisme étudiant à but non lucratif Dialogue Sciences et Politiques (DSP, ou SPE pour Science & Policy Exchange en anglais) a organisé une consultation sur l’éducation STIM le 28 novembre 2015.

Simon Varaine
12 décembre 2016
Simon Varaine
Université Grenobles Alpes

J’ai eu la chance de faire partie du groupe de chercheurs français invités, pour animer avec Johanna Masse et Frédéric Dejean l’atelier Radicalisation : psychologie et politique au Forum international Science et société 2016. Je propose ici un retour personnel sur ce que ce Forum m’a apporté en tant que doctorant, sur les principaux questionnements qu’a suscités l’atelier et sur la manière dont j’ai tenté d’y répondre.

Robert Lamontagne
5 décembre 2016
Robert Lamontagne
Université de Montréal

J’exerce le métier d’astronome et d’astrophysicien depuis plus de 30 ans (oui, je commence à être vieux!). Outre mes activités de recherche, j’ai consacré une partie importante de mon temps à la diffusion de ma science auprès du public – ce que l’on appelle, au sens noble du terme, la vulgarisation scientifique. Même à l’aube de ma carrière, j’ai toujours considéré qu’il s’agissait d’un aspect important mais souvent négligé de la tâche d’un scientifique.

2016-12 Marcel Thouin
2 décembre 2016
Marcel Thouin,Pascal Lapointe
Université de Montréal,Agence Science-Presse

En tant que formateur d’enseignants de sciences qui est également auteur d’ouvrages de médiation scientifique (appelée aussi vulgarisation scientifique), et en tant que lecteur assidu de diverses revues de médiation scientifique, j’ai souvent constaté les grandes similitudes qui existent entre le travail de l’enseignant de sciences et celui du journaliste scientifique.

Prix du Québec
14 novembre 2016

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, ont dévoilé le 4 novembre dernier les récipiendaires des Prix du Québec dans les domaines de la culture et de la science, le 4 novembre 2016.

Découvrir #MagAcfas - 2016-10-13 : Virginie Goyer
12 octobre 2016
Virginie Goyer
Université de Montréal

L’année 2015 s’est démarquée par de nombreux événements tragiques : les attentats du Charlie Hebdo et du Bataclan à Paris, puis les naufrages d’embarcations clandestines qui tentant désespérément d’atteindre les côtes européennes. Entre autres. Toutes les victimes et tous les témoins de ces événements partagent un risque commun : la possibilité de développer un trouble réactionnel qualifié de choc post-traumatique. Un film d’horreur diffusé en boucle, dont le producteur est le cerveau. Mais…

Découvrir #MagAcfas : Dire
12 octobre 2016
Alexandre Guertin-Pasquier,Marie-Paule Primeau
Université de Montréal,Université de Montréal

Encore aujourd’hui, la formation universitaire ne prépare pas ou prépare très peu les étudiants au partage de leurs connaissances auprès des divers publics, renforçant notamment l’image de la tour d’ivoire associée à l'université… Les occasions sont encore rares pour les jeunes chercheurs de parler de leurs travaux, ne serait-ce qu’auprès de leurs collègues d’autres disciplines. Pourtant, bien vulgariser est essentiel, voire incontournable, que ce soit pour rédiger des demandes de…

Découvrir #MagAcfas - 2016-10-13 - Post-traumatisme
11 octobre 2016
Marie-Claire Picard
Collège Montmorency

Vous avez tous quelqu'un de différent dans votre entourage, qui se sert d’une main pour écrire, d’un pied pour botter un ballon, mais ni de la même main ni du même pied que la grande majorité d’entre nous. Ces individus affirment être gauchers. La définition simple des gens affichant cette « gaucherie » se résume à : « […] ceux qui écrivent de la main gauche et qui utilisent généralement cette même main pour la plupart de leurs activités manuelles1 ». Par contre, être gaucher concerne aussi…

Découvrir #MagAcfas : CIÉ
8 septembre 2016
Marie-Pierre Cossette,Jean Christophe Bélisle-Pipon ,Louis-François Brodeur ,Sylvie Fortier ,Olivier Lemieux,Simon Massé,Madison Rilling
Université Concordia,Université de Montréal,HEC Montréal,Université du Québec à Rimouski,Université Laval,Université du Québec à Rimouski,Université Laval

En 2011, avec l’application de la loi 130, le gouvernement restructurait les trois Fonds subventionnaires du Québec et nommait Rémi Quirion comme scientifique en chef des Fonds de recherche du Québec (FRQ). Préoccupé par les enjeux de la relève, M. Quirion se dota, en 2014, d’un comité-conseil d’étudiantes chercheuses et des étudiants chercheurs : le Comité intersectoriel étudiant (CIÉ).