Imprimer

Finaliste

Élisabeth Basemeg Kihel

ÉNAP - École nationale d'administration publique

Élisabeth  Basemeg Kihel - MT180 - 2015


Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu'est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
Le concours Ma thèse en 180 secondes m'a donné l'occasion de vulgariser mon projet de thèse. Non seulement j'ai pu me réapproprier mon sujet, mais également j'ai pu davantage le clarifier autant au plan théorique que pratique.

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d'enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi?
Ma recherche et mon intérêt pour le doctorat ont un double fondement, à la fois impulsé par une riche expérience de travail dans plusieurs pays en Afrique au sein d'institutions internationales; et un passé académique d'ingénieur agronome et en développement international. Consciente des grands problèmes publics auxquels font face l'Afrique, il s'agit pour moi d'un choix de carrière qui me permettra de contribuer à améliorer le rôle de l'administration publique dans la concrétisation des politiques publiques. Ma recherche m'offre donc cette opportunité à travers la génération de nouvelles connaissances dont elle sera porteuse, des façons d'appréhender ces problèmes publics et d'y apporter des solutions.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d'étudiante-chercheure? Quelle est l'expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur?
Ma vie d'étudiante chercheure est tout à la fois passionnante et aussi marquée de période de questionnement, de doutes et d'introspection. Toutefois, l'expertise des enseignants de l'ÉNAP et ses divers groupes de recherches sont des atouts qui enrichissent mon parcours doctoral et m'offrent un environnement de travail stimulant.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
Encouragée par mes pairs et soutenue par mon institution d'attache, j'ai trouvé en ce concours l'opportunité fabuleuse de vulgariser ma thèse, une recherche inédite et novatrice dans le contexte de l'analyse des politiques publiques en Afrique. Ce concours représente ainsi pour moi un défi personnel et un moyen de contribuer au rayonnement de l'ÉNAP.

En participant à ce concours, en quoi êtes-vous sortie des sentiers battus?
En participant à ce concours, j'ai bénéficié des conseils, d'une expertise diversifiée des enseignants de l'ÉNAP et des critiques de personnes étrangères à mon sujet, ce que je n'aurais pas eu sans ce processus. C'est un bénéfice inestimable pour mon doctorat!