Imprimer

Finaliste

François Fabi

UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

François Fabi - MT180 - 2016


Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu'est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
J'ai plusieurs fois expliqué ma thèse et mes projets à ma famille. Évidemment, cela demande un certain niveau d'abstraction et l'utilisation de métaphores pour faciliter la compréhension. Le plus gros défi, c'est de transformer le vocabulaire hautement technique et d'utiliser des termes qui sont tout aussi pertinents mais simplifiés.

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d'enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi… ?
Les deux; mon père étant professeur, j'ai depuis longtemps envisagé la carrière universitaire. L'accord exceptionnel entre dépassement continuel de soi, recherche de pointe, liberté académique et collègues d'excellence motive maintenant mon choix.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d'étudiant-chercheur? Quelle est l'expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur?
Travailler au laboratoire, élaborer et faire des expériences, écrire des projets de recherche et des demandes de bourses, préparer des présentations orales, constamment se garder à jour en lisant les articles les plus récents liés à mon champ de recherche. L'expérience la plus enrichissante jusqu'à maintenant a été mon examen doctoral.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
Comme défi personnel, pour prouver ma capacité à expliquer de façon succincte et pertinente des concepts complexes et abstraits. Montrer qu'on peut intéresser les gens avec la recherche fondamentale et rappeler à tous l'importance de cette dernière dans l'avancée des connaissances ET AUSSI des applications thérapeutiques.

En participant à ce concours, en quoi êtes-vous sorti des sentiers battus?
Peu de gens de mon domaine participent généralement à ce type de concours; la vulgarisation n'est pas une priorité pour plusieurs chercheurs fondamentaux car l'auditoire habituel est expert.