Imprimer

460 - Mieux comprendre le monde pour mieux décider; l'importance de l'approche globale en géographie

Du mardi 7 au mercredi 8 mai 2013

Au cours des 30 dernières années, en géographie, nous avons assisté à la multiplication des spécialités et à une compartimentation concomitante de la discipline. Cela s’est traduit par le remplacement des géographes généralistes par des géographes spécialistes mieux aptes à servir le Prince. Les géographes de nos universités ont donc délaissé, de manière générale, ce regard large qu’ils jetaient naguère sur les géographies du monde en vue de mieux les comprendre. Ils l’ont échangé contre celui de l’expert plus directement préoccupé par la gestion de la société au quotidien. Tout comme une médecine trop spécialisée finit par perdre de vue la personne humaine dans chaque patient, une géographie de spécialistes n’est plus apte à rendre le monde compréhensible, parce qu’elle l’a perdu de vue. Une fois à ce point, la géographie traditionnelle n’a plus d’objet. Or malgré toutes ses promesses, la mondialisation contribue à rendre le monde de plus en plus opaque au moment où les géographes généralistes, qui naguère usaient du regard qui surplombe, auraient pu nous aider à y voir plus clair. 

L’objectif du colloque consiste à se demander si, malgré le peu d’intérêt que lui accordent trop de départements de géographie universitaire, au Québec et ailleurs dans le monde, l’approche globale aurait toujours bel et bien sa place en géographie, en particulier, et pourquoi. Pour discuter de cette question, nous avons organisé le présent colloque en partenariat avec la Commission de l’Union géographique internationale (UGI) sur l’approche culturelle en géographie et le projet de l’UGI « International Year for Global Understanding ». Dirigé par le professeur Benno Werlen, ce projet a pour objectif de faire déclarer par les Nations Unies l’année 2016 comme étant « l’année internationale de la compréhension globale du monde ». Plusieurs parmi les chercheurs réputés associés à ce projet, dont des Prix Nobel, seront au colloque pour présenter leurs points de vue sur le sujet. 

Lire la suite »
Colloque
Section 400 - Sciences sociales
Responsables
Maison de la géographie de Montréal
Edith Mukakayumba
Maison de la géographie de Montréal
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 10 h 30
Communications orales
Ouverture du colloque
Présidence/Animation : Jules Lamarre (Maison de la géographie de Montréal)
08 h 35
Présentation du colloque
Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal)
09 h 15
Comprendre le monde pour mieux intervenir : l'importance d'une approche globale en géographie – État des lieux et perspectives
Benno Warlen (Université Friedrich-Schiller d'Iéna)
10 h 00
Période de questions
10 h 15
Pause
10 h 45 à 12 h 25
Communications orales
Regards croisés sur l'approche globale en géographie
Présidence/Animation : John Pickles
10 h 45
L'approche globale en géographie : de quoi parle-t-on au juste?
Laurent Deshaies (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
11 h 05
L'approche globale en géographie : comment ressouder les morceaux d'une discipline qui a perdu le nord?
Jules Lamarre (Maison de la géographie de Montréal), Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal)
11 h 25
L'habiter comme pratique des lieux géographiques dans un monde globalisé
Mathis Stock
11 h 45
Un nouveau monde en émergence : la nouvelle géographie économique-urbaine d'une ère globalisée
Allen J Scott

I argue that we now
need to move well beyond the theoretical horizons of postfordism and to seek
out a sui generis description of contemporary capitalism and its urban-economic
geography.  I point to four major characteristics of today's capitalism
that are exerting major impacts on the geographical reconstruction of the world
as we know it, i.e. globalization, digital technologies, the new division of
labor, and the deeply intensifying role of knowledge and human sensibility in
the labor process. The implications of these phenomena for urban form and
regional development are discussed, with special reference to the
cognitive-cultural economy of global city-regions. The argument goes on to put
all of these issues in a wider spatial and organizational context in which the
world is represented as a multifaceted, multitiered system of spatial
convergence and differentiation.

Résumé
12 h 05
Période de questions
Après-midi
12 h 00 à 14 h 00
Communications orales
Dîner-conférence
Présidence/Animation : Michel Lussault (Université de Lyon)
12 h 30
Pour une coopération internationale à la mesure des défis du 21e siècle
Louise Mushikiwabo (Gouvernement du Rwanda)
14 h 30 à 16 h 30
Communications orales
L'approche globale en géographie face aux défis que pose la diversité culturelle
Présidence/Animation : Yannick Brun-Picard (Collège Jacques Prévert Les Arcs)
14 h 30
Comprendre le monde globalement en contexte de diversité culturelle : problématique et pistes pour la recherche
Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal), Jules Lamarre (Maison de la géographie de Montréal)
14 h 50
Pluralité culturelle et modernité : problématique et défis pour la recherche à l'échelle globale
15 h 10
L'avenir des peuples et celui des communautés vulnérables; mettre l'accent sur les jeunes, la résilience et les situations marginales
Margaret Robertson
15 h 30
La région, globalement comprise, est la défense contre l'homogénéisation du monde
15 h 50
Période de questions
16 h 15
Pause
16 h 30 à 17 h 30
Communications orales
Quand la réalité confond les experts : le rôle primordial de la géographie
Présidence/Animation : Benno Warlen (Université Friedrich-Schiller d'Iéna)
Discutant : Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal)
16 h 30
Les pratiques de la justice au Rwanda et en Afrique face aux défis du 21e siècle
Sylvie Zeinabo Kayitesi
17 h 15
Période de questions
17 h 30 à 20 h 00
Cocktail
La géographie en question
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 10 h 10
Communications orales
Revue de nos outils et de nos méthodes de travail face aux mondes en mouvement
08 h 30
L'interface humanité/espaces terrestres : l'outil d'une approche globale en géographie
Yannick Brun-Picard (Collège Jacques Prévert Les Arcs)
08 h 50
Rendre l'espoir aux jeunes des familles dispersées suite aux conflits en tous genres : problématique et pistes pour la recherche 
Chantale Umulisa , Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal), Jules Lamarre (Maison de la géographie de Montréal)
09 h 10
Intégrer les territoires au-delà du développement durable : questions d'échelle et de territoire par rapport aux dynamiques historiques et anthropologiques
Luiz Oosterbeek
09 h 30
La recherche d'un partenariat global-local de consolidation de la paix : comprendre la zone grise
Geneviève Parent (USP - Université Saint-Paul)
09 h 50
Période de questions
10 h 10
Pause
10 h 25 à 12 h 00
Panel
La connaissance, c'est le pouvoir : la géographie au service des décideurs dans un monde globalisé  – Réalités vécues et pistes pour la recherche
Présidence/Animation : Sylvie Zeinabo Kayitesi
Participants : Stanislas Kamanzi , Vitalis L. Kylule
11 h 30
Période de questions
Après-midi
12 h 00 à 14 h 00
Communications orales
Dîner-conférence
12 h 30
La prochaine Terre, une Terre à comprendre globalement
Gordon McBean, (UWO - University of Western Ontario)
14 h 00 à 17 h 00
Panel
Comprendre le monde pour mieux décider : problèmes et défis des institutions d'enseignement et de recherche
Présidence/Animation : Margaret Robertson
Participants : Michel Lussault (Université de Lyon), Silas Lwakabamba , Luiz Oosterbeek
16 h 15
Période de questions
16 h 30
Mot de clôture
17 h 00 à 21 h 00
Panel
Hommage à nos héros et aux « bons samaritains »
Présidence/Animation : Edith Mukakayumba (Maison de la géographie de Montréal)