Connexion utilisateur

80e du Congrès de l'Acfas

Domaine de recherche 404 - Médias, communications et information

Du lundi 07 mai à 13 h 00 au vendredi 11 mai à 16 h 30.
Responsable
  • Osée Kamga Université de Sudbury
Description

Après près de deux décennies de travaux et d’intenses débats sur le rapport technologie de l’information et de la communication (TIC) et société, la recherche semble résolument tournée vers la problématique plus fondamentale du lien social. C’est très certainement le cas du présent domaine. Pour citer quelques exemples : la session « Approche participative : gouvernance, action commune et production du savoir »  pose la question de la communication participative sous maints aspects; le rôle des médias et du journaliste dans le processus démocratique est au cœur de la session « Médias, médias alternatifs et jeu politique »; tandis que la session « Le social : entre le réel et virtuel » aborde le rapport entre le monde réel et celui virtuel sous l’angle de leur interdépendance. En somme, la portée des TIC apparaît relativisée et les thématiques du domaine touchent le lien social dans sa richesse, sa diversité et sa complexité.

Lundi 7 Mai 2012

13 h 00 - 17 h 00
Approche participative : gouvernance, action commune et production du savoir
Communications orales
Présidence/animation : Guillaume Sirois UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 512A
1_rem_
Marianne Drouin Université de Sherbrooke
Les approches de communication participative en coopération internationale : une étude de cas au Mali
(Afficher le résumé)

Notre démarche d’ethnométhodologie nous a permis de comprendre la réalité communicationnelle in situ, telle que vécue et interprétée par les acteurs locaux du développement, d’appréhender les expériences en communication participative pour le développement par les acteurs sur le terrain. Une étude de cas sur le Carrefour de solidarité internationale de Sherbrooke et son partenaire au Mali, l’Association Kilabo, servira à présenter le point de vue des acteurs locaux du développement. Ainsi, grâce à l’observation des interactions et interrelations des différentes parties prenantes, nous pouvons comprendre comment celles-ci arrivent à construire un sens commun à travers les actions de communication participative.

Plutôt que de «parachuter» des programmes de développement et d’imposer des campagnes de communication conçus à l’étranger, un organisme qui utilise la communication participative suscite la participation de la population locale à toutes les étapes du projet. Cette approche semble plus appropriée pour des initiatives de développement qui introduisent des changements durables, en concordance avec les besoins et les préoccupations des populations ainsi qu’avec la culture locale. En favorisant la discussion et la prise en compte de tous les acteurs, ces initiatives accordent un réel pouvoir aux populations locales et font prendre conscience de ce pouvoir à celles-ci.

2_rem_
Sylvie BRESSON-GILLET Université Nice Sophia Antipolis
Participation citoyenne et gouvernance publique : l’institutionnalisation du débat public en France
(Afficher le résumé)

De par son positionnement théorique dans le champ des sciences de l’information et de la communication et dans le contexte de la problématique de l’information et du débat de la société de la connaissance, cette étude a notamment pour objet de croiser les travaux relatifs aux mutations de la communication publique dont l’enjeu est d’instaurer de nouvelles logiques communicationnelles et de favoriser l’émergence d’acteurs permettant une meilleure intermédiation sociale.

Ainsi, la mise en œuvre de la procédure du débat public par la Commission nationale du débat public, autorité administrative indépendante, offre l’opportunité d’analyser ces nouvelles interactions entre les citoyens et le pouvoir, notamment au travers de l’étude de cas du débat public ITER en Provence.

Une approche interdisciplinaire se justifie donc pleinement : d’une part en raison de la spécificité de l’objet au regard des enjeux scientifiques qu’il contient pour l’analyse des objectifs économique et de pouvoir, liés à la place centrale que représentent l’information, la connaissance et la communication, dans le débat ; d’autre part, en raison de l’enjeu communicationnel du débat public ITER en Provence dont la « portée » et les « effets » sur l’espace public bouleverse apparemment les relations entre savoir et pouvoir. 

3_rem_
Louise Sauvé TÉLUQ - Université du Québec, Lise Renaud UQAM - Université du Québec à Montréal, Mario Lepage UQO - Université du Québec en Outaouais
Les technologies Web facilitent-ils le travail collaboratif entre chercheurs, étudiants et partenaires?
(Afficher le résumé)

Les technologies Web font de plus en plus partie du quotidien des équipes de recherche. Implantées pour faciliter la circulation des informations entre les chercheurs, les étudiants et les partenaires des milieux de pratique, cette présence soulève toutefois un certain nombre de questions sur nos habitudes de gérer les connaissances collectives au sein de ces regroupements. Notre étude répond à la question suivante : « Comment pouvons-nous utiliser ces technologies pour maximiser la circulation des connaissances, et éventuellement, favoriser le travail collaboratif dans un contexte où les membres sont localisés dans des régions et même des pays différents? ». Objectif : Élaborer une stratégie de communication et de circulation des connaissances entre les membres d'une équipe pour développer un savoir collectif. Méthodologie :Une recension des écrits sur les technologies Web et l'administration d'un questionnaire en ligne cernant l’utilisation et la pertinence de ces technologies et les besoins de formation des chercheurs, étudiants et partenaires.Résultats : Une stratégie d'implantation des technologies Web susceptibles d'aider à la circulation des connaissances incluant un contenu pratique de formation.Retombées : Un décloisonnement de l’univers des chercheurs en leur donnant un accès amélioré et adapté aux connaissances développées en recherche par l'utilisation efficace de technologies Web facilitant le travail collaboratif et la gestion des connaissances collectives.



 



4_rem_
Mithra zahedi Université de Montréal, Manon Guité Université de Montréal, Giovanni De paoli Université de Montréal
Validation par des entrevues semi-structurées d’un modèle théorique de conception d’interface centrée sur l'utilisateur issue d’une étude par recherche-projet
(Afficher le résumé)

Les difficultés éprouvées par les utilisateurs dans l’usage des interfaces interactives découlent d’un problème de design. La problématique étudiée nous a conduit à nous pencher sur la dynamique de collaboration. Notre démarche a été guidée par l’hypothèse voulant que l’activité de design puisse être le moyen de faciliter la création d’un langage commun, des échanges constructifs entre les disciplines, et une réflexion commune centrée sur l’utilisateur. Nous avons adopté une méthodologie mixte (Creswell, 2009). Dans un premier temps nous avons étudié trois études de cas utilisant une approche qualitative et interprétative de recherche-projet. Ces études nous ont conduit à créer un modèle théorique de conception d’interface humain-ordinateur qui informe et structure le processus de design impliquant une équipe multidisciplinaire. Il est fondé sur une attitude interdisciplinaire (Boyarski, 1998) et la copratique réflexive (basée sur la pratique réflexive de Schön, 1983).

Dans un deuxième temps, nous avons utilisé une approche « Peer debriefing » (Lincoln et Guba, 1985) comportant des entrevues avec trois experts dans le domaine. Nos questions ont été groupées par catégories pour mieux structurer la conversation :

Les données des entrevues confirment la validité du modèle et son potentiel de transférabilité à d’autres contextes. L’application de ce modèle de conception permet d’obtenir des résultats plus performants, plus durables, et dans un délai plus court. 

5_rem_
Monica Mallowan Université de Moncton, Yves De champlain Université de Moncton
La vision globale et systémique, pour maîtriser la complexité
(Afficher le résumé)

L’expertise des enseignants dans l’exercice de leur mission éducative couvre plusieurs composantes, dont les connaissances explicites et tacites. La connaissance tacite, fruit de l’expérience pratique, est difficilement transmissible mais d’une grande valeur innovatrice une fois mise en commun pour l’édification de l’intelligence collective, expression de la somme des intelligences individuelles en synergie.

La communication présente une démarche de gestion des connaissances tacites adoptée par une équipe d’enseignants se heurtant individuellement à des défis récurrents en matière de planification pédagogique et cherchant collectivement une solution à ces difficultés.

Le projet s’est construit dans le respect des concepts et des méthodes de la gestion des connaissances, dont le cycle, l’extraction et la formalisation des connaissances, ainsi que celui d’adhésion aux principes de fonctionnement des communautés de pratique.

Les deux phases du projet ont permis de formaliser les connaissances individuelles des membres de la communauté sous la forme d’une base de connaissances, ainsi que d’expérimenter l’utilisation concrète de la base et du fonctionnement courant de la communauté.

L’approche privilégiée par les chercheurs épaulant la communauté de pratique cherche à faciliter le passage de l’application parcellaire courante de la planification pédagogique à une démarche innovatrice, créée collectivement et s’orientant  vers une vision globale et systémique des connaissances.



6_rem_
Ghada Touir UQAM - Université du Québec à Montréal

Web social et engagement numérique pour l'environnement

(Afficher le résumé)

Les récents développements d'Internet, notamment ceux de la deuxième génération des technologies Web, ont favorisé l'émergence de multiples pratiques permettant la contribution des citoyens « ordinaires », en favorisant le tissage de « micro liens sociaux », à la mise en place de formes nouvelles de participation et d’action, par exemple à des fins d’action sociale comme celles qui sont liés à la protection de l'environnement. Ces pratiques peuvent s’observer dans les plates-formes de partage de photos et de vidéos (par exemple, Fotolia, Flickr, Dailymotion, Youtube), au sein de sites web interactifs d’auto-publication personnelle ou collective agrémentés de commentaires (comme les weblogs), ou encore dans des sites de réseaux sociaux (à dimension amicale et familiale comme Facebook), professionnelle comme Linkedln, culturelle comme MySpace, etc.).
À partir d'une synthèse de notre recherche doctorale portant sur l'appropriation associative d'Internet par quatre groupes environnementaux au Québec, cette communication propose une réflexion sur le sujet. Il semble que le recours à ces univers emblématiques du renouvellement de l’Internet contemporain permettraient de faciliter les échanges et le partage d'informations entre les usagers/citoyens d’une part et pourrait contribuer au renouvellement de l'engagagement et de la participation civique pour l'environnement d'autre part.

7_rem_
Geneviève Laroche Université Laval, Alain Olivier Université Laval, Diane Parent Université Laval

L'intégration des savoirs des agriculteurs dans les projets agroforestiers : le cas des haies antiérosives au Burundi

(Afficher le résumé)

Il est aujourd’hui reconnu que les savoirs des agriculteurs doivent être intégrés dans les activités de communication des projets agroforestiers se déroulant dans les pays en voie de développement, et ce tant pour des impératifs éthiques que d’efficacité. Afin de comprendre comment les savoirs des agriculteurs sont pris en compte dans le cadre des projets agroforestiers, nous avons mené une étude exploratoire inductive s'inspirant de la théorie ancrée et de la systémique dans la province de Ngozi au Burundi. L’objectif était de déterminer l’influence de quatre éléments du système de communication entre agriculteurs et agents communicateurs sur l’intégration des savoirs. L’analyse des entrevues semi-dirigées a révélé que les savoirs des agriculteurs ne furent intégrés que s’ils s’avéraient cohérents avec les objectifs du projet, en amélioraient l’efficacité et étaient valorisés par tous les participants, sans quoi ils étaient ignorés ou rejetés par les agents. L’approche de communication linéaire et la grande valorisation des savoirs des agents eurent plus d’influence sur l’intégration des savoirs paysans que la compatibilité des savoirs et la qualité des relations interpersonnelles. Les deux premiers éléments devraient donc être ciblés pour maximiser l’intégration des savoirs et augmenter la durabilité des projets agroforestiers.

Vendredi 11 Mai 2012

8 h 30 - 12 h 00
Identité, médias et représentation
Communications orales
Présidence/animation : Benjamin Ducol Centre international de criminologie comparée
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515C
1_rem_
Véronique Gauthier UQAC - Université du Québec à Chicoutimi, Danielle Maltais UQAC - Université du Québec à Chicoutimi

Les retombées d'un projet de médiation culturelle réalisé par des personnes âgées engagées

(Afficher le résumé)

La médiation culturelle est une nouvelle technique d’intervention utilisant la culture à des fins sociales. En fait, elle consiste à soutenir l’expression identitaire de divers groupes de citoyens minoritaires en favorisant leur intégration sociale, tout en renouvelant la culture (Lafortune, 2008). Les personnes âgées font parties des groupes sociaux qui sont souvent victimes d’exclusion et ils se trouvent parfois inutiles (Laplante et Blanchet, 2007). La médiation leur permet de demeurer actifs, en apportant leur contribution à la culture. Ils se doivent de faire partie intégrante de la culture des sociétés, afin de maintenir ou réintégrer leur place dans celles-ci.

C’est en 2010-2011, que dans la ville de Saguenay, est né le projet pilote Tv des aînés. Celui-ci a pour objectif de réaliser six émissions de télévision d’une demi-heure chacune. Ces émissions ont été pensées et créées par les aînés afin qu’ils deviennent les porteurs du projet. L’évaluation des retombées sociales du projet a été effectuée à l’aide de trois groupes pré-post intervention, auprès des vingt-deux aînés. Les principales retombées ont été observées sur leur image de soi, sur l’estime de soi et sur le sentiment d’utilité sociale. Chez les intervenants, leur participation à ce projet pilote a, entre autre, modifié leur conception de la vieillesse, ainsi que leurs appréhensions face à leur propre vieillissement. Enfin, la diffusion de ces résultats bonifiera les avancements scientifiques dans le domaine.

2_rem_
Benjamin Ducol Centre international de criminologie comparée

Imaginaires extrémistes et contre-cultures radicales : pour une approche ethno-historique des dispositifs de sensibilisation sur Internet

(Afficher le résumé)

En moins d’une décennie, l’avènement d’Internet aura permis une globalisation sans précédent des « imaginaires extrémistes » qu’il s’agisse des discours portés par une mouvance jihadiste (islamisme radical) incarnée à l’échelle transnationale par les sympathisants à la cause d’al-Qa’ida ou des imageries mobilisées par les partisans d’une vision suprémaciste (néo-nationalisme, racialisme, xénophobisme) du monde social. Force est de constater que le cyberespace est aujourd’hui devenu un véritable espace de déploiement pour nombre de « contre-cultures radicales ». Avec le renouvellement d’une sociologie des émotions, l’étude des dispositifs de sensibilisation soit des supports matériels, des agencements d’objets, des mises en scène que les militants déploient afin de susciter des réactions affectives qui prédisposent ceux qui les éprouvent à s’engager ou à soutenir une cause défendue nous semble plus que jamais pertinente pour comprendre l’articulation de ces « imaginaires extrémistes » et de ces « contre-cultures radicales » dans le cyberespace. Offrant une perspective en terme de socialisation cognitive, les dispositifs de sensibilisation forment, structurent ou prolongent les sensibilités des individus à une cause. Partant de l’hypothèse que ces dispositifs de sensibilisation évoluent historiquement tant dans la forme que dans leur grammaire, notre communication entend éclairer les enjeux d’une approche ethno-historique des dispositifs de sensibilisation à l'heure d'internet.

3_rem_
Geneviève Drolet Université Laval, Marilou St-Pierre Université Laval, Jean Charron Université Laval
Évolution de la place des femmes dans les journaux télévisés au Québec de 1961 à 2010
(Afficher le résumé)

La communication proposée abordera la question de la présence des femmes dans l’espace médiatique sous une perspective diachronique par le recours à  trois dimensions interreliées : celle de la féminisation de la profession journalistique, celle de la mise en scène des femmes comme sources et actrices des nouvelles télévisées et celle de la division genrée du travail en vertu de laquelle certains enjeux ou thèmes sont traditionnellement associés au féminin. Par cette analyse, nous mettrons  en  lumière la manière dont ces trois dimensions ont interagi dans l’évolution de la place des femmes dans l’espace public.  À partir d’un corpus de plus de 200 journaux télévisés diffusés entre 1961 et 2010 par les deux plus importants réseaux de télévision de langue française au Québec  (Radio-Canada et TVA), nous étudierons également la façon dont les journaux télévisés ont mis en représentation le cheminement par lequel les femmes ont investi l’espace public au Québec.

Les femmes, qui, mises à part quelques pionnières, étaient peu présentes dans les journaux télévisés, à la fois en tant que journalistes et actrices des événements, vont y faire une entrée progressive. Nous tenterons d’observer si cette insertion s’est faite à travers des thématiques traditionnellement associées à la féminité (éducation, culture, etc.) et si cette possible division genrée, sans disparaître, va s’atténuer ou, au contraire, se cristalliser avec le temps.  

4_rem_
Lianne Pelletier Université Laurentienne

Le marketing culturel en milieu minoritaire : légitimation d'une logique identitaire

(Afficher le résumé)

Cette communication porte sur le marketing en tant qu'outil de démocratisation culturelle en milieu minoritaire en Ontario français. Elle s’intéresse aux stratégies de développement de public qui cherchent à agrandir et à fidéliser le public des institutions artistiques et culturelles du milieu franco-ontarien.

Les initiatives de développement de public se classent en fonction de trois logiques selon les besoins immédiats de l’organisme qui les met en œuvre, soit économique, démocratique ou externe. L’objectif de cette communication est, d’une part, de faire la démonstration que les logiques de développement de public conventionnelles ne correspondent pas adéquatement aux réalités des institutions du milieu minoritaire, et d’autre part, d’identifier l’approche qui coïncide le mieux, l’hypothèse étant qu’une logique identitaire est à l’œuvre. En la distinguant des trois autres, il devient possible de répondre à la question : Une logique identitaire est-elle avantageuse dans la réalisation d’initiatives de développement de public en Ontario français, ou bien limite-t-elle la capacité des organismes d’attirer et de retenir leurs publics?

La question du financement public accordé à des institutions qui desservent seulement une petite élite intellectuelle est une préoccupation valable et une épreuve d’actualité importante. Cette étude veut proposer des pistes de solutions qui favoriseront la pleine participation d’un public varié à la vie culturelle de la francophonie ontarienne. 

5_rem_
Souraya El badaoui Université du Caire

Société virtuelle et identité des minorités en Égypte

(Afficher le résumé)

Cette étude vise à découvrir le rôle du milieu digital à travers les forums de discussions pour favoriser le modèle de l’interaction des minorités nubiennes en Égypte et pour confirmer leur identité, citoyenneté et ainsi leur participation dans la société égyptienne. Au niveau théorique,  l’étude se base sur le modele du consommateur-producteur du cyberespace,  Sur le plan méthodologique, l étude se base  sur  l'ethnographie virtuelle, dans le but d’analyser et d’interpréter la participation des utilisateurs du forum  concerné par l’étude, et expliquer la relation entre leur  participation et  identité, citoyenneté et reception active. Le résultat de cette étude a montré le pouvoir de l’internet à travers ses réseaux sociaux, à favoriser les droits de la communication chez les minorités nubiens. Ainsi les forums de discussion ont  représenté une patrie virtuelle pour les nubiens qui a remplacé la patrie réelle inexistante pour eux.  Ensuite, ces forums ont aussi représenté une voie pour défier le silence. Par conséquent, ils ont pu confirmer leur droit d’être présent aux moyens de communication et pratiquer la liberté individuelle sans discrimination. De plus,  ils leur permettent de renforcer leur identité de favoriser la citoyenneté virtuelle et le sentiment d’appartenance. Enfin ce pratique virtuel a permis aux nubiens de se déplacer vers l’action dans la société réelle, en prenant des initiatives et des actions qui servent au procès nubien.



6_rem_
Évariste Dakouré Université de Grenoble
ONG internationales et promoteurs associatifs des TIC en Afrique de l’Ouest, une analyse des difficultés de collaboration
(Afficher le résumé)

Des ONG/associations participent à alimenter les discours promotionnels des techniques de l’information et de la communication (TIC) en Afrique. Ces acteurs véhiculent aussi des utopies sur la supposée société de l’information et cela contribue au développement des TIC.

L’adhésion de ces acteurs à ce type de discours leur permet de bénéficier de subventions. Ainsi ils sont parfois accusés de s’intéresser davantage aux intérêts matériels liés à cette promotion qu’à une volonté de rendre l’accès aux TIC plus équitable en Afrique. On peut à cet égard formuler les interrogations suivantes: quelle est la place de la motivation financière ou matérielle dans la promotion associative des TIC en Afrique de l’Ouest? Comment cette motivation influence-t-elle les rapports entre les différents partenaires de cette promotion?

En exploitant des entretiens semi-directifs et des observations participantes menées en 2008 au Burkina, au Mali et au Sénégal, nous montrerons que des ONG internationales et de petits promoteurs associatifs des TIC tirent des avantages financiers et matériels non négligeables dans leurs activités. Les rapports entre ces ONG internationales et leurs partenaires africains sont parfois marqués par des divergences sur le plan financier. Des responsables de projets TIC en difficultés affirment que leurs partenaires -ONG du Nord- obtiennent des fonds pour financer des projets en Afrique mais ne soutiennent pas suffisamment ces projets pour les rendre viables.

7_rem_
Ana Ramos Université de Montréal
Le virtuel, méthodologiquement parlant
(Afficher le résumé)

La difficulté majeure pour accéder au virtuel est due au caractère transitoire qui est intrinsèque à son mouvement d'actualisation. En tant que champ de potentiel à partir duquel émerge tout ce qui existe, cette conception du virtuel nous permet d'étudier l'émergence même d'une unité affective qui s'actualise dans l'expérience. Rendre compte de cette entité concrète comme force agissante est l'objectif de la présente recherche. Il s'agit d'une tonalité affective, accessible à travers la compréhension vécue immédiate d'un champ relationnel qui produit un agencement affectif. Cette tonalité affective est une valeur intrinsèque aux choses, dotée d'une fin en soi et impliquée dans la réalisation de l'événement en tant qu'individualité (Whitehead, 1925). Dans ce contexte, elle est la forme dynamique responsable du déroulement de l'événement car, dans son expérience, il me dépasse et je deviens ce fil de continuité appelé devenir : j'entre en relation. Ainsi, méthodologiquement parlant, comment concevoir l'observateur et l'observé comme deux faces d'une même entité (l'événement/l'expérience)? Aussi, comment comprendre la dimension virtuelle de la communication à un niveau concret, c'est-à-dire, saisir cette entité indépendante qui teinte l'expérience et y laisse son empreinte selon son propre rythme et sa propre durée? C'est à ces questions que répond « l'analyse descriptive » de la thèse jusqu'à présent intitulée Sur les traces du virtuel.



9 h 00 - 12 h 00
Communication organisationnelle : rôles, interactions et stratégies
Communications orales
Présidence/animation : Anne Mai WALDER Université de Montréal
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515B
1_rem_
Anne Mai WALDER Université de Montréal
La conversation communautaire, l’essence du renouveau de la communication interne de l’entreprise
(Afficher le résumé)

L’objectif de cette communication est de présenter les résultats d’une recherche qualitative portant sur la communication interne au sein de grandes entreprises Européennes, précisément sur les pratiques, les rôles de chacun, les compétences utilisées et la formation. Nous entendons par communication interne l'ensemble des actes de communication qui se produisent à l'intérieur de l'entreprise ou d’un groupe. L’idiosyncrasie sophistiquée de ce sujet invite à un voyage multidisciplinaire à travers un état de l’art d’articles scientifiques et professionnels sur la communication interne, la communication humaine, l’intelligence et ses formes, la formation, le capital social et les compétences. L’essentielle de la collecte de données s’est opérée en France et en Suisse à l’aide d’entrevues auprès de directeurs, responsables de la communication interne, cadres et collaborateurs de groupes cotés en bourse. Cette communication expose une nouvelle conception intellectuelle, voir théorique, de la communication interne de l’entreprise et de ses applications qui génèrent une dimension inédite, la conversation communautaire qui favorise l’intelligence collaborative et crée une réelle connaissance collective. En effet, la communication interne d’aujourd’hui ne se résume plus à la communication formelle ou institutionnelle. Finalement, nous présentons des recommandations et pistes de recherches.

2_rem_
Chantal Jolicoeur Université d’Ottawa

La contribution du leadership à la construction de l’intelligence collective dans un bulletin de nouvelles télévisé

(Afficher le résumé)

Y a-t-il de l’intelligence collective dans une salle de nouvelles ?

La communication abordera la contribution du leadership à l’intelligence collective dans une équipe qui produit un bulletin de nouvelles télévisé. En favorisant la capacité de s’adapter à un environnement en constante évolution, le développement de l’intelligence collective permet aux organisations d’être plus compétitives dans un univers imprévisible.

Nous avons tenté de voir si les mécanismes de construction de l’intelligence collective étaient présents dans une salle des nouvelles et comment le leadership émergent contribuait à la construction de ces mécanismes. Les théories du sensemaking et de l’organizing de Karl Weick ont été mobilisées pour étudier comment l’action collective s’organise au quotidien.

Inspirés par l’ethnométhodologie, nous avons étudié les interactions entre les acteurs de l’organisation que nous avons observés en contexte.

L’analyse des données recueillies a montré comment, à travers un jeu d’influence, un leadership distribué parmi les membres a contribué à l’émergence des mécanismes de l’intelligence collective.

L’originalité de cette présentation repose sur la mise en relation de l’observation du leadership en émergence et de la construction de l’intelligence collective. En ce sens, nous croyons que ce travail peut contribuer aux recherches sur l’intelligence collective en présentant concrètement comment elle se construit dans une équipe de travail.



3_rem_
Sokhna Fatou Seck Université de Grenoble

Les portails comme plurimédia : paradigme du nouveau et de l'ancien

(Afficher le résumé)

La diffusion de l’information sur internet est assurée par une multiplicité d’acteurs avec, en pointe des audiences, les portails généralistes. Leur émergence se distingue par une réorientation des questionnements liés aux reconfigurations des espaces médiatique et  publics. De là, les concepts de nouveaux médias et de nouveaux espaces publics se sont imposés pour désigner cette pseudo-rupture dans les pratiques informationnelles et  communicationnelles. Dans la continuité des travaux menés sur les enjeux des ICIC,  un effort de déconstruction de la notion de nouveauté s’est avéré être nécessaire. Pour ce faire, nous avons dissocié les anciens schèmes et les nouveaux. L’analyse d’un corpus de trois portails, seneweb.com, lefasonet.net et abidjan.net, a permis de repérer des mutations, parmi les plus notables : l’exhaustivité des contenus et les interactions entre utilisateurs.

Concrètement, les portails utilisent un système d’agrégation dont le résultat visible sur les pages d’accueil ressemble à une revue de presse complétée simplement par des illustrations. Cette stratégie d’exhaustivité ne participe pas réellement au pluralisme. Tout de même, les espaces d’expressions plurielles offerts par les portails, suscitent des débats instantanés entre internautes. Ces discussions ont toujours existées, elles sont juste amplifiées par la technologie. En définitive,il y a coexistence entre les schèmes, mais aussi mixage entre plusieurs médias, prédisant la naissance d’un pluri-média



4_rem_
Fedwa Jebli TÉLUQ - Université du Québec
Les services de communication interne d’entreprise : quels pouvoirs pour quel rôle?
(Afficher le résumé)

La communication interne (CI) fait partie des champs de la communication d’entreprise qui suscite de plus en plus d’intérêt. Une partie importante des grandes entreprises actuelles sont dotées des structures fonctionnelles dédiées à la CI pour accompagner leur management et leur identité d’entreprise. La communication d’entreprise, et avec elle la CI, reflète l’essor qu’a connu le champ de la communication organisationnelle depuis ces dernières décennies. Dans le cadre d’une recherche doctorale portant sur le rôle des services de la CI dans le contexte multiculturel de l’entreprise multinationale, nous avons constaté la domination d’un discours représentant la communication comme étant la solution « miracle » pour régler tous les maux relationnels internes à l’entreprise, et notamment les relations avec un environnement interne multiculturel. Ce discours attribue à la CI un pouvoir hiérarchique et communicationnel mis en valeur par une panoplie des techniques de communication et par le recrutement des responsables en communication dynamiques et interactifs. Ces derniers sont mobilisés pour développer à l’interne l’image de l’entreprise communicante auprès de l’ensemble des acteurs. Il s’agit dans cette communication de se questionner sur les jeux de pouvoir qui conditionnent le quotidien de la CI en partant de nos conclusions tirées de l’observation des cas pratiques de services de CI des filiales multinationales.

5_rem_
Olivier Sarrouy Université Rennes 2
Capitalisme cognitif, socialisation de la production et reconfiguration des médiations sociales : le cas des plateformes de crowdsourcing
(Afficher le résumé)

Si l'impact des technologies numériques d'information et de communication sur les activités de travail et les dynamiques de recomposition organisationnelle ont fait l'objet de nombreuses études, peu de travaux ont jusqu'ici cherché à analyser la place qu'occupaient ces dispositifs de communication dans la reconfiguration des formes de médiation sociale qu'engagent les transformations socio-économiques de l'appareil productif contemporain. Il convient pourtant de prendre acte de ce que le déplacement des logiques de valorisation qu’enregistre le capitalisme - aujourd’hui qualifié de « cognitif » par certains auteurs - passe par une intégration progressive des savoirs et des interactions sociales extérieurs à la pratique économique au sein de la chaîne de production de valeur - captation des externalités. Nous souhaiterions donc, dans cette communication, examiner certains des dispositifs par l’intermédiaire desquels s’opère cette reconfiguration des dynamiques de socialisation de la production en tant que formes de médiation sociale engageant des logiques d’expression et d’interaction spécifiques. Dans cette perspective, nous nous concentrerons plus spécifiquement sur l’étude des plateformes de crowdsourcing en nous attachant à identifier les dynamiques d’hybridation  interactionnelle qui s’y déploient entre les organisations marchandes et les internautes. 

6_rem_
Joelle Basque Université de Montréal
La narration comme moyen de gérer les tensions entre les dimensions fixe et changeante de l’identité dans un contexte organisationnel : le cas de la Gendarmerie royale du Canada
(Afficher le résumé)

Cette communication vise à présenter un chapitre
d’analyse d’une thèse en cours de rédaction. La recherche consiste à conduire
une analyse herméneutique à partir de narratifs de soi recueillis dans un
contexte organisationnel. Il s’agit d’étudier la constitution narrative de
l’identité chez les membres de la division québécoise de la Gendarmerie royale
du Canada (GRC). En faisant l’analyse d’entrevues de groupe réalisées auprès
des membres de la GRC, la thèse vise à comprendre comment les identités
individuelles et collectives procèdent l’une de l’autre dans la narration. À partir
d’un cadre théorique qui puise à la conception de l’identité narrative de
Ricoeur (1990), enrichie d’une conception processuelle de l’identité et de
l’organisation (Czarniawska, 1997), nous démontrerons, dans cette présentation,
comment la narration permet de gérer les tensions entre
les dimensions fixe et changeante de l’identité dans un contexte
organisationnel. Dans cette étude les entrevues de groupe sont
considérées comme des instances particulières de réalité organisationnelle et
de verbalisation d’identités narratives (Alvesson, 2003). En ce sens, elles
constituent des « occasions herméneutiques », c’est-à-dire qu’elles
donnent lieu à des actes de configuration et de refiguration du réel, qui avec
la préfiguration permettent la constitution conjointe des identités à travers
les interactions entre participants.

9 h 00 - 12 h 00
Médias, médias alternatifs et jeu politique
Communications orales
Présidence/animation : Jean Chateauvert UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515A
1_rem_
Alex Drouin UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Mireille Lalancette UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Dessine-moi un politicien : une étude des représentations des acteurs politiques dans la caricature
(Afficher le résumé)

Les discours médiatiques à propos des acteurs politiques sont souvent cadrés en fonction des genres (Bystrom et al., 2004 ; Dewitt, 2002 ; Dolan, 2005). Ainsi, les femmes politiques font l’objet d’un cadrage souvent négatif lié au caractère non-traditionnel de leur carrière (Van Zoonen, 2005). Leur corps, leurs vêtements, leur famille sont souvent au sein des descriptions d’événements politiques alors qu’il en est peu question pour leurs acolytes masculins. Qu’en est-il lorsqu’elles font l’objet de caricatures politiques ? Alors que l’art de la caricature est de simplifier, de déprécier et d’exacerber les traits, elle semble l’endroit tout indiqué pour étudier les stéréotypes liés aux acteurs politiques et les représentations du genre dans les médias. Nous nous basons sur l’analyse de contenu de trois campagnes électorales où se trouvent des chefs de partis des deux genres. Avec cette analyse de plus de 300 dessins, nous verrons que la femme politique est systématiquement en arrière-plan, ainsi que le recours aux métaphores du jeu et de la guerre, faisant écho aux travaux d’Edwards (2007, 2009) et de Templin (1999). Ces stéréotypes façonnent alors leur personnage public. Enfin, cette communication offrira un regard au sujet des représentations médiatiques des politiciennes au Québec et au Canada à travers la caricature.

2_rem_
Jean Chateauvert UQAC - Université du Québec à Chicoutimi

Qu’est-ce qui fait l’authenticité de la vidéo filmée par le portable et présentée au journal télévisé?

(Afficher le résumé)

On a beaucoup vu le printemps arabe, les catastrophes  naturelles ou humaines et plus récemment la mort de Kadhafi à travers des vidéos filmées par des portables. Comme spectateurs, nous regardons ces extraits vidéos comme des témoignages de première ligne, sans le moindre filtre, qui nous sont donnés par ceux-là qui vivent les événements. Je nous propose dans cette conférence une réflexion sur les caractéristiques esthétiques et langagières de ces vidéos et sur les critères sur lesquels on se fonde pour juger de leur authenticité. Quelques pistes de réflexion au départ.  Ces vidéos mettent en scène moins un regard qu’un corps pris dans l’événement, tel un first person shooter. Ce corps cadre un fragment et donne une vision partielle et impliquée dans l’événement. Nous regardons une image somatique de l’événement, sans commentaire du ‘témoin’, sinon inaudibles, qui conserve la trace d’une subjectivité qui se réduit à 'avoir été là', présent à l'événement filmé. L’image malmenée, de moins bonne qualité, est garante de son authenticité et participe à la véracité du journal télévisé.



3_rem_
Eduardo González Castillo Université de Montréal
Médias alternatifs, action politique et hégémonie dans le contexte néolibéral
(Afficher le résumé)

Cette communication porte sur la dimension politique des médias alternatifs. Elle s’attarde plus particulièrement sur l’insertion de différentes radios communautaires dans les dynamiques de construction de l’hégémonie néolibérale. Les cas à aborder ont été tirés d’une ethnographie multi-site réalisée au Mexique et au Québec en 2010. Une attention particulière sera accordée aux modalités de l’action collective qui se trouve à la base de la création de ces médias et à l’évolution récente de la gouvernance néolibérale dans ces deux parties des Amériques. Des notions comme action politique, pratiques médiatiques et schémas interprétatifs seront mobilisées dans l’analyse afin de comprendre la façon dont les promoteurs de ces radios assument la mise en marche de leurs projets. L'étude de l'insertion de ces derniers dans la gouvernance néolibérale sera aussi une partie importante de la communication. La présentation sera élaborée à partir de la recherche réalisée lors d’un stage postdoctoral mené à la Chaire d’études du Mexique contemporain de l’Université de Montréal.

4_rem_
Marie-Claude Michaud Université Laval
Le signalement en journalisme politique : d’une banale évocation à l’instrument de différenciation
(Afficher le résumé)

Que fait le journaliste lorsqu’il intègre des détails relevants de l’apparence ou de la vie privée des politiciens dans ses textes? L’évocation d’autres catégories de détails au sujet des politiciens peut-elle s’apparenter à ces signalements? Les journalistes font-ils un usage différencié des signalements selon le sexe de l’acteur politique?

Par les nombreux procédés discursifs dont ils font usage, les journalistes marquent leurs textes d’une teneur plus ou moins analytique. Si certains des procédés discursifs sont couramment reconnus pour leur caractère analytique, notamment les évaluations et les attributions, les signalements leur sont plus difficilement assimilables par leur nature factuelle. On conviendra pourtant que de tels détails n’ont pas une importance particulière pour l’exercice de la fonction politique et que leur mobilisation plus fréquente envers certains acteurs politiques peut marquer une différenciation du traitement médiatique.

Cette communication sera l'occasion de présenter le concept de signalement élaboré dans le cadre d'une analyse du traitement médiatique différencié selon le sexe des candidats en période électorale. À partir de l’examen analytique textuel de la couverture du Devoir et de La Presse pour la campagne provinciale 2008 au Québec ainsi que Le Monde et Le Figaro pour la présidentielle de 2007 en France, nous proposons une typologie des signalements et nous rendons compte de leur utilisation différenciée selon les acteurs politiques ciblés.



5_rem_
Julie Daubois Université de Montréal
Le potentiel des outils Internet pour inciter les jeunes adultes à voter
(Afficher le résumé)

Les élections générales fédérales canadiennes du 2 mai dernier ont obtenu un faible taux de participation de 61,4 %. Le Québec a également connu une baisse magistrale de son électorat avec un taux de participation de 57,4 % en 2008. Cet abstentionnisme se fait sentir de façon plus marquée chez les jeunes adultes de 18 à 35 ans. Lors la campagne électorale fédérale d’avril dernier, plusieurs outils Internet ont été mis à la disposition des jeunes afin de les encourager à aller voter. La Boussole électorale a su attirer l’attention des médias et les flash mobs universitaires ont fait le tour du pays à l’aide de YouTube. Des efforts ont également été faits sur les réseaux sociaux et plusieurs sites Web d’organisations citoyennes ont cherché à mobiliser les jeunes. Dans le cadre d’une étude exploratoire, nous avons examiné le potentiel de ces outils Internet qui tentent d’encourager les jeunes adultes à aller voter. Plus de 300 questionnaires ont été distribués afin d’avoir une perspective à grande échelle sur l’utilisation et l’appréciation de ces outils Internet. De plus, des groupes de discussion ont été conduits avec des adultes de 18-35 ans pour explorer dans quelle mesure ces outils les interpelaient. Cette communication présentera les faits saillants de cette démarche ainsi qu’une réflexion critique sur le potentiel des campagnes sociales en lien avec la thématique de la participation électorale.

6_rem_
Éléna Choquette Université de Montréal

Référendum et représentation politique : adéquation ou ironie?

(Afficher le résumé)

Le niveau de culture politique des Canadiens demeure relativement bas et inégalement distribué. Ma communication cherche à faire ressortir certaines conséquences de la désinformation politique sur le comportement électoral lors de référendums provinciaux et fédéraux ainsi qu'aux élections fédérales générales. L'électorat en sait-il suffisamment pour prendre des décisions qui serviront ses intérêts? 

En général, il semble que le niveau actuel de connaissance politique a des effets marginaux sur la composition partisane de la Chambre des communes, ce qui signifie que, tout en ayant une culture politique relativement limitée, les Canadiens peuvent compter sur le travail de parlementaires qui servent leurs intérêts. Or, le niveau actuel de culture politique a des conséquences moins souhaitables sur le comportement électoral lors de référendums, spécialement lorsque la question posée traite de réformes électorale ou constitutionnelle. En effet, les résultats de tels référendums s'inscrivent généralement en inadéquation avec les intérêts des électeurs, c'est-à-dire que n'eut été de leur niveau de connaissance politique, ils auraient voté autrement. Cette conclusion nous mène à nous poser la question suivante: les intérêts de l'électorat sont-ils mieux servis par ceux qui le constituent, ou ceux qu'il élit? Cet essai avance la deuxième hypothèse et la défend à l'aide des travaux empiriques de Blais et al. (2009), de Fournier (2002), Fournier et al. (2010) et Johnston (1996).

13 h 00 - 16 h 30
Production culturelle et diversité : gouvernance, mutations
Communications orales
Présidence/animation : Jason Luckerhoff UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515B
1_rem_
Yvon Lemay Université de Montréal, Anne Klein Université Laval

Un regard archivistique sur les ouvrages de W. G. Sebald

(Afficher le résumé)

L’une des originalités de l’écrivain W. G. Sebald est de reproduire des documents de toute sorte dans ses ouvrages. Aussi il est difficile pour un archiviste, tout en prenant plaisir à découvrir une œuvre aussi fascinante, de ne pas être intrigué par une telle démarche et de vouloir en apprendre davantage.  Dans cette conférence, notre but vise donc à montrer comment cette exploitation de matériel d’archives dans un contexte littéraire est particulièrement significative pour la compréhension des archives en général dans la mesure où elle permet de mieux mettre en évidence les conditions de leur utilisation. En premier lieu, notre analyse de Vertiges, Les Émigrants, Les Anneaux de Saturne et Austerlitz, les principaux ouvrages publiés par Sebald depuis le début des années 1990 jusqu’à sa mort en 2001, sera effectuée selon cinq critères : la typologie, la présentation, la reproduction, la relation entre les images et le texte et les effets sur le lecteur. Dans une deuxième partie, nous profiterons de l’exploitation exemplaire des archives par Sebald, c’est-à-dire les différentes relations qui ont été établies par l’auteur, pour réfléchir à leurs conditions d’utilisation. Nous verrons que non seulement tous les choix posés sont significatifs (dimension matérielle, présentation, contexte, rôle du public) mais que les archives ne peuvent être exploitées autrement. Ce qui permet de dégager de nouvelles perspectives sur l’archivistique, comme nous le ferons valoir en conclusion.

2_rem_
Pierre Barrette UQAM - Université du Québec à Montréal
La téléréalité, symptôme d’une « nouvelle écologie du factuel »
(Afficher le résumé)



Souvent décriée, dénoncée pour « son côté vulgaire et racoleur », présentée comme « la généralisation d’un conformisme de l’abjection », identifiée au règne des « stars jetables » mais aussi, plus rarement, vantée pour la démocratisation de l’espace télévisuel qu’elle consacre, la téléréalité est accueillie avec cynisme par une  majorité de commentateurs mais continue à ce jour d’attirer les plus gros auditoires de la télévision partout en occident. La présente recherche se penche sur ce phénomène et tente de démontrer que la téléréalité témoigne significativement des mutations que traversent la culture et l’industrie audiovisuelles dans leur ensemble, et l’institution télévisuelle en particulier. L’analyse d’un corpus d’émissions québécoises inspirées de formats internationaux (Occupation Double, Star Académie et Un Souper presque parfait) selon une approche sémio-pragmatique permettra en outre de montrer comment le genre contribue à l’apparition de ce que John Corner définit comme « une nouvelle écologie du factuel », où sont redessinées les frontières entre le documentaire, la fiction et le divertissement, entre le discours public et la parole privée. Il deviendra alors pertinent dans ce contexte de lier les propriétés formelles des émissions de téléréalité au caractère changeant de la relation télévision-spectateur telle qu’elle se présente aux yeux de l’observateur contemporain.

3_rem_
Jason Luckerhoff UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Mutations des musées des beaux-arts
(Afficher le résumé)

Dans notre projet doctoral, nous avons étudié la tension entre la recherche d’excellence des musées en matière de conception d’expositions pour un public averti, cultivé et exigeant, d’une part, et la nécessité de diffuser au plus grand nombre, d’élargir le public et donc de l’éduquer pour qu’il commence à goûter l’art et parvienne à s’en délecter, d’autre part. Nous considérons que les mutations de l’institution muséale sont en partie nées du désir de rendre ces institutions plus accessibles et de la dimension communicationnelle qui est dès lors apparue. Nous avons donc approché l’exposition muséale comme média en considérant la relation sociale qui existe entre des objets et des acteurs au cours d’une visite. Nous avons choisi une exposition vedette (blockbuster) présentée dans le cadre de festivités comme terrain de recherche. La première étude porte sur l’analyse de tous les rapports annuels du Musée national des beaux-arts du Québec depuis 1933. La deuxième porte sur l’analyse du corpus exhaustif des articles de journaux portant sur l’exposition Le Louvre à Québec. Les arts et la vie. La troisième porte sur l’analyse sémio-linguistique du corpus exhaustif de textes présents dans l’exposition incluant les textes des étiquettes (cartels), des panneaux, de l’audio-guide, du catalogue et du carnet de visite.

 

4_rem_
Emmanuelle Coutu UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
La gouvernance de la culture: le rôle des fonctionnaires québécois et fédéraux dans le dossier de la diversité culturelle
(Afficher le résumé)

La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO a été adoptée en octobre 2005. L’UNESCO a reconnu le rôle majeur joué par la France, le Québec et le Canada dans ce dossier.  Dans le cadre de notre mémoire en communication sur la gouvernance de la culture, nous nous sommes penchée plus particulièrement sur le rôle des fonctionnaires québécois et fédéraux dans l’élaboration et l’adoption de la Convention. S’inscrivant dans le courant de l’économie politique des médias, notre étude de cas s’est appuyée sur deux techniques d’enquête : l’analyse de contenu de sources officielles (communiqués) et des entrevues semi-dirigées. La période retenue a été celle de 1998 à 2005 : 1998 étant l’année marquée par la négociation de l’Accord multilatéral sur les investissements (AMI) qui avait provoqué une intense mobilisation sur le plan de la société civile, notamment par la création dela Coalitioncanadienne pour la diversité culturelle; et l’année 2005 étant marquée par l’adoption dela Conventionde l’UNESCO. Au moment où se négocie un nouvel accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, l’enjeu de la diversité culturelle demeure un sujet chaud dans l’actualité nationale et internationale et nous espérons contribuer à la discussion en présentant les résultats préliminaires de notre recherche.

5_rem_
Pierre-Luc Beaudry Université de Montréal, Pierre De coninck Université de Montréal, Louis-martin Guay Université de Montréal
Le design de jeux vidéo comme vecteur de transmission intergénérationnel du Patrimoine Culturel Immatériel autochtone
(Afficher le résumé)

Les peuples autochtones du Québec font face à des problèmes socioculturels importants, dont un taux élevé de suicide chez les jeunes pouvant être associés à une perte identitaire. En réponse à cette situation, depuis 20 ans, le groupe Design et Culture Matérielle utilise la création comme vecteur de développement et d’empowerment des individus et des communautés au Québec et au Brésil. Les autochtones craignent la disparition de leur Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) (savoir-faire traditionnels, connaissances ancestrales) étant donné la perte significative de transmission intergénérationnelle. Ce projet vise l’utilisation du design collaboratif (ainés, jeunes et designers) de «jeu vidéo sérieux» (allant au-delà du simple divertissement) comme vecteur de transmission du PCI dans une vision d’empowerment. Il s’appuie sur l’aspect motivateur à l’apprentissage qu’apportent les jeux vidéo pour inciter les jeunes à reprendre contact avec leur identité culturelle. Si plusieurs recherches ont démontré l’aspect positif de ces jeux en matière de pédagogie et d’information, peu se sont penchés sur leur capacité à transmettre le PCI. Les retombées escomptées seront au niveau de la théorie et la pratique du design de jeux ainsi que son utilisation comme outil d’intervention auprès des individus et des communautés. Cette communication porte sur les constats d’analyse de la revue de la littérature et le lien entre le design de jeu, la transmission culturelle et l’empowerment.



6_rem_
Catherine Pilon Université de Sherbrooke
La créativité en contexte publicitaire : modélisation des stratégies cognitives mises en œuvre par une équipe professionnelle
(Afficher le résumé)

La publicité constitue l’un des nerfs de la guerre de nos sociétés de consommation. Or, l’impact d’une publicité est souvent tributaire de son degré de créativité, qualité qui contribue notamment à retenir l’attention, à convaincre ou à agir (Belch et al. 2008).

 À ce jour, les études qui ont examiné le processus créatif en contexte publicitaire se sont essentiellement concentrées sur l’analyse des productions issues de ce processus, en questionnant peu la « mécanique » cognitive à leur origine ou en essayant de l’inférer (Giffin 2008). Or, selon Mumford et al. (2006), pour réellement comprendre la pensée créative, il est nécessaire d’identifier et de caractériser les connaissances qui interviennent lors de la génération d’idées et de la formulation de solutions, ainsi que les processus mentaux appliqués à ces mêmes connaissances. Dès lors, il devient possible de mettre au jour les stratégies cognitives employées à chacune des étapes de l’effort créatif.

 C’est dans cette optique qu’a été menée une collecte de données qualitatives en agence, à l’occasion d’observations (directes, non participantes) des séances de conception d’une équipe créative. L’analyse des données recueillies a permis d’identifier et de documenter diverses stratégies cognitives, parfois différentes chez les novices et les experts. Ces stratégies ont ensuite été intégrées dans un modèle, lequel est présenté aujourd’hui afin de contribuer à une meilleure compréhension de la pensée créative.



7_rem_
María Juliana Vélez UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Jason Luckerhoff UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Analyse bermanienne des médiations écrites au musée
(Afficher le résumé)

Afin de permettre la communication entre le spécialiste et le public,  le médiateur reformule les savoirs scientifiques (en histoire de l’art, par exemple) « avec l’intention (constitutive) de rendre celles-ci accessibles à des sujets sociaux » (Davallon, 1999, p. 11).  Dans le but d’appréhender ce passage d’un texte source à un texte de  vulgarisation en milieu muséal, nous avons analysé les médiations écrites de l’exposition Les Arts et la Vie : le Louvre à Québec  (Musée national des beaux-arts du Québec, 2008). Nous avons trouvé chez Berman (1999) treize tendances déformantes dans la traduction qui nous paraissaient intéressantes pour analyser la transition du catalogue de l’exposition au carnet de visite, à l’audioguide et, finalement, à la  transcription de la visite guidée. Même si le propos de Berman concerne au premier chef la traduction, il est aisément transférable à tout passage d’un registre à un autre. Nous avons repéré, dans notre corpus, onze des treize tendances définies par Berman : 1- la rationalisation, 2- la clarification, 3- l’allongement, 4- l’ennoblissement et la vulgarisation, 5- l’appauvrissement qualitatif, 6- l’appauvrissement quantitatif, 7- l’homogénéisation, 8- la destruction des rythmes, 9- la destruction des réseaux signifiants sous-jacents, 10- la destruction des systématismes textuels et 11- l’effacement des superpositions des langues.

13 h 00 - 16 h 30
Médias, nouveaux médias et éducation
Communications orales
Présidence/animation : Henri Assogba Université Laval
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515A
1_rem_
Frédéric CLEMENT Université de Technologie de Troyes
L'usage militant du savoir
(Afficher le résumé)

La dénonciation du mode de vie occidental et de ses dérives a participé à créer un contexte de défiance générale de l'opinion publique vis-à-vis des sciences et des technologies. Ces critiques s'appuient pour la plupart sur des considérations scientifiques plus ou moins reconnues et retravaillées avec des objectifs précis.

Nous nous proposons d'étudier le détournement de la finalité des savoirs liés à une utilisation militante et son impact sur le citoyen.

Le recours à la transposition didactique permet de décrire la transformation de plusieurs savoirs, essentiellement scientifiques, experts ou de référence, en un savoir à usage militant.

Nous dégagerons :

• Les objectifs, notamment idéologiques, des producteurs

• Les contraintes externes et internes au savoir

• Les éléments permettant d'assurer le succès d'une telle utilisation.

La théorie des situations didactiques de Brousseau, et notamment la notion de milieu, sera couplée à la théorie des réseaux sociaux pour caractériser les milieux des décideurs et des citoyens. L'importance des médias, de personnes influentes et des conceptions initiales de chacun sera ainsi établie.

L'existence d'opposants, utilisant eux-mêmes un savoir à des fins militantes, n'implique pas une symétrie du modèle proposé, notamment du fait de la structure de chacun des réseaux.

Nous illustrerons notre modèle via une étude de cas fondée sur l'utilisation de l'ouvrage Printemps Silencieux de Rachel Carson.

2_rem_
Henri Assogba Université Laval
Le traitement de l’actualité environnementale sur les ondes béninoises
(Afficher le résumé)

Au Bénin, l’intérêt et l’importance qu’accordent les bulletins d’information des radios généralistes aux thématiques environnementales demeurent modestes. En dehors de l’(in)salubrité comme thématique de proximité, il y a très peu de "sujets environnementaux" qui sont communément traités par les rédactions béninoises. Au-delà de la visée générique d’information, apparaît, à travers les cadres discursifs utilisés, une sorte de glissement du "faire savoir" au "faire faire" caractéristique des médias d’information au service d’une cause.

C’est du moins quelques unes des observations majeures issues de cette recherche menée dans le cadre de mon doctorat soutenu en 2010. Il s'agit d'une analyse comparée des cadres discursifs des journaux parlés de trois radios béninoises et d’une radio internationale émettant de Paris (RFI Afrique qui est très écoutée en modulation de fréquence au Bénin). Ce choix de radios à statuts différents (public versus privé ; local versus international) est volontaire et se justifie avec la démarche comparative qui est la mienne avec une approche socio-sémiotique.

L’analyse des conditions de production de l’actualité environnementale de chacune de ces radios révèle les spécificités d’un sous-champ du journalisme en constitution. Ce dernier évolue au sein d’un réseau d’acteurs sociaux à l’œuvre dans la promotion de l’environnement au Bénin. 

3_rem_
Guillaume Sirois UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Marcos Balbinotti UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Revue systématique des interventions personnalisés sur Internet : les meilleures méthodes pour faire bouger les participants?
(Afficher le résumé)

Pour faire la promotion de l’activité physique, des programmes d’intervention utilisant la méthode de la personnalisation de messages en ligne ont été mis en place. Ils se sont avérés efficaces pour modifier l’attitude des participants envers l’activité physique et pour améliorer leur mode de vie. La personnalisation incite une implication du participant, car il est personnellement interpellé par son nom et son profil. De plus, toutes les technologies web peuvent être mises à contribution : page web, courriel, forum, etc. Or, peu de recherches se sont intéressées aux moyens de communication les plus efficaces afin de personnaliser des messages en ligne. Le but de la revue systématique est de déterminer quelles sont les techniques de communication qui rendent efficace la personnalisation des messages de promotion de l’activité physique en ligne. Parmi un échantillon de 239 articles publiés entre 2008 et 2011, 17 études ont été sélectionnées après avoir satisfait les critères d’inclusion. Douze interventions utilisaient un site internet interactif comme mode de livraison des messages, deux interventions livraient les messages personnalisés par courrier électronique, une utilisait une combinaison des deux. Des six études qui ont comparé l’intervention sur Internet à une intervention similaire par d’autres moyens (p. ex., intervention téléphonique) pour isoler l’effet de la technologie et de la personnalisation, aucune étude n’a noté de différence avec le groupe contrôle. 

4_rem_
Ann-Louise Davidson Université Concordia, David Waddington Université Concordia, Vivek Venkatesh Université Concordia, Tieja Williamson Université Concordia, Kris Alexander Université Concordia, Tim Gallant Université Concordia

L’effet d’une simulation vidéo sur les attitudes relatives à la guerre nucléaire

(Afficher le résumé)

Cette étude se penche sur l’effet du jeu vidéo Defcon, un jeu vidéo qui simule une guerre nucléaire, sur les attitudes relatives à la guerre nucléaire et sur les armements nucléaires en général. Defcon s’agit d’un jeu en temps réel dans lequel le joueur, qui dirige un continent, doit attaquer d’autres continents tout en protégeant son continent. Toutefois, cette mission s’avère impossible puisque le joueur ne peut pas détruire d’autres villes sans subir des pertes dans sa propre ville. Autrement dit, en jouant à Defcon, personne ne gagne et l’expérience est contrariante, pour ne pas dire déplaisante, à cause de l’environnement sombre et de la bande sonore. L’objectif principal de cette étude, était de savoir si le fait de jouer à ce jeu vidéo pouvait avoir un effet sur les attitudes relatives à la guerre nucléaires par le biais d’une expérimentation en laboratoire avec un groupe traitement et un groupe contrôle. Ensuite, nous avons fait une incursion en profondeur dans les représentations que les joueurs se faisaient de la guerre nucléaire après avoir joué à ce jeu vidéo. Dans cette communication, nous présenterons les résultats de l’expérimentation avec une centaine de participants, ainsi qu’une synthèse des entretiens avec une vingtaine de participants. Cette étude contribue à la connaissance scientifique dans le domaine de l’usage du jeu vidéo en tant que catalyseur d’attitudes relatives à la guerre, et indirectement aux attitudes face à la paix globale

5_rem_
Jo Katambwe UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières

La communication de la solidarité : concept et modèle

(Afficher le résumé)

L'accélération des catastrophes naturelles et sociales ainsi que des crises économiques à répétition produisent une quantité considérable de détresse au niveau local et mondial. Cette détresse et les solutions envisagées face à elle font très souvent l'objet des communications de divers destinateurs qui cherchent ainsi à informer, mobiliser, ou induire des comportements par rapport à la solidarité. Notre présentation fait état d'une approche déductive qui jette les bases d'un concept et d'un modèle original de la communication de la solidarité. La communication des associations, des organismes d'entraide et de secours ainsi que des entreprises de l'économie sociale ont rarement fait l'objet d'investigations. Les quelques recherches qui s'y sont attardées ne l'ont point définie ni encore moins modélisée comme un concept global. Presque toutes l'abordent à la pièce sur le plan du marketing des causes sociales. Les plus lucides s'attèlent au contraire à critiquer l'application du marketing à la solidarité sous le prétexte de la marchandisation du social. Toutefois, ni l'approche mercatique non plus que l'approche critique ne semblent justifier conceptuellement pour l'un la pratique mercatique et pour l'autre la "sacralisation" du social. Notre modèle de la communication de la solidarité lui restitue sa compléxité et montre qu'elle s'articule éfficacement sur trois dimensions essentielles  qui contribuent à l'étaler sur un continuum communicationnel de la solidarité.

6_rem_
Sylviane Veillette UQAM - Université du Québec à Montréal, Camille Lacoste-Bédard UQAM - Université du Québec à Montréal, Maryvonne Merri UQAM - Université du Québec à Montréal
Les représentations parentales de l'apprentissage de la lecture chez l'enfant d'âge préscolaire véhiculées dans les forums de discussion sur Internet
(Afficher le résumé)

Cette communication a pour objectif de présenter les représentations parentales sur l’apprentissage de la lecture avant l’école primaire. Pour cela, les conversations menées sur vingt forums francophones, nouveaux lieux d’expression anonyme et spontanée, ont été recueillies.

Le premier constat de cette étude est le suivant : les Français sont surreprésentés, l’apprentissage de la lecture avant l’école primaire ne semblant pas être une préoccupation des parents québécois.

Deux méthodes d’analyse ont été combinées. L’analyse thématique divulgue les théories personnelles, les théories scientifiques invoquées, les situations racontées par les internautes ainsi que leurs motivations à le faire (demande de conseils, partage d’expériences…). L’analyse conversationnelle se centre sur l’évolution de la discussion et les mécanismes d’auto-modération qui en assurent la continuité.

La communication insistera sur la méthodologie d’analyse des forums et sur les deux résultats suivants :

A) L’intérêt pour la lecture est souvent construit en opposition aux méthodes d’enseignement à l’école primaire ou par appropriation d’un marqueur d’intelligence et de précocité de ses enfants.

B) Les discussions sont souvent non-conflictuelles, bien que porteuses de théories contradictoires. Ce n’est pas, pour autant, toujours le cas. La sociologie des sites, divulguée par les profils et références des internautes, est ici essentielle, tant pour les thèmes évoqués que pour la progression des conversations.

13 h 00 - 16 h 30
Le social : entre le réel et le virtuel
Communications orales
Présidence/animation : Yvon Lemay Université de Montréal
Bâtiment – Local : Palais des congrès – 515C
1_rem_
Maxime Boivin Université Laval
Pistes pour l'optimisation des campagnes sociales destinées aux jeunes adultes québécois grâce à l'utilisation d'Internet
(Afficher le résumé)

Depuis l’arrivée de nouveaux médias, plusieurs campagnes sociales incorporent des plateformes web à leurs volets traditionnels, entraînant ainsi des modifications à leur processus de création. Conséquemment, il devient d’autant plus important de se référer à la recherche en communication et ses théories pour étudier ces « nouvelles campagnes » afin de maximiser l’apport et l’influence des campagnes sociales dans la société. À travers mon mémoire de maîtrise, je cherche à déterminer les principales forces et faiblesses de certaines des campagnes sociales présentées aux jeunes adultes québécois sur le Web. Les techniques utilisées et les plateformes créées optimisent-elles ces campagnes ? Afin de répondre à ma question de recherche, j’utilise une analyse critique du contenu des différentes plateformes web sélectionnées, puis des entrevues et des observations auprès de jeunes adultes québécois. À travers mes analyses, je tente de constater si les possibilités d’Internet sont exploitées à bon escient dans la diffusion des campagnes sociales et si les jeunes adultes apprécient les nouveaux aspects de celles-ci. Ma recherche se conclut par la formulation de diverses suggestions pour les recherches à venir et par la suggestion de pistes pour améliorer la conception et l’évaluation des campagnes sociales.

2_rem_
Stephane Jean École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM , Genevieve Samson UQAM - Université du Québec à Montréal, Serge Carrier École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Les médias sociaux et la consommation
(Afficher le résumé)

Blanchard (2011) affirme que,
dans la dernière décennie, le schéma de la communication entre l’entreprise et
le consommateur est passé d’un flux vertical unidirectionnel à un flux
horizontal multidirectionnel. Cette évolution a engendré une démocratisation du
pouvoir communicationnel (Safko, 2010) dans une 
culture où la consommation de biens et services est devenue un processus
principalement porté par l’intelligence collective (Jenkis, 2006). Siemens
(2006) soutient par ailleurs que les connaissances se développent aujourd’hui
en grande partie grâce aux conversations en ligne entre individus, sur des
sites interactifs comme les médias sociaux.

Notre recherche, par
questionnaire auprès de plus de 1000 répondants québécois, fait ressortir
l’impact des médias sociaux sur les différentes étapes du processus décisionnel
d’achat. De plus, elle permet de déterminer quels éléments des médias sociaux
jouent un rôle d’importance pour les consommateurs. En plus d’ajouter à la littérature
existante sur les médias sociaux et sur le processus décisionnel d’achat, cette
recherche permet de tirer certaines conclusions sur l’utilisation des médias
sociaux par les entreprises afin de maximiser la relation avec leurs
consommateurs.

3_rem_
Olivier Champagne-Poirier UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Synda Ben affana UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
La Tribune : entre le social et le virtuel
(Afficher le résumé)

Pour cette communication, nous partons de la thèse selon laquelle les usages sociaux d’une nouvelle technologie, même s’ils sont en apparence innovés, sont conditionnés par des pratiques antérieures. Les recherches en sociologie des médias ont clairement démontré que le développement de nouveaux usages n’émerge pas ex nihilo (Jouët, 2000 ; Cardon, 2007, Ben Affana, 2008) et selon une logique de rupture avec les médias traditionnels, mais plutôt selon une démarche de continuité et d’émancipation. Dans notre recherche, nous nous intéressons aux forums de discussion où les usagers construisent, entre autres, les conversations autour d’une émission de télévision (Morley, 1991 ; Proulx, 1993 ; Mallein et Toussaint, 1994). Nous supposons que dans ces interactions,comme par exemple, en lisant les différents messages archivés, en posant une question, en apportant une contribution, les individus chercheraient à construire du neuf teinté par l’ancien (Singly, 2003 ; Beaudoin et Velkovska, 1999 ; Flichy, 2004). L’objectif de cette communication est de présenter les premiers résultats de l’analyse des messages du forum de discussion de l’émission Tout le monde en parle, La Tribune. Cet espace illustre bien la synergie entre les médias traditionnels et les nouveaux médias que le récepteur-usager imbrique pour prolonger son social, non pas dans le sens de reproduire du même, mais plutôt pour le vivre autrement et l’interpréter différemment.

4_rem_
Laurence Clennett-sirois Université du Sussex

L’usage de la métaphore domestique dans la pratique de blogueuses Québécoises

(Afficher le résumé)

La métaphore domestique, visant à illustrer des phénomènes en sciences sociales et humaines (notamment Hochschild 2003 [1983]), demeure inusitée lorsque appliquée à internet. En dépit de l’utilisation croissante d’internet dans la sphère privée, il est perçu comme l’outil par excellence de la sphère publique dans la modernité avancée. Quoiqu’il en soit, les 23 blogueuses rencontrées dans le cadre de cette recherche n’hésitent pas à parler de leur chez-soi virtuel. À l’aide de données tirées d’entrevues, de visites à domicile et d’une exploration de leurs blogues, cette communication explore l’usage d’une telle métaphore et la confronte aux réalités vécues. L’idéal d’une chambre à soi (Woolf 1929) virtuelle est d’abord présenté, où les participantes parlent d’un chez-soi confortable, sécuritaire et où elles auraient un contrôle quant à la décoration et la teneur des propos. Toutefois, la réalité comporte des difficultés, ayant pour effet d’exposer une contradiction majeure : alors que les blogueuses cherchent un lieu où réaliser l’idéal domestique, elles sont notamment confrontées à une réalité où elles ne sont pas protégées d’abus provenant de visiteurs hostiles à leurs écrits.

5_rem_
Jocelyn Hebert Université de Moncton

Analyse des interactions dans une communauté en ligne : le cas de 4CHAN

(Afficher le résumé)

La communication a pour but de présenter les résultats d'un mémoire de fin de baccalauréat portant sur la problématique des interactions en contexte virtuel.  L’objectif de ce projet vise à analyser les interactions dans une communauté en ligne où les échanges portent sur un contenu marginal et/ou marginalisé.  Il s’agit entre autre de comprendre le rôle de l’anonymat des usagers sur leurs interactions dans une communauté virtuelle. Selon Bereni et coll. (2011), l’emploi d’un pseudonyme et d’une signature, donc la possibilité d’être identifié par les autres usagers, a un effet sur le contenu des messages affichés. Pour ces auteurs, la probabilité d’être identifié a pour effet de favoriser le respect des normes sociales de la société extérieure dans les échanges à l'intérieur des communautés en ligne. Cette communication analyse l’effet inverse. Que se produit-il lorsque les usagers d’une communauté en ligne sont anonymes ? Lorsque les utilisateurs ne peuvent se reconnaître d’une discussion à une autre puisque l’ensemble des utilisateurs emploient un identifiant commun «anonyme», par exemple.

Pour explorer cette question, les interactions dans plusieurs « boards » de la communauté en ligne « 4chan » seront analysés. L’analyse de contenu des plusieurs «boards» ainsi des entretiens semi-directifs seront colligés et analysés afin de répondre aux buts de l’étude.

6_rem_
William Menvielle UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières, Loick MENVIELLE EDHEC-Business School , Gora BA UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Le risque perçu par le consommateur à travers ses achats de voyages en ligne
(Afficher le résumé)
Notre recherche s’intéresse au risque perçu par le consommateur à travers ses achats de service sur Internet. L’objectif principal de cette étude est d’analyser dans quelles mesures le consommateur perçoit un risque dans son processus d’achat de services en ligne, plus spécifiquement, ici lorsqu’il achète des voyages (forfaits vacances sur des sites web d’agences de voyages. Ainsi, cette étude nous a permis de déceler les facteurs qui peuvent influencer leurs décisions d’achat de service ou non sur Internet. De même, nous essayons de savoir dans quelles mesures l’expérience d’achat et peut avoir un effet modérateur sur la relation entre la confiance et l’attitude envers le site web. L’étude a été effectuée à l'automne 2010 auprès d’un échantillon de 120 étudiants canadiens. Les résultats de cette recherche montrent que le risque financier, le risque psychologique et le risque de performance ont un impact négatif sur la confiance dans le site web de l’agence de voyages. Plus particulièrement, le risque psychologique et le risque de performance ont un impact négatif sur la confiance dans le site web de l’agence de voyages. Par contre, le capital marque agit positivement sur l’échantillon. De même, les résultats de notre étude montrent une relation positive entre la confiance, l’attitude envers le site web et l’intention d’achat via le site web. Cette relation a été renforcée par l’effet de la variable modératrice, l'expérience d’achat.
7_rem_
Virginie Bueno Université de Montréal

Les pathologies de la société d’information : de la construction de l’addiction à Internet comme biomédicalisation du quotidien

(Afficher le résumé)

Il semblerait qu’internet engendre des pathologies propres à son utilisation au même titre que le jeu, le sexe ou la nourriture. Les débats autour de l’inclusion de l’addiction à internet dans le DSM-V sont la rencontre de deux tendances majeures de la modernité: l’informatisation et la médicalisation. 

Alors qu’internet est considéré comme un moyen de libérer la communication au niveau mondial, reconfigurant toutes les sphères des sociétés tant aux niveaux micro que macro sociaux, nous plongeant ainsi dans une société informatisée; les comportements individuels qui lui sont liés sont fréquemment comparés à une compulsion. La compréhension des transformations engendrées par internet tend à trouver une réponse médicale à ce problème avant tout social.

Le champ psychiatrique élargit son prisme à travers la médicalisation des comportements liés à internet en proposant d’inclure dans la prochaine version du Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux l’Addiction à Internet comme Trouble Obsessionnel du Comportement. 

La question se pose, dans des sociétés toujours plus connectées, de savoir quels contours peut prendre une telle entité, selon quel diagnostique, quelle est la population à risque. La présente communication propose à la lumière du concept de biomédicalisation d’éclairer les discours autour de cette pathologie. 

Participez à la conversation

Cette section est parrainée par

Partenaire des activités scientifiques