Imprimer

Prix Acfas J.-Armand-Bombardier

Gregory L. Dudek

Université McGill

Gregory L. Dudek - Prix Acfas - 2010
Si jamais vous rencontrez un amphibien à trois yeux et possédant 6 pattes, il s’agit d’Aqua, un robot conçu par le lauréat. Leader mondial dans son domaine, les champs d’expertise du scientifique s’étendent de la vision numérique à la robotique mobile en passant par l’intelligence artificielle. Ses travaux, s’appuyant sur des bases théoriques solides, lui ont permis de mettre en œuvre des applications pratiques, tel ce robot palmé, aujourd’hui commercialisé.

La vision numérique (aussi appelée vision par ordinateur, vision artificielle ou vision cognitive) a pour but de permettre à une machine de comprendre ce qu'elle « voit » lorsqu'on la connecte à une ou plusieurs caméras. A travers cette discipline, Gregory Dudek a développé des robots de plus en plus performants, capables de reconnaître des objets, mais aussi de se localiser dans un environnement inconnu, de le cartographier et d’y naviguer. De plus, ils ont la faculté d’interagir avec l’homme ou avec d’autres robots. Toutes ces fonctions participent au développement de l’intelligence artificielle (IA).

La conception d’Aqua, un robot amphibie mobile et autonome, est reconnue comme le projet le plus innovateur du chercheur. Capable d’évoluer sur terre et sous l’eau, ce petit robot est doté de 6 pattes-palmes contrôlées indépendamment, qui lui permettent de marcher, nager, plonger et de se stabiliser dans les courants marins. Il est quipé de 3 caméras, une à l’arrière et deux à l’avant, et ces dernières lui permettent d’avoir une vision en 3D. De plus, possédant une autonomie de 5 heures, Aqua se déplace à une vitesse d’un mètre par seconde et ce jusqu’à 30 mètres de profondeur.

Pour développer cet habile nageur, différents défis technologiques ont été relevés par le chercheur et son équipe : utilisation de matériaux appropriés à l’élément aquatique, perception dans un milieu à visibilité réduite, localisation et cartographie dans un environnement inédit, navigation dans un espace à 3 dimensions.

Ce robot est un outil efficace d’exploration, d’évaluation et d’inspection du milieu sous-marin, habituellement difficile d’accès. Sa petite taille et son déploiement aisé lui permettent d’intervenir rapidement, lors d’une catastrophe naturelle par exemple. Son ergonomie a été pensée de manière à diminuer ses interactions avec le milieu environnant.

Dans les années à venir, les applications de la robotique sous-marine seront amenées à prendre un essor important au Canada et dans le monde. Gregory Dudek le sait et a pris l’initiative de transférer et commercialiser les technologies développées lors du projet Aqua. Dans cette optique, il a fondé la compagnie Independant Robotics, dont il assure aujourd’hui la présidence. De cette façon, sont aujourd’hui disponibles sur le marché le robot original et des robots personnalisés selon les besoins du client. Il est bon de souligner que ces robots aquatiques, à la fine pointe de la technologie, sont uniques au monde.

Au-delà de ses qualités de chercheur, d’enseignant et d’entrepreneur, Gregory Dudek assure un rôle administratif de premier plan, d’abord comme Directeur du Centre de recherche sur les machines intelligentes (CMI), et aujourd’hui en tant que Directeur de l’École en sciences informatiques de l’Université McGill, mondialement reconnue. Sa contribution au rayonnement de la robotique est sans conteste. Il est notamment le co-fondateur de la conférence annuelle « Robotics Science et Systems (RSS) » et l’auteur d’un manuel de cours très populaire auprès des étudiants, intitulé « Computational principles of mobile robotics ». Enfin, il participe à titre de juge à des concours de robotique dans les écoles, où il inspire aux plus jeunes de futures vocations.