Connexion utilisateur

81e du Congrès de l'Acfas

Colloque 50 - Stimuler l'entrepreneuriat et l'innovation en sciences : nouveaux enjeux pour l'éducation, la recherche et la société

Mercredi 08 mai de 08 h 30 à 19 h 30.
Responsable(s)
Denis J. Garand Université Laval, Nicola Potvin Boîte à science
Description

Les scientifiques sont formés pour faire de la science. Faudrait-il également leur transmettre les bases de l’entrepreneuriat?

Pour les scientifiques, le but de la recherche est de publier des articles qui contribuent à l’avancement de la science. Mais, la recherche a un coût. Les commanditaires qui la financent exigent non seulement des résultats, mais aussi le développement d’applications concrètes. De plus en plus, on demande aux chercheurs de s’associer à des partenaires et des usagers potentiels afin de maximiser les retombées et même d’obtenir la participation financière du secteur privé qui pourra exploiter les fruits de leur recherche. Non seulement exige-t-on qu’ils repoussent les frontières des connaissances par des collaborations transversales, mais aussi que leurs travaux aient des retombées réelles, soit sous forme de bénéfices socio-économiques, soit grâce à la génération de produits et services commercialisables.

Mais, les chercheurs sont peu outillés pour faire face à cette réalité. Au départ, leur formation n’incluait pas l’art de vendre le fruit de leurs recherches ou de démarrer une entreprise rentable. Dans le contexte actuel où l'attribution des subventions de recherche s'est considérablement resserrée, les habiletés de communication, de vulgarisation, de négociation et de vente prennent une place de plus en plus centrale en recherche. Comment les scientifiques peuvent-ils tirer leur épingle du jeu? En fait, la solution passera en partie par le développement de réflexes entrepreneuriaux dans les milieux scientifiques.

Lors de l'activité d’une journée, les thèmes suivants seront abordés :

- Entreprendre en sciences : les nouvelles tendances socio-économiques liées aux activités de recherche des scientifiques et les défis auxquels les chercheurs feront face dans les prochaines années.

               Initier les chercheurs de demain aux défis qui devront être relevés dans les années à venir; les mettre en contact avec des modèles de rôles entrepreneuriaux

- Apprendre à vulgariser : les trucs de vulgarisation scientifiques qui aident à expliquer ses travaux de recherche afin d’être mieux compris par les partenaires externes non initiés au jargon et aux spécificités du domaine.

- Valoriser la recherche : les réflexes à développer pour favoriser l’innovation et la reconnaissance d'opportunités en lien avec les besoins des marchés.

               Sensibiliser les chercheurs à leur propre potentiel entrepreneurial.

Déployer la créativité des chercheurs au-delà du laboratoire et stimuler leur créativité intrapreneuriale. En effet, la plupart des chercheurs sont des «??intrapreneurs»?? agissant, en tant que salariés, comme des entrepreneurs au sein de leur université.

Mercredi 8 Mai 2013

8 h 30 - 10 h 00
Atelier de vulgarisation scientifique : l'importance de vulgariser ses résultats de recherche pour mieux les vendre. Les astuces pour qu'ils soient compris par un public non initié seront présentées de façon concrète et vivante
Panel
Présidence/animation : Joël Leblanc Boîte à science
Participant(s): Richard Cloutier Centre québécois de valorisation des biotechnologies, Marc-André Sirard Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon Alexandre-Vachon – 2830
10 h 00 - 10 h 45
Pause réseau au format Expo-Sciences : venez rencontrer les scientifiques de demain, des jeunes allumés et entreprenants! Des gagnants des expo-sciences et des étudiants gradués vous présentent leurs projets innovateurs et inspirants
Communications par affiche
Présidence/animation : Nicola Potvin Boîte à science
Bâtiment – Local : Pavillon Alexandre-Vachon – 2830
10 h 45 - 12 h 30
Innover au labo : la personnalité du chercheur entrepreneur, la créativité en recherche, l'innovation et la reconnaissance d'opportunités pour les transformer en projets entrepreneuriaux
Communications orales
Présidence/animation : Denis J. Garand Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon Alexandre-Vachon – 2830
10 h 45_rem_
Jacques Baronet Université de Sherbrooke, Denis J. Garand Université Laval

Innover en laboratoire : la créativité en action ou comment devenir plus «créatif»

(Afficher le résumé)

Bien que nous n’en soyons pas toujours conscients, la créativité est au cœur des activités d’un laboratoire. Du design expérimental à l’analyse des résultats, en passant par les moyens utilisés pour les communiquer, les scientifiques utilisent quotidiennement leur créativité. Durant cette présentation, nous aborderons ce que nous connaissons de la créativité et ce que nous pouvons mettre en oeuvre dans nos activités quotidiennes pour la mobiliser et la développer. Comme cette créativité que vous développez en laboratoire peut aussi servir au démarrage de projets ou d'entreprises, nous traiterons aussi du lien entre créativité et entrepreneuriat.

11 h 20_rem_
Maripier Tremblay Université Laval, Johanne Queenton Université de Sherbrooke

Innover en laboratoire : des idées aux opportunités

(Afficher le résumé)

Les activités entrepreneuriales que sont la création d'entreprise ou l'intrapreneuriat sont considérées comme des avenues permettant aux chercheurs de générer des retombées socio-économiques en lien avec les innovations et les découvertes réalisées en laboratoire. Or, pour passer de l'idée au projet, la validation d'opportunités d'affaires est incontournable. Dans le cadre de cette présentation, les fondements liés à la reconnaissance d'opportunités seront abordés. Nous reviendrons d'abord sur le processus permettant l'identification des opportunités, mais également sur les notions de base à considérer pour évaluer une opportunité. À quel problème répond le produit ou service envisagé? Qui en sera l'utilisateur? Qui sera le client? Le marché est-il suffisant?

11 h 55_rem_
Sophie Veilleux Université Laval

Transformer les opportunités scientifiques en projets entrepreneuriaux

(Afficher le résumé)

De formidables découvertes sont réalisées quotidiennement dans les laboratoires universitaires et publics canadiens. Toutefois, peu de ces découvertes sont valorisées jusqu’à devenir des produits commercialisables à l’échelle internationale. Quels sont les facteurs clés de succès pour mettre en place un tel projet? Quels sont les différents modes de valorisation et de transfert des technologies qui s’offrent aux chercheurs? Quels modèles d’affaires peuvent-ils choisir? Que doivent-ils prévoir dans leur planification, notamment en termes de gestion de la propriété intellectuelle et de réglementation? Les partenariats et les alliances sont-ils la solution universelle? Comment peuvent-ils en tirer profit judicieusement? La présente communication abordera l’ensemble de ces questions pour permettre aux chercheurs de valider le potentiel de commercialisation de leur idée et de mettre en place leur projet de valorisation.

13 h 30 - 15 h 30
Atelier Dragons : des scientifiques entreprenants proposent leurs idées pour décrocher une subvention. Des personnalités reconnues évalueront les projets qu'ils souhaitent financer. Le public sera invité à se prononcer.
Panel
Présidence/animation : Joël Leblanc Boîte à science
Participant(s): Maurice Boissinot Université Laval, Richard Cloutier Centre québécois de valorisation des biotechnologies, Jacques Corbeil Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon Alexandre-Vachon – 2830
15 h 15 - 16 h 30
Entreprendre en sciences : facteurs de productivité, réseaux et modèles de rôles entrepreneuriaux
Communications orales
Présidence/animation : Denis J. Garand Université Laval
Discutant : Michel G. Bergeron Université Laval
Bâtiment – Local : Pavillon Alexandre-Vachon – 2830
15 h 15_rem_
Catherine Beaudry École Polytechnique de Montréal, Seyed Reza Mirnezami École Polytechnique de Montréal

Entreprendre en sciences : les facteurs expliquant la productivité technologique en génomique au Québec 

(Afficher le résumé)

La production de brevets est un processus complexe débutant avec l’exploration de nouvelles avenues en sciences par les chercheurs et se terminant par la commercialisation de la connaissance. L’étude des facteurs qui influencent la production de technologies de la part de chercheurs universitaires nécessite des données de sources variées analysées à l’aide de modèles économétriques sophistiqués. D’après la littérature, autant les caractéristiques des individus que les attributs de leurs institutions d’attache déterminent leur productivité ‘commerciale’.

Cette présentation examine la possibilité de combiner les caractéristiques et informations sur des chercheurs en génomique à l’aide de mesures qualitatives, de l’information bibliométrique, des indicateurs de réseau afin d’évaluer les facteurs qui influencent la productivité technologique. Nos modèles économétriques prendront en considération des caractéristiques individuelles telles l’âge, le genre, les financements obtenus, la position des chercheurs dans le réseau d’innovation, diverses mesures de perception permettant d’étudier la volonté à commercialiser la recherche, et des attributs institutionnels et de l’environnement de recherche tels le prestige, la collaboration université-entreprise, etc. Nous testerons les modèles à l’aide de données sur la production technologique des scientifiques québécois dans le domaine de la génomique.

15 h 40_rem_
Seyed Rez Mirnezami École Polytechnique de Montréal, Catherine Beaudry École Polytechnique de Montréal

Entreprendre en sciences : l'influence de la position des collaborateurs dans le réseau et de leur rôle auprès des chercheurs 

(Afficher le résumé)

Les données bibliométriques telles les articles scientifiques et les brevets sont des données riches qui permettent d’étudier l’influence de la collaboration d’innovation sur la performance des chercheurs. Dans cette présentation, nous nous pencherons sur l’influence des collaborateurs immédiats des chercheurs au sein du réseau de collaboration sur la productivité technologique des chercheurs. Nous identifierons ainsi les caractéristiques les plus importantes des collaborateurs qui permettent à un chercheur d’améliorer sa performance technologique dans le futur.

Nous caractériserons les réseaux de co-publication et de co-invention des chercheurs québécois en génomique pour ensuite mesurer différentes caractéristiques de la position dans le réseau de ces chercheurs. Nous ajouterons à ces données certains attributs sur ces individus et les financements obtenus par ceux-ci afin d’identifier les facteurs qui permettent aux chercheurs de se développer au fil de leur carrière.



16 h 00_rem_
Discussion
17 h 00 - 19 h 30
Bar des sciences : la science doit-elle rapporter? Pourquoi faut-il stimuler l'entrepreneuriat et l'innovation en recherche? Événement organisé par Québec Science et BEST in Genomics!
Cocktail
Bâtiment – Local : Resto-bar Les 3 Brasseurs – Place Ste-Foy, 2450 Blvd Laurier, Ville de Québec

Participez à la conversation

Nouvelle(s) du colloque

  • BAR DES SCIENCES - La science doit-elle rapporter? Pourquoi faut-il stimuler l'entrepreneuriat et l'innovation en recherche?

    Évènement organisé par Québec Science et BEST in Genomics!

Partenaire des activités scientifiques