Connexion utilisateur

80e du Congrès de l'Acfas

Colloque 537 - Rapports actuels et futurs entre la recherche, la formation et les milieux de pratiques en éducation

Mardi 08 mai de 08 h 30 à 18 h 00.
Responsable(s)
Thierry Karsenti Université de Montréal, Sophie Goyer Université de Montréal, Yasmine Charara Université de Montréal
Description

Ce colloque explore, identifie et propose des innovations en matière de pratiques de transfert et de diffusion entre la recherche, la formation et la profession enseignante et les divers secteurs de l’éducation. Ces activités de diffusion et de transfert sont des préoccupations majeures pour les chercheurs, car elles sont au cœur des changements, de la mouvance de notre domaine. 

Les pratiques de transfert sont diverses (Landry et al, 2008) et peuvent prendre plusieurs formes : recherches collaboratives, recherches développement, partenariats, etc. Le développement de telles méthodologies nécessite des compétences particulières pour les chercheurs. L’exploration de modèles méthodologiques, de stratégies de collecte et l’identification des compétences nécessaires, par exemple au développement de partenariats, sont quelques exemples d’exercices qui seront rendus possibles à travers ce colloque.

La préoccupation d’arrimage entre la recherche et son milieu qui fonde ce colloque, nous amène aussi à interroger les canaux de diffusion. La recherche, tout comme les milieux éducatifs, possède ses propres canaux de diffusion. La synergie de communication entre ces deux domaines soulève donc une question au plan des arrimages et de la circulation de l’information. En plus d’inviter les participants à explorer différentes pratiques de diffusion en compagnie d’experts, issus tant du milieu scientifique que de la pratique, le colloque se veut être en soi un lieu de convergences et d’échanges, un réel carrefour et non seulement une vitrine de connaissances scientifiques.

C’est à travers les initiatives de transfert et de diffusion que ce colloque explorera les réussites et les enjeux de cet arrimage.

Mardi 8 Mai 2012

8 h 30 - 9 h 30
Session d'ouverture
Communications orales
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
8 h 30_rem_
Clermont Gauthier Université Laval
Mot de bienvenue
(Afficher le résumé)

 Les rapports actuels et futurs entre la recherche, la formation et les milieux de pratique en éducation

8 h 50_rem_
Thierry Karsenti Université de Montréal
Conférence d'ouverture - Favoriser les échanges entre les milieux de pratique et de recherche: constats et pistes de solution
(Afficher le résumé)

Les pratiques de transfert et de diffusion dans le milieu de la formation et de la profession enseignante.

9 h 30 - 10 h 50
Communications orales - Bloc 1
Communications orales
Présidence/animation : Marc Boutet Université de Sherbrooke
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
9 h 30_rem_
Véronique Jobin UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Qui sont les futurs enseignants au Québec, quelle formation initiale reçoivent-ils et qu’en pensent-ils?

(Afficher le résumé)

En lien avec le thème du colloque, cette présentation se veut une activité de diffusion des résultats d’une recherche portant sur la formation des enseignants au Québec. Cette étude vise à obtenir une meilleure connaissance des étudiants en enseignement, notamment de leur perception de la formation initiale au regard des exigences de la profession enseignante. Avec les réformes des dernières années (1992-1994 et 2001), la formation à l’enseignement devrait devenir de plus en plus professionnalisante et les nouveaux enseignants devraient être de mieux en mieux formés. Or, nous en savons fort peu sur la façon dont ces intentions se sont concrétisées sur le terrain. Pour répondre à cette interrogation, nous avons sondé l’opinion de 616 étudiants en enseignement sur le sujet. L’enquête a été réalisée au moyen de questionnaires électroniques distribués dans l’ensemble des universités québécoises. Elle a permis de tracer une esquisse du « profil sociologique » des étudiants interrogés, de leur « représentation » de la profession enseignante, du « savoir professionnel » mis en œuvre dans leur institution de formation et des « appréciations » qu’ils font de leur formation. Ces résultats seront ici présentés. Ils permettront d’ouvrir sur la question de l’adéquation et de l’amélioration de la qualité de la formation des enseignants.

9 h 55_rem_
Émilie Tremblay-Wragg UQAM - Université du Québec à Montréal, Carole Raby UQAM - Université du Québec à Montréal, Sylvie Viola UQAM - Université du Québec à Montréal

Perception des étudiants en formation initiale des enseignants du rôle qu’ont joué les formateurs universitaires dans leur utilisation d’approches pédagogiques diversifiées

(Afficher le résumé)

La formation initiale des enseignants tient lieu de développement et d’actualisation des compétences professionnelles. Deux de ces compétences portent plus spécifiquement sur la conception et le pilotage de situations d’enseignement-apprentissage ouvertes, signifiantes et variées. Pourtant, dans le cadre de la formation en éducation préscolaire et en enseignement primaire, l’enseignement magistral domine largement dans les cours. Comment expliquer et justifier une telle dissonance entre les compétences attendues des futurs enseignants, notamment au regard de la mise en œuvre d’un renouveau pédagogique axé sur la diversification des méthodes d’enseignement d’une part, et d'autre part, les pratiques généralement traditionnelles en milieu universitaire? Cette communication présente les résultats préliminaires d'une étude exploratoire de nature qualitative visant à comprendre la perception des étudiants quant au rôle qu’ont joué les formateurs universitaires dans leur utilisation d’approches pédagogiques diversifiées en stage. La collecte des données réalisée au moyen de questionnaires et d'entrevues semi-dirigées auprès d'une centaine d'étudiants finissants au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'UQÀM, sera ensuite justifiée et explicitée. La présentation se terminera par la formulation de pistes de réflexion au regard des retombées potentielles du projet sur la formation initiale des enseignants.

10 h 20_rem_
Sara Mathieu-C. Université de Montréal
Croyances des futurs sexologues quant au partenariat dans un contexte d’éducation à la sexualité en milieu scolaire
(Afficher le résumé)

Le Programme de formation de l’école québécoise a transformé l’implantation de l’éducation à la sexualité (ES) (MEQ, 2003). Dorénavant interdisciplinaire, les modalités d’inclusion de l’ES ouvrent les portes de l’école à une variété de professionnels (Harvey, 2010) dont les sexologues. C’est un contexte complexe (Otis et al., 2011) pour lequel former au partenariat est prioritaire et requiert d’aborder les croyances (Merini, 2004). Selon un modèle de recherche développement (Harvey & Loiselle, 2009), une formation pour les futurs sexologues a été conçue, implantée et évaluée. Un des objectifs fut de décrire les croyances susceptibles d’influencer l’intention à travailler en partenariat avec les membres de l’équipe-école dans un contexte d’ES. Celles-ci ont été abordées selon la théorie d’Ajzen (1991) par des questions ouvertes sur les avantages/désavantages à collaborer (croyances comportementales) et les éléments qui facilitent/nuisent à ce travail (croyances de contrôle) dans un questionnaire anonyme autoadministré (n=93). L’analyse qualitative (NVivo) a révélé que les étudiants croient aux avantages du partenariat, bien qu’ils rapportent plusieurs obstacles à sa mise en œuvre, liés notamment aux préjugés sur la sexologie et sur l’ES, ainsi qu’aux conflits de valeurs potentiels. Réitérant l’importance de former au partenariat, les résultats ont directement alimenté la conception de la formation quant aux objets d’apprentissage et aux approches pédagogiques à privilégier. 

10 h 50_rem_
Pause
11 h 10 - 12 h 30
Communications orales - Bloc 2
Communications orales
Présidence/animation : Clermont Gauthier Université Laval
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
11 h 10_rem_
Nathalie Gagnon UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

Le décrochage de la profession enseignante en lien avec les caractéristiques personnelles et professionnelles des enseignants en début de carrière

(Afficher le résumé)

Cette communication vise à analyser les facteurs en cause dans le décrochage de la profession enseignante, chez ceux qui débutent, et ce, par une analyse exploratoire des écrits scientifiques sur l’insertion professionnelle, plus précisément, sur les caractéristiques personnelles et professionnelles qui influencent la décision du nouvel enseignant, du primaire et du secondaire, de quitter la profession. Cette réalité des débuts de la profession affecte les nouveaux enseignants, au point où plusieurs se désengagent et décident de quitter le métier d’enseignant. Selon ses données, l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique) (2002) rapporte que 30 % des nouveaux enseignants canadiens abandonnent la profession enseignante dans les cinq premières années; actuellement, les chiffres font état de 33 % et, toujours dans le même laps de temps. Pour Houlfort et Sauvé (2010), ce taux de décrochage professionnel reflète « un malaise grandissant dans le monde de l’éducation » (p. 5). Ainsi, les conditions inhérentes à la complexité de l’acte d’enseigner, combinées au contexte scolaire actuel, ne favorisent pas la rétention dans la profession enseignante. À ces conditions contextuelles se rattache un grand nombre de facteurs qui semblent être en cause dans le décrochage professionnel chez les nouveaux enseignants ( Baillauquès et Breuse, 1993;  Chartrand, 2006; Portelance, L., Mukamurera, J., Martineau, Stéphane et Gervais, C., 2008). 

11 h 35_rem_
Robert FORGES Université de Montréal
La pensée critique chez les étudiants finissants au baccalauréat en enseignement de l'éducation physique et à la santé
(Afficher le résumé)

Les résultats montrent que le type d’interaction influence le degré de réflexivité exprimé et montrent que la mobilisation d’une PC n’est pas spontanée. Résultats qui nous amènent à questionner la forme des questions et consignes d’évaluation liées à l’expression d’une PC.

Le mouvement actuel de professionnalisation de l’enseignement nous conduit à repenser la place de la réflexivité et de la pensée critique (PC) dans la formation universitaire. Au Québec, ce virage se traduit par différents moyens : augmentation des heures de stage, retour réflexif collectif ou individuel, rapports synthèse, référentiel de compétences professionnelles, etc. Tous ces éléments sont mis en place en vue de développer une PC chez les étudiants en enseignement. Mais la formation dispensée dans les universités québécoises, principalement axée sur les stages et les textes réflexifs, atteint-elle son objectif?

Les résultats présentés ici sont issus d’une recherche qualitative menée auprès de neuf étudiants finissants en enseignement de l’ÉPS à l’UdeM qui ont participé à une entrevue individuelle et à une entrevue de groupe. L’analyse des verbatim a été conduite à l’aide du modèle développemental d’une PC de Daniel et al. (2005) qui repose sur les quatre modes de pensée (logique, métacognitive, responsable et créative) et leur développement épistémologique (égocentrisme, relativisme et intersubjectivité).

12 h 00_rem_
Gabriel Dumouchel Université de Montréal
Les compétences informationnelles face au Web chez les finissants en formation initiale du Québec
(Afficher le résumé)

À l'instar des autres étudiants universitaires du Québec, ceux en sciences de l'éducation cherchent en premier lieu de l'information sur le Web dans le cadre de leurs études (Karsenti et al., 2007). Mais bien que le Web regorge d'informations utiles pour leurs besoins académiques, celui-ci comporte aussi sa part de risques (surinformation, désinformation, plagiat) et exige donc de maîtriser des stratégies pour être efficace dans la recherche, l'évaluation et l'utilisation de l'information qu'on peut y trouver, bref d'acquérir des compétences informationnelles. Or, des études (Fournier et Loiselle, 2009; Giroux et al., 2011; Lebrun et al., 2007) ont décelé des lacunes à ce niveau chez plusieurs d'entre eux, un constat préoccupant vu le rôle qu’ils auront à jouer dans le développement de ces compétences chez leurs élèves (Karsenti et Dumouchel, 2010). Cette affiche vise donc à présenter la problématique et les cadres conceptuel et méthodologique d'une recherche dont l’objectif sera d’évaluer le niveau des compétences informationnelles face au Web de futurs enseignants du Québec en fin de formation. Celle-ci comprendra un questionnaire sur les habitudes et connaissances de recherche sur le Web, des exercices de recherche en ligne et des entrevues individuelles avec les participants. Les résultats obtenus permettront de vérifier si leurs compétences sont acquises, et de suggérer des pistes d'amélioration en formation initiale pour favoriser leur acquisition.

12 h 30 - 13 h 40
Dîner et communications par affiches
Communications par affiche
Présidence/animation : Carole Raby UQAM - Université du Québec à Montréal
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
1. _rem_
Catherine Routhier Université de Montréal

En lien avec le programme ÉPS, comment utiliser les TIC pour favoriser l'adoption d'un mode de vie sain et actif? Conception d'un outil pédagogique phase I

(Afficher le résumé)

Les adolescents d’aujourd’hui sont de plus en plus obèses, de plus en plus sédentaires. Les jeunes souffriraient d’embonpoint ou d’obésité, entre autres, parce qu’ils passent trop de temps devant un écran. Mais restreindre l'accès à l'ordinateur n'augmente pas le temps de loisir actif des jeunes (Rey-Lopez et al., 2011). Alors, pourrions-nous utiliser le temps que les jeunes passent devant l’ordinateur pour améliorer leurs habitudes de vie? Plusieurs chercheurs le croient. En intégrant l’utilisation d’un logiciel expert en éducation physique au secondaire, pourrions-nous favoriser le développement de la compétence « Adopter un mode de vie sain et actif »? Des études montrent que oui (Redding et al., 1999). Mais comment s’assurer que les jeunes et les enseignants utilisent le logiciel expert? En répondant à leurs besoins. C’est pourquoi cette recherche fera l’analyse des besoins non seulement à partir de la théorie, mais aussi des utilisateurs potentiels : les étudiants (entrevue de groupe), les enseignants et les conseillers pédagogiques (Delphi). Elle s’inscrit dans une démarche de conception par analyse de valeur, empruntée à l’ingénierie et adaptée à l’innovation en éducation par Rocque, Langevin et Riopel (1998). Cette affiche présente un tour d’horizon de la problématique, un résumé du cadre théorique reposant sur l’apprentissage en ligne et la personnalisation de l’information ainsi que les grandes lignes de la méthodologie et des retombées attendues par cette étude.

2. _rem_
Geneviève Allaire-Duquette UQAM - Université du Québec à Montréal

Sous-représentativité des femmes en physique: la contextualisation des exercices et la réponse émotionnelle

(Afficher le résumé)

Il est souvent évoqué que les cours de physique au niveau postsecondaire proposent aux étudiants des exercices mis en contexte essentiellement à partir d’intérêts et d’expériences associés à la masculinité (ex : contexte sportif ou militaire). Conséquemment, il peut s’avérer plus difficile pour les femmes de dégager un sens et une utilité à l’apprentissage de la physique et cela expliquerait en partie leur sous-représentativité historique et actuelle. Cette recherche vise à mesurer la réponse émotionnelle, notamment par l’activité électrodermale, de trente étudiantes réalisant des exercices de physique dont certains sont contextualisés de manière plus traditionnelle et d’autres selon des intérêts plus humanistes (ex : applications médicales ou environnement). Ces derniers contextes sont reconnus comme suscitant mieux l’intérêt des femmes. Les résultats à venir seront analysés dans la perspective d’identifier les contextes favorisant une réponse émotionnelle plus marquée. La présentation permettra également de soulever certains enjeux méthodologiques permettant d’apprécier l’apport d’une mesure psychophysiologique dans la recherche en éducation (sensibilité, facilité d’interprétation, qualité des données recueillies) et aussi, de manière plus spécifique, de documenter sous un angle novateur, les expériences d'apprentissage en physique à l’aide de données neuroaffectives. 

3. _rem_
Grace Kengne UQO - Université du Québec en Outaouais

Analyse des pratiques éducatives extrascolaire pour l’encadrement en lecture en milieu minoritaire

(Afficher le résumé)

Selon Statistique Canada (2011), le taux de décrochage en 2009-2010 était de 6,6 % chez les filles et 10,3 % chez les garçons. C’est pourquoi le MEO (2010) préconise la création de «programmes qui aident les élèves…à renforcer leurs compétences en littératie et en numératie en dehors des heures de classe». Propos renforçant ceux du  MÉLS (2008) à travers ses treize voies d’action dont la sixième, celle qui nous intéresse ici, vise à promouvoir l’aide aux devoirs. À cet effet, Vadasy, Sanders, Peyton et Jenkins (2002) stipulent qu’un programme de tutorat individuel sur l’enseignement explicite de la phonologie augmenterait le rendement scolaire chez les élèves ayant des difficultés en littératie. 

Pour y parvenir, Ammon (1998) propose de redéfinir le rôle  des parents. Pour elle, l’«engagement parental contribue de façon significative à la réussite de l’élève».  Plus encore lorsqu’il existe des facteurs de risque comme l’exposition à un milieu anglophone et multi linguiste.

À partir de la méthode de recension intégrative de Jackson Gregg (1989) nous ferons une recension des pratiques éducatives gagnantes visant à améliorer l’apprentissage de la lecture dans ce contexte. Ensuite, en nous inspirant de Fortin (1996), nous ferons l'analyse critique de l’adéquation de ces pratiques à répondre aux visées prédéfinies. Comme résultat anticipé,  ce travail devrait aboutir à la proposition d’un modèle de soutien hors école d’aide aux devoirs adapté aux enfants ayant des difficultés en lecture. 

4. _rem_
Sirléia Ferreira Rosa Université de Montréal, Bruno Poellhuber Université de Montréal

Les médias sociaux pour la formation des immigrants adultes - l’intégration par réseautage social

(Afficher le résumé)

L’intégration des immigrants est une réalité complexe qui conduit le gouvernement du Québec à déployer des programmes d’intégration et d'aide financière, et surtout à offrir des services de francisation, perçue comme élément essentiel d’intégration socio-professionnelle. Mais l’intégration demeure difficile, comme en témoigne le taux de chômage élevé des immigrants. 

L’intégration impliquant l’apprentissage de plusieurs facteurs (politique, social, culturel, économique), les médias sociaux (p.ex. facebook, linkedIn, blogues, wikis, twitter, etc) permettent aux immigrants de s’informer sur la société d’accueil, les services gouvernementaux et le marché du travail. Via le réseautage social, ils observent leurs pairs dans un domaine donné et consultent leur diaspora. Grâce aux TIC, ils maintiennent des liens avec la société d’origine (bonding), et en créent de nouveaux avec la société d’accueil (bridging).

L’apprentissage résultant devient moyen d’intégration, et suscite la réflexion sur les méthodologies et stratégies d’accueil et de formation. 

Plusieurs questions se posent: Quelle est l’efficacité des médias sociaux sur l’apprentissage de la société d’accueil dans les cours de francisation présentiels ou en ligne? Quelle serait la nature de cet apprentissage et comment s’établirait-t-il dans ces plates-formes?

Pour y répondre, on propose une recherche exploratoire et descriptive ayant comme méthode une étude de terrain avec observation participante et analyse de contenu. 

5. _rem_
Lahcen Elghazi Université Laval
Séquence didactique favorisant l’efficacité pragmatique
(Afficher le résumé)

Nous commençons par exposer la pertinence d’un tel objectif, d’un point de vue social et scientifique, pour ensuite faire une présentation de nos questions de recherche et des postulats théoriques qui leur sont associés. Soulignons que l’élaboration de la séquence se basera sur les résultats de l’analyse de deux corpus, notamment les copies des apprenants et le matériel didactique disponible (manuels, plan de cours, etc.), en plus des outils déjà attestés dans l’élaboration des séquences didactiques que ce soit pour l’oral ou pour l’écrit.  

Ce projet de recherche s’inscrit dans le champ de la didactique du français et se veut une contribution aux orientations didactiques qui s'intéressent à l'enseignement et à l’apprentissage de la production des textes d'opinion argumentée. Aussi notre question de recherche s’énonce-t-elle de la façon suivante : quelles seraient les activités les plus appropriées pour que les étudiants et les élèves soient capables de produire des textes de genres argumentatifs pragmatiquement efficaces? L’objectif de cette recherche sera donc l’élaboration d'une séquence didactique qui amènera les apprentis-scripteurs à produire des textes qui ressemblent à ceux qui circulent dans l'univers discursif, en particulier sur le plan pragmatique. 

6. _rem_
Ariane Dupuis Université de Montréal
Les effets d’une séquence « technopédagogique » incluant le traitement de texte sur la qualité du texte produit par les élèves du premier cycle du secondaire.
(Afficher le résumé)

À la lumière de mes lectures sur l’intégration des technologies en éducation, j’ai pu constater que les pistes de recherche aux États-Unis sont très semblables à celles qui émergent du même secteur au Québec.  En effet, les recherches récentes doivent mettre l’accent sur les contextes didactiques et pédagogiques d’utilisation des TIC, dont le traitement de texte, afin de vérifier leurs effets sur la compétence à écrire des élèves. Ainsi donc, l’objectif central de ce projet de maîtrise consiste à vérifier les effets d’une séquence technopédagogique sur le thème d’Harry Potter, incluant le traitement de texte, qui a tout le potentiel d’améliorer la qualité du texte des élèves du secondaire.  Par cette activité d’écriture axée sur le récit d’aventure féérique, l’intention implicite de ce projet est aussi de voir comment les technologies peuvent servir la pédagogie afin de développer chez les apprentis un langage  structuré et imaginaire, une pensée identitaire positive, sociale et constructive. La communication portera donc essentiellement sur les données scientifiques anciennes et récentes à ce sujet, soit l'intégration des technologies en éducation, le processus d'écriture à travers l'exploitation du traitement de texte en classe, l'aspect psychanalytique du conte de fée et, enfin, la nouvelle écriture "multimédia".  

7. _rem_
Gabriel Dumouchel Université de Montréal

La diffusion autonome de la recherche de l’étudiant-chercheur en éducation à l'ère du numérique : quelques outils et stratégies

(Afficher le résumé)

À l'ère du Web 2.0, l'étudiant-chercheur en éducation a désormais accès à un arsenal d'outils conviviaux et puissants pour appuyer son traditionnel CV dans l'élaboration et la diffusion de son profil de futur chercheur. Que ce soit par exemple avec les portfolios électroniques, les blogues ou encore les réseaux sociaux professionnels, il a enfin l'opportunité de prendre en main facilement et à moindres coûts la création de sa présence numérique en recherche plutôt que de dépendre d’une institution (université, centre de recherche, etc.) pour ce faire. Car il arrive encore trop souvent que de nouveaux diplômés de 2e et 3e cycles en éducation terminent leurs études armés principalement de leur CV, et que cette stratégie les handicape dans leur recherche d'emploi. Sans être la panacée, nous sommes d'avis que le fait de se créer une solide présence numérique en cours de formation peut contribuer à l'employabilité des étudiants-chercheurs en éducation. La présente communication vise donc à leur proposer quelques pistes pour mettre en place, organiser et entretenir de manière pragmatique et abordable une telle présence par l'entremise d'une sélection d'outils offerts sur le Web, et de stratégies de positionnement à adopter.

13 h 40 - 15 h 00
Communications orales - Bloc 3
Communications orales
Présidence/animation : Érick Falardeau Université Laval
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
13 h 40_rem_
Kathleen Sénéchal Université Laval
La communication orale au secondaire québécois : représentations, pratiques et moyens d'enseignement
(Afficher le résumé)

En nous basant sur les données d’une enquête portant sur l’enseignement du français au secondaire québécois (État des lieux de l’enseignement du français au secondaire), nous avons étudié, dans le cadre de notre maitrise, les pratiques déclarées et les outils d’enseignement de la communication orale ainsi que les représentations d’enseignants et d’élèves à propos de l'enseignement, de l'apprentissage et de l'évaluation dans la classe de français au secondaire aujourd’hui. Étant donné que les moyens d’enseignement sont une variable non négligeable dans les pratiques enseignantes (Plane & Schneuwly, 2000; Gagnon, 2005), nous avons également réalisé une étude du traitement de l’oral dans les moyens d’enseignement du français québécois à l’aide d’une grille d’observation inspirée des principales propositions de la didactique du français qui opérationnalise plusieurs des concepts clés des écrits scientifiques recensés dans notre recherche. Nous présentons la synthèse de ces analyses qui montre que, malgré l’existence de nombreuses activités d’oral dans les moyens d’enseignement actuels, l’enseignement, l’apprentissage et l’évaluation de la communication orale étaient et sont toujours peu présents en classe de français et que les outils offerts présentent des lacunes à plusieurs égards.

14 h 05_rem_
Marjorie Vidal Université de Montréal

Capital social et persévérance : vers une théorisation des relations sociales en milieu défavorisé

(Afficher le résumé)

La piste de recherche privilégiée pour étudier le processus d'activation des ressources sociales est celle du capital social. Le cadre théorique présente deux dimensions: la théorie de la structuration de Giddens (1987) recentre le processus sur l'élève; l'interactionnisme symbolique (Blumer, 1969) permet d'accéder à sa subjectivité. La méthode est une ethnographie scolaire réalisée à partir d'une observation participante prolongée et d'entrevues formelles et informelles (Woods, 1992). Les participants sont des élèves d'une école secondaire dans un quartier défavorisé de Montréal à forte concentration multiethnique. J'illustrerai ma présentation à partir des premiers résultats de recherche, en lien avec la thématique proposée. Il s’agira d’analyser le regard que portent les élèves sur les ressources mises en place par l’école. 

Pourquoi, en dépit de conditions défavorables, certains élèves réussissent tandis que d’autres échouent? C'est sur ce paradoxe apparent que j'ai décidé de conduire la présente recherche doctorale. Plus spécifiquement, elle se concentre sur les facteurs sociaux et environnementaux qui vont favoriser la persévérance d'élèves confrontés à des inégalités distributives, culturelles et symboliques. Le postulat de départ est que les relations sociales (enseignants, TES, psychoéducateurs, intervenants, etc..) jouent un rôle compensatoire pour des élèves qui présentent des conditions défavorables. 

14 h 30_rem_
Melanie Fortin Université de Montréal, Thierry Karsenti Université de Montréal
Téléphones portables et textos : usages et défis pour le milieu scolaire
(Afficher le résumé)

Dans un contexte où les jeunes de 12 à 24 ans sont les plus grands utilisateurs de téléphones portables au Canada et où l’usage individuel moyen de la messagerie texte en Amérique du Nord, pour 2010, dépasse les 3300 textos envoyés ou reçus chaque mois, l’objectif général de cette recherche est de mieux comprendre l’utilisation des téléphones portables par les élèves à l’intérieur et à l’extérieur de l’école.  Nous présenterons les résultats préliminaires de nos travaux de recherche dont les objectifs spécifiques sont entre autres de dresser un portrait de l’utilisation des téléphones portables par les élèves et de déterminer les influences possibles des textos sur la langue.  Quelque 5000 élèves d’écoles secondaires du Québec et leurs enseignants ont  participé à cette étude en répondant à une enquête en ligne et à des entretiens individuels et de groupe.  Bref, les pratiques de communication et d’écriture se transforment, la qualité du français demeure un défi à relever, il faut savoir comment agir et informer les acteurs du milieu scolaire, qui actuellement, n’ont reçu aucune orientation claire.  La diffusion de nos résultats de recherche est un enjeu essentiel puisque nous serons en mesure de formuler certaines recommandations à l’égard des enseignants de français, mais aussi auprès des écoles secondaires du Québec et des parents.

15 h 00_rem_
Pause
15 h 20 - 16 h 40
Table-ronde - Des savoirs qui circulent en éducation : pour qui ? pour quoi ? comment ?
Panel
Présidence/animation : Yasmine Charara Université de Montréal
Participant(s): Stéphane Martineau UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Marina Schwimmer Université de Montréal, Maurice Tardif Université de Montréal
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
16 h 40 - 18 h 00
Session de clôture et remise de prix
Communications orales
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 520E
16 h 40_rem_
François Larose Université de Sherbrooke

Conférence - Échanges, collaboration ou partenariat: Les niveaux distinctifs de l'interrelation recherche, formation et pratique en éducation en perspective spatio-temporelle

(Afficher le résumé)

Pistes pour l'avenir et appréciation globale de l'événement

17 h 10_rem_
Simon Collin UQAM - Université du Québec à Montréal
Mot de clôture
(Afficher le résumé)

Retour et synthèse portant sur les différentes communications de la journée.

Participez à la conversation

Partenaire des activités scientifiques

Partenaire(s) officiel(s) de colloque