Imprimer

Finaliste

Antoine Cogulet

Université Laval

Antoine Cogulet - MT180 - 2015


Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu'est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
Je suis le seul « scientifique » dans ma famille. Donc même avant la thèse, j'ai plusieurs fois eu l'occasion d'exercer l'art de la vulgarisation. Le plus dur est finalement de capter l'attention de l'interlocuteur. Pour cela il est nécessaire de bien comprendre qu'est-ce qui est accrocheur dans le concept que l'on veut expliquer.

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d'enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi?
Je ne me suis jamais destiné à faire des études longues. Mais plus j'avançais dans mon cursus universitaire et plus j'avais le goût de l'étude. La thèse est un peu une consécration, c'est le moment où on te laisse en autonomie sur ton sujet, où tu peux prendre tes propres décisions, ton propre chemin. C'est une vraie aventure avec ses embûches et ses tremplins. C'est donc très excitant.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d'étudiant-chercheur? Quelle est l'expérience la plus enrichissante que vous avez vécue?
Je suis dans une chaire de recherche industrielle. Je dois donc en plus de faire des cours et ma recherche répondre aux exigences d'entreprises. Ça me permet d'avoir une vision plus appliquée de ma thèse entre connaissances universitaires et problématiques industrielles. Je trouve important de placer son travail dans un contexte de besoin. C'est stimulant.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
Peu de personnes savent en quoi consiste la recherche et quelles sont ses enjeux. Ma thèse en 180 secondes est avant tout un concours de vulgarisation et permet donc facilement d'atteindre le public et de le sensibiliser. C'est aussi une très bonne opportunité pour un doctorant de mieux cerner son sujet. Car il est connu que pour être un bon vulgarisateur, il est nécessaire de maîtriser parfaitement son sujet.

En participant à ce concours, en quoi êtes-vous sorti des sentiers battus?
Il y a une vraie différence entre expliquer en quoi consiste l'hermaphrodisme des escargots à sa famille ou à ses amis et résumer un projet long de trois ans en trois minutes! Le public n'est pas le même et donc les exigences non plus. C'est un vrai exercice qui, je l'espère, portera ces fruits!