514 - Usages de documents et démarches d'enquête en sciences humaines

Section 500 - Éducation

  • Jeudi 10 mai 2018


Responsables
  • Catinca Adriana Stan - Université Laval
  • Félix Bouvier - UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Jean-louis Jadoulle - Ulg - Université de Liège

La notion de « document historique » s’est élargie  afin d’inclure des œuvres d’art, des artefacts, des films historiques, des jeux vidéo, etc. Il nous apparaît alors essentiel de réfléchir autour du rôle des sources documentaires dans l’enseignement des sciences humaines et des approches pédagogiques à privilégier : l’approche par enquête, par problèmes, l’approche narrative, etc. 

Appel à communications

Le rapport Parent a amené l’enseignement de l’histoire au Québec à valoriser l’histoire comme science et le travail documentaire qui s’y associe, au détriment d’une conception héroïque et providentielle. La notion de « document » s’est élargie graduellement afin d’inclure des œuvres d’art, des artefacts, des films historiques, des jeux vidéo, etc. Des chercheurs ont conçu des démarches de questionnement des sources, allant au-delà des classiques critiques externe et interne. Ainsi, Wineburg identifie quatre raisonnements que l’élève pourrait appliquer en classe : 1) l’heuristique de la source; 2) la lecture en profondeur ; 3) l’heuristique de la contextualisation ; 4) l’euristique de la corroboration. Également, Seixas a développé un cadre d’investigation des sources primaires balisé par six concepts majeurs : l’évidence ; la signification ; la continuité et le changement ; les causes et les conséquences ; la perspective historique et la dimension morale.

Il nous apparaît alors essentiel de réfléchir autour du rôle des sources documentaires dans l’enseignement des sciences humaines et des approches pédagogiques à privilégier : l’approche par enquête, par problèmes, l’approche narrative, etc. Nous nous proposons de débattre autour des questions suivantes :

1. Quel est le rôle des documents dans l’enseignement des sciences humaines ?

2. Quelles méthodes de questionnement de sources privilégier ?

3. Quels sont les avantages et les limites des différentes approches pédagogiques centrées sur le travail documentaire ?

4. Comment développer des habiletés critiques chez les apprenants à l’ère des documents numériques et du monde virtuel ?

Ce colloque s’adresse principalement aux historiens, aux didacticiens des sciences humaines, aux enseignants d’univers social ou d’histoire, ainsi qu’aux étudiants en éducation ou en sciences humaines, mais aussi à d’autres intervenants qui font recours de manière récurrente au travail avec des différents documents. Le but du colloque est de présenter des approches et des modèles de travail avec des documents, pour réfléchir ensuite à des éléments communs mis en œuvre et à des liens possibles à établir entre les stratégies de l’enseignement des sciences humaines et le développement de la pensée critique chez des élèves et des étudiants. 

La date limite pour recevoir votre proposition est fixée au 15 février 2018.

Votre proposition doit comporter un titre, le nom et les coordonnées, la discipline des sciences humaines dans laquelle s’inscrit la proposition et une description de 1500 caractères, espaces comprises.

Adresse courriel pour envoyer votre proposition : catinca-adriana.stan@fse.ulaval.ca

Les réponses vous seront transmises d’ici le 1er mars 2018.

Les responsables du colloque : Catinca Adriana Stan (Université Laval), Félix Bouvier (UQTR) et Jean-Louis Jadoulle (Université de Liège)

 

 

Télécharger le pdf de l'appel à communications